Ruminations mentales: Comment venir à bout de ce trouble anxieux?

Les ruminations mentales sont des pensées obsédantes impossibles à faire taire.

Dès que vous n’êtes plus concentré sur une tâche, elles reviennent.

Parfois, elles vous empêchent même de vous concentrer.

Vous les tournez et les retournez dans tous les sens, multipliant les scénarios et les analyses, sans parvenir à vous rassurer.

Ces ruminations anxieuses sont pénibles, mais vous pouvez en venir à bout.

Ruminations mentales: Pourquoi ruminez-vous tout le temps?

Si vous ruminez constamment, vous souffrez probablement d’anxiété.

La rumination mentale est parfaitement normale, et même saine dans certaines situations.

Face à un problème épineux, vos ruminations vous permettent d’analyser et de résoudre la situation.

Quand vous êtes préoccupé(e), vous êtes naturellement obsédé par le problème qui vous occupe.

Dès lors, vos pensées obsessionnelles et vos questions obsédantes ont pour fonction de vous rassurer.

Vous cherchez à reprendre le contrôle. A trouver des éléments de réponses qui vous rassurent.

Les causes des pensées obsessionnelles

Ce processus permet souvent de trouver une solution. Malheureusement, certaines personnes perdent le contrôle de ces ruminations.

En fait, on parle de ruminations anxieuses à partir du moment où les ruminations mentales deviennent une source de souffrance.

Le problème à résoudre n’est même plus à l’origine du processus.

Les ruminations mentales peuvent s’attacher à n’importe quel événement, même le plus anodin.

Elles ne permettent plus de résoudre le problème et vos pensées tournent inutilement en boucle.

Le tout produit une fatigue émotionnelle et physique parfois intense.

Pour certains spécialistes, les ruminations mentales proviennent d’un décalage entre la réalité et la perception que le patient en a.

Les ruminations sont donc plus fréquentes chez ceux qui ont tendance à s’isoler facilement et à fuir les confrontations directes à la réalité.

Néanmoins, ces comportements sont typiques des troubles anxieux.

Or, l’anxiété produit des pensées obsédantes, parfois sous la forme de phobies, parfois sous la forme de ruminations.

Comment se débarrasser d’une rumination mentale?

Se débarrasser d’une rumination mentale n’est pas une mince affaire. Mais arrêter définitivement de ruminer n’est pas si difficile que cela en a l’air.

Les troubles anxieux déconnectent les patients de la réalité et produisent des pensées irrationnelles.

Les ruminations se suffisent à elles-mêmes et alimentent leur propre reproduction.

Dans un état proche de la paranoïa, la personne anxieuse va multiplier les analyses et déceler dans tous les événements anodins des sources d’angoisse.

Pour vous débarrasser d’une tendance à la rumination mentale, vous devez consulter un spécialiste et entreprendre une thérapie.


“COMMENT ARRÊTER LES RUMINATIONS MENTALES?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


La psychothérapie peut produire des effets sur le long terme, mais après plusieurs années de travail.

La thérapie comportementale offre des résultats plus rapides.

Elle est devenue très populaires ces dernières années parce qu’elle peut guérir les patients anxieux en quelques semaines seulement.

Comment se débarrasser d’une idée fixe?

La rumination mentale et l’idée fixe ne sont pas exactement la même chose.

On pourrait considérer l’idée fixe comme un des moteurs de la rumination mentale. Quand je parle d’idée fixe, j’entends que le cerveau tourne en boucle sur les mêmes pensées.

Une rumination anxieuse peut tout à fait regrouper plusieurs idées fixes et occuper un patient anxieux pendant des jours, voire des semaines et des mois.

Une thérapie menée par un(e) professionnel(le) est le meilleur moyen de ne plus souffrir de ruminations mentales.

Néanmoins, vous pouvez suivre des techniques et des conseils afin de limiter l’impact d’une idée fixe.

Quand le cerveau tourne en boucle: les pensées envahissantes

Avec un peu d’entraînement, certains patients parviennent à vivre en paix avec leurs tendances anxieuses et les ruminations qu’elles provoquent.

Pour venir à bout d’une rumination mentale, il est conseillé d’agir en trois étapes:

  • Prendre conscience de la rumination: C’est la première étape essentielle.
    Essayez de prendre conscience du décalage entre votre inquiétude et la réalité.
    Il n’est pas normal d’être obsédé(e) par un événement anodin, sans conséquence, encore à venir, ou bien même imaginaire.
  • Revenir à la réalité: Après avoir pris conscience de la rumination, vous devez analyser la situation froidement.
    Revenez à la réalité en regroupant les faits concrets et réels à votre disposition.
    Ne vous perdez pas en hypothèses et ne laissez pas les ruminations produire des craintes imaginaires.
    Tenez-vous-en à ce qui est réellement arrivé.
  • Penser à soi: Aussi surprenant que cela puisse paraître, le sujet anxieux est souvent exclu des considérations produites par la rumination.
    Vous vous inquiétez de l’opinion des autres en ruminant chacune de leurs remarques, mais vous oubliez de considérer ce que vous pensez et ce que vous ressentez.
    Souvent, une rumination tourne autour de quelqu’un que vous n’appréciez même pas, mais dont le comportement et les avis vous obsèdent.

Ruminations mentales et dépression

Les ruminations mentales sont très souvent liées à des états d’anxiété et à des troubles anxieux.

Elles sont aussi très souvent associées aux différents syndromes dépressifs.

En fait, l’anxiété et la dépression vont souvent de pair puisque l’une provoque l’autre, et inversement.

La fatigue psychique induite par l’anxiété peut provoquer une dépression, tandis que le syndrome dépressif peut également favoriser l’apparition de divers troubles anxieux.

De fait, les ruminations mentales sont très présentes chez les personnes anxieuses, mais aussi chez les patients souffrant de dépression.

Dans un état dépressif, il est très fréquent de retrouver la présence d’idées fixes et obsédantes qui alimentent la fatigue physique et psychique.

D’ailleurs, les états dépressifs provoqués par des traumatismes s’alimentent parfois exclusivement de ruminations mentales plus ou moins violentes.

Pour venir à bout définitivement des ruminations mentales, il ne suffit donc pas d’appliquer quelques bons conseils au quotidien.

Il faut entamer une thérapie comportementale qui réglera le problème à la source.

L’invitation à regarder la vidéo ci-après est une solution à votre problème de ruminations mentales.


“COMMENT ARRÊTER DE RUMINER?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Commentaires (2)
  1. Bonjour Thierry,
    J’ai lu votre message et je viens de vous envoyer un e-mail pour correspondre en privé.
    Bien à vous,
    Frédéric.

  2. Thierry dit :

    Bonjour
    Je suis hanté par une pensée obsédante.
    Une de mes cousines m’a confié avoir été agressée sexuellement par mon père lorsqu’elle était jeune.
    J’en ai parlé avec ma femme à la naissance de notre fille aînée.
    Nous avons continué de voir mes parents au début jusqu’à ce que je fasse une bouffée délirante aiguë lors du 1er confinement l’an dernier car j’ai perdu pied à mon travail. Depuis ma femme a contacté ma cousine qui lui a confirmé ses dires et depuis ma femme ne veut plus voir mes parents pour protéger les enfants.
    Cela m’obsède.
    C’est régulièrement un sujet de discorde avec ma femme car je n’ai pas coupé les ponts avec mes parents.
    Mes parents me montent la tête pour que je quitte ma femme.
    Ma femme me reproche de ne pas la défendre et voit la destruction du couple.
    Etant tiraillé entre mes parents et ma femme je rumine en permanence ce qui m’empêche de réfléchir et me paralyse au quotidien.
    J’ai le sentiment d’être toujours en dépression suite à ma BDA.
    Je n’ai goût à rien. Je n’arrive pas à réfléchir. J’ai de nombreuses peurs qui sont apparues ce qui me bloque socialement. Je ne trouve plus quoi dire aux gens car je rumine ma BDA comme un échec et un changement de vie.
    Ma BDA m’a fait perdre mon boulot et je veux réussir dans mon nouvel emploi mais je suis obsédé par la peur de l’échec à nouveau.
    J’ai besoin de reprendre ma vie en main mais mon mental m’empêche de réfléchir positivement
    Comment pouvez-vous m’aider ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut