L’anxiété est une émotion courante qui peut se manifester sous différentes formes, telles que l’inquiétude, la peur, le stress et la tension nerveuse bien sûr.

Cependant, lorsque l’anxiété devient excessive et chronique, elle peut devenir un trouble anxieux qui affecte la vie quotidienne d’une personne.

Dans cet article, nous allons examiner les symptômes de l’anxiété les plus fréquents – il y en a 4 – et, partant, comment soigner l’anxiété sans médicaments.

Symptômes de l’anxiété N°1 : l’inquiétude excessive

L’inquiétude excessive est l’un des symptômes les plus courants de l’anxiété. Les personnes anxieuses peuvent se préoccuper de manière excessive de divers événements, tels que leur santé, leur travail, leur famille, leurs relations sociales ou affectives et, à propos de ces dernières, avoir peur du jugement des autres.

Cette préoccupation constante peut les empêcher de se concentrer sur d’autres tâches importantes et affecter leur capacité à prendre des décisions rationnelles.

L’inquiétude excessive peut également provoquer des symptômes physiques, tels que des maux de tête, des douleurs musculaires, des troubles digestifs et des problèmes de sommeil. Les personnes atteintes d’anxiété peuvent également avoir du mal à se détendre, à se calmer et à profiter de la vie.

Symptômes de l’anxiété N°2 : la peur et la panique

La peur et la panique sont également des symptômes courants de l’anxiété. Les personnes victimes d’anxiété peuvent avoir peur de situations spécifiques, comme les espaces clos, les hauteurs, la foule, les animaux, les voyages en avion, ou les situations d’expositions sociales.

Cette peur peut les empêcher de faire les choses qu’elles aimeraient, comme sortir avec des amis ou voyager.

Les personnes atteintes d’anxiété peuvent également avoir des crises de panique, qui sont des épisodes intenses de peur et d’inconfort physique, voire de peur de mourir de façon soudaine.

Les symptômes de la crise de panique peuvent inclure des palpitations cardiaques, une transpiration excessive, une sensation de suffocation, des tremblements, des étourdissements et une douleur thoracique.

Ce qui justifie, parfois, un sentiment de mort imminente.

Les crises de panique peuvent survenir de manière inattendue et sans raison apparente, ce qui peut rendre ces personnes encore plus anxieuses.

Symptômes de l’anxiété N°3 : les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont un autre symptôme courant de l’anxiété. Les personnes anxieuses peuvent avoir du mal à s’endormir, à rester endormies ou à se réveiller trop tôt le matin. Elles peuvent également avoir des cauchemars fréquents et des troubles du sommeil liés à l’anxiété.

Soit écrit en passant, ce cauchemars et ces symptômes d’anxiété peuvent avoir un lien avec des traumatismes non résolus liés à l’enfance.

Les troubles du sommeil peuvent aggraver les autres symptômes de l’anxiété, tels que l’inquiétude excessive et la fatigue.

Le manque de sommeil peut également affecter la capacité d’une personne à fonctionner normalement au travail ou à l’école, ce qui peut entraîner des conséquences négatives pour leur vie professionnelle et personnelle.

Symptômes de l’anxiété N°4: la tension musculaire

La tension musculaire est un autre symptôme courant de l’anxiété. Les personnes atteintes de troubles anxieux peuvent avoir des muscles tendus et douloureux, en particulier dans le cou, les épaules et le dos.

Cette tension musculaire peut être très inconfortable et causer des douleurs chroniques, des maux de tête et une diminution de la flexibilité et de la mobilité.

Symptômes de l'anxiété: la tension musculaire

La tension musculaire peut également affecter la posture d’une personne, ce qui entraîne d’autres problèmes physiques à long terme.

La tension musculaire peut être aggravée par d’autres symptômes de l’anxiété, tels que la peur et la panique, l’inquiétude exagérée et des problèmes d’endormissement. Il est donc important de traiter l’anxiété dans son ensemble pour réduire ces symptômes physiques ou psychiques.

Comment savoir si on fait de l’anxiété ?

Il est essentiel de reconnaître les signes et les symptômes de l’anxiété de sorte à prendre des mesures appropriées pour y faire face.

Nous allons donc explorer les différents éléments qui vous permettent de savoir si vous faites de l’anxiété. Je vais aussi partager avec vous quelques conseils pour gérer la situation quand on fait de l’anxiété.

Les signes physiques de l’anxiété

L’anxiété se manifeste par une variété trés diverses de symptômes physiques.

Comme évoqué précédemment, les signes de l’anxiété les plus courants incluent des maux de tête, des douleurs musculaires, une tension dans la poitrine, une accélération du rythme cardiaque, des sueurs, des tremblements et des troubles digestifs.

Si vous avez un doute quant à savoir si on fait de l’anxiété, je vous recommande de consulter votre médecin traitant qui, le cas échéant, vous orientera vers un(e) spécialiste.

Les signes émotionnels et comportementaux de l’anxiété

Quand on fait de l’anxiété, Il est fréquent d’éprouver une certaine irritabilité ou de la nervosité lesquelles peuvent, par exemple, amener à un usage excessif de l’alcool.

Les personnes anxieuses ont souvent des difficultés à se concentrer ou à se détendre, et sont sujettes à des pensées négatives et à une anticipation excessive du pire. Bien évidemment, ces émotions intenses et persistantes affectent les relations interpersonnelles.

Les facteurs de risques de l’anxiété

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres au développement de l’anxiété. Les facteurs de risque de risque proviennent des traumatismes du passé, de troubles de santé mentale (cf. la dépression), de problèmes de santé, de stress chronique et d’événements stressants de la vie quotidienne.

Quelles sont les étapes pour faire face à l’anxiété ?

Quand on fait de l’anxiété, il existe diverses mesures à prendre pour y faire face de façon efficace.

Tout d’abord, cherchez un soutien professionnel en consultant un thérapeute ou un psychologue. Ils sont compétents pour vous aider à comprendre et à gérer votre anxiété.

La pratique régulière de techniques de relaxation, comme la respiration et la méditation profonde, aident quand on fait de l’anxiété. Je vus rappelle cependant que ces techniques vous permettent de vous relaxer mais, en aucun cas, ne sont à considérer comme un traitement de l’anxiété.

L’exercice physique régulier, une alimentation équilibrée et un sommeil adéquat contribuent également à faire diminuer vos troubles anxieux.

Par ailleurs, n’hésitez pas à parler de vos sentiments comme de vos émotions à des proches bienveillants. En effet, se rendre vulnérable est l’un des meilleurs services qu’on puisse se rendre quand on fait de l’anxiété.

Autant de points qui nous amènent à évoquer comment gérer l’anxiété et ses symptômes.

Comment gérer l’anxiété et ses symptômes ?

Il existe différentes stratégies de gestion de l’anxiété utiles pour réduire les symptômes de l’anxiété.

En voici quelques exemples :

  1. Pratiquer la méditation de pleine conscience: la pleine conscience est une pratique qui implique de porter attention de manière intentionnelle à l’instant présent, sans jugement. La pleine conscience peut aider à réduire les symptômes de l’anxiété en améliorant la capacité de régulation émotionnelle et en réduisant les pensées négatives. Pour autant, la pratique de la méditation ne règle pas le problème au fond (elle n’élimine pas l’anxiété, elle en diminue seulement la perception et l’intensité)
  2. Établir une routine de sommeil saine: la qualité du sommeil peut avoir un impact significatif sur les symptômes de l’anxiété. Établir une routine de sommeil saine peut aider à améliorer la qualité du sommeil et à réduire les symptômes de l’anxiété. Cela peut inclure la création d’un environnement de sommeil confortable et sombre, l’évitement de la caféine et de l’alcool avant de se coucher, et la pratique de la relaxation avant d’aller dormir.
  3. Pratiquer régulièrement de l’exercice physique: l’exercice physique peut aider à réduire les symptômes de l’anxiété en stimulant la production d’endorphines, des substances chimiques dans le cerveau qui aident à réguler l’humeur. L’exercice peut également aider à réduire les niveaux de stress et de tension musculaire.
  4. Éviter les déclencheurs de l’anxiété: les déclencheurs de l’anxiété sont des situations, des pensées ou des expériences qui peuvent déclencher des symptômes d’anxiété. Éviter ou réduire l’exposition à ces déclencheurs peut aider à réduire les symptômes de l’anxiété.

Les symptômes de l’anxiété peuvent être traités avec des méthodes de gestion de l’anxiété telles que la thérapie comportementale, la méditation, la relaxation musculaire progressive, l’exercice régulier et la gestion du stress.

Dès lors, si vous souffrez d’anxiété, il est important de consulter un professionnel de la santé mentale pour recevoir un diagnostic précis et un traitement approprié ou de vous référer à un programme thérapeutique en ligne.

Comment débute l’anxiété ?

L’anxiété se manifeste de bien des façons tant sur sur le plan physique qu’émotionnel.

Certaines personnes sont, par exemple, victimes d’extrasystoles. D’autres éprouvent des maux de tête, des problèmes digestifs ainsi que les douleurs abdominales. Ces signes de l’anxiété sont assez déconcertants.

Il est d’autant plus important alors de savoir les identifier.

Les personnes anxieuses peuvent ressentir une peur intense, avoir des difficultés à se détendre, être sujettes à des pensées négatives et à une anticipation excessive.

Les origines de l’anxiété

L’anxiété est un trouble courant dans nos sociétés modernes et il est souvent complexe de préciser ses causes comme son origine.

Certains facteurs génétiques prédisposent une personne à l’anxiété. Des déséquilibres chimiques dans le cerveau, comme une production excessive ou insuffisante de sérotonine, joue un rôle assez déterminant dans le développement de l’anxiété.

Bien sûr, des abus divers (harcèlement moral ou sexuel, harcèlement scolaire, etc.) à , des accidents de la vie ou des pertes diverses sont autant de facteurs qui favorisent l’anxiété.

Les facteurs environnementaux

L’environnement social et affectif d’une personne contribue à l’apparition de l’anxiété.

Des niveaux élevés de stress chronique, que ce soit au travail, dans ses études ou dans le cadre de relations personnelles, augmente la vulnérabilité à l’anxiété.

De même, un mode de vie composé d’une mauvaise alimentation, d’une consommation excessive de substances psychostimulantes, comme un manque d’exercice physique et un sommeil altéré participent au développement de l’anxiété.

Les pensées et croyances limitantes

Les pensées et les croyances d’une personne contribuent à l’anxiété

Des schémas de pensée négatifs, des ruminations excessive, l’anticipation anxieuse ou la tendance à la percevoir dans les situations comme dangereuses, aliment l’anxiété.

Signes de l'anxiété; Les croyances limitantes ou idées imittatives.

Les croyances limitantes sur soi-même et sur le monde renforcent les sentiments d’insécurité et d’anxiété.

La façon dont une personne interprète les interactions et le sens qu’elle donne à ses expériences familiales, affectives, sentimentales mais également sociales ou professionnelles sont autant d’éléments qui participent à la construction des divers symptômes de l’anxiété.

Les symptômes précoces de l’anxiété

Certaines personnes sont particulièrement sensibles aux stimulis extérieurs.

Ainsi, au fur et à mesure que l’anxiété progresse, il est fréquent de voir apparaitre des symptômes précoces de l’anxiété comme des attaques de panique, ou un trouble panique associé à de l’agoraphobie.

Dès lors, toute situation anxiogène génère un sentiment de détresse significative.

Il est donc important d’être au clair sur son mode de vie et sa façon d’appréhender le monde qui nous entoure pour faire diminuer les signes de l’anxiété.

Symptômes de l’anxiété : une question de style de vie

En plus des méthodes de traitement et de gestion de l’anxiété mentionnées ci-dessus, il peut également être utile de se concentrer sur les facteurs de style de vie qui peuvent contribuer à l’anxiété.

Par exemple, une alimentation équilibrée peut aider à maintenir une bonne santé mentale en fournissant les nutriments nécessaires au cerveau. Le maintien de bonnes relations sociales et familiales peut également aider à réduire l’anxiété en fournissant un soutien émotionnel et en aidant à gérer le stress.

Il est également important de se rappeler que l’anxiété affecte chaque personne différemment et que, par conséquent, les symptômes varient en intensité et en fréquence.,

Enfin, il convient de se rappeler que l’anxiété est une émotion normale qui peut être utile dans certaines situations. Cependant, lorsque l’anxiété devient excessive ou chronique, elle peut devenir un trouble qui nécessite un traitement.

En vous faisant aider par un(e) spécialiste de la santé mentale, vous pouvez apprendre à gérer les symptômes de l’anxiété et à améliorer votre qualité de vie.

Traitement par médicaments des symptômes de l’anxiété

Il existe également des options de traitement médicamenteux pour l’anxiété.

Les médicaments peuvent aider à réduire les symptômes de l’anxiété en agissant sur les neurotransmetteurs dans le cerveau, lesquels sont responsables de la régulation de l’humeur et de l’anxiété.

Les types de médicaments les plus couramment utilisés pour traiter l’anxiété comprennent:

  • Les benzodiazépines
  • Les antidépresseurs
  • Les bêta-bloquants
  • Les antipsychotiques

Ainsi le Valium et le Xanax sont généralement prescrits pour un usage à court terme en raison de leur potentiel de dépendance.

Les antidépresseurs, tels que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), sont souvent utilisés pour traiter les troubles anxieux à long terme.

Les bêta-bloquants, tels que le propranolol, peuvent être utilisés pour réduire les symptômes physiques de l’anxiété, tels que les palpitations cardiaques et la transpiration.

Les antipsychotiques, tels que l’olanzapine, peuvent être utilisés pour traiter les troubles anxieux graves.

Symptômes de l'anxiété: traitement médicamenteux

Il est vital de discuter avec un médecin spécialisé des options de traitement médicamenteux pour l’anxiété, car ces médicaments ont des effets secondaires et des risques associés à leur utilisation.

La gestion de l’anxiété est un processus continu susceptible de nécessiter une combinaison de méthodes de traitement et d’approches thérapeutiques.

Il est donc important d’identifier les stratégies qui fonctionnent le mieux pour vous et de travailler en étroite collaboration avec un(e) professionnel(le) de la santé mentale pour atteindre vos objectifs de soins.

La prise en charge de l’anxiété participe à améliorer la qualité de vie et à réduire les symptômes physiques et émotionnels associés à ce trouble.

Comment prévenir les signes de l’anxiété ?

Outre les méthodes de traitement et de gestion de l’anxiété évoquées précédemment, il existe également des moyens de prévenir les symptômes d’anxiété.

Voici quelques exemples:

  1. Éviter les substances qui peuvent déclencher l’anxiété: L’alcool, la caféine et les drogues illicites peuvent aggraver les symptômes de l’anxiété. Évitez ou limitez votre consommation de ces substances pour réduire le risque de déclencher des symptômes d’anxiété.
  2. Prendre soin de sa santé physique: Une bonne alimentation et l’exercice physique régulier peuvent aider à réduire les symptômes de l’anxiété en stimulant la production d’endorphines et en réduisant le stress.
  3. Établir des habitudes de gestion du stress: des techniques de gestion du stress, telles que la respiration profonde, la relaxation musculaire progressive et la méditation, peuvent aider à réduire les symptômes de l’anxiété en améliorant la régulation émotionnelle (je vous rappelle que si cela participe à vous détendre, ces méthodes ne résolvent pas le problème de fond).
  4. Établir des relations sociales saines: les relations sociales positives peuvent aider à réduire les symptômes de l’anxiété en offrant un soutien émotionnel et en aidant à renforcer l’estime de soi.
  5. Éviter la procrastination: la procrastination (tout remettre au lendemain ou à plus tard) contribue à l’augmentation de l’anxiété en créant des niveaux élevés de stress et d’inquiétude. Établissez des objectifs réalistes et travaillez à les atteindre régulièrement pour éviter de procrastiner.

Il est important de noter que l’anxiété est une réaction naturelle à des situations stressantes ou dangereuses, et qu’elle peut être utile pour aider à préparer le corps et l’esprit à faire face à ces situations.

Comment soigner les symptômes de l’anxiété ?

L’anxiété est une émotion courante qui peut avoir des effets physiques et émotionnels sur le corps.

C’est en établissant des habitudes de prévention, telles que la gestion du stress et la prise en charge de la santé physique, qu’il est possible de réduire les symptômes de l’anxiété et d’améliorer la qualité de vie.

Il est également important de se rappeler que l’anxiété peut avoir des effets différents sur chaque individu et peut être déclenchée par divers facteurs tels que les traumatismes passés, les troubles médicaux, les troubles mentaux ou les événements stressants de la vie.

Nonobstant les options de traitement mentionnées ci-dessus, il existe également des groupes de soutien et des ressources en ligne disponibles pour les personnes souffrant d’anxiété.

Ces groupes aide à réduire l’isolement et à fournir des informations et des conseils utiles sur la façon de gérer les symptômes de l’anxiété.

Les ressources en ligne, telles que les applications de méditation et les podcasts de gestion du stress, peuvent également vous aider à améliorer la santé mentale et émotionnelle.

Traitement des signes de l’anxiété

Enfin, il est important de prendre en compte que l’anxiété est une condition qui peut affecter la qualité de vie d’une personne. Il est donc essentiel de prendre les bonnes mesures pour la gérer.

Les personnes souffrant d’anxiété peuvent trouver des stratégies de gestion efficaces en travaillant avec un(e) professionnel de la santé mentale (psychiatre, psychologue, psychothérapeute, autre), voire en pratiquant des techniques d’auto soins et en établissant des habitudes de prévention.

Avec le bon soutien et les bonnes ressources, il est possible de gérer les symptômes de l’anxiété et de vivre une vie épanouissante et équilibrée.

Il est également important de souligner que chaque personne a une expérience différente de l’anxiété.

Certaines personnes peuvent avoir des symptômes plus sévères que d’autres, et certaines personnes peuvent avoir des déclencheurs d’anxiété spécifiques qui ne sont pas partagés par tout le monde.

En outre, il convient de préciser qu’il n’y a rien de mal à ressentir de l’anxiété. C’est une émotion naturelle utile dans certaines situations. Cependant, lorsque l’anxiété devient excessive ou interfère avec la vie quotidienne, il est important de chercher de l’aide.

Si vous ressentez des symptômes d’anxiété, il est important de demander de l’aide à un professionnel de la santé mentale pour obtenir un diagnostic et des options de traitement appropriées.

Les professionnels de la santé mentale peuvent vous aider à comprendre les causes de votre anxiété et à élaborer un plan de traitement qui convient le mieux à vos besoins individuels.

Ils peuvent également vous aider à apprendre des stratégies de gestion de l’anxiété et à développer des compétences pour faire face aux situations stressantes.

Traitement des symptômes de l’anxiété : des groupes de parole à la thérapie comportementale

Rappelez-vous: L’anxiété est traitable et vous n’êtes pas seul(e). Il y a des millions de personnes qui luttent contre l’anxiété chaque jour, et il existe des options de traitement qui peuvent vous aider à vous sentir mieux.

C’est en travaillant avec la bonne méthode et en établissant des habitudes de prévention saines, que vous pourrez gérer vos symptômes d’anxiété et retrouver la qualité de vie souhaitée.

A titre d’exemple, il existe des groupes de soutien pour les personnes souffrant d’anxiété. Ces groupes offrent un soutien émotionnel et des conseils pratiques pour aider les membres à mieux gérer leur anxiété.

Ainsi, ils peuvent mettre à votre disposition une communauté de personnes partageant les mêmes idées que vous, ce qui peut aider à réduire l’isolement et la stigmatisation.

Enfin, il existe des applications de gestion de l’anxiété qui peuvent être utiles pour les personnes souffrant d’anxiété légère à modérée.

Ces applications offrent des techniques de relaxation, de méditation et de respiration pour aider à réduire les symptômes de l’anxiété. Ils peuvent également suivre vos progrès et vous aider à identifier les déclencheurs d’anxiété.

Précision importante: ces applications ne constituent pas des solutions. Tout au plus, elles vous aident à faire diminuer vos symptômes d’anxiété mais, en aucun cas, à les traiter au fond (les éliminer).

Enfin, il est important de parler à vos amis et à votre famille de votre anxiété, surtout s’ils sont des personnes en qui vous avez confiance.

Ils peuvent vous offrir un soutien émotionnel et vous aider à traverser les moments difficiles. Il est important de communiquer clairement vos besoins et de demander de l’aide lorsque vous en avez besoin.

La options de traitement pour l’anxiété comprennent la thérapie comportementale, la méditation, la relaxation musculaire progressive, l’exercice régulier, la gestion du stress et les médicaments.

La meilleure option de traitement des signes de l’anxiété demeure la thérapie comportementale. Une thérapie brève orientée solution.

Dès lors, pour vaincre les symptômes de l’anxiété, je vous invite à cliquer sur ce lien :


La + efficace des solutions commence ci.

Reprenez le contrôle de votre vie en moins de 2 mois, sans médicaments, avec un taux de réussite supérieur à 95%.

Profitez de cette chance extraordinaire tout comme celles et ceux qui, avant vous, pensaient ne jamais s’en sortir.


Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Ancien grand anxio-dépressif, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, je suis spécialisé dans le traitement des problèmes d'angoisse, d'anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, et exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste (coach comportemental).   Mes compétences dans les domaines de l'approche systémique de Palo Alto (approche stratégique et brève orientée solution) me permettent de résoudre 16 cas sur 17 en moins de 2 mois (95 % de résultats).   Pour en savoir +, je vous invite à prendre connaissance du programme comportemental en ligne que j'ai conçu.   Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi bénéficier de consultations thérapeutiques en cliquant sur ce lien :   Consultations thérapeutiques

    2 replies to "Quels sont les 4 symptômes de l’anxiété les plus fréquents ?"

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Corinne,

      Je viens justement de vous adresser un mail pour vous aider à vaincre votre problème.

      N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions à propos de toutes les informations que vous allez recevoir.

    • Corinne

      Je suis très anxieuse mon état mental s’est aggravé depuis que je suis en retraite j’ai du mal à avancer je m’occupe beaucoup mais ça ne va pas

Leave a Reply

Your email address will not be published.