Troubles du sommeil: Retrouvez le plaisir de dormir en moins d’1 mois

Troubles du sommeil. Les différents types et traitements

Nous sommes dans une société fort agitée. Ce qui a pour conséquence de générer stress, anxiété et, partant, troubles du sommeil. Bon nombre de gens utilisent des médicaments pour dormir? Ce qui ne constitue pas une solution. Seulement une sorte de pis aller quand on sait que la privation de sommeil est un outil de torture. En tous cas, chez certaines personnes de certains états (suivez mon regard).

Quoiqu’il en soit, les troubles du sommeil ont leurs spécificités. Leurs formes. Et chacun d’eux a des symptômes particuliers. Comme des conséquences importantes sur le quotidien de chacun d’entre nous.

A la faveur du présent article, je vous présente les troubles du sommeil sous leurs différents aspects. Et aussi comment traiter les troubles du sommeil grâce à l’approche comportementale. Une telle pratique vous assure de retrouver définitivement un sommeil paisible en moins de 6 semaines.

Causes des troubles du sommeil

On parle de troubles du sommeil à propos de tout phénomène qui affecte votre sommeil. Soit dans sa qualité même, soit dans sa quantité. Partant, qui vous empêche de jouir des bienfaits d’un sommeil “normal” au sens réparateur et récupérateur du terme.

Avant d’explorer les causes de vos troubles du sommeil, il convient de mentionner qu’il en existe généralement trois sortes:

  • Dyssomnies
  • Parasomnies
  • Troubles liés à une affection mentale

D’une manière générale, ces affections, vecteurs de troubles du sommeil, sont d’ordre:

  • Psychiatrique
  • Psychologique
  • Physiologique
  • Liées à l’environnement
  • Liées à l’hygiène de vie

On dit que les troubles du sommeil ont des causes psychologique. Voire psychiatrique. A la condition que leurs origines relèvent d’un stress post-traumatique. Comme d’un choc émotionnel, ou d’un trouble de l’humeur (dépression, anxiété).

Les causes physiologiques du trouble du sommeil sont, entre autres, les maladies d’origine:

  • Virale
  • Neurologique
  • Génétique

ou liées à un(e)

  • Cancer
  • Épilepsie
  • Fièvre
  • Migraine
  • Dette de sommeil
  • Fatigue chronique
  • Apnée du sommeil

Les apnées, et les ronflements, sont causés par l’affaissement des parois de la gorge. Une langue trop lourde et/ou trop grosse. Le relâchement de la langue vers l’arrière de la gorge. Un problème de surpoids. Ou encore, une congestion nasale.

Lorsque les troubles du sommeil sont lié à l’environnement, les causes en sont le bruit. Ronflement du conjoint. Appartement mal isolé. Le stress quotidien. La famille. Le travail). Ou encore une literie en mauvais état.

Les différents types de troubles du sommeil

Pour ce qui concerne les causes liées à l’hygiène de vie, on cite l’horaire de travail. Travail de nuit. Travail posté. La vie nocturne festive. Le décalage horaire. Une activité physique trop intense. Une alimentation trop riche. La consommation d’excitants. Ou, plus généralement de substances psycho actives. Alcool ou stupéfiant. Enfin, les médicaments. Hypnotiques ou psychotropes.

Si vous souffrez de troubles du sommeil dont les causes ne sont pas citées plus haut, il s’agit de troubles qui ne sont pas médicalement expliqués. Dans toutes les tentatives d’explications, les médecins s’entendent à soupçonner des dysfonctionnements du système nerveux.

Les cas les plus concernés sont ceux des insomnies primaires. Du somnambulisme. De la narcolepsie. Des terreurs nocturnes, ou angoisses nocturnes. L’insomnie primaire est un trouble dont l’origine est inconnue. Ce qui n’est pas le cas du somnambulisme. Les crises de somnambulisme proviennent de facteurs génétiques héréditaires. D’un stress. Ou d’un traumatisme émotionnel. Voire de migraines avec une prédominance chez les femmes. Et enfin, de maladies:

  • Épilepsie
  • Maladie de Gilles de la Tourette
  • Poussée de fièvre
  • Modification hormonale (puberté)
  • Médicaments psychotropes

Un autre des troubles du sommeil dont l’origine n’est pas encore identifiée, est la narcolepsie. Celle-ci est réputée pour être une maladie touchant le système nerveux. Son mécanisme reste encore un mystère. La narcolepsie est d’origine génétique. Cependant, d’autres causes peuvent la déclencher. Le stress. Un traumatisme. Une dépression. Un choc émotionnel.

Terminons avec la terreur nocturne. Même si elle est mal comprise, elle aussi trouve son origine dans un dysfonctionnement du système nerveux. Il s’agit d’un développement incomplet du sommeil. Il faut par ailleurs y ajouter des causes d’ordre médical (maladie infectieuse), et psychologique (problème familial, travail).

Les formes de troubles du sommeil

Il existe principalement 4 types de troubles du sommeil chez l’adulte:

  1. Insomnie
  2. Hypersomnie
  3. Parasomnies
  4. Troubles du rythme circadien

C’est l’un des troubles du sommeil chez l’adulte le plus fréquent. C’est le fait de ne pas dormir assez. Ou de mal dormir. Cela entraîne la somnolence. De l’irritabilité. Des troubles de l’humeur en journée. L’insomnie a deux formes principales:

Troubles du sommeil: Forme transitoire

On dit qu’elle est transitoire lorsqu’elle ne dure pas plus de 3 semaines. Ce type d’insomnie est généralement causé par:

  • Une mauvaise qualité de vie
  • Une mauvaise hygiène de sommeil
  • La consommation de drogues ou autres substances excitantes (café, Coca Cola, amphétamines, alcool, etc.)
  • Des événements douloureux ou stressants
  • Des problèmes médicaux
  • La prise d’antidépresseurs ou un sevrage brusque
  • Un changement d’environnement (voyage, hospitalisation, déménagement, etc.)
Troubles du sommeil: Forme chronique

On dit que l’insomnie est chronique lorsqu’elle dure plus de trois semaines. Ses causes sont plus variées. Donc plus difficiles à identifier. Les plus fréquents sont:

  • L’anxiété
  • La dépression
  • La détresse psychologique
  • La solitude
  • Les troubles anxieux
  • Les troubles de l’humeur
  • La schizophrénie
  • La crainte de ne pas dormir ou de mal dormir
  • Les traitements médicamenteux lourds impliquant la prise d’anti parkinsoniens
  • Les accidents vasculaires cérébraux
  • Les problèmes pulmonaires
  • Les troubles cardiovasculaires
  • L’apnée (c’est une interruption de la respiration pendant plus de 10 secondes. Elles provoquent des réveils de courte durée)

Il faut préciser que dans la plupart des cas c’est une insomnie transitoire non traitée. Ou mal traitée. Elle devient chronique par la suite. Les quelques générations qui nous précédent, comme la génération d’aujourd’hui, sont affectées par ce problème de plus en plus grave. Les causes en sont multi factorielles. Principalement professionnelles, économiques et sociales.

De plus en plus de gens, y compris vous, subissent cette réalité. Tout en ayant de cesse de se demander de quoi elles souffrent. Mieux comprendre quels sont vos troubles du sommeil, vous aide à y remédier. Il est important de les connaître. Cela vous ouvre la voie à une solution efficace, et adaptée à votre cas.

Les troubles du sommeil sont classés en 3 types:

  • Insomnie
  • Dyssomnie
  • Hypersomnie

Les troubles du sommeil s’expriment le plus souvent de la façon ci-dessous:

  • Carences en sommeil (insomnies)
  • Excès de sommeil (hypersomnies)
  • Troubles du rythme circadien (rythme biologique d’ensemble)
Troubles du sommeil: Les insomnies

Les insomnies sont aiguës. Souffrir d’insomnies signifie ne pratiquement pas dormir. Un ou plusieurs jours consécutifs. Les troubles du sommeil apparaissent souvent à la suite d’un événement difficile. Un deuil. Des stress accumulés. Une perte d’emploi. Un problème d’argent. Etc.

Il arrive aussi que les troubles du sommeil soient tels que vous souffrez d’angoisses d’autant plus importantes, que vous avez peur d’aller vous coucher. Partant, de ne pas réussir à dormir. Dans ces conditions, on parle d’insomnie chronique, ou d’insomnie psycho physiologique. Si, la plupart du temps, cela vous arrive chez vous, peut-être constatez-vous qu’il vous est plus facile de dormir ailleurs qu’à la maison?

Dans les 2 cas, vous pouvez avoir l’impression de dormir. Ou d’avoir dormi. Mais aussi l’impression inverse. Celle de ne pas avoir dormi. Ou insuffisamment. Dès lors, vous êtes persuadé(e) que vous souffrez d’insomnie. En réalité, vous dormez bien. Et en suffisance. Plus simplement, si vous vous retrouvez dans l’un de ces cas, vous souffrez d’une mauvaise perception de votre sommeil!

Troubles du sommeil: Insomnie idiopathique

Ceci étant écrit, lorsque vous êtes constamment incapable de dormir suffisamment (quantité appropriée), il est considéré que vous souffrez d’insomnie idiopathique. Cette affection survient dès l’enfance. Elle diffère de l’insomnie psycho physiologique. Ainsi, elle n’est pas influencée par le stress. Elle demeure stable.

Certaines maladies mentales justifient les troubles du sommeil. Elles sont à l’origine de l’insomnie. On parle alors d’insomnie due à une maladie mentale.

Par ailleurs, certains enfants apprennent à mal dormir à cause d’habitudes forgées grâce aux routines parentales. Un parent qui laisse l’enfant dormir trop tard. Ou l’irrite au moment où celui-ci s’apprête à dormir. Autant de comportements qui forgent une habitude comportementale chez l’enfant. Celui-ci acquiert donc une insomnie comportementale.

Enfin, de votre fait, vous devenez insomniaque à cause d’une mauvaise hygiène de sommeil. Vous développez une insomnie due à une drogue, ou à une substance psycho active (alcool, stupéfiant, médicaments).

Comment traiter les troubles du sommeil de façon efficace

Les dyssomnies

Les troubles du sommeil appelés dyssomnies sont généralement liés à une altération de la qualité, et de la quantité, de sommeil. On parle de dyssomnie dans les cas de troubles du sommeil suivants:

  • Toutes les fois que votre sommeil est défaillant en qualité parce qu’il ne vous permet pas de profiter de l’activité réparatrice de votre système
  • A chaque fois que votre sommeil est défaillant en quantité parce que vous manquez de sommeil. Que vous dépassez les limites raisonnables (dormir mal et/ou insuffisamment)

Troubles du sommeil: Les hypersomnies

C’est un rallongement des temps de sommeil accompagné d’une somnolence excessive au cours de la journée. Une personne hypersomniaque a envie de dormir tout le temps. Parfois même, elle s’endort sans s’en rendre compte. Ce problème se présente sous plusieurs formes:

  • L’hypersomnie psychogène: Elle est liée à un trouble psychique particulier comme le trouble de l’humeur ou le trouble bipolaire
  • L’hypersomnie médicamenteuse: Une personne sous médication psychiatrique (antidépresseurs, neuroleptiques, etc.) peut souffrir d’hypersomnie. C’est un effet secondaire des molécules utilisées pour la fabrication de ces comprimées
  • La narcolepsie: C’est une maladie marquée par des endormissements involontaires fréquents. Elle apparaît le plus souvent entre 15 et 25 ans. Les victimes perdent conscience dès qu’elles ont des émotions positives

Certains chercheurs affirment que ce trouble est dû à un dysfonctionnement dans la sécrétion de l’hypocrétine, une hormone responsable de la régulation des états de veille/sommeil:

  • L’hypersomnie ayant pour cause des maladies comme les affections virales. Les troubles endocriniens. Les accidents vasculaires cérébraux.
  • Hypersomnie par insuffisance de sommeil: Elle est due à une restriction non intentionnelle de sommeil sur une longue période
  • L’hypersomnie idiopathique: Elle est caractérisée par des siestes de longue durée. Et des temps de sommeil nocturne qui excédent 10 heures. La victime a l’impression de n’être jamais réveillée totalement

Les troubles du sommeil qualifiés d’hypersomnies se traduisent par les symptômes caractérisés. Toute la journée, vous souffrez tout le temps d’une très grande fatigue. Voire de somnolence. Vos nuits sont de grande qualité. Elles durent jusqu’à 10 heures par nuit. De plus, vous faites des siestes de plusieurs heures. Vos réveils sont alors difficiles. Ils nécessitent plusieurs réveille-matins. Ou une aide extérieure. En l’espèce, il y a 6 sortes d’hypersomnies:

Troubles du sommeil: La narcolepsie-cataplexie

Elle vous fait perdre votre tonus musculaire. De façon brutale. Partiellement ou complètement. Et cela sans perdre conscience. Vous avez des endormissements involontaires fréquents. Ils sont accompagnés de cataplexie (perte de tonus musculaire). La narcolepsie crée une paralysie du sommeil. C’est-à-dire l’incapacité de parler, et de bouger, lors d’une transition veille/sommeil. Le plus souvent, elle apparaît entre 15 et 25 ans.

Troubles du sommeil: L’hypersomnie idiopathique

Vous dormez longuement la nuit (au moins 10 heures). Vous somnolez sérieusement le jour. Faites de longues siestes, peu récupératrices.

Troubles du sommeil: Les hypersomnies récurrentes

La plus fréquente est le syndrome de Kleine-Levin. Vous somnolez intensément. Cela crée des troubles du comportement. Hyperphagie. Hyper sexualité. Irritabilité. Voire hallucinations. Les adolescents (garçons) sont les plus exposés.

Troubles du sommeil: Les hypersomnies psychiatriques ou psychogènes

C’est une envie de dormir. Quasi irrépressible. Et à chaque fois que votre humeur est troublée. Ce type d’hypersomnie est fréquent en cas de troubles bipolaires.

Troubles du sommeil: Les hypersomnies liées à une insuffisance de sommeil

Vous somnolez excessivement le jour parce que vous dormez moins la nuit. Involontairement.

Troubles du sommeil: Les hypersomnies secondaires dues à des troubles médicaux

Si vous avez des problèmes médicaux, cela conduit à ce type d’hypersomnie. En dehors de ces hypersomnies, on distingue, dans la famille des insomnies, les troubles du rythme circadien.

Troubles du sommeil: Les troubles du rythme circadien

Les troubles du rythme circadien, ou veille – sommeil, sont dus à un cycle anormal. Il vous amène à rester en éveil. Ou à dormir jusqu’à des heures indues. On distingue 6 typologies de troubles du sommeil liés à ce syndrome:

  • 1 – Le syndrome de retard de phase

Plus fréquent chez les adolescents. Vous somnolez le jour parce que vous peinez à dormir la nuit. Et ce alors que vous devez vous lever tôt.

  • 2 – Le syndrome d’avance de phase

Il touche les sujets âgés avec des difficultés à rester en éveil le soir. Mais une disposition marquée à se réveiller très tôt.

  • 3 – Le décalage horaire

Dès que vous voyagez vers une zone où l’horaire est sérieusement décalé par rapport à votre zone de provenance, votre organisme rencontre des difficultés à s’adapter à votre nouvelle réalité extérieure (cf. jet lag).

  • 4 – Les troubles du travail posté

Ils se rapportent à votre poste de travail. Et perturbent votre cycle de sommeil (ex: les 2×8 ou 3×8).

  • 5 – Le cycle veille – sommeil irrégulier
  • 6 – Le syndrome hypernycthéméral, ou syndrome type libre-cours

Le syndrome hypernycthéméral est un trouble – rare – du rythme circadien. Il se caractérise par un retard quotidien chronique et régulier. Lorsqu’on vous en souffrez, vous vivez sur un rythme veille – sommeil plus long que l’alternance jour/nuit.

Troubles du sommeil: Les parasomnies

Les troubles du sommeil appelés parasomnies sont des troubles du sommeil associés à des réveils nocturnes. Mais sans perturbation importante du sommeil. Ni altération de la vigilance au cours de la journée. Le plus souvent, ce sont des troubles du sommeil observés chez l’enfant. Les troubles du sommeil de ce type persistent chez l’adulte, et deviennent pathologiques.

Par exemple, cela se traduit souvent par du somnambulisme. Des terreurs nocturnes. Ou des troubles associés au sommeil paradoxal. Et aussi le bruxisme nocturne (grincement des dents pendant qu’on dort. Ou encore de l’énurésie nocturne (incontinence urinaire au cours de la nuit).

Suivant leur moment d’apparition, nous pouvons classer les troubles du sommeil de ce type en deux catégories.

Troubles du sommeil: Somnambulisme

Apparait pendant un sommeil lent, et profond. Pendant que vous dormez, vous déambulez automatiquement et involontairement. Vous ressentez une peur intense qui ne vous réveille pas. Au réveil, vous ne vous souvenez de rien du tout.

Troubles du sommeil: Sommeil paradoxal

Vous faites des cauchemars. Des rêves désagréables dont vous gardez le souvenir. Pendant votre sommeil, vous avez des gestes incontrôlés, et violents. Ce sont donc des rêves agités. Ils sont accessoirement accompagnés de grognements. Ou de vocalisations monotones.

Troubles du sommeil et affections mentales

Certaines affections mentales favorisent le développement de troubles du sommeil. Ils s’avèrent fréquents dans la pratique psychiatrique. ils sont quasi constants chez les patients hospitalisés.

Si vous souffrez de dépression, la probabilité est très forte de développer ce type de troubles du sommeil. Il est courant d’observer une insomnie d’endormissement, une insomnie de maintien, et des réveils matinaux précoces. Les dépressions saisonnières (automne / hiver) se caractérisent souvent par une hypersomnie.

Dans la manie (psychose maniaco – dépressive, ou trouble maniaco dépressif), le temps d’endormissement est souvent allongé. En lien avec certaines pathologies, le sommeil paradoxal est désorganisé. En revanche, on assiste à un appauvrissement du sommeil profond. A un déclenchement rapide du temps d’endormissement, dans les phases aiguës de la schizophrénie.

Dans les troubles anxieux, hyper-vigilance et insomnie vont de pair. S’il s’agit de trouble de panique, l’activité motrice augmente pendant que vous dormez. En cas de stress post-traumatique, les cauchemars sont récurrents. Ils sont associés à l’événement traumatique, et génèrent de l’insomnie.

Troubles du sommeil: La parasomnie

C’est une manifestation inhabituelle se déroulant au cours du sommeil. Les enfants et les adolescents sont les plus touchés. Elle disparait avec l’âge, et ne nécessite aucun traitement particulier.

Il existe deux principales formes de parasomnies:

  • La parasomnie se déroule au cours d’un sommeil lent et profond (somnambulisme, déambulations involontaires en plein sommeil, terreurs nocturnes et oubli de ces épisodes au réveil en sont les symptômes)
  • La parasomnie a lieu au cours du sommeil paradoxal (horreurs, cauchemars, gestes anormaux, grognements, vocalisations, etc). La personne se souvient de tous ces événements à son réveil

Le trouble du rythme circadien

C’est un décalage entre les horaires de sommeil et les moments d’éveil. Il est provoqué par les éléments suivants:

  • Horaires de travail décalés (travail de nuit)
  • Voyages fréquents
  • Cycles de veille/sommeil irréguliers
  • Syndrome de retard de phase: La personne s’endort après 2H du matin, et se réveille difficilement
  • Syndrome d’avance de phase: La personne s’endort à une heure normale, mais se réveille assez tôt

Comment traiter les troubles du sommeil chez l’adulte

Voici quelques remèdes efficaces pour éliminer les troubles du sommeil:

  • Éducation à l’hygiène du sommeil: Cela consiste à diminuer la consommation en excitants comme le café, l’alcool, le tabac et les boissons énergétiques. A choisir un matelas adéquat. A éviter les activités sportives le soir. Faire des siestes thérapeutiques. Manger convenablement. Etc.
  • Médicaments: Ils dépendent du type de trouble de sommeil et de leurs causes. Lorsque le trouble est causé par un problème psychique comme la dépression, ou un trouble de l’humeur, des antidépresseurs sont prescrits. Mais quand aucun trouble n’est associé, les médecins prescrivent généralement un hypnotique. Il faut tout de même préciser que ces médicaments ont des effets secondaires importants. Ils sont de plus en plus déconseillés
  • Coaching comportemental: Programme thérapeutique comportemental en ligne – C’est sûrement le meilleur remède contre les troubles de sommeils. La thérapie comportementale, la plus efficace d’entre elles, permet de traiter le problème à la racine. Elle n’utilise aucun médicament. Ni ne produit aucun effet indésirable. Les premiers résultats sont visibles dès les premières séances. Le traitement dure entre 6 et 8 semaines

Comment mettre un terme définitif à vos troubles du sommeil

Si vous souhaitez  un mettre un terme définitif à vos troubles du sommeil, je vous invite à utiliser le programme comportemental que j’ai conçu pour vous (voir ci-dessous). Grâce à un accompagnement personnalisé, vous reprenez le contrôle de vos nuits. Partant, de votre vie. Dès maintenant, bénéficiez de tous les outils que vous offre l’approche comportementale (16 cas résolus sur 17).

Traitement des troubles du sommeil. Facile et rapide

 |  Frédéric Arminot

Comment reprendre le contrôle de votre vie facilement et rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut