La notion de mal être est une notion particulièrement subjective. Elle l’est d’autant plus que cela repose sur la vision du monde de chacun. Le mal être est un état d’ensemble, comme une affection, dont il est difficile de cerner le tenants et les aboutissants. C’est donc une impression globale, celle de ne pas être « au mieux de soi ».

Le mal être est une sensation diffuse et désagréable, un sentiment de déséquilibre qui ne dit ni son nom, ni sur quoi elle repose.

Comme à l’accoutumée, en bas du présent article je vous offre une solution simple et puissante qui vous garantit un nouveau et réel bien être et… bonheur.

Définition du mal-être

Le mal être est une sensation de malaise, physique ou mental. C’est un sentiment désagréable de langueur, de faiblesse, d’envie de rien, d’absence d’énergie. Fréquemment, les personnes qui ressentent ce mal être l’associe à une dépression.

Nous vivons tous, à une période donnée de notre vie, des moments et des situations difficiles. Cela peut être une rupture amoureuse, la perte d’un parent, ou encore une situation de chômage. Ces périodes difficiles entrainent de la tristesse, et de la frustration mais, le plus souvent, avec le temps, ces ressentis s’estompent.

Ainsi, vous retrouvez votre joie de vivre et, partant, votre bien-être. Dans ce contexte, vous considérez votre problème comme un trouble mineur puisque passager.

Mais lorsque cette tristesse ou cette frustration perdure, on parle d’un mal être profond. Comme je l’écris précédemment, nous pensons à une certaine détresse. A une certaine déprime, voire à une dépression.

Dans ces cas, vous vivez votre mal être comme douloureux, et persistant. Ce qui vous empêche de mener votre vie comme vous l’entendez. Pour vous garantir une prise en charge adaptée à votre besoin, il est donc urgent, et important, d’en identifier les symptômes comme, par exemple, des étourdissements.

Mal-être : Comment s'en sortir

Les symptômes du mal-être

Les symptômes du mal être se manifestent sous la forme des troubles suivants :

  • Physique,
  • Psychologique,
  • Comportemental.

Symptômes physiques

Les personnes qui ressentent un mal être ont souvent des troubles du sommeil. Ce trouble s’exprime au travers d’insomnies, de cauchemars, ou de réveils nocturnes associés à des angoisses nocturnes.

Ces mêmes personnes ressentent également une sensation d’épuisement. Une sorte de ralentissement général. Cela s’exprime par de la fatigue, une perte d’énergie croissante, des problèmes de concentration, et certains manques d’attention.

Elles connaissent aussi des troubles de l’alimentation qui se manifestent par une perte ou, au contraire, une augmentation de l’appétit. Ces dysfonctionnements entraînent une prise, ou une perte, de poids.

Trouble psychologique

Le mal être se manifeste le plus souvent par du stress, de l’angoisse, de la peur face aux difficultés. Ces troubles sont accompagnés d’un sentiment permanent d’être en situation d’échec. Cela accentue le manque d’estime de soi, ou la perte de confiance en soi.

Les personnes qui vivent ce malaise connaissent aussi des troubles de l’humeur ce qui est le propre de la dépression.

Les symptômes dépressifs conduisent ces personnes à se replier sur elles-mêmes, à s’isoler. Elles se sentent d’ailleurs très seules, comme livrées à elles mêmes.

Elles se désintéressent des leurs activités habituelles, perdant aussi la joie de vivre. Et si le désespoir est poussé à son paroxysme, elles ont parfois des envies suicidaires.

Comme autres signes de ce trouble psychologique associé au mal être, on peut citer :

Troubles au niveau comportemental

Le mal être entraîne un repli sur soi et, fréquemment, l’abandon d’activités pourtant appréciées. Cela conduit certains patients à une consommation excessive de tabac, voire d’alcool, ou de stupéfiants.

En effet, les personnes qui en souffrent ont l’impression d’être comme anesthésiées dans leur quotidien. Exactement comme si elles avaient une perception déformée de leur environnement.

Elles sont donc à la recherche de sensations fortes qui s’apparentent à celles ressenties dans les sports extrêmes ou, par exemple, la conduite à grande vitesse. En bref des conduites à risques.

Lorsque l’agressivité et la colère ne poussent pas les personnes victimes de mal être aux conflits avec les autres, c’est le désespoir qui les amène à de fréquentes envies de pleurer. Dans certains cas, certaines en viennent malheureusement à s’auto mutiler.


Mal-être intérieur ? Ce livre est fait pour vous !

Comment soigner un mal-être profond ?

Vous en avez plus qu’assez de vous perdre dans ces thérapies classiques qui ne vous offrent que peu voire pas de résultats ?

Vous en avez marre de consommer des médicaments (anxiolytiques, antidépresseur, neuroleptiques, etc.) comme de toutes vos démarches – répétées mais vaines – pour essayer de comprendre quelque chose qui échappe totalement à votre contrôle ?

Alors, faites votre révolution mentale en bénéficiant du Programme ARtUS.

C’est une méthode simple, à suivre étape par étape, basée sur l’expérience de milliers de personnes comme vous, dont les résultats ont été scientifiquement prouvés par une étude de l’INSERM*.

Grâce à des techniques comportementales qui ont fait leurs preuves, comprenez enfin ce qui vous bloque et vous empêche de vous épanouir.

Hackez votre cerveau pour reprendre le contrôle de votre vie en moins de 2 mois, sans médicaments, avec un taux de réussite supérieur à 95%.

La plus efficace des solutions commence ici.

* Institut National Scientifique d’Études et de Recherches Médicales


Comment soigner le mal-être ?

Pour soigner le mal être, il faut d’abord chercher à savoir à quel niveau vous vous trouvez. Si votre mal-être n’est que passager, vous parvenez à des résultats très satisfaisants grâce aux conseils ci-après.

Si le problème dure, (ex: plusieurs semaines d’affilées), je vous suggère d’agir en consultant ou en utilisant le bonnes méthodes thérapeutiques.

Si difficile que cela soit, il est important d’agir d’autant plus qu’il est probable que vous ayez des troubles émotionnels lesquels risquent de vous amener à faire une dépression parfois accompagnée ou précédée de troubles de l’anxiété généralisée.

Comment faire en cas de mal-être ponctuel ?

Confrontés au mal-être, la plupart d’entre nous se sent démuni et ne sait pas comment faire pour renouer avec le bien-être.

Ainsi, la plupart du temps, la plupart des gens essaie de contrôler leur mal-être, de ne pas se laisser envahir ou submerger par ce sentiment de malaise intérieur. Pour être bref, ce comportement consiste, d’une part, à tenter de contrôler ce qui est vécu comme un problème, et à se contraindre à des actes qui tendent au bien-être d’autre part.

Plus prosaïquement, à éloigner le mal-être comme si on voulait éloigner le mauvais sort. Mais il existe des façons d’être et de faire plus simples et plus productives pour se débarrasser de sa douleur mentale à « l’économie ».

Je vous en parle ci-après.

Prendre acte de la réalité de sa situation

Si vous vivez un tel malaise, votre état d’âme, ou vos sentiments, sont différents de ce que vous ressentez habituellement.

Les symptômes énumérés plus haut vous aident à vous rendre compte plus facilement de la situation que vous vivez et, ce faisant, vous invitent à vous intéresser à des méthodes pour gérer le stress.

Identifier les sources du mal être

Il est indispensable de trouver les causes liées à votre état émotionnel. Elles sont différentes d’une personne à une autre.

Il peut s’agir du rejet de son apparence physique parce qu’on a 10 kilos en trop, d’être confronté(e) à un échec (scolaire, sentimental, etc.), ou à la perte d’un être cher. Dans tous les cas, il faut identifier la raison de votre malaise.

Lorsque vous connaissez les causes de votre malaise, il vous est plus facile d’expliquer ce que vous vivez à votre entourage.

En parler avec les autres, et recueillir leur avis, vous permet de savoir si vous exagérez ou pas. L’identification de la ou des raisons de votre malaise vous permet de savoir comment, et où, chercher les solutions pour le résoudre.

Agir vite et de façon adaptée

Partagez votre ressenti avec votre entourage. Le réconfort de personnes proches vous aide à surmonter cette période difficile. Certains spécialistes désignent ces actions, pour vous soigner vous-même, de « psychothérapeutiques ».

Si vous ressentez trop de solitude, ne restez pas seul(e). Retrouvez vos amis à une soirée par exemple.

Si vous êtes triste, faites des activités qui vous font plaisir ou tout simplement accroissent votre joie de vivre. L’achat d’un objet que vous convoitez, ou un après-midi de shopping, voire, une séance de pédicure, et de manucure.

Conserver une hygiène de vie équilibrée

Faites en sorte d’avoir une alimentation équilibrée. Un rythme régulier de repos et de sommeil. Consultez votre médecin habituel et faites vous prescrire du magnésium et des Oméga 3.

Et, surtout, essayez de ne pas arrêter d’agir. Essayez de transformer vos penses négatives en pensées constructives. Sortez, travaillez, distrayez-vous.

Tant que vous êtes dans l’action, vous limitez le problème jusqu’à inverser le processus de mal-être.

Si, malgré vos efforts, malgré votre courage, malgré votre implication, votre mal être persiste, il est fort probable, et j’en suis désolé pour vous, que ce soit une dépression. Et là, je ne peux que vous conseiller de demander de l’aide rapidement.

Comment faire en cas de mal-être persistant ?

En cas de mal-être persistant, vous consultez votre médecin traitant, un généraliste le plus souvent, puis, un médecin psychiatre, voire un psychologue ou un psychanalyste.

Hors les médicaments, rien ne vous est proposé pour vous sortir de ce malaise intérieur anxiogène qui vous satisfasse vraiment. En plus, vous avez bien conscience, pour le vivre, que les médicaments ne sont pas sans effets secondaires.

Votre mal être persiste, voire, il s’accroît. En plus des conséquences liées aux médicaments, il y a aussi des conséquences personnelles : familiales, sociales, affectives, professionnelles.

Vous avez bien conscience qu’il est temps d’agir sauf à ce que vous ayez un intérêt personnel à rester dans cette situation.

En fait, tout ce que vous voulez, c’est retrouver votre joie de vivre. Retrouver votre vie d’avant.

« L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature; mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser: une vapeur, une goutte d’eau, suffit pour le tuer.
.
Mais, quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu’il sait qu’il meurt, et l’avantage que l’univers a sur lui, l’univers n’en sait rien.
.
Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C’est de là qu’il faut nous relever et non de l’espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : Voilà le principe de la morale ».
.
Blaise Pascal – « Pensées »

Source: Wikipédia

Comment se libérer de son mal-être ?

Le meilleure moyen pour se libérer du mal-être consiste àr d’un accompagnement et d’une prise en charge adaptés à votre situation. C’est ce que je vous propose grâce à l’approche comportementale, méthode dans laquelle je suis spécialisé.

Ainsi, pour éviter es délais d’attente, et prendre en charge votre mal-être le plus rapidement et le plus efficacement possible, j’ai créé un programme thérapeutique comportemental en ligne.

Il est utilisé par beaucoup de personnes qui, comme vous, souffrent de mal être et sont à la recherche d’une solution naturelle à leurs troubles anxieux.

Pour information, cette méthode est utilisée, ou a été utilisée par plusieurs milliers de personnes avec un succès supérieur à 95%. Vous ne prenez donc aucun risque si ce n’est celui d’aller mieux ce qui, je peux le comprendre, peut inquiéter plus d’un(e)…

Si vous souhaitez savoir comment traiter votre mal-être, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après :


Problème de mal-être ? Ce livre est fait pour vous !

Comment en finir avec son mal-être ?

Vous en avez plus qu’assez de vous perdre dans ces thérapies classiques qui ne vous offrent que peu voire pas de résultats ?

Vous en avez marre de consommer des médicaments (anxiolytiques, antidépresseur, neuroleptiques, etc.) comme de toutes vos démarches – répétées mais vaines – pour essayer de comprendre quelque chose qui échappe totalement à votre contrôle ?

Alors, faites votre révolution mentale en bénéficiant du Programme ARtUS.

C’est une méthode simple, à suivre étape par étape, basée sur l’expérience de milliers de personnes comme vous, dont les résultats ont été scientifiquement prouvés par une étude de l’INSERM*.

Grâce à des techniques comportementales qui ont fait leurs preuves, comprenez enfin ce qui vous bloque et vous empêche de vous épanouir.

Hackez votre cerveau pour reprendre le contrôle de votre vie en moins de 2 mois, sans médicaments, avec un taux de réussite supérieur à 95%.

La plus efficace des solutions commence ici.

* Institut National Scientifique d’Études et de Recherches Médicales



Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Ancien grand anxio-dépressif, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il est spécialisé dans le traitement des problèmes d'angoisse, d'anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste (coach comportemental). Ses compétences en matière de coaching comportemental permettent de résoudre 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats en moins de 2 mois. Pour en savoir +, vous êtes invité(e) à prendre connaissance des protocole de résolution de problèmes en ligne qu'il a conçu.

    24 replies to "Mal-être : Comment s’en débarrasser et s’épanouir ?"

    • Frédéric Arminot

      Victoire,

      Je vous ai répondu affirmativement par mail.

    • Victoire

      Bonjour,

      Est il possible de vous expliquer par mail ?
      Cordialement,
      Victoire

    • Frédéric Arminot

      Bonjour,

      Je viens de vous envoyer un mail car j’ai besoin de précisions pour vous aider au mieux.

    • Bigot

      Bonjour, je viens en vers vous car j’ai des gros problème j’ai plus confiance en moi et j’ai un très gros blocage et impossible d’avancer vers le présent.

    • Bonjour Arthur,

      Eu égard de votre intérêt au Programme ARtUS, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après pour en bénéficier.

      « Comment se débarrasser de son mal-être et renouer avec le bien-être? »

      N’hésitez pas à me poser toutes les questions que vous estimerez nécessaires.

      Bien à vous,

    • Arthur

      Bonjour, ayant lu votre article que je trouve intéressant ou je me retrouve dedans j’aimerais avoir cette thérapie que je puisse régler ce problème qui persiste depuis

      Merci à vous bonne journée.

    • Bonjour Dorothée,

      Merci pour votre message.

      Afin de vous proposer une solution adaptée à cette épreuve, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après :

      « Mal-être: Comment s’en débarrasser? »

      N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

      Bien à vous.

    • DOROTHEE

      Bonjour Mr Arminot,

      je ressens un mal etre depuis qq temps dejà. J’ai été diagnostiquée dépressive avec perte de gout , des activites que j’aimais faire auapravant.
      Je vis seule en appartement sans exterieur ce qui ne facilite pas les choses.
      Mes amis et ma famille travaillent , moi aussi mais suis enseignante et donc pendant les moments de vacances c’est l’horreur pour moi!
      Apres mes crises d angoisses, spasmes et pleurs, on m a donné des anxiolytiques et anti depresseurs ce qui calme un peu les angoisses mais pas encore l’angoisse de l’ennui au quotidien.
      Je ne fais que m’asseoir sur mon canape devant mon ordi et ma tv car je n’ai plus gout e rien d’autre alors que j’aimerais m’en sortir.
      Le temps me parait incroyablement long et je me sens enfermee dans ce temps et cet appartement!

      J’ai un énorme mal de vivre et ne sais pas comment me sortir de cela car rien ne me donne envie de me lever le matin…

      J’ai pris rdv avec un psychiatre la semaine prochaine mais que puis je faire d’autre car je suis à bout là…?

      merci par avance,

      Cdt

      Dorothee

    • Bonjour Maxime,

      J’ai créé un Programme Thérapeutique conçu pour vous venir en aide.

      Je vous envoie les détails par email.

      Je suis de tout cœur avec vous.
      Frédéric Arminot

    • Maxime

      Je me tourne vers vous car jet un problème je ne dort pas les nuits je suis insomniaque jet un mal être en moi je ne suis pas bien du tout je me reconnais plus je m’en prends à tout le monde jet eu un passage suicidaire et problème de santé je ne veut pas me soigner comment faire pour me sortir de tout sa je garde tout en moi je supporte plus rien j’étais entrain de faire une formation et là tout et fini je suis perdu aider moi svp pour me sortir de tout que je puisse retrouver confiance en moi et repartir comme avant aider moi merci à vous à entendants de vos nouvelles

    • Bonjour Patricia,
      Merci pour votre message.
      Je viens de vous envoyer un message afin de correspondre de façon plus privée.
      Je suis de tout cœur avec vous.
      Frédéric Arminot

    • Patricia

      Bonjour,

      Je me tourne vers vous car je n’arrive pas à comprendre pourquoi je suis tjrs à faire le message….quand s’est pas bien fait cela m’énerve bcp .je m’en prend à la personne qui vie avec moi mon petit ami il me dit qu’il en a mard de m’entendre gueulé, que je pense qu’à moi. Je lui ai dit que je me sentais incomprise.Resultat des courses il est parti et j’aimerais comprendre pourquoi je suis ainsi. Aidé moi

    • Frédéric Arminot

      Bonsoir Ferni,

      Je vais vous adresser un message car j’ai besoin d’un peu mieux comprendre ce qu’il se passe pour vous. Merci par avance de répondre à mes questions. Cela m’aidera à vous aider.

      Bien à vous.

    • Ferni

      Bonjour
      Par où commencer j’ai tellement de choses qui ne vont pas .
      Je dors très mal; je me réveil en sursaut de peur; je ne sais pas vraiment le pourquoi…forcément je crois que la fatigue me prend le dessus ; du coup je suis triste ;mal être; angoisse ;panique; énerve perte d’appétit .
      Je lutte pour trouver envie de m’occuper pour faire quelque chose . En vain pas de force..Comment faire ,,,???
      envie de rien faire…Mon cerveau me laisse pas en paix ;j’ai constamment des idées négatives ;dans tout les sens du terme.

      Je vi dans un appartement 40m2
      Donc je fais le nettoyage en 2h .
      Le comble de tout ça j’en veux énormément à mon copain ;de ne pas se rendre compte que j’ai besoin de lui moralement m’écouter etc…
      .On vi séparer par faute de cette crise du virus …
      J’arrive pas à m’y faire.,ma morale est plu bat.
      Comment m’occuper pour ne pas sombrer dans la tristesse.
      Du coup je vi seule au Luxembourg mon copain vi en Belgique .
      En plus en ce moment de confinement encore plu dur.
      Je sais que il n’y peu pour rien ,d’ailleurs je m’en veux d’être comme ça..
      Je suis même jalouse de savoir qu’il est bien et s’occupe pour passer le temps,normal aussi il a une grande maison et grand terrain donc de quoi sont occupé.
      Et moi je passe mon temps à broyer du noir .
      Je voudrais tellement m’en sortir de se calvaire..

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Diana,

      Pour que nous puissions y voir plus clair dans votre situation, et envisager une solution adaptée à votre cas, je vais vous adresser un mail.

      A bientôt. Prenez bien soin de vous.

    • Diana

      Bonjour,
      Je me reconnais complètement dans votre article.
      Depuis presque un an, j’ai perdu ma joie de vivre et mon énergie. J’ai l’impression d’être constamment en échec. Je me néglige et j’ai perdu toute envie ou force de sortir et faire des activités.
      Et le tout combiné avec un vie de famille, je me culpabilise de me sentir ainsi et de ne pas être là (comme il se doit, en pleine forme) pour mes enfants. Et ma vie de couple bas de l’aile parce que mon conjoint ne comprend pas ce qui se passe. J’ai refusé les médicaments, j’ai vu une psychiatre pendant 6 mois qui ne m’a tellement aidé. C est épuisant de faire semblant que tout va bien hors à l’intérieur de soi sa ne va pas.
      Merci d’avance pour votre aide.

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Chantal,

      Pour être clair, ce que vous m’exprimez et partagez avec moi, avec nous, c’est que vous en avez assez. Assez de supporter un certain nombre de choses, un certain nombre de gens ainsi que, sans doute, leurs comportements.

      Donc, si on se résume, votre demande consiste à demander de l’aide pour vous affirmer (exprimer vos limites) et changer de sorte à être de nouveau heureuse et épanouie. C’est bien çà?

    • Chantal

      je suis toujours enerver un rien m agace je ne supporte plus les gens meme mon mari je suis malheureuse je voudrais avoir toujours le sourire mas cest le contraire mes enfants le voit et ca les perturbe je suis agressive avec tout le monde je me renferme je n aime plusaller chez les gens et j en suffre comment etre mieux

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Morgane,

      Je comprends que vous soyez désappointée face à votre situation. La grossesse elle même, l’imminence de la naissance de votre enfant, et l’après naissance sont autant de facteurs qui peuvent expliquer votre problème.

      Cependant, je suis aussi désappointé dans la mesure où vous êtes membre du Programme ARtUS. Or, vous me demandez des solutions alors que vous en avez une grâce au Programme ARtUS que vous avez commencé il y a peu. Dès lors, avez-vous besoin d’aide à ce propos?

    • Morgane Herbert

      bonjour ,
      depuis maintenant 3 mois je suis anxieuse toute la journee , avec medications et suivi d une psychologue avec qui je ne ressens aucun progres.
      Je suis enceinte et dans le dernier trimestre. Je ne sais pas si mes angoisses sont dus aux hormones mais je n arrive pas a me defaire de cet etat.
      bien sur de plus en plus angoissee tant qu au terme de ma grossesse et de l apres.Peur de ne pas faire ce qu il y a a faire apres l accouchement.
      merci de votre reponse et de me donner vos solutions s il en existe.

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Sandra,

      Vouloir aider la personne que vous aimez est tout à votre honneur. Le mieux serait que ce soit votre compagnon qui me contacte. Dans quelle ville ou région habitez-vous?

    • Fournier

      Bonsoir mon compagnon à divorcer il y a 1ans et il c’est séparer il y a 3ans sa son ex femme est partie avec un autre.mais depuis un petit moment il n’arrive pas à passer le cap du divorce séparation même si je suis avec lui.il ma dit qu’il me quitter.mais moi je l’aime vraiment je ne ve pas le perdre. J’aimerai savoir comment je peut aider à vaincre se mal être en lui il se rabaisse il dit qu’il a encore tout gâcher il ne vaut rien qu’il ne mérite pas d’être aimer

    • Frédéric Arminot

      Bonjour,

      Avant que de vous répondre, je vous suis reconnaissant de votre confiance. Pour ce qui concerne votre fille, et sur la foi de ce que vous partagez avec moi, le plus approprié me semble de réaliser un diagnostic dans un 1er temps.

      Elle et moi passerions 1H à 1H30 ensemble à essayer de comprendre ce qu’il se passe pour elle, et comment les choses se passent (ou pas). Au terme de ce diagnostic, je serais amené à lui communiquer des préconisations thérapeutiques afin de l’orienter et la conseiller au mieux de ses intérêts, de sorte à ce qu’elle retrouve le plaisir d’être et de faire.

      Je reste à votre disposition pour vous apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez.

      Frédéric

    • Blache

      Bonjour à vous
      Ma fille depuis un peu plus de 2 ans a un mal être et quand quelque chose ne va pas elle tombe et s enfonce dans ce mal être et se réveil avec de fortes respirations et de cris parfois et elle finit souvent avec les pompiers, elle peut rester jusqu’à 45 minutes sans se réveiller, elle est conciente apparemment, elle a 21 ans, elle est suivi une fois par mois par une psychiatre ( ce que je ne trouve pas suffisant)..il y a 3 jours elle a commencée un stage en cuisine qui malheureusement s est interrompu a cause de 2 malaises en 3 jours…on ne sait plus quoi faire…elle ne pourra jamais avancer dans la vie à cause de ça.
      Merci.

Leave a Reply

Your email address will not be published.