Comme vous l’aurez peut-être constaté, je réalise et diffuse des vidéos qui ont pour vocation de mettre gratuitement à votre disposition des solutions à propos d’un certain nombre de problèmes dont l’angoisse au réveil et, partant, du traitement de l’angoisse matinale.

Je diffuse ces vidéos dans ma page YouTube comme au sein des articles de mon blog, chacune ayant pour objectif de vous aider à vaincre l’angoisse et l’anxiété.

Quoiqu’il en soit, à propos de solutions, je ne vais pas ré inventer la roue.

Pour autant, sachez que la Haute Autorité de Santé considère ce type d’angoisse comme un trouble anxieux grave.

Toute angoisse est un symptôme d’anxiété

Dans le domaine de l’angoisse à peine réveillé, si je puis me permettre, j’en connais un rayon. Tous les matins, pendant 20 ans, j’en ai été victime.

A ce sujet, la plupart du temps, les personnes affectées par ces angoisses sont – le plus souvent – déjà victimes de troubles de l’endormissement, voire d’angoisses nocturnes ou encore de crise de panique nocturne.

Dans un tel cycle, il est donc normal de souffrir de ce problème à peine un œil ouvert. Vous êtes pris(e) dans un tourbillon émotionnel dont on ne sait d’ailleurs plus si c’est de l’angoisse ou de l’anxiété.

Permettez moi de vous rappelez que la différence entre l’angoisse et l’anxiété réside dans la dimension ponctuelle de l’angoisse.

A contrario, l’anxiété s’inscrit dans la durée, et dans une dimension récurrente (permanente). Cette anxiété concerne un seul sujet, mais elle peut aussi en concerner plusieurs, auquel cas il convient de s’occuper du traitement de l’anxiété généralisée correspondante.

Quelles que soient les différences entre ces deux troubles, cela ne retire rien à leur gravité respective, ni à leur côté particulièrement pénible. En effet, quoi de plus odieux, à peine réveillé(e), que de se sentir agressé(e) par des évènements dont on ignore tout et qui font peur ?

Ainsi, nous craignons de perdre le contrôle. La difficulté, c’est que cette forme d’angoisse ou d’anxiété s’installe à notre insu la plupart du temps.

Il suffit d’être confronté à un premier sujet d’inquiétude et par le besoin impérieux de lui trouver une solution qu’alors la peur projective s’installe.

Dès lors, il est difficile de lâcher prise tant que nous n’avons pas trouvé les moyens de nous sécuriser.

Comment se débarrasser de ce trouble anxieux ?

Comme je viens de l’écrire, cette forme d’angoisse trouve sa source en amont. La difficulté réside alors dans le fait d’y prendre garde suffisamment tôt. A l’inverse, il est d’autant plus difficile de retrouver notre sérénité, comme de renouer avec un certain état de confiance.

En pareille situation, la première des choses consiste à ne surtout pas essayer de comprendre ce qu’il nous arrive. Ce n’est pas que  cela ne serve à rien mais, tant que nous réfléchissons et que nous essayons de contrôler nos émotions, nous ne sommes pas dans la solution.

Un petit peu comme si devant le capot ouvert de notre voiture en panne, sans mettre les mains dans le moteur, et sans rien connaître à la mécanique, nous essayons de comprendre le pourquoi de ce problème.

C’est totalement improductif, ça ne va pas vous aider à faire redémarrer l’engin et nous le savons. Alors, comment faire ?

Comment gérer votre angoisse du matin ?

La méthode dont je vais vous parler est simple.

Il vous suffit de la reproduire à l’identique de mes indications. Pour toutes les personnes intéressées, c’est la garantie d’une solution simple, efficace et durable.

Voilà donc comment faire :

  • Commencez par dresser une liste de tous les sujets qui vous pré occupent..
  • Classez ces sujets de pré occupation par ordre d’intensité. Pour ce faire, attribuez à chaque souci une notre d’intensité entre 1 et 10.
  • Classez chaque problème en partant de ceux notés les plus forts (10) à ceux notés le moins fort (3, 2, 1).
  • En face de chaque source d’angoisse ainsi notée et classée, précisez en quoi cela est un problème pour vous et aussi quelles sont les conséquences que vous redoutez si ce problème échappe à votre contrôle.
Angoisse a réveil : Une solution facile

La solution est dans le problème

  • N’essayez surtout pas de contrôler vos angoisses.
  • Essayez de vous dire que vous êtes angoissé(e), que cela est normal au regard de votre situation.
  • Essayez de répéter 5 à 10 fois de suite que vous êtes angoissé(e)et que vous n’y pouvez rien. Que cela est normal et échappe totalement à votre contrôle. En bref, conditionnez vous pour accepter votre impuissance ! Il faut alors accepter de lâcher prise.
  • Prenez une feuille de papier. Notez dessus tout ce que vous avez identifié . Ensuite, précisez de nouveau tout ce qui vous fait peur. Une fois ce document rédigé, lisez le à voix haute une fois puis déchirez le et jetez le à la poubelle.
  • Ensuite, préparez vous à vivre votre journée (petit déjeuner, vous laver, vous habiller, etc.).
  • Ne vous forcez surtout pas à faire quoique ce soit. Essayez d’être gentil(le) avec vous même, et arrêtez de vous imposer d’aller bien.
  • Une fois prêt(e), essayez de prendre un quart d’heure pour pratiquer l’exercice du pire. Vous trouverez cet exercice grâce à des vidéos qui vous expliquent tout sur ma page youtube. Pour y accéder, recherchez avec le mot clé « exercice du pire » dans la barre de recherche de Youtube, en haut à droite. Vous trouverez aussi cette technique dans l’article suivant : Comment calmer l’angoisse ?

Pourquoi agir préventivement au coucher ?

Il y a fort à parier que malgré ces exercices, l’anticipation émotionnelle ne s’en aille pas comme par magie.

En effet, l’angoisse du matin s’explique par une crainte spécifique, celle de la vision que nous avons de la journée qui s’annonce.

  • Que va t’il se passer ?
  • Comment cela va t’il se passer ?
  • Que va ‘il m’arriver que je n’ai pas imaginé mais dont j’ai peur sans savoir de quoi il s’agit ?
  • Vais-je avoir peur d’avoir peur ?
  • Réussirais-je à avoir un comportement adapté ?
  • Etc.

Agir en amont, c’est vous donner les moyens de réussir à ne pas vous sentir angoissé(e) dès que le réveil sonne.

Pour y arriver, il vous faut commencer à agir la veille au soir. Quelques temps avant le moment de votre coucher, si vous craignez de ne pas vous endormir, ou de mettre du temps à vous endormir, il faut prendre une feuille de papier et écrire ce qui suit.

Notez tout ce qui vous passe par la tête au moment même où vous écrivez. Ne cherchez pas à faire dans le style. Peu importe les fautes d’orthographe ou la syntaxe. Ce qui est important, c’est de lâcher l’information, de poser votre sac.

Une fois couché(e), si le sommeil ne vient pas, relevez vous. Refaites le même exercice que précédemment. Ensuite, retournez vous coucher. Dans l’intervalle, essayez de ne pas regarder la télévision, ni d’utiliser votre ordinateur. Mieux vaut lire un peu.

Vous répétez ce même exercice jusqu’à vous endormir.

Une solution contre-intuitive

En cas de crise d’angoisse nocturne, je vous suggère de reprendre l’exercice du pire. Comme je l’explique dans les vidéos dont je vous ai parlé précédemment.

Énormément de gens utilisent ces exercices lesquels donnent d’excellents résultats.

La stratégie employée repose sur l’approche systémique de Palo Alto, une démarche stratégique et brève orientée solutions. Toutes les personnes qui l’utilisent en sont trés satisfaites.

Angoisse au réveil: Une solution simple et rapide.

L’angoisse est la suite logique de problèmes d’anxiété rencontrées depuis un certain moment déjà. Commencer à traiter ces angoisses comme je l’explique dans le présent article est un premier pas.

Cependant, cela nécessite une intervention comportementale plus musclée. L’objectif consiste alors à éradiquer l’anxiété.

Pour accéder à une solution définitive, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après.


La + efficace des solutions commence ici.

Reprenez le contrôle de votre vie en moins de 2 mois, sans médicaments, avec un taux de réussite supérieur à 95%.

Profitez de cette chance extraordinaire tout comme celles et ceux qui, avant vous, pensaient ne jamais s’en sortir.


Comme à l’accoutumée, si vous souhaitez me poser une question ou partager votre expérience, je vous invite à utiliser le formulaire « commentaires » en-dessous du présent article.


Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Ancien grand anxio-dépressif, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, je suis spécialisé dans le traitement des problèmes d'angoisse, d'anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, et exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste (coach comportemental).   Mes compétences dans les domaines de l'approche systémique de Palo Alto (approche stratégique et brève orientée solution) me permettent de résoudre 16 cas sur 17 en moins de 2 mois (95 % de résultats).   Pour en savoir +, je vous invite à prendre connaissance du programme comportemental en ligne que j'ai conçu.   Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi bénéficier de consultations thérapeutiques en cliquant sur ce lien :   Consultations thérapeutiques

Leave a Reply

Your email address will not be published.