Vertiges: 1 méthode simple pour s’en débarrasser rapidement

Quand j’ai été victime de vertiges, c’était plutôt lié à un problème de santé qu’à un lien entre mes vertiges et mes angoisses. Il est vrai que ma dépendance aux substances psychoactives générait des problèmes de santé qui les justifiaient. Dans le même registre, en ce qui concerne ma pratique du coaching comportemental, très fréquentes sont les personnes affectées par des vertiges. Ceux-ci sont plus spécifiquement liés à des troubles de l’angoisse. Comme à de l’anxiété.

Trés souvent, j’ai remarqué que les personnes n’arrivent pas à savoir si des vertiges, de l’angoisse, ou de l’anxiété, lequel est responsable de l’autre. Cela pose autant problème que de savoir qui, de la poule ou de l’œuf, est arrivé le premier. Par souci de rester pragmatique, je vais écrire que l’un ne va pas sans l’autre. Dès lors, se poser ce genre de question n’a qu’un intérêt intellectuel.

Autant je comprends cette démarche, autant il est avéré que personne n’a la réponse qui met fin à toutes les suppositions. Il me semble donc plus adéquat d’envisager que des vertiges ou du stress, l’un ne va pas sans l’autre. Que le stress provoque des vertiges, ou l’inverse.

Il est possible d’affirmer que les vertiges font partie des diverses causes du stress. Partant, que ces causes peuvent également en être des symptômes. Tout dépend de l’origine  de ces sensations – fort désagréables il est vrai –  éprouvées par les gens qui souffrent de vertiges.

Pour y voir plus clair, je vous invite à lire ce qui suit.

Symptômes des vertiges

Les vertiges sont de probables causes du stress. Une personne qui se sent constamment déstabilisée sans savoir exactement ce qu’il se passe dans son corps peut sombrer dans l’angoisse.

A ce sujet, il est important de savoir que le corps maintient son équilibre grâce aux informations qu’il reçoit à partir des éléments suivants:

  • Capteurs de pression situés dans les pieds, les articulations et les muscles
  • Système vestibulaire
  • Capteurs d’équilibre situés dans l’oreille interne
  • Yeux

Dès que les informations fournies par ces capteurs rencontrent des points de discordance. La tête se met à tourner. Vous vous affaiblissez. Vous ne tenez plus sur vos pieds. Perdez l’équilibre. D’ailleurs, on parle souvent, je cite: de sensation ébrieuse. Comme si vous étiez ivre. En état d’ébriété. Vous avez l’impression de vous enfoncer dans le sol. Ou de marcher sur un sol mou. Quand ces sensations deviennent habituelles, vous vivez dans l’angoisse. Dans la peur de les voir ressurgir à n’importe quel moment. Ou dans n’importe quel lieu.

Éprouver une sensation de vertiges, c’est un peu comme avoir le mal des transports.  Ce mal qui génère nausées et vomissements. Cela s’exprime par une sensation de perte d’équilibre. Certains patients vont jusqu’à parler de dysfonctionnement oculaire. D’autres évoquent les suites d’un traumatisme crânien. Voire une lésion liée à un accident vasculaire cérébral. Les suppositions gratuites mais angoissantes vont loin. Et ce, alors que c’est un trouble bien plus bénin qu’il n’y parait.

Comment soulager les vertiges

Je vous suggère d’éviter de fréquenter les endroits  comme les immeubles très hauts. Les gratte ciel. Les ascenseurs. Et même la foule.

En cas d’aggravation de vos symptômes de vertiges, vous risquez de vous enfermer chez vous par crainte de perdre connaissance. En pleine rue. Au volant de votre voiture. Dans des escaliers. Vous pouvez aussi avoir peur d’être victime d’un accident grave.

Pour résumer, les vertiges sont une cause de stress lorsque vous n’en connaissez pas les cause. Ainsi, vous vivez dans la peur de voir les symptômes de vertiges ressurgir à n’importe quel moment. A n’importe quel endroit.

Nonobstant des problèmes purement physiques (troubles de l’oreille interne, troubles neurologiques), les vertiges sont très fréquemment des symptômes d’angoisses. Ils ne trouvent de solution qu’à la faveur d’une prise en charge adaptée de l’angoisse (lire ci-dessous).

La solution miracle: angoisse, anxiété, phobie, dépression

Comment soigner les vertiges symptômes d’angoisse ou d’anxiété. Regardez la vidéo >>

Causes des vertiges

Les vertiges peuvent être des symptômes d’un stress, qu’il soit lié à votre vie professionnelle, personnelle, relationnelle, émotionnelle, familiale, etc.

D’aucunes pensent que les vertiges, comme les vertiges positionnels par exemple, sont liés à la maladie de Ménière. Alors, il font réaliser un examen clinique. En règle générale, les gens consultent un ORL (Oto-rhino-laryngologiste). Ainsi, il est déterminé si ces troubles de l’équilibre sont liés au système nerveux central. Partant, est-ce que cela nécessite une rééducation vestibulaire puisqu’il pourrait s’agir d’un syndrome vestibulaire? Est-ce lié à un trouble neurologique?

Un professionnel de santé, comme un médecin généraliste pense d’abord à une infection de l’oreille. Une otite. Ou à une infection de l’oreille interne.

En cas de vertige, une personne peut être victime de nausées, voire de vomissements. Cela peut être le fruit de vertiges rotatoires. Ce qui nécessite une rééducation de ces fameux petits cristaux. En effet, la personne peut être victime de maux de tête, d’acouphènes, de migraine. Ou de bourdonnements. Ce qui, dans certains cas, fait craindre une tumeur.

Des traitements médicamenteux peuvent être envisagés. Tout comme des consultations chez un kinésithérapeute. A l’aide de mouvement de la tête, il est mis fin au trouble auditif. Lequel, parfois, à des accès paroxystiques. Je parle là de chronicité.

Voici 2 situations pratiques où vous pouvez soupçonner la présence d’un problème chronique.

Quand les vertiges ont exclusivement  lieu dans un environnement socio-professionnel

A chaque fois que vous allez en réunion avec votre patron, ou rencontrez un client difficile, vous avez l’impression de perdre totalement vos moyens. Vous avez la tête qui tourne. Vous ressentez une sorte d’instabilité. C’est comme si le ciel s’écroulait sur votre tête. Et ce, dès que vous rentrez dans le bureau de votre patron, ou de votre client. Nous pouvons donc associer ces vertiges à une peur projective. A une angoisse irraisonnée (comme si l’angoisse pouvait être raisonnée…).

Les vertiges peuvent être un symptôme de stress si chaque jour de travail est pour vous un véritable enfer. Sans café, vous n’arrivez pas à tenir. Ou il vous arrive de vomir plusieurs fois pendant vos journées de travail,. Comme de devoir vous rafraîchir pour espérer tenir le coup. Ces symptômes s’apparentent bien aux vertiges. Mais votre situation révèle aussi que vous souffrez d’un stress professionnel. Stress à propos duquel vous devez absolument être aidé(e).

Les vertiges ont seulement lieu dans l’environnement familial

Votre vie de famille est un désastre. Vous fuyez vos proches? Rentrer chez vous le soir est la chose la plus angoissante que vous ayez à vivre? Du coup, vers la fin de votre journée de travail, avez-vous l’impression que vos moyens vous abandonnent? Que vous perdez littéralement la tête? Vous titubez? Êtes obligé(e) de passer par un bar pour boire un verre? Voire, de vous saouler avant de rentrer? Sans cet alcool, il vous est impossible d’avoir une sensation de bien-être et d’équilibre?

Tous ces éléments sont le signe d’un stress lié à votre vie de famille. Dès lors, souhaitez-vous retrouver une vie normale? Une vie apaisée, sereine? Alors, je vous suggère fortement d’utiliser un programme thérapeutique et comportemental en ligne (c’est ce qu’il y a plus simple et de plus rapide pour vous).

La tension présente dans votre maison devient un stimulus angoissant pour votre corps. Celui-ci perd ses moyens à chaque fois que vous entrez en contact avec vos proches.

Au delà ces situations que je viens de décrire, il en existe bien d’autres où les sensations d’étourdissement. Les palpitations cardiaques. La sensation de mal-être global. La transpiration. Autant de symptômes de vertiges qui révèlent un trouble psychique plus profond. Comme le stress. L’angoisse. Ou encore l’anxiété.

Quelles que soient les causes des vertiges dont vous souffrez, vous avez besoin d’un traitement adapté à votre cas pour reprendre le contrôle de votre vie.

Traitement des vertiges

Plusieurs traitements s’offrent à vous pour venir à bout du stress, de l’angoisse, de l’anxiété, ou de tout autre trouble psychique qui vous cause des vertiges, et ruine votre quotidien. Tous ne sont pas efficaces au même titre. Trois d’entre eux sont plus fréquemment utilisées.

Vertiges et relaxation

Par un ensemble d’exercices comme l’auto-massage, le balayage, les respirations profondes, vous essayez de parvenir à un état de bien-être intérieur pour faire baisser le niveau d’angoisse, ou d’anxiété.

Le problème avec cette solution est qu’elle vous permet juste de calmer les symptômes que vous ressentez. Elle ne règle pas le trouble à la racine. Vous vous sentirez sûrement mieux après quelques expirations. Et passées quelques minutes de méditation. Mais, plus tard, les mêmes symptômes de vertiges, ou les symptômes d’anxiété, surgiront, une fois encore.

Traitement des vertiges par médicaments

C’est l’une des options à laquelle la plupart des gens ont recours (surtout pour les cas d’angoisses et ou d’anxiété). La prise d’antidépresseurs, bien qu’elle ait des effets importants après quelques semaines, a d’énormes risques sur la santé.

Les effets secondaires des médicaments sont importants, et ils ne sont pas sans conséquences psycho sociales et affectives. Ainsi, je vous épargne le nombre de gens qui me confient leur peur liée à la lassitude de leur conjoint à cause de ces médicaments.

Le risque de dépendance aux médicaments est très grand. Il y a donc de fortes chances que vous soyez obligé(e) de prendre des cachets tout le reste de votre vie. Et comme ce n’est sûrement pas ce que vous voulez – de la même façon que toutes les personnes qui me demandent leur aide à ce propos -, je vous invite à suivre une bien meilleure option votre bien-être. Je parle de l’approche comportementale.

Traitement des vertiges avec l’approche comportementale

En 6 à 8 semaines, sans prise d’aucune substance chimique, et donc sans aucun effet secondaire, avec le programme ARtUS, vous retrouverez une parfaite santé. Aussi bien mentale que physique. Vous irez à la source de vos troubles psychiques. En déterminerez les causes véritables. Adopterez de nouveaux schémas de pensée. Et de nouveaux comportements. Lesquels vous aurez le loisir de tester d’une façon très respectueuse de vous même (soyez tranquille, ce ne sont pas des exercices d’exposition!)

Les palpitations cardiaques, les pertes de contrôle, les sensations de déséquilibre, les vertiges, et j’en passe, ne seront plus que de mauvais souvenirs. Vous vivrez votre réalité avec sérénité. Et, à votre grand étonnement, vous vous construirez un mental aguerri pour supporter toute forme d’épreuves.

Comme vous l’avez compris, les vertiges font aussi bien partie des causes que des symptômes d’angoisse. Ou des symptômes d’anxiété. En bref, les vertiges sont un symptôme de stress. L’approche comportementale correspond donc à qu’il vous faut pour reprendre votre vie en main, ne plus vivre avec la peur au ventre, ne plus avoir de vertiges.

Si vous avez des questions, des préoccupations ou n’importe quel type de commentaires relatif aux vertiges ou aux causes du stress, merci d’utiliser l’espace “Commentaires” en bas de cette page.

Comment traiter les vertiges symptômes d'angoisse ou d'anxiété

 |  Frédéric Arminot

Programme comportemental en ligne

44 Commentaires: “Vertiges: 1 méthode simple pour s’en débarrasser rapidement”

  1. Bonjour David,

    Je suis ravi que cet article “vous ait parlé”.

    Dans la mesure où vous exprimez courageusement un besoin d’aide, je vous invite à prendre connaissance du mail que je viens de vous adresser. Je vous y propose une solution définitive à votre problème de vertiges.

    Bien à vous.

  2. David dit :

    Bonjour,
    Quel étonnement pour moi de vous lire, j’y découvre tous mes symptômes.
    Difficile à vivre au quotidien, pressé de rentrer après le travail pour me retrouver dans un endroit sécurisant.
    Je vis cela depuis plus de vingt ans suite à une crise de tétanie.
    J’ai bon me dire que je ne risque rien, c’est plus fort que moi et j’angoisse à l’idée qu’il m’arrive quelque chose.
    Depuis longtemps, je me dis que je devrais consulter mais je n’arrive pas à franchir le pas.
    J’ai envie de retrouver cett joie de vivre qui me semble tellement loin.
    Je reconnais qu j’ai besoin d’aide et vous lire me fait du bien.
    Bien à vous
    David

  3. Bonjour Romain,

    Je viens de trouver la bouteille à la mer que vous aviez récemment jeté. La nature fait bien les choses. J’ai découvert votre appel à l’aide à une vitesse fulgurante. Du coup, je vous réponds avec la même rapidité.

    En ce qui concerne vos vertiges, comme je l’ai maintes fois expliqué, c’est la façon – particulièrement pénible – qu’a votre cerveau de vous protéger de réalités extérieures trés anxiogènes qu’il pense que vous n’êtes pas en mesure d’appréhender et de gérer.

    Il n’existe aucun moyen direct (médicament ou autre) pour traiter les vertiges. Le seul moyen d’éliminer ces vertiges est de thérapeutiquement travailler sur l’angoisse et l’anxiété dont les vertiges sont un symptôme.

    Dès lors, à la faveur de la diminution de vos symptômes d’angoisse et d’anxiété, vos vertiges diminueront puis disparaitront dans les mêmes proportions que l’angoisse et l’anxiété. Vous pourrez ainsi reprendre le cours de votre vie, et être un acteur conscient de votre bonheur puisque vous aurez mis en place un équilibre durable “corps – esprit”.

    Pour arriver à un tel résultat, je vais vous adresser un mail vous expliquant comment faire.

    A réception, n’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions. Dans l’intervalle, prenez bien soin de vous.

  4. romain dit :

    Bonsoir,
    Article intéressant et relativement bien détaillé…
    Difficile de décrire en quelques lignes, et de trouver les mots en adéquation avec mon état physique et mon ressenti.
    Angoissé, crise de panique avec agoraphobie, stress ….. un bon shaker, on mélange et voilà ce qui pourrait me résumé.
    Sauf qu’avec tout cela je suis bien dans ma vie, heureux, mais mon esprit ne joue pas dans la même équipe que mon corps, alors les symptômes sont là et je ne peux pas vivre normalement.
    Psychiatre, psychologue, acupuncteur, repos … cela s’adoucit par moment, mais maintenant j’ai les vertiges ou plutôt cette sensation gênante d’être comme dans du coton presque en permanence.
    Si j’y pense et que je prends conscience des vertiges c’est encore plus difficile.
    Je pense que je serais parfaitement compris.
    Alors je ne peux pas travailler, car rouler au volant de mon taxi c’est juste impossible, en ayant des vertiges, des crises d’angoisses… Pourrais- je retrouver une qualité de vie plus agréable, un quotidien plus doux ..?
    Allez, je lance une nouvelle bouteille à la mer je vais voir qui et comment elle va être récupérer.
    Angoisseusement Romain.

  5. Bonjour Caroline,

    Comme la plupart des personnes qui, comme vous, ont consulté bien des médecins et eu bien des examens à faire, il s’avère que vous n’êtes victime d’aucun problème médical. ET pourtant, les vertiges persistent.

    Comme pour la plupart des gens, malgré des spécificités qui vous sont propres, cela est fort probablement lié à un problème d’anxiété. Je vais vous adresser un mail à ce sujet de sorte à ce que vous puissiez mettre en place une solution définitive.

    Merci de votre confiance Caroline. A bientôt.

  6. Caroline dit :

    Bonjour,
    Depuis février j ‘ai des vertiges par épisodes
    – Février : 1er gros vertige, je suis allée chez le médecin qui m’as dis que j’avais fais une crise de spasmophilie (je ne me suis pas plus inquiétée que ça car j ai eu 2 années assez difficiles et les derniers mois bcp de stress, d ‘énervement, donc je me suis dis que c ‘était ça)
    Après vertiges plus ou moins fort
    – Mars : de nouveau vertiges , avec tremblements (ss fièvre) je suis aller aux urgences, le médecin m’as dis que je faisais effets indésirables d’un cachet et m’a dis d ‘aller voir un orl voir si j’avais pas des cristaux)
    Avril : ORL pas de cristaux , prescrit IRM = IRM rien a déclarer
    Octobre : je suis aller voir un autre ORL car toujours vertiges (pas de cristaux) et je dois passer d autres test mi décembre.
    Début octobre nausée, impression d ‘être oppressée au niveau de l ‘estomac en me réveillant le matin (cela à durée une semaine) impression d ‘etre oppressée niveau estomac + nausée de temps en temps et depuis dimanche j ‘ai du mal a avaler ma salive (eau et aliments passent très bien)
    Je ne sais pas si ces autres symptômes sont du au stress ou autres.
    Merci de votre réponse sur mon adresse mail.

  7. Bonjour Julia,

    Je vous ai adressé un mail au sujet de votre problème de vertiges. Par avance, je vous serais reconnaissant d’y répondre quand vous le pourrez.

    Belle journée à vous.

  8. Julia dit :

    Bonjour, j’ai également depuis 3 mois des sensations de tangage constant.

    Mais depuis 3 semaines j’ai également quand je suis allongée et que je tourne la tête la tête qui me tourne (la pièce tourne). Quand je me remet droite ça va mieux.

    J’ai consulté il y a 2 mois un ORL rien à déclarer et IRM cérébral faite il y a 3 mois (début des symptômes) rien à déclarer non plus.
    Juste radio cervical montre une rectitude du rachis cervicale.

    Pouvez-vous m’en dire plus?

    Merci.

  9. Bonjour Sylvie,

    En matière de vertiges, il existe 2 possibilités. La 1ère est que vous soyez victime de la maladie de Ménières. Sur la foi de ce que vous m’expliquez, il semble que ce ne soit pas le cas.

    La 2è possibilité est que vos vertiges soient un symptôme d’angoisse et d’anxiété. Ce qui est bien plus probable. Dès lors, il faut thérapeutiquement travailler sur les problèmes d’angoisse et d’anxiété ce qui a pour effet, naturellement et progressivement, d’impacter vos vertiges et, du coup, de les faire disparaitre totalement.

    A ce propos, la thérapie comportementale et cognitive dure longtemps (2 à 3 ans) et passe par des exercices d’exposition (exercices sous contraintes). Les résultats avec la TCC sont de l’ordre de 10 cas résolus sur 17, en 2 à 3 ans.

    La thérapie comportementale issue de l’approche systémique de Palo Alto ne dure que 2 à 3 mois pour 16 cas résolus sur 17 (source INSERM). C’est ce mode thérapeutique qui est utilisé dans le cadre du programme thérapeutique que j’ai créé. Vous pouvez d’ailleurs prendre connaissance de la présentation de ce programme en cliquant sur le lien en bas du présent message.

    Dernière précision. Les vertiges sont la façon qu’a le cerveau de vous protéger d’une réalité extérieure qu’il considère que vous ne pouvez ni appréhender, ni gérer. Dès lors, le cerveau génère cette sensation “ébrieuse” (comme si vous étiez ivre), pour vous protéger. Bien que cela soit fort désagréable, il n’existe aucun médicament, ni aucune façon directe de traiter les vertiges liés à des problématiques d’angoisse et d’anxiété.

    Cependant, grâce au programme dont je vous parle, vous pourrez éliminer ce symptôme en moins de 2 mois et, ainsi, retrouver confiance et autonomie.

    Comment vaincre les vertiges de façon simple, rapide et efficace

  10. Sylvie dit :

    Bonjour
    Je souffre de vertiges sensation de tete qui tourne quotidiennement dès que je pose les pieds parterre
    J ai suivi une therapie cognitivocomportementale sans resultat
    A l heure actuelle je fais de la kiné vestibulaire et j ai fait 2 seances de chiropractie sans resultat
    Je suis perdue et le moral en bern car difficile de vivre avec ça je survie….
    Si vous pouviez m aider ….
    Sylvie

  11. Bonjour Marbel,

    La plupart des vertiges sont un symptôme d’anxiété majeure. C’est la façon qu’a votre cerveau de vous protéger d’une angoisse ou d’une anxiété qu’il pense que vous ne pouvez pas contrôler. Un peu comme si le cerveau mettait un écran ébrieux entre vous et la réalité. C’est très désagréable. C’est dans la même veine que les problèmes de déréalisation, ou de dépersonnalisation. Avec, en plus, le problème du contrôle des émotions, et le fait d’anticiper constamment.

    En ce qui vous concerne, cela fait écho à votre tension nerveuse, et à ce que votre médecin a qualifié de burnout.

    Il n’existe aucune façon directe de traiter ces problèmes de vertiges. Aucun médicament non plus. La seule façon de procéder consiste à traiter angoisse et anxiété. Progressivement, cela aura un impact sur vos vertiges. Ils diminueront dans les mêmes proportions que le problème initial. Jusqu’à totalement disparaitre. Encore faut-il savoir comment faire.

    A cette fin, et pour retrouver votre bien-être, je vous suggère de regarder cette vidéo:

    Comment traiter les troubles anxieux, et éliminer les symptômes de vertiges

  12. Marbel dit :

    Bonjour,
    Je souffre de vertiges depuis 6 mois. J’ai fait tout une batterie d’examens. L’ORL m’a dit que c’était problème du nerf vestibulaire gauche atteint à 30%. J’ai fait 18 séances de physio vestibulaire.
    Mon médecin traitant me dit que j’ai également fait un burn out!!!!
    Il y a deux semaines tout allait un peu mieux mais patatras!!!! J’ai un problème de calculs dans la vésicule et j’ai été opérée avec un reveil post opératoire très difficile!!!! Et depuis mes vertiges ont redoublés d’intensité!!!!! Je n’ai pas d’explications de la part de médecins.
    J’ai beaucoup de tensions nerveuses depuis cet épisode, je suis anxieuse alors que je l’étais pas. Je suis très découragée!!!!

  13. Bonjour Aurélie,

    En règle générale, les vertiges ou étourdissements que vous décrivez ne sont pas une maladie de type maladie de Ménière. Les vertiges sont le plus souvent un symptôme d’angoisse ou d’anxiété (et donc un facteur de stress).

    C’est la façon qu’à votre cerveau de vous protéger de réalités que vous ne pouvez supporter. En quelque sorte, votre cerveau génère une impression fort désagréable d’ébriété (appelé au sentiment ébrieux, comme si vous étiez saoule) pour vous protéger de l’extérieur perçu. Un peu comme un symptôme de déréalisation ou de dépersonnalisation.

    Il n’existe aucun moyen direct pour traiter ce type de problème. Les médicaments ne sont d’aucune aide. Par contre, il existe une solution à votre problème de vertiges. Elle consiste à travailler sur le problème principal que sous-tendent les vertiges. C’est à dire l’angoisse ou l’anxiété.

    En travaillant thérapeutiquement l’un de ces 2 problèmes, ou les deux, vous allez impacter les vertiges, lesquels, de façon progressive, tout comme comme l’angoisse et l’anxiété, diminueront puis disparaitront.

    Pour découvrir comment faire pour traiter ces vertiges, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. Bien sur, je reste à votre disposition pour vous apporter toutes les précisions complémentaires que vous souhaiteriez.

    Comment traiter les vertiges et les éliminer totalement

  14. Aurélie dit :

    Bonjour j’ai des vertiges depuis plusieurs années enfin on peut pas appeler ça vraiment des vertiges ce serait plutôt des étourdissements lorsque je me déplace une sensation de pas être stable et cela est encore pire quand je suis entouré de monde cela devient invivable j’ai même plus envie de sortir de chez moi mon médecin m’a déjà prescrit des antivertigineux cela a rien fait du tout je suis en stress d’avoir une maladie ou quelque chose de grave bref tout cela me monte au cerveau….

  15. Je comprends vos réticences Hervé mais, pourtant, il faudrait imaginer ce que vous en pouvez imaginer…

  16. hervé dit :

    Merci de votre réponse mais je ne vois en train d’imaginer la proche d’un proche.

    Eventuellement s’il est en fin de vie à cause d’une maladie mais sinon prendre une personne qui va bien et anticipé sa mort impossible pour moi.

    C’est bien ce que vous voulez dire ?

  17. Hervé,

    Les vertiges sont souvent un symptôme d’angoisses majeures. Ils vont diminuer puis progressivement disparaitre mais moins vite que le symptôme principal lui-même (angoisse ou anxiété).

    En ce qui concerne les décès, la seule respiration est fort insuffisante. Le mieux est d’anticiper. Cela signifie suivre l’exercice N°3 du Module 2 en imaginant toutes les conséquences d’une perte de maitrise liée à l’annonce d’un ou plusieurs décès, ou dans le cas où vous redoutez un décès.

    Vous imaginez donc toutes les conséquences craintes (palpitations, vertiges, ET la suite, à court, moyen et long terme, dans tous les domaines de votre vie) comme toutes les conséquences – de la même façon – en imaginant avoir de plus en plus de mal à vous calmer d’une part, comme à être de plus en plus épuisé d’autre part.

  18. hervé dit :

    Bonjour,

    Je confirme concernant le diagnostic de la maladie de ménière.

    Il y a 17 ans que j’ai eu mes 1er symptômes de spasmophilie je ne savais ce que j’avais alors je suis allé voir un spécialiste de l’oreille interne qui m’a donné un traitement pour une soi disant maladie de ménière.

    Au bout de 6 mois j’avais encore plus de vertiges qu’avant auxquels il fallait rajouter les maux de ventre du au médicament.

    Mes vertiges était du à la spasmophilie donc au stress, anxiété, angoisse et quand j’ai compris j’ai stopper le traitement.

    Dernièrement, en 1 mois j’ai eu 2 décès de personnes proches et à chaque annonce du décès je suis obligé de m’asseoir car j’ai des palpitations et des vertiges.

    En prenant le temps de respirer et de me détendre j’arrive à me calmer mais en suite je suis épuisé.

    Comment pourrais je travailler spécifiquement sur cette réaction lors d’annonce d’un drame ou autres choses de grave ?

    Est ce possible d’y résoudre avec l’exercice 180° ou faut il que j’attende la suite du programme ?

    Merci

  19. Bonjour Nathalie,

    La maladie de Ménières, comme les migraines vestibulaires, et j’en passe, font partie de ces pathologies que les médecins ont, in fine, du mal à diagnostiquer et encore plus à soigner. Je fais partie de ceux qui pensent que ces pathologies ont une source psychologique, au sens émotionnel du terme. Sans dénier la réalité physique liée à ces dysfonctionnalités.

    Dès lors, et sur la foi de mon expérience thérapeutique, le seul moyen de faire diminuer ces symptômes, puis de les faire disparaitre, est d’agir sur les symptômes qui justifient vertiges, nausées, acouphènes, etc. Je parle là, du stress, des angoisses, de l’anxiété.

    Agir thérapeutiquement sur ces 3 précédents symptômes est “facile” au sens où le programme thérapeutique que j’ai conçu y pourvoit aisément. A la condition, bien sur, que vous soyez prête à vous investir a minima (15 minutes par jour). A titre d’exemple, vous pourrez ainsi faire diminuer ce sentiment d’ébriété – les vertiges – progressivement puis définitivement.

    Si vous souhaitez prendre connaissance du programme comportemental pour se faire, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après. Je reste à votre écoute pour vous apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez.

    Comment traiter les vertiges, et autres symptômes d’angoisse et d’anxiété

  20. MOURGUES dit :

    Bonjour,

    Qu’en est-il de la maladie de Ménières ? de la migraine vestibulaire ou du vertige positionnel bénin ? Je souffre de deux d’entre elles et ce depuis 13 ans. Je n’ai plus de vie normale, enfermée chez moi car dans l’impossibilité d’avoir un équilibre suffisant pour pouvoir marcher à l’extérieur comme tout le monde. Je souffre aussi d’un état quasi permanent d’ébriété, de maux de tête, de nausées, d’accouphènes. Pensez vous qu’il y a une solution ? et si oui laquelle ?

  21. Bonjour Mouna,

    Je vais vous adresser un mail pour tenter de trouver une solution à votre problème. Une fois que vous aurez répondu à diverses questions, nous pourrons envisager une solution pour que vous retrouviez la sérénité à laquelle vous avez droit (eu égard à votre client de messagerie, pensez à regarder dans vos spams ou indésirables).

  22. Mouna dit :

    Je vis une situation pénible depuis le retrait de mon sterilet hormonal il ya un an et demi. Vertiges et tension dans mon corp anxiété qui se manifeste au niveau de mon corp difficultés à rester debout. Tachycardie. .. avec tout cela je reste positive mais je sors de moins en moins de chez moi. Je ne resens pas de depression mais mon corp m’a complètement lâché. Comment faire pour retrouver ma vie d’avant. Merci

  23. Bonjour,

    Afin de rester pragmatique, je vous ai adressé un mail en vous posant un certain nombre de questions. Je vous invite à y répondre du mieux que vous le pourrez, quand vous le pourrez. Ainsi, je pourrais vous conseiller et vous orienter au mieux de vos intérêts.

    Il existe surement une solution à votre problème. Le sujet le plus important étant de comprendre ce qu’il se passe émotionnellement pour vous, et quel est le mécanisme de ce qui vous fait tant souffrir de sorte à le neutraliser.

    Merci de votre confiance.

  24. Royer dit :

    Bonjour.
    Je souffre de malaises étranges depuis ma tendre enfance. Cela fait 40 ans maintenant et ça me pourrit la vie. Généralement cela s accentue avec la fatigue et le stress. Je suis de nature très anxieuse et angoissée. Ces malaises sont du genre des etourdissements et sensations de vertiges comme ce que l on ressent dans les maneges, avec crispation du corps , le ventre et le coeur se souleve. Je ressens ces symptômes n importe où et quand..en marchant, quand je dois passer un IRM ou scanner, cardiologue, quand je dois me faire ausculter par un médecin, la vitesse et les pentes, quand je dois faire la bise aux gens (enfin la liste est longue), suivi à chaque fois de tremblements et de coeur qui bat à la chamade, né tenant plus sur mes jambes. Ces malaises le créent beaucoup d angoisse et d anxiété, j évité au maximum de me confronter à ces situations qui déclenchent ces malaises mais cela est difficile dans la vie de tous les jours où j ai aussi une activité professionnelle. J ‘ai enfin décidé d en parler à mon médecin qui n a jamais rencontré de personnes souffrant de ces symptômes. Je regarde aussi sur les forums et pareil..Personne dans mon cas..Je suis désespérée et me sens si seule avec ce mal etre. Généralement en prenant des antidépresseurs, ces sensations de malaises diminuent et j arrive à vivre à peu près “normalement”. Actuellement, je ne prends pas ce genre de médicament seulement du seresta de temps en temps quand je n arrive plus a maîtriser mon corps et ma tête. Je ne comprends pas pourquoi je me mets dans de tels etats alors que je suis consciente que je ne cours aucun danger de mort. Ce message est un grand appel au secours.
    Merci pour votre aide

  25. Bonjour Kro,

    Les vertiges sont la conséquence d’angoisses diverses à propos desquelles votre cerveau estime que vous en savez pas les appréhender, les gérer, ou les contrôler. Il vous inflige donc une sorte d’état ébrieux (comme si vous étiez ivre) pour vous protéger de tout comportement inadapté (c’est une image). Les vertiges ne peuvent pas être traités de façon directe (médicaments ou autres).

    La seule méthode consiste à travailler sur les angoisses elles mêmes ce qui, invariablement, et de façon progressive, impactera les vertiges. cela signifie qu’ils diminueront progressivement jusqu’à disparaitre au gré de votre façon de traiter l’angoisse dont vous êtes victime.

    A ce propos, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous:

    Comment traiter les vertiges

  26. Kro dit :

    Bonjour, voilà 1an que je suis sujette aux vertiges. Tout a commencé par un malaise vagal. Depuis, la crainte de faire un malaise est omniprésente. Je ne pense qu à cela, ce qui engendre l écoute de la moindre alarme que mon corps envoi, avec la peur quotidienne de mourir. Je vais mieux mais ce n est pas cela. Mes vertiges seraient dus à ma cervicales (c2) traitées régulièrement mais cela revient…la question pour moi est comment savoir si cette sensation vertigineuse est liée à l angoisse ou si c est médical et donc angoissant après ? Dilemme…je ne prend aucun traitement
    et pratique un peu la sophrologie
    Bien à vous et merci pour votre article

  27. Bonjour Dominique,

    Je comprends que vus vous inquiétiez pour votre fils mais qu’a t’il fait jusqu’à maintenant, par lui-même, pour résoudre ce qu’il vit comme un problème?

  28. Dominique dit :

    mon fils de 25 ans est en train de se chercher il aimerait avoir une copine une famille etc et il fait une dépression suite à cette dépression aujourd’hui sensation vertigineuse mal de tete et il s’ennui à son travail que puis je faire pour l’aider svp

  29. Bonjour Marie,

    Je comprends que vous écriviez qu’à votre sens tout allait bien jusqu’à il y a 1 mois. Pour autant, il s’est surement passé quelque chose qui vous aura – peut-être échappé – et qui aura été l’évènement de trop. Lequel aura déclenché les problèmes que vous rencontrez aujourd’hui. Ce qui laisse entendre qu’avant vous étiez dans une stratégie de contrôle maitrisée – plus ou moins – et que, dès lors, vous avez perdu le contrôle du contrôle.

    Sachant que les vertiges sont la façon que votre cerveau a de vous protéger de réalités trop anxiogènes, et puisque vous savez que votre médecin vous dira que “… c’est dans la tête…”, et si vous souhaitez agir de sorte à retrouver la paix de l’esprit comme confiance en vous et en la vie, je vous invite à regarder la vidéo ci-après (cliquez sur le lien):

    Comment éliminer les vertiges et retrouver confiance?

    Bien sur, je reste à votre écoute pour vous apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez. Prenez bien soin de vous Marie.

  30. Marie dit :

    Bonsoir
    Après avoir lu bcp de témoignages ainsi que vos réponses je me sens un peu moins seule mais il est vrai que c’est compliqué de vivre constamment avec des vertiges
    Après de grosses crises de spasmophilie depuis plus de 30 ans je gerais un peu près tout ça et là depuis plusieurs semaines les vertiges sont revenus de plus en plus et j’avoue que par moment J ai peur de sortir de chez moi et j’évite les grands magasins.
    Je suis à la retraite depuis 2 ans et tout allait bien jusqu a il y’a 1 mois et je ne sais plus aujourd’hui comment gérer
    Je vais prendre RV chez mon médecin mais je sais très bien qu’il va me dire que tout est dans la tête.
    Mais c’est fatigant ….
    Bien cordialement

  31. Bonjour Charlène,

    Arrivée à un tel niveau de tests médicaux, il est possible d’envisager que vos vertiges sont la conséquence d’angoisses qui nourrissent des troubles anxieux. Peut-être la 1ère grosse crise d’angoisse que vous évoquez aura t’elle créé un traumatisme contre lequel vous luttez depuis lors? Ce qui, soit écrit en passant, nourrit le problème.

    Ainsi, vos vertiges seraient une façon que votre cerveau a de vous protéger d’angoisses potentielles. En vous protégeant, le cerveau se protège lui même. Il essaie de conserver le contrôle ce qui vous donne, à vous, l’impression contraire. Celle de justement le perdre! En l’espèce, cela suit le même principe, et les mêmes modes de fonctionnement, que la déréalisation ou la dépersonnalisation.

    Il est tout à fait possible d’en finir avec ces vertiges. J’entends par là de les éliminer. Cependant, pour y arriver, il n’existe aucun moyen direct, psychothérapeutique ou médical.

    Le seul moyen pour satisfaire un tel objectif consiste à travailler prioritairement sur les problèmes d’angoisses et/ou d’anxiété. Ainsi, de façon progressive, vous faites diminuer l’un et l’autre jusqu’à totalement les éliminer et retrouver le bien être auquel vous aspirez fort légitimement.

    Cependant, malgré l’intérêt – réel – d’une telle démarche, les vertiges subsistent quelques temps encore. Ce qui les rend d’autant plus odieux. En effet, il y a un décalage, parfois important, entre le moment où vos angoisses et anxiété votre diminuent puis disparaissent, et celui où vos vertiges diminuent puis disparaissent. Accepter ce décalage est parfois difficile. C’est le prix à payer pour aller mieux de façon pérenne.

    Dès lors, lutter contre ces phénomènes est effectivement épuisant. Vous luttez contre alors qu’il s’agit de composer avec (et ceci bien que je vous concède que ce dernier point soit difficile à mettre en place. A priori, en tous cas). De fait, le port des lunettes avec prismes est, d’une certaine façon, une façon supplémentaire d’apporter une solution – erronée -. C’est donc ce qui s’appelle enrichir le problème du fait d’une tentative de solution inappropriée à la réalité du contexte comme du besoin de la personne victime. Un peu comme si on proposait des lunettes de vues à un aveugle.

    Entendons nous bien. Tout ce que j’écris là est mon expérience thérapeutique depuis plus de 25 ans. Pour autant, je ne suis pas dieu réincarné, ni n’ai la science infuse. Je sais ce qui marche pour mes patients au sujet de votre problème. Vous trouverez donc la solution que je leur offre en cliquant sur le lien ci-après. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

    Comment traiter les vertiges?

  32. Charlene dit :

    Bonjour,
    Pour ma part je souffre de vertiges depuis 1 an bientôt. Ce n’est pas constant mais cela arrive régulièrement et à des moments ou je ne comprend même pas pourquoi.
    De nature angoissée, j ai eu il y a 1 an et demi une grosse crise d angoisse qui a fini aux urgences. Depuis je ne vis pas pleinement, j’ai le sentiment d’avoir un grave problème de santé et du coup c est le cercle vicieux. Pourtant je fais des choses pour arranger cela, suivi par un psy depuis septembre notamment, je trouve que les angoisses ont diminuées et je me sens bcp mieux qu a une certaine époque. Mais je ne retrouve pas cette sensation de bien être totale. Je suis donc passé par un ORL qui m’a fait divers tests sans y voir quelque chose de particulier… il aurait fallu que je fasse un dernier test pour avoir fait le tour sauf que je n’ai jamais pris ce rdv. (Eau tiède et froide dans chaque oreille pour déclencher des vertiges et voir ce qu il se passe en interne je suppose) Ayant jusque là la phobie de vomir, autant dire que c est compliquée pr moi. On m’a aussi conseillé de voir un orthoptiste, chose faite ! J’ai actuellement des lunettes depuis octobre. La rééducation n’a pas fait disparaître ses vertiges. Peut être en ai j’en moins !
    Je me retrouve avec, depuis hier, des verres avec prismes intégrés pour voir si cela ne peut pas régler les soucis… j’ai bcp de mal à m’adapter à ces lunettes qui chamboule ma tête. J’ai le sentiment que ça n’en changera rien. Je voudrais tellement être bien dans ma tête. Tout cela m’épuise et je ne me reconnais pas.

  33. Bonjour,

    Le sevrage de ce type de molécule est effectivement difficile pour certaines personnes. En ce qui concerne les vertiges, écrit d’une façon vulgarisée, c’est votre cerveau qui vous protège d’une réalité trop violente en termes de perception. Autant il est facile de traiter des problèmes d’angoisses comme les vôtres, autant il est pénible et ingrat de traiter les vertiges correspondants.

    En effet, il y a moyen d’éliminer totalement les vertiges. Cela nécessite, en premier lieu, de traiter les problèmes d’angoisses ce qui a un impact sur la diminution puis la disparition des vertiges. Cependant, le décalage peut être important entre la baisse des angoisses et celle des vertiges. Ce qui rend le travail thérapeutique ingrat.

    Ainsi, il peut y avoir un délai de 8 à 15 jours entre la diminution des angoisses et celle des vertiges. Le tout est de le savoir. Le programme thérapeutique que j’ai conçu fonctionne dans les 2 cas (angoisses et vertiges) mais cela nécessite d’accepter le côté ingrat et “déporté” du traitement comportemental. Mais çà fonctionne.

    Si vous avez besoin de précisons quant à la méthode pour traiter vertiges et angoisses, n’hésitez pas à me solliciter.

  34. Keromnes dit :

    bonjour j ai eu mes premiers vertiges vers mes 20 ans j en ai 60 une vie de galère très angoisse et très nerveux de nature les différents médecins m ont dit que c était un état jamais un examen complémentaire 40 ans de tranxene paroxetine et bien d autres tous les jours je suis en retraite depuis peu et j ai decide un sevrage de la paroxetine ce medicament devrait être interdit tant le sevrage est difficile et ses effets secondaires néfastes confusion maux de tete etc…. je pense y arriver mais ca va être très difficile mon médecin me dit si cela ne va pas reprenez la dose normal quelquefois ca va bien 2 ou 3 h/jour je me dis que c est un vrai bonheur et que les gens qui vivent sans vertiges ont de la chance je pense que je finirai ma vie comme ca c est la vie si je pouvez avoir quelques conseils quand je marche j ai l impression d avoir bu alors que je ne boit jamais d alcool remerciements et salutations

  35. Fiona,

    Je vais prendre le temps de lire votre mail et vous adresse une réponse. Je pense effectivement qu’il y a un lien fort entre vos vertiges, votre anxiété et, partant, votre nervosité.

  36. Fiona dit :

    Je vous es répondu par mail . Je vous laisse un autre commentaire vous pensez donc que le fait que ça me tangue sois la cause de mon anxiété puis de mes phobies ? Sachant que je suis aussi très nerveuse ! E me dit tout le temps que j’ai quelque chose de grave alors que sais sûrement psychologique merci d’avance

  37. Bonjour Fiona,

    Les vertiges, hors des problèmes avérés de troubles de l’oreille interne ou de maladie de Ménière, sont souvent la conséquences de problèmes d’angoisse ou d’anxiété. Les vertiges sont donc des symptômes d’un autre problème. Il est tout à fait possible d’éliminer les vertiges en travaillant sur le problème majeur qu’est l’angoisse et/ou l’anxiété.

    Il est certain que ce sentiment de flottement est odieux en plus de rajouter à l’angoisse ou l’anxiété. Je m’interroge donc sur ce que vous avez entrepris jusqu’à maintenant pour résoudre ce problème. Par ailleurs, pourriez-vous me préciser ce que vous pourriez craindre de pire si vous ne trouvez pas de solution à votre problème? Je vous serais reconnaissant de bien vouloir répondre à ces questions dans un commentaire ou par mail.

    A la lecture de celui-ci j’essaierai de vous orienter au mieux pour que vous retrouviez la tranquillité de l’esprit et votre équilibre tant physique que psychique.

  38. Fiona dit :

    Bonjour ,voilà moi j’ai 25 ans et je souffre d’anxiete Et de phobies depuis que j’ai eu des vertiges dû apparement à mes cervicales j’en n’est eu aussi dehors dans les magasins Ça a engendré par la suite des phobies dû vertiges et des angoisses alors qu’il ya quelque mois de ça tout allais très bien ce qui me gêne c’est surtout que j’ai cete sensation de tanguer comme ci dans la tête ça fesais droite gauche mes tout doucement et j’ai l’impression d’être saoul et chouter je ne sais plus quoi faire …trop de question merci à vous

  39. Bonjour Jeremy,

    Comme vous m’avez aussi envoyé un mail, je vous ai adressé ma réponse à votre commentaire par mail. Merci de votre confiance.

  40. Massot Jeremy dit :

    Bonjour,
    Je souffre de sensations vertigineuses depuis 1 an et demi ca deviens invivable.
    Cela a commencé en voiture quelques semaines apres avoir arreter de fumer et appris un licenciement et depuis jen ai dans les magasins, au travail quand il y a des coups de bourre, au volant…enfin autant dire que cest presque permanent, hormis quand je suis posé au calme chez moi…je suis persuadé que cest du a de l’angoisse désormais apres avoir tout essayé!
    J’aimerai etre sur que votre méthode a reussi sur des cas similairs?
    Merci par avance

  41. Bonsoir Fifi,

    Dans le cadre de l’approche comportementale, il existe des moyens simples pour éliminer vos vertiges, qu’ils soient liés à un problème hormonal (pré ménopause) ou émotionnel (ruminations, anxiété).

    Si cela vous intéresse, je vous invite à consulter cette page: “Comment éliminer vertiges et ruminations, symptômes d’anxiété, en moins de 8 semaines, sans médicaments“.

    Bien à vous.

  42. Fifi dit :

    Oui vraiment penible ces vertiges.moi ca m a pris en période de premenopause et accentué avant manger et après manger.je souffre beaucoup de ces vertiges et ça m entretient de la peur .je tourne en boucle et ressace toute la journée.je ne suis plus disponible pour mes enfants.trop replié sur mes sensations

  43. Bonjour,

    Merci pour votre témoignage. Bravo pour votre courage d’avoir accepté que le stress est la cause de votre problème. Effectivement, les anti dépresseurs ne sont pas une solution. Ils vont contenir vos symptômes mais le risque de devenir dépendant et de subir des effets secondaires pénibles est bien présent.

    En matière de solution, je vous invite à regarder cette vidéo: “Traitement du Stress – Une solution rapide et et simple“. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions. Prenez bien soin de vous.

  44. Hiba ibraheem dit :

    Bonsoir
    Merci pour cet article vraiment utile.
    Dans mon cas ça fait 2 ans que je souffre des vertiges, j’ai fait plein D’analyses tout va bien. Plusieurs médecins m’ont dit que psychologique, Ou c’est dû au stress. Mais je n étais pas du tout convaincu, j’avais L impression que j’ai quelque chose de grave.
    Je viens d’admettre que c’est dû au stress mais j’en veux Pas prendre des antidépresseurs comme le veut mon médecin. J’ai essayé l’hypose ca m’a un peu aidé mais je eu à nouveau des vertiges, c’est vraiment pénible comme sensation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut