Qu’est-ce qui provoque les troubles obsessionnels compulsifs (TOC)?

troubles-obsessionnels-compulsifs-causes-origines.jpeg

TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS - TOC

L’origine physiologique et neurologique des troubles obsessionnels compulsifs n’est pas connue.

L’approche psychologique et psychiatrique permet néanmoins de mieux comprendre l’origine des toc.

Les médecins et les comportementalistes classent les tocs parmi les troubles anxieux, des troubles psychiques provoqués par un traumatisme ou un environnement propice à l’angoisse.

Les troubles obsessionnels compulsifs c’est quoi?

Un toc se caractérise par deux aspects essentiels:

  • La survenue de pensées obsessionnelles, incontrôlées et répétitives
  • Des gestes compulsifs pour apaiser les pensées obsessionnelles

Sans la combinaison de ces deux éléments, on ne parle pas de troubles obsessionnels compulsifs.

En revanche, les pensées obsessionnelles peuvent apparaître dans un trouble anxieux et mener progressivement à l’émergence de gestes compulsifs.

Comment reconnaître les pensées obsessionnelles?

Les pensées obsessionnelles qui caractérisent les toc sont des pensées incontrôlées et répétitives.

Le patient qui les subit a conscience qu’elles sont irrationnelles, mais il ne contrôle pas leur apparition.

Quand la pensée obsessionnelle s’installe, le patient est incapable de l’ignorer.

toc et ruminations mentale

Quand il tente de la repousser, elle enfle jusqu’à forcer le patient à agir pour la calmer ou la contenir.

On ne doit pas confondre les pensées obsessionnelles des toc avec les ruminations caractéristiques des personnalités anxieuses ou paranoïaques.

La pensée obsessionnelle s’intègre dans un toc parce qu’elle oblige le patient à réagir immédiatement et de manière compulsive pour calmer son obsession: par exemple, il vérifie qu’il a bien fermé sa porte ou en nettoyant plus que de besoin.

Comment reconnaître les gestes compulsifs des toc?

On reconnaît les gestes compulsifs qui caractérisent le toc à leur capacité à calmer temporairement les pensées obsessionnelles.

On ne doit pas confondre avec un simple tic.

Le tic est un geste répétitif et incontrôlé, mais qui n’est pas consciemment pensé par le patient.

Le geste compulsif du toc vient répondre à des pensées obsessionnelles bien précises.

Malheureusement, le geste obsessionnel ne suffit jamais à calmer l’inquiétude du patient.

On parle d’ailleurs de toc quand l’application de gestes compulsifs se répète de manière irrationnelle.

Par exemple, vérifier trois fois de suite que la porte est bien fermée est un signe caractéristique du toc.

La personne qui en souffre est obsédée par cette question et ne parvient pas à se rassurer par une simple vérification.

Son obsession est telle qu’elle envisage toujours d’avoir pu se tromper.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).

Quelles sont les causes des troubles obsessionnels compulsifs?

La médecine ne connaît pas les causes physiologiques et neurologiques des toc.

Certaines études suggèrent qu’un enfant a 8 % de chance de développer des toc si un de ses parents en souffre lui-même.

Dans la population générale, le risque n’est que de 2 %.

L’origine partiellement génétique des toc est donc une hypothèse valable, mais dont la démonstration n’est pas encore définitive.

D’un point de vue psychologique, les toc auraient deux origines:

  • Un traumatisme
  • Le développement progressif d’un trouble anxieux.

Certains traumatismes provoquent des troubles anxieux et des phobies.

Dans l’histoire des patients qui souffrent de toc, on trouve souvent la présence d’un traumatisme important, parfois pendant l’enfance.

Pour reprendre grossièrement l’exemple de la porte fermée ou non, un cambriolage particulièrement traumatisant peut favoriser l’apparition d’un toc de ce genre.

Par ailleurs, les tocs comptent parmi les nombreux troubles anxieux qu’un patient peut développer.

Or, les troubles anxieux ne surviennent pas seulement après un traumatisme.

Parfois, l’éducation reçue chez les enfants provoque l’apparition de l’anxiété.

Les violences physiques et psychologiques sont aussi une source fréquente, mais pas la seule.

Les enfants qui grandissent avec des parents eux-mêmes anxieux auront plus de chances de développer des troubles anxieux, parmi lesquels les tocs.

Comment se débarrasser d’un TOC?

Pour se débarrasser définitivement d’un toc, on doit d’abord aider le patient à vaincre les pensées obsessionnelles.

C’est une étape délicate, car le patient a souvent l’impression de n’avoir aucun contrôle sur ces idées irrationnelles qui le submergent.

Pourtant, certaines thérapies permettent d’apprendre à objectiver ses pensées pour reprendre le contrôle.

À ce titre, on conseille toujours aux personnes qui souffrent de toc de consulter un professionnel.

Elles peuvent se tourner vers un psychiatre, un psychanalyste ou un comportementaliste.

Dans tous les cas, on déconseille fortement d’essayer de guérir seul de ses toc.

Les pensées obsessionnelles altèrent le rapport à la réalité du patient et il ne peut donc pas les affronter seul.

De même, si vous souffrez de tocs très légers, vous ne devez pas les ignorer.

Les probabilités qu’ils empirent sont très élevées.

L’anxiété, les troubles anxieux et les tocs évoluent en permanence et rarement dans le bon sens si on ne se fait pas aider.

Un toc très léger est susceptible d’empirer jusqu’à vous rendre la vie impossible.

Cela prend parfois des années, car l’anxiété touche plus souvent et plus durement les personnes âgées.

Gérer les troubles obsessionnels compulsifs grâce à la thérapie comportementale

Depuis plusieurs années, l’Assurance maladie et l’OMS considèrent les thérapies comportementales et cognitives comme la meilleure solution contre les troubles anxieux.

Les patients qui souffrent d’anxiété généralisée, de phobie ou de toc obtiennent de très bons résultats quand ils consultent un comportementaliste.

Plus de neuf patients sur dix sont définitivement soignés après quelques semaines de thérapie seulement.

Traitement des tocs: la thérapie comportementale

La thérapie comportementale stratégique et brève repose sur des exercices bien précis qui accompagnent le patient dans son parcours.

D’abord, il doit apprendre à objectiver puis neutraliser les pensées à l’origine de ses obsessions.

Ensuite, d’autres exercices le placent mentalement dans des situations caractéristiques pour l’aider à les éradiquer, maintenant qu’il objective ses inquiétudes les plus fortes.

La thérapie comportementale est très efficace parce qu’elle cible un problème en particulier.

C’est donc un excellent complément à une psychothérapie menée sur le long terme.

La psychothérapie permet d’explorer sa psyché pour y déceler l’origine de ses troubles et apprendre à mieux analyser son propre fonctionnement.

Elle ne cible pas les problèmes en particulier et laisse le patient plus libre d’explorer.

Attention toutefois: je vous déconseille fortement de suivre une thérapie comportementale et une psychothérapie de type analytique en même temps.

Pourquoi? Tout simplement parce-que la première est opérationnelle – fonctionnelle – là où la seconde est normative.

Il y a donc un fort risque de conflit intrapsychique.

En effet, la thérapie comportementale intervient sur le « comment » alors que la psychothérapie intervient sur le « pourquoi ».

D’où une sorte de conflit d’intérêt et de loyauté…

Y a t’il des médicaments efficaces contre les troubles obsessionnels compulsifs?

Contre les troubles obsessionnels compulsifs, plusieurs médicaments peuvent être utilisés.

Généralement, ils sont tous regroupés en deux catégories:

Les anxiolytiques sont très efficaces, mais leur effet est temporaire.

Ils ont également de nombreux effets secondaires et ne soignent pas l’origine du problème.

Ils apaisent seulement l’angoisse temporairement.

On les utilise surtout pour gérer les crises.

Les antidépresseurs sont plus compatibles avec une prise sur le long terme.

En revanche, tous les troubles anxieux et les toc ne sont pas liés à une dépression.

On doit donc être attentif à leur effet pour ne pas en consommer inutilement.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Traitement du trouble obsessionnel compulsif lié à l'hygiène: Qui est Frédéric Arminot, thérapeute comportemental.Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut