Tabagisme et anxiété: Quitter cette dépendance aux multiples conséquences

Les raisons qui poussent les individus à fumer sont multiples. Cependant, tabac et anxiété sont souvent liés, et c’est parfois même l’anxiété et le stress qui empêchent les fumeurs d’arrêter de fumer.

Arrêter de fumer: Oui mais comment?

D’aucun pourrait trouver gonflé que je parle de tabagisme puisque… je fume ! C’est avec humilité que je reconnais être tabaco dépendant, et avoir toutes les peines du monde à arrêter de fumer bien que je connaisse évidemment les bienfaits et bénéfices de l’arrêt du tabac. Je pense que, sur le fond, je ne suis pas client pour arrêter. Et pourtant, le tabagisme est un problème de santé mondiale bien connu de tous. La vraie question est : “Comment arrêter de fumer ?“.

L’OMS estime qu’il y a environ 1 milliard d’hommes fumeurs, et 250 millions de femmes fumeuses sur terre. Rien que ça… Les conséquences de ce fléau n’affectent pas seulement la santé physique du fumeur mais également le bien-être de son entourage à travers le tabagisme passif. En bref, le tabagisme actif comme passif a un impact non négligeable sur la qualité de vie de tous, mais aussi sur la santé et les finances du fumeur, comme beaucoup d’autres domaines à découvrir à la lecture de cet article.

Définition du tabagisme

Le dictionnaire Larousse propose une définition du tabagisme. Dans le dictionnaire, il est décrit comme, je cite: “Une intoxication chronique par le tabac“. C’est une dépendance à la cigarette ou les cigares, tous deux étant des produits issus des feuilles de tabac ou encore le tabac à pipe ou le tabac à chiquer. En somme : le tabac sous toutes ses formes.

Vous êtes fumeur / fumeuse et vous vous dites : je n’arrive pas à arrêter de fumer ? Ceci à une explication : cette accoutumance s’installe très vite à cause la nicotine, la substance active présente dans le tabac. La nicotine est considérée comme une substance psycho active. La dépendance qu’elle entraîne est plus importante que celle causée par d’autres substances addictives comme l’héroïne appartenant à la famille des opiacés, réputés pour être particulièrement addictif, ou encore la cocaïne ou l’alcool. Il est donc plus difficile d’arrêter de fumer que d’arrêter de consommer de l’héroïne !

La dépendance au tabac

Quand une personne inhale la fumée d’une cigarette, la fumée passe directement de ses poumons à son cerveau à travers ses artères. La nicotine ainsi assimilée se retrouve dans le cerveau en quelques millisecondes. Ce qui est beaucoup plus rapide que l’assimilation d’une drogue, même lorsque l’on parle d’une injection d’héroïne par intraveineuse, à titre d’exemple. Plus l’inhalation est forte et dure longtemps, plus la quantité de nicotine assimilée est importante. Et par extension : plus le niveau de dépendance augmente.

Outre la nicotine, des recherches scientifiques ont révélé la présence de plus de 4 000 substances chimiques nocives à la santé dans la fumée du tabac. Plusieurs d’entre elles sont nocives à la santé. Et surtout, plus d’une cinquantaine d’entre elles (mercure, goudron, arsenic, acide cyanhydrique, etc.) sont cancérigènes.

Les chiffres du tabagisme

Toujours selon les enquêtes réalisées par l’OMS, chaque jour, il y a entre 82 000 et 99 000 jeunes gens qui allument leur première cigarette. D’ailleurs, si la dépendance est si forte, c’est véritablement parce que la plupart des fumeurs adultes fument depuis leur adolescence. Ce qui est mon cas. Le tabac tue près de 6 millions de personnes dans le monde chaque année. Concernant le tabagisme en France, est responsable de 90 % des cas de cancers de poumons, et de 73 000 décès prématurés chaque année (source INPES – Agence Nationale de Santé Publique).

Les chiffres font froid dans le dos et nous permettent de mieux comprendre pourquoi la prévention du tabagisme, chez les jeunes notamment, est si poussée dans notre pays. Les experts estiment que le tabagisme est la première cause de mortalité évitable dans le monde. Il n’y a donc plus de doute pour personne. Le tabac tue, nous n’avons pas besoin de le lire sur tous les paquets de cigarettes pour le savoir.

D’un autre côté, l’arrêt du tabac a de nombreux bienfaits tant pour soi-même que pour son entourage. Rien que l’aspect santé constitue une motivation à l’arrêt du tabac.

comment arrêter de fumer coach comportemental

Les conséquences du tabagisme

Mais le problème dans le tabagisme est qu’il ne tue pas d’un seul coup comme le fait une arme à feu. Au contraire, les conséquences du tabagisme sont progressives. Il détruit l’organisme à chaque nouveau départ de feu. Pour que les choses soient claires, et par souci d’honnêteté, voici quelques dangers auxquels sont exposés les fumeurs :

  • Effets cancérigènes → Langue, bouche, gorge, bronches, poumon. Allumer sa première cigarette 30 minutes après le réveil augmente de 31 % les risques de cancer du poumon. Ce risque est accru de plus de 79 % si la cigarette est allumée à moins de 30 minutes après le réveil.
  • Accroissement des risques de troubles cardiovasculaires → Infarctus du myocarde, artérites, AVC…
  • Accroissement des risques de troubles respiratoires → Bronchopathies chroniques obstructives (BPCO), emphysème…
  • Diminution de la fertilité → Cela concerne aussi bien l’homme que la femme. Chez l’homme, la prise de tabac affecte la qualité du sperme. Chez la femme, elle augmente le risque de grossesses extra-utérines.

Le tabagisme passif lors de la grossesse est lui aussi très néfaste. Si une femme enceinte est exposée à la fumée du tabac (fumeuse passive), le risque qu’elle fasse une fausse couche est multiplié de 1,5 à 3. Il y a également de fortes probabilités que le fœtus subisse un retard de croissance, voire qu’il meure dans le ventre de la mère. Soit dit en passant, le tabagisme passif pour un enfant est également très dangereux.

  • Problèmes esthétiques → Maladies de la gencive, perte de dents sur le long terme, accélération de l’apparition de rides, ternissement de la peau…

Tabac et anxiété: Le coaching comportemental vous aide à vaincre le tabagisme

Tous les fumeurs sont conscients du fait que le tabagisme est un réel danger pour leur organisme. Mais le plus difficile est de pouvoir s’arrêter. J’en sais quelque chose quant au fait qu’il soit particulièrement difficile de résister à l’envie d’allumer une cigarette. N’est-ce que pour se sentir mieux. Et je conviens qu’au regard de ma dépendance, c’est un courage que je n’ai pas. Cependant, nombreux sont ceux et celles qui cherchent à se tourner vers un coach pour arrêter de fumer. Et pour cause, les effets de l’arrêt du tabac ne sont pas toujours faciles à supporter, d’où l’intérêt de bénéficier d’un accompagnement.

Les tentatives de sevrage du tabagisme se soldent généralement par un échec. La raison ? Les symptômes de l’arrêt du tabac sont aussi nombreux qu’embêtants. En voici quelques exemples :

  • Envies incontrôlables de fumer
  • Bouche sèche
  • Gorge sèche
  • Anxiété
  • Tremblements
  • Troubles du sommeil
  • Maux de tête
  • Perte ou un accroissement de l’appétit
  • Augmentation du désir de consommer des sucreries
  • Prise de poids
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Maux de ventre
  • Etc.

Si vous vous retrouvez dans l’un de ces symptômes du tabagisme, le coaching comportemental vous aide à passer du statut de fumeur à celui de non-fumeur et à dissocier tabac et anxiété. Des expériences réalisées par la “Cochrane Collaboration” démontrent que les séances de coaching comportemental permettent de réussir plus facilement l’arrêt du tabac dans plus de 50 % des cas. En plus, ces solutions permettent d’arrêter de fumer naturellement, sans médicaments, patch ou autres substituts. Encore faut-il que l’adéquation fumer/intérêt soit très faible pour que vous soyez client d’un changement, au sens comportemental du terme.

tabac et anxiété

Tabagisme et aspect comportemental

En ce qui me concerne, je vis comme mineurs les problèmes que je rencontre du fait de mon tabagisme. L’État français a beau s’échiner dans la lutte contre le tabagisme, à multiplier les campagnes diverses et variées pour convaincre les fumeurs d’arrêter de fumer, les images de poumons noircis ou de cancer de la langue n’y changent rien. En plus du fait que ces inutiles campagnes de prévention coûtent un argent fou. Mais ça, c’est l’État.

La campagne des paquets de cigarettes non siglés (sans la marque du cigarettier) est un fiasco. Mais au vu des taxes que prélèvent l’État sur les cigarettes – 80 % -, ils peuvent dilapider l’argent public comme bon leur semble. Peut-être cela leur donne t-il bonne conscience ?

Dès lors, l’efficacité d’un coach pour l’arrêt du tabac est due au fait qu’elle prend en compte les deux aspects du tabagisme :

  • L’aspect cognitif : le fumeur considère et vit le tabac comme un ami. Au lieu de le considérer comme un ennemi. Les séances de thérapie comportementale permettent de corriger cette appréciation.
  • L’aspect comportemental : un fumeur a intégré un certain nombre de réflexes dans son quotidien. Ce sont ces derniers qui maintiennent sa dépendance au tabac. Par exemple, allumer une cigarette lorsque l’on se sent stressé, ou lorsqu’on réfléchit à une situation ou encore quand on sort le chien. Ce qui est aussi mon cas.

Comment mettre fin au tabagisme?

Les séances de coaching ou d’hypnothérapie permettent de corriger ces comportements réflexes. On les remplace par d’autres qui se révèlent être plus appropriés. Dans le processus de sevrage, le fumeur apprend une meilleure gestion du stress en l’abordant d’une manière différente.

L’un des plus grands blocages d’une personne qui essaie d’arrêter de fumer est qu’elle pense qu’elle peut pas y arriver. Que la cigarette est plus forte qu’elle. Le thérapeute intervient également sur ces schémas de pensées pour les corriger. Ainsi, augmenter la confiance en soi que le fumeur a en ses capacités à passer au statut de non-fumeur est boostée.

Comme le disent certaines personnes, je ne vais pas vous faire l’article. Vous savez que le tabagisme est réellement nocif pour l’organisme. Comme pour la vie familiale (fumeur passif). Et, aussi, votre santé économique. Le tabac a un coût pour vous. L’État français se sucre sur votre santé (je vais finir par avoir des ennuis).


Programme comportemental en ligne.

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

“Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS”



Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut