S’il y a bien quelque chose d’odieux, c’est de souffrir d’angoisse matinale ou, ce qui revient au même, d’angoisse au réveil.

A peine les yeux ouverts, à peine réveillé(e), cette angoisse du matin nous prend alors que nous n’avons pas encore émergé de notre nuit de sommeil.

Cet assaut est encore plus pénible si notre nuit de sommeil a été altérée par des crises d’angoisses nocturne ce qui, in fine, nous invite à nous interroger quant à un remède naturel pour soigner l’angoisse.

En effet, il est vital de trouver une solution à ces angoisses car elles conditionnent la relation que nous avons à nous même comme à notre environnement social, affectif, familial, etc., puisque nous n’avons de cesse d’anticiper.

Ainsi, débuter sa journée avec ce stress en guise de préalable est le meilleur moyen pour finir par être victime d’épuisement émotionnel.

Si nous n’agissons pas d’une façon ou d’une autre, cela participe à l’éclosion de phobies diverses, voire de dépression et, par extension, notre équilibre mental s’en trouve durablement affecté.

Les symptômes de l’angoisse du matin

Je pense que je n’ai pas grand chose à vous apprendre quant aux différents symptômes d’angoisse du matin.

Délibérément, je ne reviendrais donc pas sur les différents symptômes de l’angoisse en général, et de l’angoisse au réveil en particulier.

Pour vous parler de ces symptômes d’anxiété matinale, je vais vous raconter une anecdote.

Celle-ci me concerne puisque, bien avant que je ne devienne comportementaliste et découvre les vertus de de l’approche systémique de Palo Alto, j’ai longtemps été victime d’angoisses dès le réveil.

A l’époque, le contexte était particulier : j’exerçais des fonctions professionnelles très importantes dans lesquelles je ne me sentais pas à mon aise et je passais mon temps à avoir peur de ne pas être à la hauteur.

Un peu comme si je souffrais du syndrome de l’imposteur.

J’évoluais dans un environnement professionnel où j’avais toutes les difficultés à trouver ma place et chaque journée qui commençait me faisait redouter qu’aient lieu un ou plusieurs évènements que je ne puisse gérer au regard de mes responsabilités.


Podcast


Anticiper sur un avenir proche

Chaque soir, je me couchais épuisé par la journée achevée au point de parfois m’étonner d’être encore en vie.

Mes journées n’étaient qu’une succession de problèmes à gérer, et de mises en danger de la vie d’autrui comme de la mienne du fait de ma dépendance aux substances psychoactives.

Une fois couché, je goûtais la chaleur de sous ma couette mais, dans le même temps, je commençais à redouter le réveil du lendemain ce qui me valait, à chaque fois, des angoisses nocturnes.

Des années durant, à chaque réveil, j’étais pris d’angoisse dès le matin à tous les propos.

Je me posais mille et une question quant à la journée à venir, questions au sujet desquelles, bien évidemment, je ne trouvais jamais de réponses qui me sécurisent suffisamment.

Tout était une source d’inquiétude, ce qui altérait un peu plus chaque matin le peu de confiance que j’avais en moi.

Tous les matins, je ressentais le même symptôme annonciateur de cette angoisse : mon pied gauche se mettait à battre la chamade à un rythme que je n’arrivais pas à calmer.

Tout d’un coup, les yeux à peine ouverts, toutes mes peurs me sautaient littéralement au visage et j’en éprouvais une tension physique qui me prenait de la tête aux pieds.

Je ressentais une boule au ventre douloureuse, j’étais oppressé, et je pensais à tout et à tout le monde avec un sentiment récurrent de peurs multiples empreintes de honte et de culpabilité.

Chaque jour, de façon quasi obsessionnelle, je m’interrogeais quant à savoir comment traiter ces crises d’angoisses.

Je savais que si je ne faisais rien pour définitivement résoudre ce problème, j’avais toutes les raisons de craindre que ma vie ne s’écroule, sachant que ce n’était qu’une question de temps.

J’avais peur de tout et, aujourd’hui, je peux affirmer que mon anxiété matinale relevait d’un trouble anxiodépressif.

La chronicité

Bien après des années d’errance thérapeutique, j’ai trouvé une solution simple et étonnamment rapide pour ne plus souffrir de ce symptôme d’anxiété.

Cependant, toutes ces années durant, j’ai commis toutes les erreurs possibles pour traiter les angoisses dont j’étais victime.

Quand j’écris erreurs, j’entends par là que j’ai tenté par tous les moyens de reprendre le contrôle de quelque chose dont je savais que plus je tentais de le contrôler plus il m’échappait.

J’ai passé des années à essayer de me convaincre que je finirais bien par y arriver alors que, au mieux, je maintenais mon angoisse, au pire je l’aggravais.

Crise d'angoisse dès le matin: Anticiper sur la journée à venir

C’est d’ailleurs comme çà que mes angoisses se sont chronicisées.

Ce n’est que bien plus tard, à force d’un travail psychothérapeutique soutenu, que j’ai compris que les rites que je tentais de mettre en place pour me sécuriser relevaient de phobies alimentées par mes ruminations mentales et mes pensées obsessionnelles.

C’est à la faveur de mon intégration dans un centre de soins spécialisé dans le domaine de l’approche stratégique et brève que je trouverais la solution, et pas seulement à propos de cette angoisse du matin.

Cette démarche thérapeutique fera de moi ce que je suis aujourd’hui, tant à titre personnel que professionnel.

Comment vaincre cette forme d’angoisse ?

Comme je l’explique souvent dans ce blog, la plupart du temps, la plupart des gens essaient de réagir de façon rationnelle pour contrôler les angoisses dont ils sont victimes.

Tenter de contrôler quelque chose qui nous échappe se comprend sur la foi de l’éducation que nous avons reçu comme de nos cultures respectives mais s’avère être une gageure.

Tout ce qui repose sur la rationalisation et l’intellectualisation participe à aggraver nos symptômes d’angoisse.

Ainsi, quand quelque chose ne va pas, nous utilisons des méthodes assez classiques, celle que nous avons toutes et tous une tendance à utiliser.

La première de toute et la plus habituelle consiste à se donner de bonnes raisons pour ne plus penser à ce qui nous angoisse comme la peur de mourir par exemple, partant, à faire comme si de rien n’était.

Dans la même veine, même si nous n’en sommes pas particulièrement convaincus, nous essayons de nous résigner à accepter l’inacceptable comme si nous prenions de bonnes résolutions sous la pression : « Je commence mon régime lundi… » tout en sachant, confusément, que c’est voué à l’échec.

C’est ce que dans mon métier nous appelons des tentatives de solutions.

Ce que nous recherchons dans ces moments là, c’est un moyen qui nous sécurise et nous permette de ne plus souffrir d’angoisses qu’elles aient le matin, dans la journée, ou le soir.

En bref, nous cherchons à éviter le problème ce qui nous éloigne d’autant d’une vraie solution.

Deux méthodes de contrôle à éviter absolument

Plus ce genre de comportement d’évitements existe et perdure, pire est ce problème d’anxiété, tout simplement parce que nous tentons de manipuler notre cerveau lequel n’est pas dupe.

Notre système nerveux central nous avertit de l’imminence d’un danger et nous demande, voire nous donne l’ordre, de fournir une réponse adaptée.

Effectivement, nos angoisses perturbent son équilibre et il nous demande de régler le problème.

Angoisse du matin: Comment les gérer et ne pas faire de crise de panique

En réponse aux exigences de notre cerveau, nous utilisons des méthodes assez habituelles comme prendre des médicaments pour calmer nos émotions lesquelles sont d’autant plus pénibles quand on est angoissé(e) sans savoir pourquoi.

J’ai souvenir d’une patiente qui ne pouvait envisager de se lever et de commencer sa journée sans avoir pris des anxiolytiques et des antidépresseurs.

Si une telle démarche la protégeait de ses émotions sur le moment, cela ne réglait pas son problème puisqu’il se rappelait à son bon souvenir et, chaque matin, elle reprenait ses médicaments avant même s’être levée.

En réagissant comme cette patiente, nous essayons de nous convaincre que ce n’est qu’un mauvais moment à passer et que tout va aller mieux trés rapidement.

Nous tentons alors de nous rassurer en nous disant que les médicaments vont rapidement produire leur effet alors que, dans le même temps, nous redoutons la journée qui s’annonce.

Force est de constater que malgré la médication, ou nos tentatives de contrôles répétés, nous participons à maintenir notre problème en place et lui donnons ainsi plus de valeur qu’il n’en n’a déjà.

Ainsi, nous pouvons être confronté(e) à d’autres difficultés lesquelles précèdent, aggravent ou font suite à l’angoisse au réveil.

Un symptôme d’anxiété

Il est particulièrement fréquent que les personnes souffrant d’angoisse soient aussi victime de troubles de l’endormissement voire de troubles du sommeil.

Dans ce contexte, certaines personnes sont victimes de crise de panique ce qui, inéluctablement, renvoie à des tourments intérieurs.

L’attaque de panique est une crise d’angoisse qui succède à une autre, chacune participant non seulement à aggraver la précédente mais aussi à potentialiser la suivante.

L’éventualité de ne pas savoir, ou de ne pas pouvoir, prendre le contrôle de nos émotions afférentes à des situations redoutées nous fait craindre le pire.

Un tel mécanisme fait écho à des symptômes d’anxiété qui peuvent avoir de fâcheuses conséquences.

Il est donc trés important de prendre thérapeutiquement en charge nos troubles anxieux avant qu’il ne soit trop tard.

Comprenez par là, avant que ce type d’angoisse ne devienne une pathologie anxieuse avérée.

Comment traiter cette forme d’angoisse ?

A la question de savoir comment traiter l’angoisse matinale laquelle a parfois été précédée d’une crise d’angoisse nocturne, je ne vais pas ré inventer la roue, bien que, je vous le concède, il y a un dilemme.

En effet, quelques question s’imposent à nous, et auxquelles il va falloir répondre :

  • Faut-il traiter cette forme d’angoisse seulement sur la surface ou sur le fond ?
  • S’agit-il de seulement calmer les symptômes d’angoisse ?
  • Ou faut-il agir de sorte à ce que plus jamais nous ne souffrions de ces angoisses du matin ?

Agir sur la forme c’est, par exemple, faire comme si de rien n’était, pratiquer la relaxation ou la méditation, ou encore prendre des médicaments.

Si vous agissez sur la forme, tôt ou tard, les symptômes reviennent et, le plus souvent, c’est de pire en pire.

Si vous agissez sur la forme puis sur le fond, l’angoisse disparait définitivement.

Alors, que souhaitez-vous ?

Êtes-vous intéressé(e) à agir sur la forme et sur le fond à l’aide du programme thérapeutique en ligne que j’ai créé ?

Cette méthode comportementale vous promet une solution définitive à ce symptôme d’anxiété en moins de 2 mois, sans médicaments.

Si cela vous intéresse, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous :


La + efficace des solutions commence ici.

Reprenez le contrôle de votre vie en moins de 2 mois, sans médicaments, avec un taux de réussite supérieur à 95%.

Profitez de cette chance extraordinaire tout comme celles et ceux qui, avant vous, pensaient ne jamais s’en sortir.


Ressources externes


Article mis à jour le 15 novembre 2023 par Frédéric Arminot.

    46 replies to "Existe t’il une vraie solution à l’angoisse matinale ?"

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Mathilde,

      Je comprends que vous soyez désespérée mais il y a une solution à votre problème. Une solution simple et définitive.

      Je vous ai envoyé un mail à ce propos.

    • Mathilde

      Bonjour. J’ai 21 ans, je me réveille ce matin avec une crise d’angoisse… Encore… Mais je décide d’aller enfin regarder sur internet ce qu’il peut m’arriver tous ces matins où j’ai l’impression de mourir. Cela fait 3 mois environ que au moment où j’ouvre les yeux, c’est comme si mon corps mourrait, mon coeur s’emballe, et mon cerveau n’en parlons pas. Je peux penser à 1000 choses à la fois. Mais le plus gros problème c’est mon obsession permanente concernant mon état de santé. L’impression tout le temps que j’ai un problème grave. Exemple : j’ai beaucoup de mal à respirer, ma gorge se serre comme si on m’etranglait, j’ai des points de douleurs dans la poitrine, et parfois encore d’autre choses. J’y pense absolument constamment depuis des mois. Du matin jusqu’au soir. Je ne suis plus heureuse, je n’ai envie de rien, mais surtout envie de mourir presque absolument tout le temps. J’ai déjà commencé à chercher de l’aide (médecin, généraliste, psychologue) mais pour l’instant aucune amélioration, voir même, une dégradation avec le temps. Je suis désespérée, je ne sais plus quoi faire et j’aimerai tellement pouvoir revivre comme avant, ressentir le bonheur ou le désir de faire quelque choses. J’ai l’impression que ça ne reviendra plus jamais… On m’a proposé un traitement (soluprex) pour traiter la dépression a priori. Mais je n’ose pas encore commencer le traitement. Qu’en pensez vous?

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Julie,

      Je fais suite à votre message, dont copie ci-dessous au sujet de votre mal être.

      Vraisemblablement, sur la foi des éléments que vous me communiquez, vous souffrez d’un trouble anxiodépressif.

      Cela signifie que vous souffrez à la fois d’anxiété et de symptômes dépressifs ce qui ne constitue pas une dépression pour autant, d’où cette absence de désir et cette fatigue récurrente.

      Le problème vous est d’autant plus pénible qu’au réveil vous projetez sur la journée à venir et, partant, avez toutes les raisons de la redouter quant à la façon dont vous allez la traverser (peur qu’il vous arrive quelque chose de grave), peur de ne jamais en sortir, sentiment d’être livrée à vous même (incomprise), etc.

      Pour éliminer tous ces problèmes – qui n’en sont qu’un seul – et ainsi retrouver la joie de vivre que vous méritez, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après:

      « Comment ne plus être angoissée et retrouver le désir »

      En suivant le protocole tel qu’expliqué, vous bénéficierez d’un taux de réussite supérieur à 95%.

      Bien sûr, je reste à votre disposition pour vous apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez.

      Je suis de tout cœur avec vous.

    • Julie

      Bonjour ,
      Ça fait des années que je fais des angoisses, je ressens un mal être j ai peur de ce qui se passe dans mon corps et peur de ce fait de mourir , tt les matins je subis mes journées tellement j ai peur qui m arrive quelque chose de grave je passe a côté de tt je ne prends plus de plaisir a faire les choses et je n’ ai plus d envie , je suis fatiguée .Je ne sais plus quoi faire et j ai impression de pas être comprise .j ai tout pr être heureuse et je n y arrive pas .ce matin je me lève envie de pleurer je ne sais même pas pourquoi
      Merci Julie

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Yvette,

      A la lecture de votre mail je crains que vous ne puissiez rien faire que votre frère ne veuille pour lui même.

      J’entends par là que si vous vous substituez à votre frère dans la prise en charge de son problème, vous courrez le risque de vous mettre à mal car votre frère ne s’investit pas dans la recherche d’une solution.

      La distance entre vous et lui n’arrange rien et vous contraint sans doute à déployer plus d’énergie.

      Dès lors, je vous suggère de dire à votre frère que vous pouvez l’accompagner dans une recherche de solution à son problème de dépression mais en lui demandant ce que lui a fait, ou envisage de faire, pour résoudre ce problème.

      Il s’agit alors de l’impliquer et non de vous substituer à lui.

    • Yvette

      Bonjour je m’occupe de mon frère Jean-Claude il a fait une dépression au mois d’avril il a fait 5 semaines d’hospitalisation clinique et depuis le matin il n’est pas bien moi j’habite Grenoble et lui il habite Aix-en-Provence tous les jours je l’appelle et tout le temps il me dit qu’il est pas bien le matin il a peur il ne veut plus conduire il ne veut plus se faire à manger il ne veut plus faire de courses et en plus il a des pensées obsessionnelles au niveau de l’argent il ne veut plus dépenser et quand il dépense ça lui fait une boule au ventre je ne sais plus comment faire pour lui venir en aide ce n’est pas facile car moi j’habite Grenoble et lui Aix-en-Provence je me suis occupé de lui au début et c’est moi qui l’ai fait rentrer à la clinique chez moi à Grenoble j’ai l’impression qu’il a une phobie de plus vouloir dépenser de l’argent et ça c’est depuis qu’il a fait sa dépression merci comment puis-je l’aider

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Marie,

      Comme vous le savez, je ne suis pas médecin. Dès lors, je ne fais pas autorité pour vous dire si, oui ou non, les médicaments vont réguler les effets indésirables auxquzels vous êtes confrontée.

      Ce que par contre je peux vous affirmer c’est qu’utiliser le Programme ARtUS pour vaincre vos symptômes est recommandé. En effet, si les médicaments ne régulent pas vos angoisses et autres symptômes dépressifs, le programme lui saura le faire et les éliminer totalement.

      En plus de traiter l’ensemble des symptômes que vous me décrivez, le programme aura l’insigne avantage supplémentaire de vous épargner les risques de dépendance – trés forts – au benzodiazépines (cf. Lexomil).

      Pour regarder la vidéo de présentation du programme, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après:

      « Comment vaincre vertiges, angoisses et symptômes dépressifs ? »

    • MARIE

      Bonjour. Depuis 1 mois, j’ai un gros problème de thyroide. Voir thyroidie d’hachimoto. Ce qui entraîne beaucoup d,’effets indésirables et très difficiles à gérer. Notamment un état dépressif. Sautes d’humeur et surtout de grandes angoisses surtout le matin et parfois à d’autres moments et que j’ai beaucoup de mal à surmonter. Alors,recour au lexomil. Aujourd’hui, étant suivi par un endocrinologue, ma TSH est toujours au dessus de 10. On me dit qu’il faut attendre qu’elle se régule. Pensez vous que tous ces problèmes vont se résoudre ? Car, cela me gâche ma vie! J’ai 71 ans. Je prend un traitement par thyrofix 50. Merci pour votre réponse. Cordialement

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Maggy,

      Je viens de vous communiquer un questionnaire thérapeutique par mail à destination de votre fils.

      Dès après que j’aurais pris connaissance de ses réponses, je ne manquerais de revenir vers vous pour vous conseiller et vous orienter au mieux des intérêts de votre fils.

    • Maggy

      Bonjour,
      Mon fils de 18 ans vient de finir son année de terminale en gérant de moins en moins facilement une déprime, qui a pris de l’ampleur, puis traitée avec des anxiolytiques depuis 6 semaines. Mais rien ne s’arrange. Les crises d’angoisse sont pluriquotidiennes. Dès le matin, aléatoirement plusieurs fois dans la journée, et en fin de journée. L’inactivité et l’ennui en cours semblent avoir été majoritairement responsables.
      Bref, nous ne savons plus comment enrayer ces angoisses qui surviennent dans tout son corps et lui sont insupportables. Tourner aux anxiolytiques à son âge, ce n’est pas envisageable !!
      Merci de votre aide ou réponse.

    • Frédéric Arminot

      Bonjour David,

      Rien d’étonnant pour le comportementaliste que je suis quant à la différence émotionnelle pour vous entre le soir et le matin.

      Le soir, journée terminée, vous avez droit à un repose bien mérité au sortir de tous les symptômes que vous décrivez. Vous êtes chez vous et, d’une certaine façon, c’est termién, comme s’il ne pouvait plus rien vous arriver.

      Par contre, le matin, c’est rebelote avec son cortège d’angoisses projectives à propos d’un avenir, même immédiat, dont vous ne savez rien et que, partant, vous redoutez.

      Si tenter de contrôler vos émotions du matin au soir se comprend, cela ne fait qu’alimenter le problème lequel est un trouble anxieux comme vous le soulignez vous même, ce qui a finit par impacter la majeur partie des domaines de votre vie en plus de, sans doute, vous épuiser.

      Je vais donc vous adresser un mail pour vous expliquer comment traiter l’anxiété dont vous souffrez et, partant, comment éradiquer vos angoisses matinales.

      J’ajoute que vous m’aviez posé les mêmes questions et entretenu des mêmes sujets à la mi janvier 2021 et que je vous avais répondu.

      Dois-je comprendre que, depuis lors, vous n’avez pas suivi mes suggestions ni résolu votre problème alors qu’à l’époque, je vous proposais déjà une solution?

    • David

      Bonjour, j’ai une anxiété généralisée depuis plus de 3 ans, j’ai 49 ans. Elle est venue en même temps que la dépression. Depuis, je me réveille tous les matins avec énormément d’anxiété, de l’angoisse, de la peur, avec tous les symptômes physiques très difficiles à supporter. Je suis fatigué de savoir que je me réveille de cette manière tous les matins. Pdt la journée, je suis très anxieux, tjrs un sentiment de danger, de peur, d’insécurité, un vrai mal-être. C’est le matin que c’est vraiment le plus compliqué même si dans la journée c’est pas génial. Il n’y a que le soir où j’ai un peu de répit. Quand je vais au lit, je m’endors comme un Loire, mais je sais qu’au réveil, tout recommence. La peur, la peur… Aidez moi svp dites moi ce qu’il faut faire. Trop de temps et d’argent investi dans des choses qui ne marchent pas. Merci. David

    • Frédéric Arminot

      Bonsoir Brigitte,

      Je viens de vous envoyer un mail car j’ai besoin de précisions pour vous conseiller au mieux de sorte à traiter définitivement les peurs et l’agoraphobie dont vous souffrez.

    • Brigitte

      Bonjour, multiples thérapies, médicaments, rien n y fait la peur me ronge, une peur diffusé ainsi que l agoraphobie. Que faire, c est invivable.merci

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Carine,

      Je vais vous envoyer un certain nombre de questions auxquelles j’ai besoin que votre maman ou vous répondiez de sorte à ce que je puisse vous conseiller au mieux.

    • Carine

      Bonjour
      Ma maman est atteinte d’un cancer et depuis 1 semaine crises d’angoisses au coucher et au réveil. Dans la journée aussi. C’est venu spontanément. Que faire?
      Merci

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Liliane,

      je vous ai adressé un mail car j’avais besoin de précisions. En fonction de vos réponses, je pourrais vous dire quoi et comment faire pour vous débarrasser de vos troubles anxieux (angoisse généralisée) dont l’angoisse au réveil est un symptôme.

      A vous lire.

    • Liliane

      Bonjour, je souffre depuis très longtemps d angoisses generalisees et d’angoisses dès le réveil. Cela me pourrit ma vie. Suite au décès de mon conjoint il y a six mois je veux vendre ma maison où je vis depuis 45 ans. Beaucoup de soucis dans ma tête et je vais de plus en plus mal. Merci de m’aider. Respectueusement.

    • Bonjour Aline,

      J’ai créé un Programme conçu pour vous venir en aide.

      Je vous envoie les détails par email

    • Zisseler

      Bonjour monsieur,
      Je suis atteinte d une bpco et depuis quelques mois j ai des angoisses, anxiété au reveil et quand je marche. Que me conseiller vous pour résoudre ce problème car ça m handicape

    • Bonjour Kari,

      Je suis désolé d’apprendre que vous souffriez de ces problèmes.

      Je vous ai envoyé un email pour discuter de cela en privé.

      Bonne journée,
      Frédéric

    • Kari

      Bjr je souffre d’angoisses dès le matin. Peur de tout..suis âgée de 70 ans avec inssufisance cardiaque et bpco..depuis plus d1 mois.mes angoisses accentuées.je vis seule..Mes symptômes ?? Boule au ventre..coeur très rapide.je tremble.je voie un psy mais les symptômes sont.t tjrs là .que me conseiller vous

    • Bonjour Steven,

      Je vous adresse un mail privé pour que vous puissiez bénéficier du Programme et ainsi vaincre vos angoisses.

      Merci de votre confiance, et prenez bien soin de vous.

    • Steven

      Bonjour

      Je souhaite bénéficier de votre programme,
      Cependant. Je n’ai pas trouvé comment faire ?

      J’ai beaucoup d’angoisse avant de m’endormir notamment la peur de mourir de faire une crise cardiaque, d’avoir des problèmes de santé (alors que je suis en excellente santé).
      Je me suis réveillé ce matin brusquement en grosse angoisse (ça ne m’étais jamais arrivé)

      J’ai besoin d’aide

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Nelly,

      Merci pour votre commentaire.

      Je vous envoie plus d’informations par mail.

      Belle journée, Frédéric

    • Nelly

      Bonjour

      Mon mari se reveille le matin angoissé au reveil sans raison particuliere
      Boule au ventre , tremblement d une jambe un peu ramolli et jusqu’à sa prise de son petit déjeuner
      Il a u antidépresseur ???
      Le soir vers 17h il se sent mieux ???
      Quoi faire ça m epuise plus que lui
      Sa mere ainsi que lui ne tiennent pas en place …toujours soucieux exigaent et performiste
      Merci de votre aide

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Élodie,

      Que vous soyez prise d’angoisses violentes au lever tend à signifier que vous anticipez sur la journée à venir.

      Dès lors, effectivement, le cannabis éteint vos émotions. Je ne pense cependant pas que cette méthode soit la bonne solution pour vous.

      Si vous souhaitez une solution pérenne qui vous permette de retrouver confiance, je vous invite à cliquer sur ce lien:

      « Comment Vaincre Les Angoisses Matinales »

      Bien sur, je reste à votre écoute pour vous apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez.

    • Elodie

      Bonjour, j’ai 21 ans et je m’adresse vous car je ne sais plus quoi faire ni ou chercher pour trouver une solution à mon problème ..

      Tous les matins depuis 2 mois je me réveille à la même heure (environ 6h30-7h) avec un mal au ventre et au coeur insoutenable..
      la seule chose qui me fait du « bien » et qui permet de me sentir mieux c’est le canabis .. sans cela, j’ai mal au coeur et au ventre toute la journée ..

      Je ne sais plus quoi faire pour éviter tous les matins la même angoisse .. je suis une grande angoissée et stressée de la vie mais jamais j’ai eu ce problème aussi longtemps ..

      Merci et bonne journée

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Maeva,

      Je vous adresse un mail en privé pour en discuter.

      Belle journée,

    • Maeva

      Bonjour,
      Cela fait maintenant 1 mois que je me réveille avec des crises d’angoisse. Cela a commencé lorsque je me suis séparé de mon conjoint (c’était mon choix). Cela faisant 5 ans de relation et il vivait chez moi. Ces crises d’angoisse se manifeste seulement lorsque je dors chez moi (si je dors ailleurs, je me réveil normalement). Les principaux symptômes sont boule au ventre, palpitations du cœurs.
      Seulement depuis quelque temps j’ai rencontrée quelqu’un et lorsque cette personne dort chez moi, au réveil mes crises d’angoisse sont encore plus forte, en plus des symptômes précédents, j’ai une grosse nausée qui peut aboutir à des vomissements ! Et cela se produit uniquement lorsque je me réveil au côté de mon nouveau conjoint.
      J’aimerais vraiment trouvé une solution car cela m’épuise mentalement et j’aimerais pouvoir me réveiller tranquillement sans faire de crise d’angoisse.

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Lola,

      Merci pour votre message.

      Je suis désolé d’apprendre que vous soyez victime de ces problèmes.

      Je vous ai envoyé un email pour discuter en privé.

      Bonne journée, Frédéric

    • Lola b

      Bonjour,
      Depuis environ 2 ans je fais face à ces angoisses matinales, mais depuis quelques mois elles sont beaucoup plus fréquente, elles me réveiles beaucoup plus tôt que prévus sans raisons même le wk et impactes fortement mes journée, j’en viens à avoir de l’urticaire sur mes mains et pieds qui me grattes fortement, accompagnés de tous les symptomes « naturels », le problème c’est que je ne sais pas quoi faire j’ai seulement 17 ans et n’ose pas en parler autour de moi alors je me retrouve exténué toute la journée.

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Marie,

      merci de votre message.

      Je suis désolé d’apprendre que vous souffriez de ces problèmes.

      Je vous ai envoyé un email pour discuter de cela en privé.

      Bonne journée, Frédéric

    • Marie claude

      J’ai moi aussi des angoisses depuis de décès de ma mère et la prise en charge de mon frère handicapé,il y a 2 mois .J’en avait déjà eu il y a 6 ans suite à de nouvelles fonctions dans mon travail,mais en un mois ceci avait été réglé par un traitement de mon médecin.cette fois le traitement n’a pas la même efficacité,et surtout j’ai ces angoisses en ouvrant les yeux le matin ,mal au ventre ,à l’estomac,nausées..et malgres la prise de médicaments,ces angoisses de me quittent pas,jusqu’à environ 17 h où comme par enchantement je vais mieux et ceci toute la soirée .Malgres tout je n’ai pas la même énergie,et plus rien ne me fait vraiment plaisir..

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Estella, merci de votre message. Je suis désolé d’apprendre que vous souffriez de ces problèmes. Je vous ai envoyé un email pour discuter de cela en privé. Bonne journée, Frédéric

    • estella lydie

      Bnjr , j’ai exactement tous les symptomes décrit plus haut , j’ai besoin d’aide …svp

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Arnaud,

      A la suite de votre message, je vous ai adressé un mail pour vous proposer mon aide. Depuis, pas de nouvelles. Peut-être n’avez-vous pas reçu mon message. Avez-vous regardé dans vos spams ou indésirables?

    • Arnaud

      Bonjour, je souffre exactement des symptômes qui ont été décrit dans cet article. Angoisse au réveil avec du coup quelques idées dépressives et cal se calme dans le courant de la journée. J’ai déjà pris un traitement anti dépresseur puis arrêté mais cela revient depuis. Pouvez vous m’aider ?

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Moatti,

      Pour résoudre définitivement votre problème d’anxiété généralisée et retrouver confiance, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. Je vous suis reconnaissant de votre confiance.

      « Comment Vaincre l’Anxiété Généralisée Et Tous Ses Symptômes De Façon Simple Et Définitive »

    • Moatti

      Bonjour

      Je souffre d un trouble de l anxiété généralise attaque de panique maux diffus dans tout le corps je n arrive pas à m en sortir et cela depuis longtemps ma vie est devenue un enfer au quotidien j en besoin de votre aide

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Didier,

      Je vais vous adresser un mail pour vous aider à vaincre définitivement vos angoisses matinales et, ce faisant, à éliminer cette boule d’angoisse indéterminée.

      N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions. Prenez bien soin de vous.

    • Didier

      Bonjour,
      J’ai 55 ans et depuis de nombreuses annees ( peut etre depuis toijours mais plus problématique depuis 15/20 ans ) des problèmes de mauvaix reves et de boule d’angoisse Indéterminée chaque matin .
      Indéterminée car il n’y a aucun sujet sur ma journée qui m’engoisse . La preuve est que cela m’arrive le week-end et en vacances ?

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Malika,

      La meilleure solution que je puisse vous proposer est d’utiliser ce dont je vous parle dans le mail que je viens de vous adresser. Prenez bien soin de vous.

    • MALIKA

      j ai 69ans j ai ces paniques matinales depuis la maladie de mon mari qui a besoin de moi il a la demence chaque matin je pense a ce qu il m attent pour le servir

    • Frédéric Arminot

      Bonjour,

      Il existe une solution simple et particulièrement efficace pour traiter les angoisses et/ou les crises d’angoisses dont vous êtes victime et, partant, retrouver confiance et reprendre le cours normal de votre vie. Le fait que vous soyez trés fatigué après de telles crises n’a rien d’étonnant. Vous luttez tellement que cela vous épuise. Pour remédier à cela, je vous invite à regarder cette vidéo:

      « Comment traiter les angoisses matinales de façon simple, efficace et durable »

      N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

    • Flament

      Bonjour , j’ai 37ans , depuis l’age de 15 ans je suis victime de mes propre angoisse , qui peuvent allez de simple tremblement a des pertes de connaissance , ça fait des années que je fait des allez retour a l’hôpital au début me disait que je faisait des malaises vagaux , ensuite des crises d’angoisses , j’ai vraiment jamais reussi a me sortir de cela car je n’est jamais trouver ce qui me procure l’angoisse , généralement quand ça me prend je lis , mes ça fonctionne pas toujours , je me crispe naturellement sans même y faire attention ma respiration deviens horrible le moindre effort c’est comme si j’avais couru un marathon pendant 2h , les battements de coeur qui son vraiment bizarre . après la crise je fait que des bâillements comme si j’étais fatigué , j’me sent faible épuisé jambe qui tremble .

      C’est très difficile a vivre car j’en suis arriver a presque plus sortir car maintenant mes angoisse vienne même quand je suis dans un magasin dans un bus ou tous autre lieu ou il y a du monde .

Leave a Reply

Your email address will not be published.