Stress post traumatique: Évaluer et traiter un syndrome post traumatique

Il me semble évident que les dramatiques évènements du vendredi 13 novembre 2015, font écho à la nécessité impérieuse de prendre psychologiquement en charge les survivants, leurs familles comme les amis. De fait, il s’agit d’évaluer puis gérer le stress post traumatique. Pas seulement des victimes des attentats dans le quartier du Bataclan à Paris. De toute victime d’agression ou d’accident.

Ces états émotionnels violents font suite à des stress subis et perçus. Ils doivent être pris en charge peu de temps après les évènements eux mêmes. Cette nécessaire prise en charge répond à la prévention d’une décompensation émotionnelle. Elle s’impose afin d’accompagner le patient, la victime, dans une démarche qui favorise la gestion de son stress post traumatique. Partant, le retour à un état émotionnel équilibré.

Le stress post traumatique comme conséquence d’une agression ou d’un accident repose sur 2 types d’intervention:

  • La première repose sur l’ESPT. Soit: Évaluation du Stress Post Traumatique.
  • La seconde est une prise en charge liée au PTSD lui même. Le Post Traumatic Stress Disorder.

Ces 2 points importants en matière de prise en charge du stress post traumatique font l’objet du présent article.

Comment évaluer un stress post traumatique

Comme dans toute action d’accompagnement, il convient de mettre ses convictions personnelles au placard. Je le précise parce que j’entends beaucoup trop de patients me dire combien ils sont effarés par ces professionnels de la santé mentale qui leur assènent leur point de vue. Lequel point de vue minore un peu trop souvent la réalité des émotions des victimes. A ce propos, j’entends déjà les intéressés crier au scandale. Je sais. Il y a toujours des vérités qui dérangent.

Stress Post Traumatique - Evaluation du stress post traumatique - ESPT

Stress post traumatique – ESPT: Évaluation du Stress Post Traumatique

A la suite de toute agression, ou de tout accident, il convient de mettre en place une évaluation du stress post traumatique (ESPT). Cette évaluation est particulièrement importante. Elle permet d’évaluer l’intensité et le contexte du stress post traumatique.

Partant, l’évaluation du stress post traumatique permet de dresser un tableau précis du stress perçu. Ainsi, nous en savons plus sur la façon dont l’évènement s’est déroulé. Nous en savons tout autant sur les émotions perçues pendant et au cours de l’évènement. Tout comme nous savons de façon précise ce qui relève des conséquences de l’évènement.

Évaluer ce stress post traumatique est particulièrement important. Non content de nous renseigner sur la physionomie de ce stress, il nous permet de dresser des priorités en terme d’intervention. Et de contenus d’interventions. De fait, c’est le support sur lequel les intervenants s’appuient pour traiter le stress post traumatique. Quand je parle d’intervenants, je pense aux professionnels suivants:

  • Psychiatre
  • Psychologue
  • Psychothérapeute

Comment gérer un stress post traumatique

Stress post traumatique - Comment soigner un PTSD

Stress Post Traumatique – Comment soigner un PTSD

Quand il s’agit de soigner un stress post traumatique, il convient toujours de s’appuyer sur des éléments tangibles et objectifs.

C’est l’intérêt même de l’ESPT. Évaluation d’un Stress Post Traumatique.

C’est donc sur ces éléments qu’existe le meilleur des suivis possible. Du moins, on le souhaite.

.

Sont donc évaluées les potentialités suivantes:

ou encore dépression. Le toute aggravé par des somatisation diverses. Dès lors, il convient de traiter le stress post traumatique par effet d’urgence.

Qu’est-ce que l’effet d’urgence? Cela signifie classer à l’aide de la victime ce qui lui apparaît comme le plus important d’abord. Et le moins important ensuite. En effet, par rapport  à la perception d’un stress post traumatique, chaque victime a sa vision des choses. Carte du monde traumatique qui profile ce qu’il convient de faire immédiatement. Ou non. Et ce en fonction de l’urgence exprimée. C’est à dire de la douleur induite, et de ses conséquences.

Dès l’amorce de la prise en charge post traumatique, l’objectif majeur est d’éventuellement sortir le patient de sa sidération. Et, le plus souvent, de sa culpabilité. Sidération émotionnelle liée au choc de l’évènement. Culpabilité quant à une éventuelle responsabilité dans l’évènement. Je pense aux accidents. Ou culpabilité d’être une victime moins touchée que les autres.

Stress post traumatique: Verbaliser les émotions

La prise en charge d’un stress post traumatique nécessite d’aider la victime à verbaliser ses émotions. Cet accompagnement génère, parfois, la prescription de médicaments contre l’angoisse. Ou pour vaincre l’anxiété. Je fais ici allusion aux symptômes de l’anxiété. Troubles de l’humeur. Attaque de panique. Troubles du sommeil. Réactions violentes et incontrôlée aux bruits ou à des évènements divers dans le quotidien.

Nonobstant toute la pédagogies associée autour de cette prise en charge, je pense aussi à divers traitements comme l’hypnose. L’EMDR. Ou la sophrologie. Par ailleurs, il est important que la victime ne soit pas isolée. Ainsi, les partages privilégiées en groupes de paroles sont un support important.

Enfin, il convient, si nécessaire, que la victime bénéficie d’exercices comportementaux divers. Ils l’aident progressivement à soigner son stress post traumatique. Maintenant, se pose la question de savoir pourquoi un tel accompagnement est impératif.

Pourquoi est-il si important de traiter le stress post traumatique

Il est de ces guerres dites “modernes”. Je pense à la guerre du Vietnam. Et aussi aux différents conflits au Moyen-Orient. Comme de tous les autres conflits dans lesquels des soldats des diverses nations du monde interviennent. Dans tous ces conflits, force est de constater combien les professionnels des armées sont traumatisés.

Les conséquences de ces trauma sont multiples. Désocialisation. Comportements d’addictions (stupéfiants, alcoolisme). Vols. Dégradations,. Agression. Et j’en passe.

La société, et plus particulièrement les gouvernements, sont responsables des conséquences traumatiques générés par les conflits auxquelles ils font le choix de participer. A ce sujet, la question n’est pas de savoir si cela est ou non opportun. Cela est. Tout simplement. La société a donc sa part dans les réactions des êtres humains qu’elle envoie combattre et qui reviennent traumatisés.

Stress post traumatique: La reconnaissance

Il faut prévenir toute forme de réaction inappropriée. Et par souci d’humanité, il est important de reconnaître le statut victimologie des personnes victimes de stress post traumatique. Partant, de les accompagner afin qu’ils retrouvent leur vie d’avant. Agir et accompagner de sorte à ce que les victimes se “réparent”. Nous leur devons dignité et respect.

C’est de notre responsabilité à tous. C’est de la responsabilité de nos gouvernements que d’accompagner les victimes des choix des gens qui nous gouvernent. Cela concerne les victimes d’attentats. Les accidentés de la route. Ou les personnels de police, de gendarmerie. Tout comme les pompiers, ou les personnels médicaux.

Traitement du stress post traumatique

Pour ce que j’en sais depuis des années que je pratique le suivi post traumatique, on est loin du compte en matière d’accompagnement post traumatique. Peut-être que les attentats du 13 novembre 2015 vont-ils changer la donne?

En attendant, si, vous aussi, après bien des gens avant vous, vous souhaitez traiter de façon efficace et pérenne le stress post traumatique dont vous êtes victime et, ainsi, retrouver confiance en vous, je vous invite à cliquer sur l’image ci-dessous. Vous accédez ainsi à une vidéo dont le contenu vous intéresse surement:

Découvrez une solution simple et rapide au stress post traumatique

 |  Frédéric Arminot

Comment reprendre le contrôle de votre vie facilement et rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut