Vertiges, sensation de tanguer: Comment ne plus avoir l’impression d’être ivre?

Vous êtes sujet à une sensation de vertiges permanents ou ponctuels, comme une sensation de tanguer? De mon côté, lorsque j’ai été victime de vertiges, c’était plutôt lié à un problème de santé qu’à un lien entre mes vertiges et mes angoisses.

Il est vrai que ma dépendance aux substances psychoactives générait des problèmes de santé qui les justifiaient. Dans le même registre, en ce qui concerne ma pratique du coaching comportemental, très fréquentes sont les personnes affectées par des vertiges.

Ceux-ci sont plus spécifiquement liés à des troubles de l’angoisse comme à de l’anxiété.

Le langage populaire utilise le terme «vertiges» pour désigner la sensation désagréable que le monde tourne autour de nous, ce qui peut entraîner des nausées et une perte d’équilibre. Derrière cette réalité toute simple se cachent de nombreux cas médicaux très différents que le terme «vertiges» ne suffit pas à résumer.

Pour soigner vos vertiges, vous devez d’abord comprendre leurs causes pour comprendre le problème dont ils témoignent.

Sommaire

Vertiges: Des causes difficilement identifiables

Très souvent, j’ai remarqué que les personnes n’arrivent pas à identifier quelle est la cause des conséquences: est-ce les vertiges qui provoquent mes angoisses? Ou l’anxiété qui me fait ressentir ces vertiges? Des vertiges, de l’angoisse ou du stress? Lequel est responsable de l’autre finalement?

Cela pose autant problème que de savoir qui, de la poule ou de l’œuf, est arrivé le premier. Par souci de rester pragmatique, je vais écrire que l’un ne va pas sans l’autre.

Dès lors, se poser ce genre de question n’a qu’un intérêt intellectuel. Autant je comprends cette démarche, autant il est avéré que personne n’a la réponse qui met fin à toutes les suppositions.

Il me semble donc plus adéquat d’envisager que des vertiges ou du stress, l’un ne va pas sans l’autre. Que le stress provoque des vertiges, ou l’inverse.

Il est possible d’affirmer que les vertiges font partie des diverses causes du stress. Partant, que ces causes peuvent également en être des symptômes. Tout dépend de l’origine  de ces sensations – fort désagréables il est vrai –  éprouvées par les gens qui souffrent de vertiges.

Pour y voir plus clair, je vous invite à lire ce qui suit.

Vertiges ou sensations de vertige

Avant d’en venir aux différentes causes des vertiges et aux maladies dont ils peuvent être les symptômes potentiels, il est important de faire la distinction entre ce que l’on appelle parfois des faux vertiges et des vrais vertiges.

En fait, la médecine fait surtout la différence entre les vertiges et les sensations de vertige. Les vertiges désignent un symptôme réel lié à une pathologie en particulier.

Par exemple, un dysfonctionnement de l’oreille interne produit des vertiges que l’on considère comme des vrais vertiges. Pourquoi? Parce qu’ils ont une origine bien réelle, observable et parfois même tangible.

De leur côté, les sensations de vertige n’ont pas de lien avec une pathologie physique tangible. Elles sont la conséquence d’un état passager ou d’un événement extérieur. Par exemple, avoir la tête qui tourne quand on a bu ou que l’on se trouve en hauteur est une sensation de vertige, par un vertige à proprement parler.

La distinction peut sembler subtile, mais elle est essentielle pour bien traiter les vertiges.

Définition des vertiges

Il n’est pas toujours facile de poser une définition claire des vertiges. Les vertiges sont de probables causes du stress. Une personne qui se sent constamment déstabilisée sans savoir exactement ce qu’il se passe dans son corps peut sombrer dans l’angoisse.

A ce sujet, il est important de savoir que le corps maintient son équilibre grâce aux informations qu’il reçoit à partir des éléments suivants:

  • Capteurs de pression situés dans les pieds, les articulations et les muscles
  • Système vestibulaire
  • Capteurs d’équilibre situés dans l’oreille interne
  • Yeux

Les origines des vertiges

Les vertiges peuvent avoir des origines variées. Pour vous débarrasser de vos vertiges, vous devez commencer par comprendre et analyser ses mécanismes d’apparition.

A cette fin, il vous faut identifier ce qui provoque ces vertiges pour comprendre ce dont vous souffrez vraiment. Avant que de vous expliquer comment faire passer les vertiges, je tiens à vous préciser que les vertiges ont aussi bien une raison médicale que psychologique.

Si ces sensations d’étourdissement ou cette sensation de tanguer peuvent être liées à des troubles de l’oreille interne, à des pathologies spécifiques, à la prise de médicaments, voire à la peur du vide (phobie des hauteurs), elles peuvent aussi être un symptôme d’anxiété comme je vous l’explique ci-après.

Qu’est-ce qui provoque des vertiges?

Vous comprendrez bien qu’avant de parler de vertiges, il convient de respecter une phase diagnostique et, si nécessaire, d’envisager des examens complémentaires. Il est important d’identifier si vos vertiges sont, plus simplement :

  • Une sensation d’étourdissement. Cela signifie que vous souffrez d’un vertige léger.
  • L’impression de perdre l’équilibre en marchant. Rien de grave. A priori. A moins que vous soyez sujet aux vertiges.
  • Une sensation de déséquilibre en tournant la tête:
    Est-ce que, par exemple, en regardant vers le haut, cela vous fait perdre l’équilibre?
    A moins que ce ne soit en regardant vers le bas?
    Ce qui pourrait être un défaut d’équilibre.
    Partant, provoquer des vertiges.
    S’agit-il alors d’un vertige positionnel paroxystique?
    Dans l’affirmative, à quoi est-il dû?

Autant de sujets abordés dans les chapitres ci-après.

Vertiges ou étourdissement: Caractéristiques et différences

Le mot étourdissement est un terme très utilisé, mais qui ne repose sur aucun fondement médical. Généralement, on l’utilise pour décrire différentes pathologies, dont les vertiges, un déséquilibre ou une sensation de malaise.

De son côté, le vertige est une pathologie reconnue et bien précise qui s’accompagne – parfois – de déséquilibres et de malaises, ce qui explique l’usage populaire du terme étourdissement.

Les étourdissements désignent plusieurs pathologies variées, mais parfois liées:

  • Sensation de vertige (à bien différencier des vertiges)
  • Vertiges
  • Malaises
  • Déséquilibres
  • Sensation de planer
  • Tête qui tourne

Le patient qui souffre de vertiges a la sensation que lui et son environnement tournent alors que rien ne bouge en réalité. Généralement, il a aussi l’impression de perdre l’équilibre, car le mouvement constant lui donne l’impression de devoir compenser pour éviter la chute.

Comme rien ne bouge en réalité, il perd rapidement l’équilibre et préfère s’asseoir. Plus rarement, les vertiges provoquent aussi des malaises quand ils sont très intenses.

Ce qui fait penser à un évanouissement. Il est donc plus fréquent que la sensation de vertige soit un des premiers symptômes du malaise vagal.

Différences entre ‟vrais vertiges‟ et ‟faux vertiges‟

Parmi les pathologies que regroupe le terme populaire d’étourdissement, il est important de faire la différence entre les vertiges et les sensations de vertige. On retrouve parfois cette distinction sous les termes de «vrais vertiges» s’opposant aux «faux vertiges».

Alors, quelle est vraiment la différence entre ces deux pathologies? Les «vrais vertiges» sont un symptôme d’une pathologie qui affecte concrètement l’organisme. Le cerveau ne reçoit alors plus toutes les informations nécessaires pour assurer la sensation d’équilibre.

Quelles différence entre des étourdissements et des sensations de vertiges

Les vertiges sont donc bien réels dans le sens où il s’agit bien d’une pathologie affectant l’un des nombreux organes assurant l’équilibre du corps. Les «faux vertiges» correspondent à une sensation de vertige.

Le patient ne souffre pas de pathologie qui provoque des vertiges. Il a simplement des sensations de vertige qui s’expliquent souvent par un trouble passager.

Une fatigue intense, un stress important ou une anxiété pathologique peuvent être à l’origine de sensations de vertige. Pour bien comprendre, prenons un exemple parlant.

Si vous vous êtes déjà intoxiqué(e) excessivement avec de l’alcool, vous avez sans doute remarquer que cela affecte votre équilibre et provoque des vertiges (notamment quand vous êtes allongé-e-).

On parle alors de faux vertiges, car vous ne souffrez d’aucune pathologie à l’origine des vertiges. Ce déséquilibre est lié aux troubles du cerveau à cause d’une consommation excessive d’alcool.

Qu’est-ce qui provoque des étourdissements?

Les causes des étourdissements et des vertiges sont multiples et impossibles à résumer en quelques lignes. Si vous souffrez de vertiges chroniques, je vous invite à rapidement consulter un médecin (ORL de préférence).

Vous devrez sans doute réaliser de nombreux tests pour déterminer la source exacte de vos vertiges. Quand vous ressentez un étourdissement passager et sans conséquence, par exemple lorsque vous vous levez d’un coup, c’est généralement à cause d’une baisse soudaine de la tension artérielle.

En vous levant trop vite, vous mobilisez votre sang qui est alors envoyé aux extrémités alors qu’il était concentré depuis plusieurs minutes. Vous avez donc moins de sang dans les artères, ce qui implique une tension plus basse.

Généralement, elle remonte très rapidement.

Les vertiges chroniques ont généralement des causes plus sérieuses:

Étourdissements: Des carences en fer et en magnésium

Les vertiges peuvent être le signe d’une anémie. C’est-à-dire une carence en fer très importante. Cette carence est parfois difficile à repérer, car ses symptômes apparaissent longtemps après le début de l’anémie.

Heureusement, un simple bilan sanguin permet de la repérer sans qu’aucun doute ne subsiste. La carence en fer provoque des vertiges, mais pas seulement. On la reconnaît aussi aux symptômes suivants:

  • Fatigue intense
  • Pâleurs
  • Essoufflement anormalement rapide
  • Étourdissement et faiblesses au lever
  • Maux de tête
  • Peau sèche
  • Ongles cassants
  • Cheveux secs et cassants

Une autre carence peut indirectement expliquer l’apparition de vertiges et d’étourdissement: la carence en magnésium. Le magnésium est essentiel pour la bonne santé du système nerveux.

Une carence provoque de grandes fatigues et facilité l’apparition de l’anxiété. Indirectement, toutes ces conséquences peuvent mener à l’apparition de vertiges.

une alimentation riche est importante pour éliminer les carences en vitamines (A, B, fer, minéraux, magnésium)

Solutions contre l’étourdissement

La solution contre les étourdissements varie selon l’origine de ces symptômes. Si vous souffrez de vertiges à cause d’un médicament que vous prenez, parlez-en simplement à votre médecin.

Il essayera de vous prescrire un médicament équivalent, mais avec une molécule différente, pour tenter de régler le problème.

De même, si l’alcool, le tabac et le café sont à l’origine de vos vertiges, un sevrage, même temporaire, peut régler le problème. Si votre anxiété provoque des sensations de vertige, vous pouvez régler le problème en vous débarrassant de vos angoisses.

Pour cela, un travail régulier de plusieurs semaines avec un thérapeute comportemental dans le cadre d’une thérapie comportementale porte ses fruits sur plus de 95% des cas traités. En quelques semaines à peine, vous ne souffrirez plus d’anxiété.

Enfin, si vos vertiges sont de «vrais vertiges» et que vous souffrez d’une pathologie grave, la solution à vos vertiges devra s’adapter à la maladie qui les cause. Parfois cependant, aucune solution n’est possible. Par exemple, l’arthrose cervicale est un problème irréversible.

La médecine ne peut alors que proposer des solutions d’aménagement (massage, cure de magnésium, etc.) pour réduire l’intensité et la quantité des étourdissements ou des vertiges.

Quelles maladies donnent des vertiges?

Les maladies qui peuvent provoquer des vertiges sont malheureusement très nombreuses. Si vous souffrez de vertiges chroniques, vous ne devez pas hésiter à consulter votre médecin traitant.

Quelles maladies donnent des vertiges?

Il vous enverra auprès des spécialistes nécessaires pour comprendre d’où vient le problème exactement. Dans certains cas, trouver l’origine d’un vertige peut sauver la vie du patient.

Les maladies qui provoquent des vertiges sont très nombreuses et elles sont des origines très variées. D’abord, puisque la fatigue peut produire des sensations de vertige, les personnes qui souffrent de fatigue chronique se plaignent très souvent de vertiges fréquents.

Chez certains patients, l’apparition de vertiges fréquents et liés à la fatigue est un premier symptôme du syndrome encore mal compris de la fatigue chronique.

Les vertiges d’origine neurologique

Les vertiges d’origine neurologique comptent souvent parmi les plus dangereux et les plus problématiques. Ils apparaissent à cause d’une tumeur ou à la suite à un choc ayant provoqué une lésion ou un hématome.

Généralement, la pression exercée sur une zone du cerveau provoque les vertiges. Les solutions diffèrent d’une personne à l’autre. Parfois, une opération est nécessaire. Dans certains cas, on doit seulement attendre que l’hématome se résorbe. Dans le cas d’un cancer, on peut également proposer une chimiothérapie.

Le cerveau joue toujours un rôle essentiel dans l’apparition des vertiges. Ce rôle est parfois indirect puisque c’est le dysfonctionnement d’un organe qui perturbe la sensation d’équilibre. Cependant, certains vertiges ont pour origine des troubles purement neurologiques.

Ces troubles sont variés. Ils vont d’un simple trouble cérébro-vasculaire jusqu’à la présence d’une tumeur dont la pression sur l’oreille interne provoque des vertiges. On comprend alors pourquoi on doit toujours consulter un médecin en cas de vertiges chroniques.

Les examens médicaux permettent d’éliminer les causes une à une afin de découvrir le plus rapidement possible d’éventuels problèmes plus graves.

Les troubles de l’oreille interne

Les troubles de l’oreille interne sont une cause de vertiges assez fréquente.

Beaucoup de personnes naissent avec une légère malformation de l’oreille interne qui provoque des vertiges et limite les capacités d’équilibre. Un trouble à l’oreille interne peut aussi être lié à d’autres problèmes.

Une tumeur ou un hématome crânien peuvent également exercer une pression sur l’oreille interne et provoquer des vertiges.

Enfin, certaines personnes souffrent simplement d’une malformation bénigne de l’oreille interne. Cette malformation affecte leur équilibre et provoque des vertiges fréquents et chroniques.

C’est une situation très inconfortable, mais heureusement sans danger dans l’immense majorité des cas.

Une pathologie particulière (tumeur, arthrose, etc.)

Malheureusement, l’apparition de vertiges dont vous ne parvenez pas à identifier l’origine peut être le signe d’une pathologie particulière.

Les pathologies à l’origine des vertiges ne sont pas toutes dangereuses, mais elles doivent être prises en charge et pas seulement pour votre confort.

Troubles de l'oreille interne et maladie de Menière

Je vous suggère alors de prendre rendre chez votre médecin généraliste pour qu’il prenne votre tension, analyse certains points cliniques, voire vous fasse faire un électrocardiogramme chez un cardiologue.

Si tout est normal, il vous enverra consulter un neurologue et un ORL pour qu’ils vérifient que vous n’avez pas de tumeur au cerveau, que vous ne souffrez d’aucune pathologie à l’oreille interne et que vous ne souffrez pas d’arthrose cervicale.

Les vertiges cervicaux

On parle de vertiges cervicaux quand ils sont provoqués par de l’arthrose cervicale. Ce type d’arthrose bien particulier est assez douloureux et comprime un nerf qui rejoint le cerveau.

Ce qui a pour conséquences de provoquer des vertiges, parfois très violents. Malheureusement, aucune solution durable n’existe contre l’arthrose cervicale.

On peut seulement proposer des traitements de confort et conseiller de bonnes habitudes d’hygiène de vie aux patients.

Hypertension artérielle

Les vertiges au réveil sont l’un des symptômes les plus courants de l’hypertension artérielle. Généralement, ses vertiges se manifestent en même temps que des maux de crânes intenses qui apparaissent aussi au réveil.

Les maux de crâne et les vertiges sont provoqués par la contraction excessive des artères ce qui augmente la tension et la pression que le sang exerce sur les parois.

L'hypertension peut être la cause de fatigue et de vertiges

Quand les artères finissent par se relâcher sous la pression du sang, cela provoque des maux de tête et des vertiges. Souvent, les patients souffrent aussi d’acouphènes.

Les infections

Une infection de l’oreille interne ou de l’encéphale peut aussi produire des vertiges. On parle alors de vrais vertiges parce que les symptômes sont effectivement dus à un dysfonctionnement de l’organisme.

Je vous invite alors à rapidement consulter un médecin en cas de vertiges trop importants, car ces infections sont dangereuses pour la santé.

L’arthrose cervicale

L’arthrose cervicale est une autre cause très fréquente de vertiges. Elle provoque la compression d’un nerf qui traverse le cou et perturbe les informations nécessaires au cerveau pour assurer l’équilibre physique.

Par conséquent, elle produit des vertiges et des déséquilibres parfois très handicapants.

Les troubles de la vue

Comme je l’écrivais plus haut, les yeux permettent au cerveau de disposer d’informations essentielles pour assurer votre équilibre. Certains troubles de la vue provoquent donc des vertiges et des pertes d’équilibre.

Certains patients n’ont même pas conscience d’avoir besoin de lunettes et ne comprennent pas d’où viennent leurs vertiges.

La prise de médicament

La prise de médicament est une autre cause très fréquente de vertiges. On parle alors seulement de sensations de vertige.

Le risque est indiqué dans les effets secondaires de l’immense majorité des médicaments, même ceux que nous prenons sans ordonnance. En pareille situation, je vous invite à en parler à votre médecin traitant pour qu’il vous propose un traitement avec une molécule différente.

Le stress

Le stress et l’anxiété sont aussi des causes de vertiges. Comme pour la fatigue, on parlera de «faux vertiges». D’ailleurs, on a souvent du mal à faire la différence entre les vertiges dus à la fatigue et ceux dus au stress. Pourquoi?

Parce que le stress provoque une fatigue intense et chronique, tandis que la fatigue favorise l’apparition du stress et de l’anxiété. Par conséquent, les vertiges dus à la fatigue sont aussi souvent le symptôme d’un stress trop important et mal géré.

C’est la raison pour laquelle, quand on parle de vertiges, on a du mal à l’associer à un troubles anxieux. C’est est pourtant l’un des symptômes majeurs.

Vous devez donc prendre du repos et apprendre à mieux gérer vos angoisses ainsi que le stress du quotidien (voir la vidéo ci-après).

L’impression d’être ivre

Dès que les informations fournies par ces capteurs rencontrent des points de discordance, la tête se met à tourner. C’est là que vous vous dites: “J’ai des vertiges“. Vous vous affaiblissez.

Vous ne tenez plus sur vos pieds. Vous faites face à une sensation de perte d’équilibre en marchant. Souvent, on parle de sensation ébrieuses. Comme si vous étiez ivre. En état d’ébriété.

Vous avez l’impression de vous enfoncer dans le sol. Ou de marcher sur un sol mou.

La phobie des hauteurs

La phobie des hauteurs, ou la phobie de l’altitude et du vide sont aussi des causes importantes de vertiges. C’est même l’une des causes de vertiges les plus répandues. Tant et si bien que lorsque l’on souffre de la peur du vide, généralement on dit, je cite: “J’ai le vertige“.

Pourtant, avoir le vertige n’a aucun sens médical. En réalité, vous avez peur de la hauteur et du vide, ce qui provoque des vertiges.

En fait, la plupart des phobies provoquent une sensation de vertige, même si la phobie des hauteurs est la plus caractéristique. Dès lors, l’anticipation d’être exposé(e) à ce type de situation provoque des vertiges.

Face à l’objet de la phobie, le cerveau panique et l’oxygénation n’est plus suffisante. Vous hyperventilez, votre vue se trouble, la tête vous tourne et vous avez des vertiges. En plus, dans le cas de la phobie des hauteurs, vous vous sentez attiré par le vide et vos jambes faiblissent (voire flageolent).

Pour soigner la phobie des hauteurs, vous devez faire appel à un comportementaliste.

La phobie des hauteurs (acrophobie) cause des vertiges

Au cours d’une thérapie comportementale, il vous aide à comprendre et explorer les origines de la phobie, souvent traumatiques. Mais, avant tout, vous devez travaillez sur la notion de “bénéfice caché” lié à ces vertiges.

C’est un point de compréhension thérapeutique extrêmement important qu’il ne faut pas négliger. Les membres du programme thérapeutique et comportemental en ligne que j’ai conçu sont intarissables sur le sujet 😊.

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à apprendre à objectiver face aux situations qui vous font peur. Partant, à ne plus faire d’un problème un problème! Une fois que vous serez totalement désensibilisé(e), vous passerez à l’étape suivante.

Cette étape est celle de l’autonomie et de la confiance en soi. En effet, le programme vous permet de vaincre les symptômes de vertiges dans un premier temps puis de travailler sur la genèse traumatique de ce problème.

C’est la quadrature du cercle en somme. Bien sûr, vous gardez toujours une peur saine du vide, mais vous ne souffrez plus de phobie, et ce en quelques semaine seulement.

Les troubles visuels

Si vous souffrez de vertiges, mais que vous êtes certain(e) de ne pas avoir le mal des transports ou de phobie des hauteurs, prenez rendez-vous chez l’ophtalmologue. Certains troubles visuels provoquent des vertiges parce qu’ils forcent le cerveau à travailler excessivement. A s’accommoder.

Les vertiges apparaissent surtout quand les troubles visuels sont inégaux et provoquent un autre paradoxe difficile à gérer pour le cerveau.

Les yeux peuvent-ils donner des vertiges?

Certains troubles aux yeux peuvent également donner des vertiges. Dans les cas les moins graves, de simples problèmes de vue perturbe le cerveau, réduise la sensation d’équilibre et provoque des vertiges.

Parfois, les patients ne savent même pas qu’ils ont besoin de lunettes et ne comprennent pas d’où viennent leurs vertiges. Dans ce cas-là, on parle généralement plutôt de sensations de vertige que de vertiges. Voire d’étourdissements.

Par ailleurs, les vertiges peuvent aussi être provoqués par une pathologie qui affecte le nerf optique ou le cerveau. Les raisons pour lesquelles l’information n’est pas bien perçue par le cerveau sont multiples.

Les vertiges permanents: 1 sensation de perte d’équilibre

Quand ces sensations deviennent habituelles et que vous faites face à une sensation de vertiges permanents, vous vivez dans l’angoisse et ans la peur de voir ressurgir à n’importe quel moment ou dans n’importe quel lieu ces vertiges tant redoutés.

Cette impression de mouvement giratoire dans votre environnement est tout à fait odieuse ! Éprouver une sensation de vertiges, c’est un peu comme avoir le mal des transports. Ce mal qui génère nausées et vomissements.

Cela s’exprime par une sensation de perte d’équilibre. Certains patients vont jusqu’à parler de dysfonctionnement oculaire. On peut alors parler de vertiges positionnels. D’autres évoquent les suites d’un traumatisme crânien. voire une lésion liée à un accident vasculaire cérébral. Les suppositions gratuites mais angoissantes vont loin.

Et ce, alors que c’est un trouble bien plus bénin qu’il n’y parait.

Les différentes causes des vertiges

Vertiges et oreille interne sont souvent liés. C’est pourquoi la piste la plus fréquemment explorée, en termes de vertiges, est un trouble de l’oreille interne expliqué par le flottement de cristaux à l’intérieur de cette dernière.

Du coup, tout y passe: la perte d’audition, les acouphènes, un problème orthostatique, un Nystagmus spontané (mouvement involontaire des deux globes oculaires), ce qui est une source de troubles internes, eux-mêmes issus d’une commotion ou d’un événement traumatique.

En bref : c’est compliqué.

Ce qui rend les phases diagnostiques des vertiges difficiles réside particulièrement dans le fait de devoir identifier tout ce qui est d’ordre symptomatique. Ainsi, en consultant un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste), celui-ci va se livrer à un véritable interrogatoire.

Dans un 1er temps, il est question d’identifier le mécanisme du problème. S’agit-il de vertiges rotatoires dont la source est exclusivement émotionnelle ? Ou, dans le cas contraire, doit-on envisager la piste d’un trouble neurologique ?

D’où l’intérêt d’une exploration purement médicale: cette étape ne doit pas être écartée.

Il existe bien d’autres causes susceptibles de générer les problèmes suivants:

  • Sensations d’étourdissement
  • Palpitations cardiaques
  • Sensation de mal-être global
  • Transpiration excessive

Autant de symptômes de vertiges qui révèlent un trouble psychique plus profond comme le stress, l’angoisse ou encore l’anxiété. Pour ne citer qu’eux.

Quelles que soient les causes des vertiges dont vous souffrez, vous avez besoin d’un traitement adapté à votre cas pour reprendre le contrôle de votre vie.

Pourquoi a-t-on des vertiges quand on est fatigué?

L’équilibre chez l’être humain est un processus complexe, notamment du fait de sa bipédie. De nombreux organes et parties de notre corps assurent que nous tenions debout en nous permettant de ressentir précisément et instinctivement les inclinaisons de notre environnement.

La moindre perturbation dans un de ces éléments nous fait perdre l’équilibre et nous donne des vertiges.

Fatigue et vertiges

Bien sûr, c’est le cerveau qui s’occupe de collecter l’ensemble des informations que lui transmettent toutes ces parties de notre corps (oreille interne, yeux, articulations, pieds, etc.). Si le cerveau n’est pas en état de gérer ses informations, alors cela peut aussi provoquer des vertiges.

Typiquement, un état de fatigue trop avancé affecte notre capacité à garder l’équilibre. Voilà pourquoi une grande fatigue peut donner des vertiges, surtout quand elle est chronique. Une fatigue intense ou une fatigue chronique ont de nombreuses répercussions sur la santé.

Parmi les premiers symptômes d’une fatigue excessive, on retrouve notamment les maux de tête et les vertiges. Dans ce cas-là, vous ne devez pas tirer de conclusion hâtive et consulter un médecin pour vous assurer que vos vertiges sont effectivement dus à la fatigue et pas à une autre pathologie.

Pourquoi la fatigue provoque-t-elle des vertiges?

La fatigue provoque parfois des vertiges qui sont souvent considérés comme des «faux vertiges». Ils s’opposent aux «vrais vertiges» parce qu’ils ne sont que des sensations de vertige. Dans le cas d’un vrai vertige, une pathologie précise perturbe notre équilibre et la tête nous tourne.

Quand il s’agit d’un faux vertige, notre organisme se porte bien. Rien ne tourne et notre équilibre est bon, mais la fatigue nous donne la sensation de vertige. Pour comprendre pourquoi la fatigue provoque des vertiges, vous devez comprendre ce qui suit.

L’équilibre dépend de nombreuses informations transmises aux cerveaux par:

Les troubles de l'oreille interne

Quand l’une des informations parvient au cerveau de manière erronée, les conséquences sont importantes. Ainsi, quand nous sommes fatigués, nos capacités cérébrales et intellectuelles sont durement affectées.

À titre d’exemple, notre vision périphérique diminue considérablement en cas de fatigue. Le cerveau n’est plus en mesure de traiter toutes les informations qu’il reçoit. Il ne parvient donc plus à gérer les informations liées à l’équilibre et des sensations de vertige apparaissent fréquemment.

Vertiges: Le mal des transports

Le mal des transports est la deuxième cause la plus fréquente de vertige. Parfois, ceux qui en souffrent ont du mal à identifier la cause des vertiges, car ils peuvent apparaître après un trajet de quelques minutes seulement.

Parfois, les vertiges apparaissent même après avoir pris un transport en commun, ou avoir été confronté(e) à de fortes émotions liées à la peur de conduire, il est difficile le lien de cause à effet. Ces vertiges sont alors un symptôme de l’amaxophobie.

Dans tous les cas, lorsque vous êtes en voiture ou dans un moyen de transport classique, votre cerveau ne parvient pas à gérer le paradoxe de l’immobilité du corps et du mouvement de la machine.

C’est ce qui provoque les vertiges lesquelles sont d’autant plus pénibles quand ils sont des symptômes d’angoisse ou d’anxiété. Si vous pouvez, concentrez-vous sur un point à l’horizon pour ramener un peu de stabilité à votre vision. Évitez de lire, car cela empire les choses.

Petite précision, ces deux derniers points ne sont que des “petits trucs” pour vous soulager les vertiges mais ne sont pas des solutions. Par solution, j’entends une neutralisation définitive des vertiges.

Le mal des transports: Qu’est-ce que c’est exactement?

Le mal des transports, que l’on désigne aussi sous le terme scientifique “cinétose”, n’est pas une maladie ou un trouble physiologique en soi. Certaines personnes y sont plus facilement sujettes, mais on ne considère pas pour autant la cinétose comme une maladie.

En revanche, le mal des transports est un problème courant dont les manifestations sont bien connues et précisément décrites. La cinétose commence généralement par un mal-être diffus que l’on décrit parfois en disant que l’on a mal au cœur.

La personne qui souffre de cinétose devient pâle et se sent somnolente. Ensuite, le rythme cardiaque s’accélère et des sueurs froides apparaissent. On ressent généralement des nausées pouvant aller jusqu’au vomissement incontrôlable.

La pupille se dilate, on commence à avoir froid et on ressent une salivation excessive.

La cinétose

Dans les cas extrêmes de cinétose, les personnes qui en souffrent peuvent finir par s’évanouir après une aggravation intense de tous les symptômes. Le mal des transports peut devenir une souffrance importante dans ce cas-là, car celui qui en est affecté devient obsédé par son malaise.

Il se concentre intensément sur les symptômes pour tenter de les réduire, ce qui rend le voyage très fatigant et psychologiquement éreintant. C’est la raison pour laquelle tout ce qui a un lien avec un mode de transport qui rend malade est susceptible de devenir un trouble anxieux qui induit angoisse et symptômes de stress.

En effet, les personnes concernées vont redouter un déplacement ou un autre et, ce faisant, anticiper sur le malaise à venir. Ce qui l’enrichit, comme je l’explique souvent.

Pourquoi a-t-on le mal des transports?

C’est la difficulté que l’appareil vestibulaire rencontre pour s’adapter aux mouvements qui provoque le mal des transports. Les vestibules, aussi appelés labyrinthes, sont la partie proprioceptive de l’oreille interne.

Ils s’emparent des informations transmises par le corps pour aider le cerveau à se situer dans l’espace et à adapter ses mouvements. Or, l’oreille interne est très sensible aux changements de direction.

Elle considère même les accélérations subites comme des changements de direction. Quand elle est trop stimulée, l’oreille interne envoie des informations nombreuses, et parfois contradictoires, à différentes parties du cerveau, notamment celle en charge des vomissements.

Cette stimulation excessive provoque les symptômes bien connus de la cinétose. D’autres facteurs environnementaux favorisent également le mal des transports en rajoutant des stimulations et des informations contradictoires que le cerveau ne peut pas gérer.

Ainsi, l’odeur de tabac, la chaleur, le sentiment d’enfermement ou les bruits trop agressifs favorisent la cinétose chez les personnes qui sont déjà sensibles. Les bébés et les personnes âgées sont moins concernés par la cinétose que les autres, car leur oreille interne ne fonctionne pas ou plus parfaitement.

Les enfants sont généralement les plus touchés parce que leur oreille interne est encore en formation et leur cerveau ne s’est pas habitué aux transports.

Quels modes de transports provoquent la cinétose (ou cinépathie)?

En théorie, tous les moyens de transport sont susceptibles de provoquer de la cinétose. Néanmoins, certains moyens de transport la provoquent plus facilement. Sans surprise, ce sont les voyages spatiaux qui provoquent le plus souvent le mal des transports.

50 à 60 % des astronautes en souffrent à chaque voyage. En effet, la brutalité des secousses au décollage, puis lors des différentes étapes du voyage, est sans nul pareil.

Ensuite, c’est évidemment le bateau qui provoque le plus de cinétose. Le mal de mer touche entre 25 et 30 % des personnes qui montent sur un bateau. Certains navigateurs s’y habituent avec le temps, d’autres n’y parviennent jamais et doivent supporter ce malaise pendant quelques heures chaque fois qu’il prenne un bateau.

Puis, vient la voiture. Elle provoque le mal des transports chez 3 à 5 % de la population globale. Pourtant, c’est évidemment le transport que l’on associe le plus à la cinétose. Tout simplement parce que c’est celui que l’on utilise le plus.

On doit aussi prendre en compte la nature des routes empruntées. Une route de montagne est beaucoup plus difficile à supporter qu’une autoroute. Enfin, c’est l’avion qui provoque le moins de cinétose avec une fourchette allant de 0,5 à 10 % de la population.

L’avion est un moyen de transport relativement calme et stable si on exclut le décollage et l’atterrissage. Néanmoins, les turbulences peuvent rendre le voyage difficile.

Comment atténuer le mal des transports?

Pour atténuer le mal des transports, on peut avoir recours à de nombreuses techniques qui permettent de soulager l’oreille interne:

  • Fixer son regard à l’horizon et garder la tête droite pour limiter les mouvements brusques
  • Ne pas lire, ne pas fumer et ne pas se concentrer sur un écran
  • Manger avant le voyage, mais des aliments légers
  • Boire un peu d’eau sucrée régulièrement
  • S’allonger si c’est possible (cela limite les mouvements qui perturbent les vestibules)
  • Essayer de dormir et de ne pas penser au malaise
  • Choisir sa place pour limiter les mouvements brusques (éviter l’arrière des avions, des cars et des voitures)
Comment atténuer la cinétose?

Les traitements médicamenteux

Contre le mal des transports, on peut aussi avoir recours à des traitements médicamenteux. Le plus évident, c’est de prendre un somnifère pour mieux dormir pendant le voyage. Cela permet de ne pas se concentrer sur les mouvements et de ne pas souffrir de cinétose.

On peut également prendre un peu de métopimazine, un anti-vomitif efficace qui n’efface pas les symptômes de la cinétose, mais vous assure de ne pas vomir. Cette molécule est en vente libre dans les pharmacies.

Les antihistaminiques fonctionnent aussi très bien parce qu’ils réduisent la sensibilité de l’oreille interne. Vous avez cependant besoin d’une ordonnance rédigée par un médecin pour utiliser ce médicament.

Enfin, vous pouvez coller un patch de scolpamine derrière votre oreille douze heures avant le début du voyage. C’est notamment très efficace contre le mal de mer. Beaucoup de navigateurs s’en servent pour faciliter l’adaptation à la vie en mer dans les premiers jours.

Peut-on se débarrasser du mal des transports?

Actuellement, aucun médicament n’existe pour supprimer le mal des transports. On ne connaît pas non plus de thérapie simple et accessible qui le permette. En revanche, à moins de souffrir d’une malformation de l’oreille interne, vous pouvez habituer votre organisme au mal des transports jusqu’à ce qu’il ne le ressente plus.

Certaines études suggèrent que les manèges des parcs d’attractions sont un bon moyen de supprimer le mal des transports s’ils sont utilisés régulièrement.

Comment diagnostiquer la nature des étourdissements et vertiges?

Il s’agit là d’identifier des éléments internes ou externes (origine périphérique) susceptibles de donner le vertige :

  • “Vos vertiges, est-ce spontané?”
  • “Ces sensations de vertiges, est-ce lors d’un mouvement de tête? En bougeant la tête? En levant la tête?
    En tournant la tête vers la droite, ou vers la gauche ? A moins que ce ne soit en relevant la tête? (ce qui fait penser à un trouble positionnel).
    Ou à d’autres changements de position.”
  • “Cela vous arrive t-il quand vous êtes en position couchée, ou latérale ? A moins que ce ne soit en position debout?”
  • ” Ressentez-vous des troubles sensoriels (ouïe, odorat, etc.)? “
  • “Ces sensations de vertige sont-elles précédées, ou accompagnées, de perte de connaissance?”
  • “Est-ce que votre tête tourne?”
  • “Avez-vous souffert, récemment ou non, d’une fracture? Une fracture du rocher par exemple?”
  • “Prenez-vous certains médicaments?”
    (C’est un point important. Vous prescrire certaines molécules n’est – jamais – sans conséquences.)
  • “Pour soigner ce manque d’équilibre, avez-vous consulté en kinésithérapie?”

Les symptômes des vertiges: Comment identifier les causes médicales?

Avant d’envisager de recourir à l’imagerie médicale pour identifier les symptômes de ces vertiges, il est nécessaire de déceler un trouble fonctionnel susceptible de mettre à mal l’équilibre interne et donc de causer des étourdissements.

A titre d’exemple, comme trouble neurologique, je pense à un problème de tronc cérébral (ce qui est fort rarement le cas):

  • “Récemment, avez-vous contracté une gastro-entérite?”
  • “Avez-vous souffert, ou souffrez-vous, d’hypotension orthostatique (baisse de la pression artérielle)?”
  • “Souffrez-vous, ou avez-vous souffert, de troubles auditifs?” (sans lien direct avec ce défaut d’équilibre – vertiges – à propos duquel vous consultez ce médecin)
  • “A votre connaissance, êtes-vous, ou avez-vous été, victime d’un syndrome cérébelleux?” (lésion du cervelet en lien avec les postures et les mouvements).
  • Pour soigner ce manque d’équilibre, avez-vous consulté en kinésithérapie, ou en endocrinologie?

Je vous épargne toute la série de questions plus compliquées les unes que les autres que le médecin est amené à vous poser. L’idée générale est qu’il s’agit d’identifier tout ce qui concerne une affection neurologique associée à un trouble de l’oreille interne ou de l’oreille moyenne voire des tympans.

Ou encore, un signe d’affection du système vestibulaire (vestibule).

Vertiges et hypothyroïdie: La maladie de Hashimoto

Enfin, le médecin généraliste cherchera aussi à détecter des signes d’hypothyroïdie, d’autant plus si vous êtes une femme. Dans ce cas, un traitement médical pourra éliminer vos vertiges.

A moins que votre hypothyroïdie ne soit elle-même d’origine émotionnelle, et c’est, là-encore, tout l’intérêt de lire ce qui suit.

Vertiges: Des causes purement émotionnelles

Je pourrais encore écrire sur tout ce qui peut donner le vertige en vous parlant de névrite vestibulaire ou de problème de calcémie (cf. calcium). Je pourrais aussi vous parler d’hypotension, d’hypoglycémie ou de lien – éventuel – entre le fait d’être pris de vertiges et d’avoir une sclérose en plaques.

Mais, non seulement je ne suis pas médecin, mais sur la foi de ce qui suit, cela ne fait plus sens.

Toutes ces investigations ont pour fonction de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une otolithe (affection du vestibule), d’un trouble de l’audition, ou encore d’un neurinome (tumeur nerveuse bénigne).

Dès lors, quand toutes ces éventualités sont écartées, vous êtes confronté(e) à ce que la plupart de mes patients apprennent: ils n’ont rien! Rien qui, mécaniquement, médicalement, justifie leur problème d’équilibre interne. Aucune donnée symptomatique qui puisse expliquer ce qui peut donner le vertige.

Alors, la réalité se fait jour. Vertiges et troubles anxieux sont intimement liés. C’est désormais le sujet auquel nous allons nous atteler maintenant, en l’occurrence: des causes purement émotionnelles.

  • En quoi les vertiges rotatoires sont-ils un trouble anxieux?
  • Comment soigner les vertiges de façon simple et rapide?

Comment soulager les vertiges?

En premier lieu, je vous suggère d’éviter de fréquenter les endroits comme les immeubles très hauts, les gratte-ciel, les ascenseurs dans lesquels la peur du vide pourrait s’accompagner de vertiges et même d’éviter la foule.

Ceci n’est pas valable que pour les personnes sujettes à l’agoraphobie.

Comment traiter les vertiges?

En cas d’aggravation de vos symptômes de vertiges, vous risquez de vous enfermer chez vous par crainte de perdre connaissance dans un lieu extérieur où vous n’êtes pas en mesure de contrôler ce qui vous arrive: en pleine rue, au volant de votre voiture ou encore dans des escaliers.

Vous pouvez aussi avoir peur d’être victime d’un accident grave. Pour résumer, les vertiges sont une cause de stress lorsque vous n’en connaissez pas les causes.

Ainsi, vous vivez dans la peur de voir les symptômes de vertiges ressurgir à n’importe quel moment, à n’importe quel endroit et de perdre le contrôle. Nonobstant des problèmes purement physiques (troubles de l’oreille interne, troubles neurologiques), les vertiges sont très fréquemment des symptômes d’angoisses.

Ils ne trouvent de solution qu’à la faveur d’une prise en charge adaptée de l’angoisse (lire ci-dessous).

Vertiges: Un symptôme d’anxiété

Les vertiges peuvent être des symptômes d’un stress. Partant, il s’agit d’un trouble anxieux. Et ce qu’il soit lié à votre vie professionnelle, personnelle, relationnelle, émotionnelle, familiale, etc.

D’aucunes pensent que les vertiges, comme les vertiges positionnels par exemple, sont liés à la maladie de Ménière. Alors, il font réaliser un examen clinique. En règle générale, les gens consultent un ORL (Oto-rhino-laryngologiste).

Ainsi, il est déterminé si ces troubles de l’équilibre sont liés au système nerveux central. Partant, est-ce que cela nécessite une rééducation vestibulaire puisqu’il pourrait s’agir d’un syndrome vestibulaire? Est-ce lié à un trouble neurologique? Ou est-ce lié à autre chose?

Un professionnel de santé, comme un médecin généraliste pense d’abord à une infection de l’oreille comme une otite ou encore à une infection de l’oreille interne.

Comment traiter les vertiges liés à des troubles anxieux?

Comme j’ai commencé à vous l’écrie dans cet article, les vertiges ne sont pas nécessairement – ni exclusivement – liés à des problèmes d’oreille interne ou d’acrophobie, ou de pathologies médicales..

Trés souvent, les vertiges sont un symptôme de trouble anxieux.

En effet, les vertiges sont la façon – particulièrement pénible – qu’a votre cerveau de vous protéger de réalités extérieures très anxiogènes qu’il pense que vous n’êtes pas en mesure d’appréhender et de gérer.

Il n’existe aucun moyen direct (médicament ou autre) pour traiter les vertiges. Le seul moyen d’éliminer ces vertiges est de thérapeutiquement travailler sur l’angoisse et l’anxiété dont les vertiges sont un symptôme.

Dès lors, à la faveur de la diminution de vos symptômes d’angoisse et d’anxiété, vos vertiges diminueront puis disparaitront dans les mêmes proportions que l’angoisse et l’anxiété.

Il s’agit alors du même mode de traitement que les troubles dissociatifs (déréalisation/dépersonnalisation).

Vertiges, nausées et vomissements

En cas de vertige, une personne peut être victime de nausées, voire de vomissements. Cela peut être le fruit de vertiges rotatoires. Ce qui nécessite une rééducation de ces fameux petits cristaux. En effet, la personne peut être victime de maux de tête, d’acouphènes, de migraines ou encore de bourdonnements.

Dans certains cas, la présence de ce type de symptômes peut faire craindre une tumeur. Des traitements médicamenteux peuvent être envisagés. Les consultations chez un kinésithérapeute peuvent aussi se présenter comme l’une des solutions.

A l’aide de mouvement de la tête, il est mis fin au trouble auditif. Lequel, parfois, à des accès paroxystiques.

Je parle là de chronicité ou de rééducation.

2 exemples de vertiges liés à un problème chronique

Voici 2 situations pratiques où vous pouvez soupçonner la présence d’un problème d’ordre chronique.

Le stress de l’environnement socio-professionnel

A chaque fois que vous allez en réunion avec votre patron, ou que vous rencontrez un client difficile, vous avez l’impression de perdre totalement vos moyens. Vous avez la tête qui tourne. Vous ressentez une sorte d’instabilité.

C’est comme si le ciel s’écroulait sur votre tête.

L'environnement social et professionnel peut être la cause de vertiges liés aux émotions

Cette désagréable sensation apparaît dès lors que vous rentrez dans le bureau de votre patron, ou de votre client. Nous pouvons donc associer ces vertiges à une peur projective.

A une angoisse irraisonnée (comme si l’angoisse pouvait être raisonnée…). Au même titre que la fatigue, le stress peut donner des vertiges. Le stress correspond généralement à une stimulation excessive des récepteurs neuronaux.

L’expression «je ne sais plus où donner de la tête» est plutôt claire et littérale sur le sujet. Le stress affecte durement notre cerveau.

Il peut même provoquer des troubles anxieux, ce qui mène parfois à la phobie. Le vertige dû à la phobie des hauteurs est donc considéré, d’une certaine manière, comme une conséquence indirecte du stress.

Si chaque jour de travail est pour vous un véritable enfer. Sans café, vous n’arrivez pas à tenir. Certaines personnes en arrivent même à vomir plusieurs fois au cours de leurs journées de travail.

Comme de devoir vous rafraîchir pour espérer tenir le coup. Ces symptômes s’apparentent bien aux vertiges.

Mais votre situation révèle aussi que vous souffrez d’un stress professionnel. Stress à propos duquel vous devez absolument être aidé(e) avant de connaître le burnout ou une aggravation de vos symptômes. Voire l’apparition de nouveaux.

L’anxiété dans l’environnement familial

Votre vie de famille vous semble être un désastre? Vous fuyez vos proches? Rentrer chez vous le soir est la chose la plus angoissante que vous ayez à vivre? Du coup, vers la fin de votre journée de travail, avez-vous l’impression que vos moyens vous abandonnent? Que vous perdez littéralement la tête? Vous titubez?

Êtes obligé(e) de passer par un bar pour boire un verre afin de laisser quelques temps vos angoisses de côté? Voire, de vous saouler avant de rentrer ?

Sans cet alcool, il vous est impossible d’avoir une sensation de bien-être et d’équilibre?

Tous ces éléments sont le signe d’un stress lié à votre vie de famille. Dès lors, souhaitez-vous retrouver une vie normale? Une vie plus apaisée et sereine? Alors, je vous suggère fortement d’utiliser un programme thérapeutique et comportemental en ligne (c’est ce qu’il y a plus simple et de plus rapide pour vous).

La tension présente dans votre maison devient un stimulus angoissant pour votre corps. Celui-ci perd ses moyens à chaque fois que vous entrez en contact avec vos proches.

Traitement des vertiges: 3 solutions

Au-delà de savoir d’où viennent les vertiges, il s’agit aussi de savoir comment y remédier. Plusieurs traitements s’offrent à vous pour venir à bout du stress, de l’angoisse, de l’anxiété ou de tout autre trouble psychique qui vous cause des vertiges, et ruine votre quotidien.

Tous ne sont pas efficaces au même titre même s’ils ont le mérite d’exister. Parmi les plus fréquemment utilisés, on retrouve:

  • La relaxation
  • Les médicaments
  • La thérapie comportementale ou coaching comportemental

La relaxation

Par un ensemble d’exercices comme l’auto-massage, le balayage, les respirations profondes, vous essayez de parvenir à un état de bien-être intérieur pour faire baisser le niveau d’angoisse, ou d’anxiété.

Le problème avec cette solution est qu’elle vous permet juste de calmer les symptômes que vous ressentez.

Elle ne règle pas le trouble anxieux en lui-même, à la racine. Vous vous sentirez sûrement mieux après quelques expirations dans les minutes, voire les heures qui suivront ce moment de méditation.

Mais, plus tard, les mêmes symptômes de vertiges, ou les symptômes d’anxiété, surgiront, une fois encore.

Ce palliatif est donc temporaire.

La voie médicamenteuse

C’est l’une des options à laquelle la plupart des gens ont recours (surtout pour les cas d’angoisses et ou d’anxiété). La prise d’antidépresseurs, bien qu’elle ait des effets importants après quelques semaines, a d’énormes risques sur la santé.

Les effets secondaires des médicaments sont importants, et ils ne sont pas sans conséquences psycho sociales et affectives. Ainsi, je vous épargne le nombre de gens qui me confient leur peur liée à la lassitude de leur conjoint à cause de ces médicaments.

Le risque de dépendance aux médicaments est très grand. Il y a donc de fortes chances que vous soyez obligé(e) de prendre des cachets tout le reste de votre vie. Est-ce vraiment là une solution?

Si vos vertiges apparaissent peu de temps après que vous avez commencé à prendre un nouveau médicament, lisez attentivement la notice lié à la molécule prescrite par le médecin.

Il n’est pas impossible que les vertiges fassent partie de la liste des effets secondaires indésirables.

Les médicaments qui provoquent des vertiges sont beaucoup plus nombreux que l’on pourrait le croire, car les causes sont nombreuses (augmentation de la tension, perturbation de l’oreille interne, etc.).

La thérapie comportementale pour traiter les vertiges

En 6 à 8 semaines, sans prise d’aucune substance chimique telles que des médicaments, et donc sans aucun effet secondaire, avec le programme ARtUS, vous retrouverez une parfaite santé et ce tant sur le plan mental que physique.

Vous irez à la source de vos troubles psychiques. L’objectif? Déterminer les causes véritables de vos vertiges. Ainsi, vous adopterez de nouveaux schémas de pensée et de nouveaux comportements.

Lesquels vous aurez le loisir de tester d’une façon très respectueuse de vous même (soyez tranquille, ce ne sont pas des exercices d’exposition!).

Comment arrêter les vertiges?

Tout dépend de la nature de vos vertiges. La première chose à faire, c’est donc de vous rendre chez votre médecin traitant, puis chez des spécialistes de la question.

Ils effectueront de nombreux examens pour déterminer l’origine de vos vertiges. Bien sûr, si vous savez que vous souffrez d’une phobie des hauteurs, vous arrêterez vos vertiges en vous rendant chez un comportementaliste.

De même, si vous souffrez de vertiges dont les causes sont l’angoisse ou l’anxiété, un programme en ligne est à même de vous aider à vaincre rapidement et facilement les vertiges dont vous êtes victime.

Et, d’une façon générale, une thérapie comportementale bien menée, et personnalisée, vous débarrasse de vos phobies en quelques semaines seulement.

Ne plus avoir l’impression de tanguer: 1 solution rapide et efficace

Les palpitations cardiaques, les pertes de contrôle, les sensations de déséquilibre, les vertiges, et j’en passe, ne seront plus que de mauvais souvenirs qui appartiendront au passé.

Vous vivrez votre réalité avec sérénité. Et, à votre grand étonnement, vous vous construirez un mental aguerri pour supporter toute forme d’épreuves.

Les solutions contre les vertiges

Les solutions contre les vertiges varient en fonction de la nature de vos vertiges, de leur intensité et de leur origine. Dans certains cas, quand les crises sont intenses, il est recommandé de rester alité(e) le temps qu’elles se calment.

N’hésitez surtout pas à réaliser tous les tests nécessaires pour comprendre d’où viennent ces vertiges. Dans certains cas, comme la tumeur cérébrale, une opération ou une chimiothérapie sont nécessaires.

Heureusement, c’est un cas rare.

L’arthrose cervicale ne se soigne malheureusement pas, mais on peut l’apaiser avec de bonnes habitudes (hygiène de vie) au quotidien. Ainsi, le mal des transports peut s’apprivoiser mais rien ne vaut une thérapie comportementale pour neutraliser ce qu’il est convenu d’appeler une cinétose (ex: mal des transports, mal de l’air, mal de mer, etc).

Pour mémoire, je vous rappelle que toutes les phobies se soignent très grâce à la thérapie comportementale. Comme vous l’avez compris, les vertiges font aussi bien partie des causes que des symptômes d’angoisse ou des symptômes d’anxiété.

En bref, les vertiges sont un symptôme de stress. L’approche comportementale correspond donc à qu’il vous faut pour reprendre votre vie en main, ne plus vivre avec la peur au ventre, ne plus avoir de vertiges.

Si vous avez des questions, des préoccupations ou n’importe quel type de commentaires relatif aux vertiges, merci d’utiliser l’espace “Commentaires” en bas de cette page. Je prends le temps de répondre à chaque sollicitation.

Article publié par:

Frédéric Arminot, Coach comportemental

Spécialisé dans le traitement des problèmes d'angoisse, d'anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de coaching comportemental en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode de coaching résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

149 commentaires à propos de: “Vertiges, sensation de tanguer: Comment ne plus avoir l’impression d’être ivre?”

  1. Bonjour Rachel,

    Le seul moyen de vaincre les vertiges est de travailler sur l’anxiété. À cette fin, j’ai créé un programme thérapeutique qui fonctionne dans plus de 95% des cas.

    Je vous invite à lire la page de présentation de cette méthode et, bien sûr, à faire le choix d’en bénéficier en cliquant sur le lien ci-après.

    « Comment vaincre les vertiges facilement et rapidement »

    Merci de votre confiance.

  2. Bonjour, depuis juillet 2022 à aujourd’hui le 22septembre,je perd l’équilibre et sensation de vertiges. Aujourd’hui j’ai plus l’impression d’en avoir dehors que dedans. En même temps j’ai un soucis qui est venu je sens une raideur du coup jusqu’au pieds presque des crampes, je dors mieux position bébé. Mon IRM est normal.

  3. Bonjour Stéphanie,

    Ce problème est souvent lié à de l’anxiété. Le seul moyen de vaincre les vertiges est donc de travailler sur l’anxiété.

    À cette fin, j’ai créé un programme thérapeutique conçu pour vous venir en aide.

    Je vous invite à lire la page de présentation de cette méthode et, bien sûr, à faire le choix d’en bénéficier en cliquant sur le lien ci-après.

    « Comment vaincre les vertiges facilement et rapidement »

    N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

  4. bonjour,

    j ai passer beaucoup d examens et le seul résultat est une perte d équilibre mais parfois j ai la sensation d avoir le corps qui tangue .
    Cela est désagréable au quotidien et parfois je culpabilise d en faire d autre

  5. soignée pour une dépression et anxiété généralisée cela fait 3 jours ou j’éprouve des sensations de vertige cr qui m’angoisse encore plus c’est compliqué de sortir pour moi tjrs peur de ce fameux vertige

  6. Bonjour,
    Je vis mot pour mot ce que la personne a décris. Et cela depuis mon accouchement il y a 4 mois . C’est compliqué de vivre ainsi zt l’angoisse m’envahit.

  7. Bonjour Vanessa,

    Il n’existe aucun médicament pour traiter les vertiges qui sont un symptôme d’anxiété majeure.

    Le seul moyen de vaincre les vertiges est de travailler sur l’anxiété. À cette fin, j’ai créé un programme thérapeutique qui fonctionne dans plus de 95% des cas.

    Je vous invite à lire la page de présentation de cette méthode et, bien sur, à faire le choix d’en bénéficier en cliquant sur le lien ci-après.
    « Comment vaincre les vertiges facilement et rapidement »

    Merci de votre confiance.

  8. Bonjour
    J ai commencé à avoir des vertiges qui durer une fraction de seconde il y a 4 ans après ma 5 ème césariennes, aujourd hui c est au quotidien que je tangue malgré un traitement pour le tangage. Je ne sais plus quoi faire

  9. Bonjour,

    Il n’existe aucun médicament pour traiter les vertiges qui sont un symptôme d’anxiété majeure.

    Le seul moyen de vaincre les vertiges est de travailler sur l’anxiété. A cette fin, j’ai créé un programme thérapeutique qui fonctionne dans plus de 95% des cas.

    Je vous invite à lire la page de présentation de cette méthode et, bien sur, à faire le choix d’en bénéficier en cliquant sur le lien ci-après.
    “Comment vaincre les vertiges facilement et rapidement”

    Merci de votre confiance.

  10. Bonjour

    Depuis plus de 1 mois je recommence à avoir des tournements de tete qui handicap mon quotidien je suis en stress car j’ai toujours peur d’avoir des crises à tout moment je ne vie plus du tout alors que je suis une personne très active normalement.
    Je prend des médicament lors de mes crises mais sans grand résultat je sais plus quoi faire.

  11. Bonjour je viens de tomber sur votre post, je suis quelqu’un de très angoissée , la peur de tout, voilà 2 ans bientôt que je vie avec cette sensation d être ivre en permanence , avec des sifflements dans les oreilles, l impressions que mon cerveau ne suis pas mes jambes quand je marche, toujours peurs de tomber, enfin bref c est devenu un enfer, Prisonnière de ce mal être,je n ose plus rien faire. Qui dit angoisses dit vertiges et vice versa , c est le cercle vicieux….

  12. Bonjour il y a quelques années j’ai eu la maladie du TAG (trouble anxieux généralisé)j ai été guerrie et pendant des années plus rien Malheureusement cela reviens et j ai l’impression que personne ne me comprends aujourd’hui

  13. Bonjour, je suis tombé sur votre page suite à des recherches effectuées sur internet. Donc voila je m’appelle Maxime , j’ai 24 ans et je voudrais avoir votre avis .. ça fait actuellement 2 ans que j’ai la sensation d’être ivre alors que je ne bois absolument pas une goutte d’alcool. Je sais pas exactement si je peux considérer ça comme un vertige mais j’ai la tête qui tourne tout le temps, du matin au soir .. l’impression que les objets autour de moi bougent .. j’ai vu plusieurs spécialistes et ils ne trouvent rien du tout .. ils mettent tout sur la faute de l’angoisse et du stress .. alors que avant je ne stressais pas et n’angoissais pas du tout .. avez vous des idées des spécialistes à aller voir pour m’en sortir ? Parce que vraiment la vie devient très très compliquée pour ma part .. merci d’avoir pris le temps de me lire à bientôt

  14. Bonjour,

    Depuis quelques mois je souffre de l’anxiété.. C’est vraiment agaçant.

    Des fois ça m’arrive j’ai des vertiges quand je marche
    Ou sinon quand je prends l’ascenseur c’est pire la peur qui monte sur moi comme si je vais faire un malaise

    Des fois je prend médicament «Passiflora composé»
    Il m’aide un peut mais sans plus

    Parce que la sa devient soûlant 😞

  15. Bonjour,
    Particulièrement anxieuse après une attaque de panique il y a plusieurs mois, je ressens la chose suivante. Je ne sais pas si on peut parler de vertiges ou d’étourdissements. En fait, je suis particulièrement sensible visuellement à mon environnement . Quand je marche par exemple, c’est particulièrement fatigant car je perçois beaucoup plus les mouvements relatifs du paysage et autres par rapport à moi….Je ne sais pas si je suis claire mais c’est épuisant et stressant. Quand je me brosse les dents par exemple idem je peçois trop visuellement les mouvements. Cette expérience vous parle-t-elle?
    Merci d’avance,
    Bien cdt,

  16. Bonjour,
    Je m’appelle Annah,et ça fait quelques mois que je suis anxieuse, sujette au stress (plus précisément sujette à la Spasmophilie)
    Les vertiges viennent assez souvent mais à chaque fois les médecin me répète que je suis en très bonne santé mais c’est le stress qui me fait cet effet d’étourdissements,…
    Ce genre de vertiges qui s’est arrêté le mois de mai2021 est revenu il y a 3jours, c’est horrible, j’arrive pas à travailler correctement à mon lieu de travail😩

  17. Bonjour voilà je suis très anxieuse non stop j’ai la peur au ventre et pire quznd j’ai ses vertiges des le réveil j’arrive pu a faire les choses j’en peu pu aider moi je vous en supplie j’ai vu orl rien kine vestibulaire pour lui j’ai pas de vertiges mais je le sans c horrible a en pleurer pu oser faire les choses

  18. Bonjour, Je souffre de vertiges sensation de flottement acouphènes en permanence depuis 9mois !!!!! J’ai eu ça 15j après mon accouchement (2ème bébé) je vis un réel cauchemar j’ai tout essayer irm cérébral prise de sang rééducation vestibulaire rien à faire cela me donne des angoisses je suis anxieuse je en sais plus quoi faire pouvez vous m’apporter votre expérience svp ? Je suis désespérée. Cordialement

  19. Bonjour jai des vertiges et je déséquilibre a la marche cela me stress me donne des insomnies svp aidez moi

  20. bonjour voila,je suis rempli de vertiges et de desequilibre voila maintenant 4ans et c,est de pire en pire meme la nuit vu 2 orl medicament antivertigineux sans resultat seance de reeducatio vestibulaire sans resultat les vertiges un peu moins l,ete mais l,hiver une horreur je me frappe la tete tellement c,est desagreale vu cervicales pareil irm cerebrale ras il faut savoir operer rachis lombaire avec 6 vis titane cela fait 7 ans douleur encore pire je ne consome que des anti-infamatoire malgre que je les minimises part quart et 3g de paracetamol journalierement.les medecins me dise que les vertiges ne sont pas du a cela.bien sur je suis un homme de 69 ans j,ai toujours ete stresse anxieux et je crois de plus en plus .esperant avoir ete assez clair en esperant une reponse de votre part et vous en remerciant par avance. et bien cordialement.

  21. Bonjour,

    J’ai eu un gros vertige en 2007 et depuis tout le monde me dit que c psychologique. Mais quelle est la raison?
    Depuis je souffre d’instabilité quotidiennement surtout au repos. Quand je suis en activité je n’ai rien cela me bouffe la vie. Je ne sais plus quoi faire.
    J’ai réalisé un scanner cette année : ras.
    On me dit que je souffre anxiété mais j’aimerai trouver une solution pour arrêter cette sensation de vertige.
    Je vous remercie d’avance
    Anne

  22. Bonjour,
    Je me permets de vous envoyer un mail. J’ai eu un gros vertige en 2007 ,et depuis je ressens une instabilité quotidienne, surtout au repos. J’ai fait un scanner et rien. Tous les médecins me dise t que c psychologique mais comment on m’en sortir? Ça me pourrie la vie. Quand je suis active, cela ne me le fait pas.
    Merci pour votre réponse.
    Anne

  23. Bonjour, j’ai 25 ans, je souffre d’anxiété depuis 4 ans par intermittences, et depuis presque 1 an maintenant, je souffre de vertiges. Et depuis plus récemment ceux-ci se sont intensifiés, je ne sais pas comment m’en débarrasser, ils me prennent dans les pires moments, seul le matin au réveil je suis tranquille mais pour combien de temps ? Je cherche une solution depuis bientôt 8 mois mais je n’en trouve pas et cela commence a m’habdicaper dans tout. Savez vous comment je pourrais procéder ?

  24. Bonjour.
    Depuis le 1 er mars 2021, j’ai une instabilitée permanente. J’ai passé plusieurs examens, IRM Cérébral, radio vertèbres cervicales, consulté un ORL. Mais rien n’a été décelé sauf que j’ai bien quelque chose. Forcément tout ça me fais beaucoup stressé. Cette situation est éprouvante. Je ne sais pas vers qui me tourner et comment faire pour redevenir comme avant…! Peut être pouvez vous m’aider. Bonne soirée. Cordialement.

  25. Bonjour, j’ai fait une irm cérébrale en 2020 il était normal malgré tout vertiges tous les jours j’ai refait une irm cérébral en novembre 2021 résultats malformation d’Arnold chiari ! Ma neurologue me dit que j’ai pas cette maladie sinon il l’aurais vue dans la premier irm ! Malgré tout j’ai des vertiges tout les jours je reste enfermer chez moi coucher, je prend des médicaments contre les vertiges sans succès j’en peut plus 🙁
    Je n’est plus de vie je stress tout les jours parce que les médecins trouve pas d’où vienne mes vertiges ! Aider moi vous êtes mon dernier recourt je sens que je suis à bout la.
    djennyfer5457@gmail.com

  26. Bonjour , je fait une malaise y as 15 ans . Suite à sa je tait un irm ou j’ai des plaques dyeminilisantes. Manque de myéline dans une partie de mon cerveau .
    On m’a fait passé des irm et rien de concret . Je ne pas des escleroses en plaques .
    Je soufre aussi d’une petite tension souvent et un manque de fer. Et depuis quelques mois , quand je sors je l’impression de tombe et perdre l’équilibre.
    Je viens d’avoir 40 ans et je n’ose plus à sortir de chez moi .
    Aide moi svp
    mariposa31500@gmail.com
    Merci

  27. Bonjour,

    Depuis 1an et demi, je souffre d’une sorte d’instabilité (vertiges non rotatoire) et d’une sensation ébrieuse. Ces symptômes sont apparu après le 1er confinement que j’ai plutôt mal vécu sur un plan du stress et de l’angoisse. Je faisais des crises d’angoisses à répétition que je n’arrivais plus à gérer. De plus, mon côté hypocondriaque a été décuplé à cause du covid.
    Je suis allé consulter 2 médecins généralistes pour avoir potentiellement un avis différent. J’ai également consulté un ophtalmo, un ORL, un neuro et un kiné pour la rééducation vestibulaire + des prises de sang et RAS. Tout va bien. L’un des 2 médecins généralistes m’a dit que ça pouvait être psychologique.
    Cette sensation ébrieuse est d’autant plus marquée quand je suis stressé et angoissé. En fin de journée quand je rentre chez moi cette sensation là s’atténue et revient en suite le matin au réveil. Mon quotidien est devenu très pénible…
    Je me tourne vers vous pour essayer d’avoir des solutions ou des pistes à explorer pour me soigner.
    Merci d’avance.

  28. Bonjour j’ai 31 ans et suis suivie pour des troubles anxieux généralisé régulièrement j’ai des vertiges mon médecin n’a rien trouver à part un problème d’oreilles internes, la c’est revenir depuis deux jour à chaque mouvement même petit ça se mes à tourner du coup j’angoisse et plus j’angoisse plus ça tourne.j’ai l’impression de pas m’en sortir

  29. Bonsoir,
    Je souffre de vertiges et de sensation de déséquilibre en marchant depuis 4 mois et demi. J’ai même eu un vertige en voiture que j’ai ressenti comme un malaise. Vertiges, malaises ? Je suis perdue. Je commence à désespérer de les voir partir un jour. J’ai vu un orl et une kiné vestibulaire qui n’ont rien détecté à l’oreille interne car pas de nystagmus. Mais je me demande s’il faut obligatoirement qu’un nystagmus accompagne un vrai vertige. Car certains de mes vertiges sont rotatoires. Je n’ai rien en position allongée. J’ai aussi passé une irm qui n’a rien décelé et une prise de sang correcte. Par contre j’ai une cervicalgie avec raideur importante des cervicales suite à une radio. Et tout cela avec des acouphènes permanents (sifflements). J’ai 2 enfants en garde alternée. Et je crains de ne pouvoir plus rien faire avec eux car je n’ose plus trop sortir. Je vais demander un arrêt maladie à mon médecin car encore un vertige aujourd’hui. Surtout quand je suis fatiguée.
    Si vous pouvez me dire ce que vous en pensez.
    Merci. Cordialement.

  30. Bonjour, comment puis-je rentré en contact avec vous , pour vous raconter ma situation en lieu plus privé ? Cordialement

  31. Bonsoir
    Depuis le 1er janvier 2019,j’ai eu un malaise,accompagné de vertige,qui m’a fait tomber.et à chaque fois que je tombe, je divague, j’allucine,et quand crise commence ,je mords ma langue.jusqu’aujourd’hui, je souffre de ce mal.merci

  32. Bonsoir à vous docteur,
    Depuis quelques semaines, lorsque je me lève le matin ou parfois mais rarement lors d’une sieste, la tête me tourne, ce qui me force à rester couché quelques minutes( je prends deux oreillers superposés). et là, sur le bord de mon lit, je réussis à me lever comme si de rien n’était; aussi, quand je me lève(pipi) en milieu de nuit, occasionnellement, il m’arrive d’avoir la sensation de déséquilibre alors, sans pour autant me tenir sur les murs en marchant, j’y vais avec prudence.
    Enfin, lorsque je me gargarise, en penchant la tête en arrière, même sensation: la tête se met à tourner et je la remonte derechef. Je suis un homme à la retraite(74 ans) qui fait du vélo, et par surcroît de la marche et( travaille à temps partiel dans un supermarché, mais pas physiquement) soit position debout à l’accueil.
    P.S. Y aurait-il un peu de stress chez moi ou quoi? Le facteur vieillissement? Un qui a grand hâte de se débarrasser de ce complexe, si l’on veut, devenant très gênant physiquement. Merci de m’avoir lu.

  33. Bonjour
    Il y a 3 ans un soir je suis tombé comment un gamin sur les 2 dernières marches de mon escalier. Le matin je me suis réveillé, et depuis j’ai une sensation ébrieuse.
    J’ai passé beaucoup d’examen, IRM cérébral, controle de ganglion du cou, scanner thoracique pour coeur et poumon, radio thoracique, peumologue, cardiologue, ORL (controle audition, nystagmus, cerebelleux), prise de sang, osthéopate, ethiopate, ophtalmologue, orthoptiste… Bien entendu rien, hors mis comme tout le monde, quelques vertèbres, cervicale, des lunettes, leucocyte un peu basse, calcium un peu haut, ….
    Chaque jour j’ai cette sensation, souvent plus forte le matin et le soir c’est mieux. Allongé dans mon lit RAS, je m’endors bien, mais me réveille toujours en milieu de nuit avec douleur au dos mais arrive à dormir.
    Comme tout le monde ici, les crises d’angoisse qui accompagne les symptomes exacerbent l’état ébrieux.
    Je ne sais plus quoi faire.

  34. Bonjour Fabrice,

    Merci pour votre commentaire.

    Je serais ravi de vous apporter mon aide.

    Je vous envoie un mail pour plus d’informations.

    Belle journée, Frédéric

  35. Bonjour,
    Voici mon histoire : avant toutes choses je précise que je suis de nature anxieuse et hypocondriaque (ça commence bien !) .
    Il y a 5 j’ai consulté un ostéopathe, suite à cette consultation (3h plus tard ) j’ai été envahi par une sensation de malaise comme si je m’enfonçais dans le sol, de là grosse panique vertige , tremblement un peu comme une crise de spasmophilie. Suite à tous ça des batteries de test s’enchaîna (irm, scanner, 2 ORL prise de sang,écho doppler des artères, cardiologue ,ophtalmo,post urologue ,kiné vestibulaire ,radio cervicale,hypnose,psy….) . Pour décrire mes symptômes , sensation de flottement, d ébriété permanente sauf quand je suis au lit le soir (heureusement) très difficile de conduire car plus il y a du mouvement , d’informations qui viennent au cerveau j’ai l’impression que ça s’aggrave, j’ai l’impression que je n’ai pas les yeux en face des trou et d’avoir la tête dans la coton. Cette sensation ne me quitte plus depuis 5 ans et cela m’angoisse beaucoup pensant qu’il y a une cause médicale qu’on a pas décelé ou simplement de l’angoisse , je ne sais plus quoi pensé …. étant de nature dynamique je suis en veille depuis 5 ans , plus la même personne , je ne sais plus quoi faire .
    Il y a des jours où les symptômes sont plus légers ( supportable) et d’autres plus compliqués . J’aimerais avoir des réponses , une piste , des témoignages de personnes qui sont dans le même cas que moi et qui peut être ont des solutions à m’apporter car je suis à la limite de déprimer parfois !
    Merci d’avoir pris le temps de me lire et en espérant d’avoir un retour .

  36. Bonjour Annie,

    En ce qui concerne votre problème de vertiges et d’angoisses, il existe une solution simple et rapide. Je vais vous envoyer un mail à ce propos. Je ne vous cache pas que votre relation à l’alcool pose problème et qu’il faudrait envisager – sérieusement – de vous faire aider pour arrêter de boire de façon excessive, voire dépendante.

    En ce qui concerne votre problème aux jambes, ce que vous me communiquez me fait penser à une fibromyalgie. Afin de vous en assurer, je vous suggère de consulter un rhumatologue, sachant que ce type de pathologie a un lien avec des troubles anxio-dépressifs.

  37. Bonjour je poste un peu tard en 2021 ceci mais j espere que j aurais une réponses de votre part !
    voila je travail beaucoup téléphone ordi… je refais aussi des cours en ce moment a 50 ans de kiné …
    en janvier pendant que je pratiquait en stage avec une college j ai fait presque un malaise vagal … grande fatigue.. depuis maintenant 5 semaines je galère …je peux a peine marcher j ai vue , un kiné vestibulaire qui a trouver un leger nystagmus de l oeil .. bref réeducation … le vertige en position allongé c est arranger ,, mais je tangue tjrs …et j ai des parasthesies dans les 4 menbres et ma jambe droite est faible .
    javais aussi été voir un osté car ma nuque ce bloque souvant … il ma fait craqué …et la aussi j ai eu un petit etourdissement c etait justement 3 jours avant mon stage.
    ensuite en dec 2020 j ‘ai changer de lunettes ,progressive et j ai mal aux yeux, j ai été voir l ophtalmologue qui me dit que je dois faire des seance de orthoptiste que ca peu etre lier a mes lunettes.
    ce qui m inquiete … je n ai pas eu d irm … j ai peur que ce soit un avc ma maman en a eu 3 et peignait sa maison sans aucun signe et est morte dune maladie de charcot ( sclerorse en plaque amyotrophique).
    je suis de nature angoisser… et je ne vois plus le bout mes symtpomes

    grandes fatigues , palpitation parfois, asthénie, nuque raide tete pencher,difficulté a tenir debout et a rester la tete droite elle penche vers l avant …mes jambes sont affaiblis surtout la droite , et j ai des parasthesie dans les 4 membres h24

    je prend des vit magnesium ,
    aussi je picolais pas mal , j ai tt arreter il y a 7 jours … et je me sent vidé

    pourriez vous m indiquez une reponse , je suis completement deprimé et j ai l impression que je ne pourrais jamais remarcher correctement
    je ne sais pas personne ne sait au final vraiment ce que j ai!

  38. Bonjour Sonia, je viens de lire de votre message au sujet de vos vertiges. Je vous ai envoyé un email afin de pouvoir correspondre de manière plus privée.

    Je suis avec vous.

    Frédéric.

  39. Bonjour, cela fait 2 ans que je souffre de sortes de vertiges (jamais rotatoires) plutot instabilité. J’ai fait pleins d’examens medicaux et passé une année chez les médecins , des traitements etc .. mais rien n’y fait. Cela allait mieux pendant quelques mois , mais suite au confinement et a l’annonce du cancer de mon papa ces foutus vertiges sont revenus et ne me lachent pas .. je suis consciente que c’est mon anxiete mais n’arrive pas a decrocher … comment faire ? Et ce qui est bizarre c’est que c’est souvent dans des situations « calmes » où ils sont pires : quand je suis chez moi en train de faire le menage ou un repas. Lorsque je fais du sport je n’ai rien … voila mon seul moment de bonheur … mais je n’arrives pas a m’enlever de la tete « et si j’avais vraiment une maladie qu’ils n’avaient pas vu?… »

  40. Bonjour Yoann,

    Je crains que vos tentatives de solutions n’aient que peu de résultats et ne tiennent pas dans le temps. D’ailleurs, vous l’évoquez vous même.

    La raison se trouve dans votre problème de vertiges. En ce qui concerne les vertiges, c’est la façon – particulièrement pénible – qu’a votre cerveau de vous protéger de réalités extérieures trés anxiogènes qu’il pense que vous n’êtes pas en mesure d’appréhender et de gérer.

    Il n’existe aucun moyen direct (médicament ou autre) pour traiter les vertiges. Le seul moyen d’éliminer ces vertiges est de thérapeutiquement travailler sur l’angoisse et l’anxiété dont les vertiges sont un symptôme.

    Dès lors, à la faveur de la diminution de vos symptômes d’angoisse et d’anxiété, vos vertiges diminueront puis disparaitront dans les mêmes proportions que l’angoisse et l’anxiété.

    Pour éliminer définitivement ce problème et retrouver confiance et sérénité, je vus invite à cliquer sur le lien ci-dessous.

    Je vous suis reconnaissant de votre confiance Yoann, et vous souhaite une agréable journée. Prenez bien soin de vous.

    “Comment Traiter Les Vertiges Et Vaincre l’Anxiété Facilement Et Rapidement”

  41. Bonjour,
    Depuis quelques mois je souffre de vertiges accompagné de toutes sortes de symptômes (manque de souffle, fatigue bras/jambes, oppression dans la poitrine). J’ai décidé il y a un mois de passer un weekend de 4 jours sans aucun médicaments en changeant de comportement, en me relâchant par moi-même et miracle, jours après jours, tout a diminué (sauf vertiges) et j’ai découvert que la volonté de changer d’état d’esprit est très puissante. Néanmoins, les vertiges persistent bien que je me relâche au quotidien, suis-je trop impatient ? Je me sens encore beaucoup oppressé dans beaucoup de situation, alors je me relâch, mais stagnation totale… Merci de votre aide

  42. Bonjour Mounya,

    Merci de votre message et je suis désolé que vous souffriez ainsi à cause de vos étourdissements. Je prends contact avec vous par email. Frédéric.

  43. Bonjour ,
    Je souffre d étourdissements depuis janvier 2020 suite à un voyage ,j ai fait tout les examens possibles a mon retour , mais tout était normal , et depuis pas de vertiges .
    Depuis quelques jours , rebelote, des vertiges , des étourdissements, diarrhées, suite à un grand grand stress . Sans parler que je suis anxieuse de nature. Je ne sais pas quoi faire, j ai des crises d angoisse aussi depuis quelques jour , je sens que je vais éclater..mon corps ne supporte plus …. aidez moi svp
    Qu’est-ce que je dois faire selon vous ? Par quoi commencer ? Je sais que c est du a mon état anxieux…j en suis consciente … je suis prête a tout pour reprendre une vie normale .merci pour l espoir que vous nous donnez,c est tellement important croyez moi .
    Cdt
    Mounya

  44. Bonjour Delphine, à partir du moment où le corps médical ne trouve rien pour expliquer vos vertiges, l’explication doit se trouver du côté de vos angoisses. Sur ce point les anxiolytiques prescrits, s’ils ont une utilité à court terme, ne permettent que de cacher les symptômes. Ils ne les résolvent pas.

    Je vous ai contacté par email afin de poursuivre cette conversation et de vous apporter, si je le peux, mon aide.

    Frédéric

  45. Bonjour,
    Cela fait environ deux mois que je ressens des sensations vertigineuses . Cela a commencé par des étourdissements, puis des sensations de tangage en étant assise surtout et maintenant lorsque je marche, j’ai souvent l’impression de m’enfoncer dans le sol, qu’il est mou. En voiture, rien du tout !
    J’ai fait une irm cérébrale : rien
    Orl : rien ou alors maladie de Ménière mais sans grande conviction
    Je dois voir un neurologue.
    J’ai très peur et j’ai l’impression que mes symptômes s’aggravent, je n’arrive plus à m’en sortir.
    Je prend maintenant des anxiolytiques à la demande et je suis suivie par un psy. J’ai eu une période de stress intense pendant le confinement et je viens de déménager et de changer de travail . Mais je viens de me re stabiliser dans ma vie mais cela persiste ! Comment faire ? Merci à vous

  46. Bonjour Jane,

    Tels que vous les décrivez, les vertiges sont symptômatiques d’un trouble anxieux. celui-là même, odieux, qui vous donne le sentiment d’être ivre sans avoir bu une goutte d’alcool.

    Si cela peut vous rassurer, vous pouvez commencer par tenter une consultation chez un ORL (Oto-Rhino-Laringologiste). Mais je suis quasi certain qu’il, ou elle, ne trouvera rien.

    Alors, vous serez prête pour utiliser la solution que je vous propose, en cliquant sur le lien ci-dessous:

    “Comment Vaincre Les Vertiges De Façon définitive”

  47. Bonjour Paul,

    Merci de vos encouragements!

    Oui, une seule prise d’un seul cachet d’ecstasy suffit à générer de graves troubles psychiques. Il en est de même pour n’importe quel produit stupéfiant. Le cannabis par exemple…

    Il s’agit là de ce que l’on nomme le plus souvent “un bad trip”. Les hôpitaux psychiatriques sont peuplés, le plus souvent, de jeunes personnes victimes de ces désordres psychiques liées à une 1ère prise. Ou à plusieurs.

    Quant à la solution au stress et à l’anxiété comme conséquences à cette usage de stupéfiant(s), je vous invite à cliquer sur ce lien:
    “Comment Vaincre l’Anxiété De Façon Définitive”

  48. Bonjour Marion,

    Comme je l’explique trés souvent, les vertiges sont le symptôme d’une trés forte anxiété. Je ne suis donc pas étonné que des examens médicaux n’aient pas permis de faire un lien entre ces vertiges et une éventuelle pathologie médicale.

    Ce dont vous souffrez est purement – exclusivement – psychique. Pour définitivement remédier à ce problème et, ainsi, retrouver confiance puis reprendre le cours normal de votre vie, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après.

    Merci de votre confiance. N’hésitez pas à me poser vos questions.

    “Comment Vaincre Les Vertiges De Façon définitive”

  49. Bonjour Magali,

    Ce que vous présentez là est typique de symptômes d’une anxiété, généralisée ou non. En effet, les vertiges sont la façon – particulièrement pénible – qu’a votre cerveau de vous
    protéger de réalités extérieures trés anxiogènes qu’il pense que vous n’êtes pas en mesure d’appréhender et de gérer.

    Il n’existe aucun moyen direct (médicament ou autre) pour traiter les vertiges. Le seul moyen d’éliminer ces vertiges est de thérapeutiquement travailler sur l’angoisse et l’anxiété dont les vertiges sont un symptôme.

    Dès lors, à la faveur de la diminution de vos symptômes d’angoisse et d’anxiété, vos vertiges diminueront puis disparaitront dans les mêmes proportions que l’angoisse et l’anxiété.

    Pour satisfaire cet objectif, je vous invite à cliquer sur ce lien: “Comment Traiter Définitivement Les Vertiges”

  50. Bonjour,

    Cela fait quelques années que je souffre de vertiges : ca vient et ca part, sans aucune raison apparente.
    J’ai fait tous les tests médicaux ( irm, neurologique ect ) qui se sont avérése négatifs.

    Jai de gros problèmes au bas du dos, mes muscles sont tres tres tendus et du coup rend mon corps en général raide et perte de mobilité dans mes jambes. Ce qui me dérange le plus c’est cette sensation de tanguer : difficulté à me concentrer , brouillard, perte d’équilibre, meme en etent assise pour manger je tangue , sensation d’être saoul, je ne sais plus quoi faire…

    Je suis maman dun tout petit bout de chou, et jai vraiment envie d’éliminer a jamais cette sensation vertigineuse dans tout mon corps!
    Aidez moi svp,
    Merci d’avance 🙂

  51. Bonjour,

    Un énorme merci pour votre site et votre travail.

    Petite question, il y a de cela 2 ans j’ai malheureusement pris en soirée un cachet de speed (amphétamine) et depuis j’ai eu pleins de troubles : anxiété, stress, trouble de la vision et tout le temps des vertiges. Alors que avant tout allé parfaitement bien. Maintenant je n’ai plus aucun stress, il m’arrive parfois de repenser à cette épisode mais le problème est que tout les effets secondaires sont restés…

    Je n’ai jamais pris de drogue alors je me demandais si la prise de 1 seul cachet peut provoquer tout ces dérèglements et si il y a des solutions?

    Merci à vous,
    Paul

  52. Bonjour
    Je souffre depuis 9 mois à présent de perte équilibre impossible de rester stable debout
    Impossible de conduire également du à la sensation d’ébriété
    Pas une journée de repos depuis 9 mois
    J’ai fait une embolie entre temp mais cela n’est pas du à sa
    J’ai fait scanner irm prise de sang cardio neuro rien de rien tout et bon.
    Je ne sais plus vers qui me tourner
    Je ne peut plus sortir seul ni même faire les magasins tous devient impossible
    Cordialement

  53. Bonjour,

    Pensez-vous que les vertiges positionnels, et un état d’ébriété permanent, peuvent être dû à un état d’anxiété généralisé ? J’ai commencé par avoir des vertiges positionnels dans mon lit au changement de position, puis une grande fatigue et une sensation d’état d’ébriété en permanence.
    Merci
    Magali

  54. Bonjour Justine,

    Je ne suis pas étonné que tous les examens que vous avez subi n’ait rien décelé. Le problème de vertiges est, le plus souvent, le symptôme d’une forte anxiété que vous ne contrôlez plus. Les vertiges sont donc des symptômes qui vous protègent – si paradoxal que cela soit – et qui sont générés par votre cerveau (je vous explique comment et pourquoi dans un mail).

    Je viens de vous adresser un mail pour vous expliquer comment, grâce à l’approche comportementale systémique de Palo Alto, vous allez pouvoir mettre un terme définitif à ces vertiges et, ainsi, retrouver confiance.

  55. Bonjour
    Fin d’année 2019, j’ai eu des problèmes de troubles de l’équilibre sans chute
    Début d’année 2020, j’ai eu un choc émotionnel important et de la des vertiges (sensation d’ebriete) me sont apparus avec nausées, décharge électrique dans le mollet et j’ai l’impression d’avoir la vue modifier
    Mes vertiges sont en permanence sur la journée, avec des journées où le vertige est moins intense que d’autre
    J’ai passé Scanner et IRM, consultation orl, consultation cardio, consultation ophtalmologue, consultation neuro qui n’ont rien trouvé d’anormal mis à part une malformation d’Arnold Chiari de stade 1
    Je suis de nature stresser et angoissée mais je ne ressens rien
    A ce jour j’ai toujours mes vertiges, et je ne sais plus quoi faire

    Je vous remercie d’avance
    Cordialement

  56. Bonjour Lucie,

    Les vertiges sont un symptôme d’anxiété importante. Je viens de vous adresser un mail pour vous expliquer comment vaincre les vertiges en traitant l’anxiété dont vous êtes victime.

  57. Bonjour,
    Comme toutes les personnes qui se présentent ici, j’ai des vertiges non rotatoires plutôt une sensation de flottement très bizarre qui ne me quitte plus depuis quelques semaines. Je suis de nature très anxieuse, pas de pb ORL ni neurologiques d’après les médecins … il me semble que quand je fais du sport de façon intense ou quand je suis occupée a autre chose cela passe … mais mon cerveau revient très vite sur cette sensation comme si il était bloqué dans cet état, il focalise H24 sur ce symptôme . c’est pénible et je veux m’en sortir! Quelles pistes proposez vous ? Merciii

  58. Bonjour Cynthia,

    Il semble que vous anticipez beaucoup sur comment votre accouchement va se dérouler. Ce qui alimente vos peurs et, partant, vos vertiges. Lesquels sont un symptôme d’angoisses et d’anxiété majeures.

    Je ne pense pas que la Passiflora vous soit d’une quelconque utilité en pareille situation. Comme vous le savez, enceinte, vous ne pouvez prendre aucun médicament. Lesquels, de toutes façons, n’auraient pas résolu grand chose.

    Du coup, je vais vous adresser un mail. Je vous y explique comment faire pour mettre un terme définitif à votre problème. Et, ainsi, passer une grossesse sans stress excessif. Tout comme un accouchement dans de bonnes conditions émotionnelles. Ce qui signifie ne plus avoir peur de mourir.

  59. Bonjour
    Je suis actuellement enceinte de 1mois et sa vas faire 1 semaine que jai des vertige permanent et même la nuit quand je me réveille, parfois le soir je vais en avoir mais moin… et je pense trop à mon accouchement car je sais que je vais accoucher par césarienne et jai peur de mourir à cause de cela… mon médecin traitant ma donner passiflora en homéopathie, car normalement quand sa ne vas pas je prend un anxiolytique… cette sensation de vertige m’insupporte puis est désagréable.

  60. Bonjour Agnès,

    Peut-être souffrez-vous de la maladie de Ménières, ou d’un trouble de l’oreille interne (problème de cristaux). Je vous suggère de consulter un ORL.

    Par ailleurs, je ne pense pas que la méditation ou les huiles essentielles vous soient d’un grand secours en pareille situation. Ni pour traiter l’angoisse dont vous écrivez être victime, ni pour traiter les troubles du sommeil.

    Il se peut aussi que ces troubles soient liés à un problème d’angoisse ou d’anxiété issu des difficultés familiales auxquelles vous faites allusion.

    Dès lors, je vous suggère de d’abord faire procéder à des analyses avec un médecin. S’il s’avère qu’il n’y a rien de fonctionnel, nous serons sur un problème d’anxiété. En effet, les vertiges sont, le plus souvent, un symptôme d’angoisse et d’anxiété.

    En ce cas, je vous expliquerais comment faire pour traiter votre problème de vertiges, soulager le stress et, ainsi, retrouver votre bien-être.

    N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions, ou besoin de précisions. Belle journée à vous.

  61. Bonjour Sarah,

    Je pense que vous êtes victime d’anxiété ce qui justifie les vertiges dont vous êtes victime. Ces vertiges ont une façon qu’a votre cerveau de vous protéger d’une réalité au sujet de laquelle il pense que vous n’êtes pas en situation de l’appréhender et de la gérer.

    En bref, votre cerveau limite votre capacité à anticiper pour éviter que vous enrichissiez votre problème plus encore que vous ne l’avez fait.

    Je vais vous adresser un message pour vous expliquer comment traiter vos vertiges et votre anxiété de sorte à retrouver confiance.

  62. Bonjour, Je souffre de vertiges et de sensations de pouls dans une oreille. Au départ, les vertiges c’est lorsque je suis accroupie et que je me relève (jardinage). Par la suite, ces vertiges ne me quittent plus, même en étant allongée. Je ne me sens pas stable. J’ai l’impression que ma tête va exploser alors qu’elle n’est pas douloureuse. C’est angoissant. J’imagine toutes sortes de maladies graves. Je ne pense qu’à ça et cela m’empêche d’avoir un bon sommeil. J’essaie les huiles essentielles et la méditation afin de soulager mon stress. Celui-ci vient d’un problème familial que je ne peux régler par moi-même. J’ai des problèmes de cervicales mais je ne pense pas que cela soit lié. Que dois-je penser de mon problème ? Bien sûr, ce n’est pas 7 jours sur 7 mais cela revient régulièrement et dans ces moments-là c’est la panique. Merci pour votre réponse et vos conseils.

  63. Bonjour,

    Également depuis cette période de confinement il me prend énormément d’angoisse je suis une personne continuellement stressée je suis jeune et pourtant j’évite la foule, les fêtes ect car je mis sans oppresser..
    depuis quelque temps j’ai des raideurs dans la nuque sûrement dû à la position que je prend durant mon sommeil .. mais cela engendre quelque fois des vertiges et je me rend compte que plus je stress plus les vertiges s’intensifient..
    je rencontre des difficultés à trouver le sommeil et lorsque je le trouve enfin, j’y fais des cauchemars ou je perd un membre de ma famille enfin .. le confinement me tape sur le système je pense ..

  64. Bonjour,

    Je viens de vous adresser un mail en réponse à votre commentaire. Je vous ey explique un certain nombre de choses importantes à propos de votre tension nerveuse, comme de vos vertiges.

    N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

  65. Bonjour suite à une crise que j’ai effectué début mars Palpitation tremblement et j’en passe j’aie du être hospitalisé ( a savoir que j’avais aussi un torticolis) je suis rester 4h prise de sang qui révèle une ensine cardiaque élevé on me garde et 2h après me re fait une prise de sang qui montre cette ensine plus base. On me renvoi chez moi et 4h après de nouveau une crise et de nouveau à l’hôpital on me re fait les meme examen et on me renvoi chez moi.
    Depuis aujourd’hui jnai re fait 6crise mais pas depuis 2 semaines. L’hôpital me conseille d’aller voir un cardiologue qui ne trouve rien d’anormale. Du coup pour être sûr je prend rdv chez un neurologue qui me dit d’effectuer un irm cérébrale et de l’hippocampe.
    Pendant c’est visite je me demande si ce n’ai pas dû à mon torticolis si quelque chose ne compresse pas sur quelque chose d’où mes crise ect ect.
    Résultat de l’IRm qui découvre Que j’ai 6lesions (tâche blanche) mais sans prise de sang on ne pe pas savoir ce que c’est (prise de sang en cour 12tubes remplie et résultat dans 8jours)
    Entre deux je prend quand mm rdv chez un ostéopathe comme j’ai dit c’est peut-être un nerf qui est compressé .
    L’osteopathe qui me dit que effectivement mes douleur peuvent venir de ça car je ne suis pas droite ?
    Il me fait craqué plusieurs fois je me sens mieux nivo dos et plus de sensation de tremblement en mois. Mais quelque jour plus tard mal tête, Ultrason pire que d’habitude et vertige au début c’était que quand jnetait allonger mtn les vertige apparais Aussie quand je suis assis et defous mais rarement quand je suis debout et de nouveau sensation de vibrassions dans le corp lorsque je suis allonger et aussi allonger la sensation de sentir mon pouls dans la tête ou dans l’oreille selon la position
    J’aurais aimer savoir si ça est du à du stresse ou du une mauvaise manipulation de l’ostéopathe ?
    Je vous décrit les symptômes ;
    Jambes qui tremble légèrement comme si on voulais aller au toilette. Après vertige et sensation de voir double mais léger ça. Et Sensation de palpitation et surtout sensation de sentir son pouls battre.
    Les symptômes arrive souvent le soir ou en fin de journée
    Merci d’avance.

  66. Bonjour
    Voici depuis quelques temps je suis dans un état second (vertiges , palpitations, vision trouble , l’impression que tout tourne au ralenti m, fourmillement dans le haut du corps …) je suis de nature anxieuse et stressée surtout avec ce qu’il se passe en ce moment (Crise sanitaire Coronavirus).
    Maman de 3 enfants j’ai toujours peur qu’il nous arrive qq chose . Je suis Même devenue hypocondriaque !
    Je ne sais plus que faire , j’ai fait de l’acupuncture ça me fait du bien mais actuellement plus rien n’est possible en terme de sortie et de rdv .
    Je vais prendre mon mal en patience (comme tout le monde en ce moment )
    J’ai besoin de m’assurer que je vais m’en sortir et comment ?

  67. Bonjour Soukaina,

    Je viens de vous adresser un mail pour vous expliquer comment vaincre définitivement les vertiges dont vous êtes victime. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

  68. Bonsoir !
    Ça fait presque 3 mois que je souffre de vertige .. je suis sujette à l’angoisse et l’anxiété je veux reprendre ma vie normale surtout que je suis une maman et mon bébé a besoin de moi

  69. Bonsoir Seb,

    Je viens de vous envoyer un mail pour vous expliquer comment vaincre définitivement vos vertiges.

    N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions. Merci de votre confiance.

  70. Bonjour
    J ai des vertiges du à des angoisses (je pense que je fais un avc) c dingue car je suis ancien sportif de haut niveau et mentalement j essaie de passer au dessus mais dur dur
    Je prends de temps en temps du lysanxia

  71. Bonjour Lucile,

    Vraisemblablement, vous êtes victime de vertiges lesquels sont un symptôme d’anxiété. Je vais vous adresser un mail à ce propos pour vous aider à trouver la solution et à reprendre confiance.

  72. Bonjour, depuis environs 3 ans je vie avec des crises d’angoisse que j’arrive à gérer, mais voilà sa fait environ depuis 2 mois j’ai l’impression d’avoir la tête qui tourne et je ne pense que à sa, je ne sais plus quoi j’ai tout essayée. Merci

  73. Bonjour Sophie,

    Je fais suite à votre commentaire. Je viens de vous adresser un mail au sujet de la solution proposée dans le cadre de la vidéo que vous m’écrivez avoir regardé. Cette vidéo est LA solution à votre problème.

    Ainsi, les symptômes que vous me décrivez auront disparu en l’espace de 2 mois. Progressivement et naturellement, sans médicaments, vous ferez diminuer vos symptômes de 40% la 1ère semaine, de 60% entre 3 et 4 semaines, de 80% entre 4 et 6 semaines, puis 100%en 8 semaines.

    Si vous êtes prête à vous accorder 15 minutes par jour, et à suivre scrupuleusement les prescriptions thérapeutiques qui vous sont confiées dans le cadre du programme, alors vous appartiendrez à ce cercle – qui s’élargit chaque jour un peu plus – des 95% de personnes qui trouvent une solution à leur problème.

  74. Bonsoir Patricia,

    Désolé de ne répondre à votre commentaire que ce soir. Les fêtes de fin d’année ont quelque peu bousculé mon emploi du temps.

    Il existe un traitement simple et efficace des vertiges. Je vais vous adresser un mail à ce propos. Cela va vous permettre de retrouver confiance et de reprendre le cours “normal” de votre vie. C’est à dire d’être de nouveau autonome et de vivre sans entraves.

    Après réception de ce mail, n’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

  75. J’ai la même chose tout les examens sont bons j’ai essayé une tonne de médocs rien à faire les vertiges surviennent sans prévenir et je n ose plus dormir en haut peur de ne pas savoir redescendre les transports en communs je ne prends plus certains jours je les prends bien mais d autres jours j en ai marre de ne savoir rien faire De plus rien prévoir
    En fait on vit au jour le jour

  76. Bonjour,

    Je suis « victime » de crises d’angoisses depuis un peu plus de 10ans. Elles sont irrégulières. Je peux être tranquille pendant plusieurs mois et d’un coup elles vont revenir comme ça pendant plusieurs semaines non-stop. Les vertiges sont les maux avec lesquelles j’ai le plus de mal à vivre… sensation de déséquilibre, je ne marche pas droit, « en crabe » comme dirai mon conjoint…je cherche un mur, quelque chose de solide pour me tenir « au cas où » mon ventre se gonfle et se durcit…et j’en passe…j’ai commencé à écouter la vidéo mais pas encore jusqu’au bout.. est-ce que les choses peuvent vraiment s’améliorer ?

    Bonne journée

  77. Bonjour Silvia,

    Les symptômes que vous décrivez sont typiques d’un problème d’angoisse et/ou d’anxiété. Il n’est pas étonnant que de multiples analyses médicales n’aient rien donné. J’écrirais que votre parcours à ce sujet est un grand classique.

    Le travail thérapeutique auprès d’un psychologue, pour intéressant qu’il soit en termes analytiques, ne vous donnera pas la solution. Vous allez identifier beaucoup d’éléments passées plusieurs années mais ce n’est pas cette démarche qui vous donnera la solution.

    Je constate que votre “balade” sur le site a porté ses fruits puisque vous avez fait le choix de devenir membre du Programme ARtUS. Vous avez fait le bon choix pour vous. Je vous souhaite la bienvenue au sein du programme.

    N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions. Belle journée à vous.

  78. Bonjour,

    Je viens de tomber sur votre site après deux ans de recherche sur ce qui rend ma vie cauchemardesque.
    J’ai 24 ans et cela fait deux ans que j’ai une sensation vertigineuse constante, une vue brouillée, des troubles digestifs etc.. Mais les vertiges sont les symptômes les plus présents et je n’arrive pas à m’en débarrasser.
    J’ai fais tous les tests possibles et inimaginables, consulté un grand (GRAND!) nombre de médecins, essayé l’hypnose, la médecine chinoise, etc.. et je commence tout juste à accepter le fait que peut-être ce sont mes angoisses qui causent tout ça.
    J’ai commencé une thérapie auprès d’une psychologue mais le chemin me semble encore bien long…
    J’ai envie de vous dire : au secours !

    Je vais me balader sur votre site pour en savoir davantage sur le sujet, merci.

  79. Bonjour, je suis victime de vertiges incessants h24 depuis 1 semaine, les tests orl yeux et cervicales ne donnent rien de concret.
    Pouvez vous me communiquer la méthode pour se calmer ?

  80. Bonjour David,

    Je suis ravi que cet article “vous ait parlé”.

    Dans la mesure où vous exprimez courageusement un besoin d’aide, je vous invite à prendre connaissance du mail que je viens de vous adresser. Je vous y propose une solution définitive à votre problème de vertiges.

    Bien à vous.

  81. Bonjour,
    Quel étonnement pour moi de vous lire, j’y découvre tous mes symptômes.
    Difficile à vivre au quotidien, pressé de rentrer après le travail pour me retrouver dans un endroit sécurisant.
    Je vis cela depuis plus de vingt ans suite à une crise de tétanie.
    J’ai bon me dire que je ne risque rien, c’est plus fort que moi et j’angoisse à l’idée qu’il m’arrive quelque chose.
    Depuis longtemps, je me dis que je devrais consulter mais je n’arrive pas à franchir le pas.
    J’ai envie de retrouver cett joie de vivre qui me semble tellement loin.
    Je reconnais qu j’ai besoin d’aide et vous lire me fait du bien.
    Bien à vous
    David

  82. Bonjour Romain,

    Je viens de trouver la bouteille à la mer que vous aviez récemment jeté. La nature fait bien les choses. J’ai découvert votre appel à l’aide à une vitesse fulgurante. Du coup, je vous réponds avec la même rapidité.

    En ce qui concerne vos vertiges, comme je l’ai maintes fois expliqué, c’est la façon – particulièrement pénible – qu’a votre cerveau de vous protéger de réalités extérieures trés anxiogènes qu’il pense que vous n’êtes pas en mesure d’appréhender et de gérer.

    Il n’existe aucun moyen direct (médicament ou autre) pour traiter les vertiges. Le seul moyen d’éliminer ces vertiges est de thérapeutiquement travailler sur l’angoisse et l’anxiété dont les vertiges sont un symptôme.

    Dès lors, à la faveur de la diminution de vos symptômes d’angoisse et d’anxiété, vos vertiges diminueront puis disparaitront dans les mêmes proportions que l’angoisse et l’anxiété. Vous pourrez ainsi reprendre le cours de votre vie, et être un acteur conscient de votre bonheur puisque vous aurez mis en place un équilibre durable “corps – esprit”.

    Pour arriver à un tel résultat, je vais vous adresser un mail vous expliquant comment faire.

    A réception, n’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions. Dans l’intervalle, prenez bien soin de vous.

  83. Bonsoir,
    Article intéressant et relativement bien détaillé…
    Difficile de décrire en quelques lignes, et de trouver les mots en adéquation avec mon état physique et mon ressenti.
    Angoissé, crise de panique avec agoraphobie, stress ….. un bon shaker, on mélange et voilà ce qui pourrait me résumé.
    Sauf qu’avec tout cela je suis bien dans ma vie, heureux, mais mon esprit ne joue pas dans la même équipe que mon corps, alors les symptômes sont là et je ne peux pas vivre normalement.
    Psychiatre, psychologue, acupuncteur, repos … cela s’adoucit par moment, mais maintenant j’ai les vertiges ou plutôt cette sensation gênante d’être comme dans du coton presque en permanence.
    Si j’y pense et que je prends conscience des vertiges c’est encore plus difficile.
    Je pense que je serais parfaitement compris.
    Alors je ne peux pas travailler, car rouler au volant de mon taxi c’est juste impossible, en ayant des vertiges, des crises d’angoisses… Pourrais- je retrouver une qualité de vie plus agréable, un quotidien plus doux ..?
    Allez, je lance une nouvelle bouteille à la mer je vais voir qui et comment elle va être récupérer.
    Angoisseusement Romain.

  84. Bonjour Caroline,

    Comme la plupart des personnes qui, comme vous, ont consulté bien des médecins et eu bien des examens à faire, il s’avère que vous n’êtes victime d’aucun problème médical. ET pourtant, les vertiges persistent.

    Comme pour la plupart des gens, malgré des spécificités qui vous sont propres, cela est fort probablement lié à un problème d’anxiété. Je vais vous adresser un mail à ce sujet de sorte à ce que vous puissiez mettre en place une solution définitive.

    Merci de votre confiance Caroline. A bientôt.

  85. Bonjour,
    Depuis février j ‘ai des vertiges par épisodes
    – Février : 1er gros vertige, je suis allée chez le médecin qui m’as dis que j’avais fais une crise de spasmophilie (je ne me suis pas plus inquiétée que ça car j ai eu 2 années assez difficiles et les derniers mois bcp de stress, d ‘énervement, donc je me suis dis que c ‘était ça)
    Après vertiges plus ou moins fort
    – Mars : de nouveau vertiges , avec tremblements (ss fièvre) je suis aller aux urgences, le médecin m’as dis que je faisais effets indésirables d’un cachet et m’a dis d ‘aller voir un orl voir si j’avais pas des cristaux)
    Avril : ORL pas de cristaux , prescrit IRM = IRM rien a déclarer
    Octobre : je suis aller voir un autre ORL car toujours vertiges (pas de cristaux) et je dois passer d autres test mi décembre.
    Début octobre nausée, impression d ‘être oppressée au niveau de l ‘estomac en me réveillant le matin (cela à durée une semaine) impression d ‘etre oppressée niveau estomac + nausée de temps en temps et depuis dimanche j ‘ai du mal a avaler ma salive (eau et aliments passent très bien)
    Je ne sais pas si ces autres symptômes sont du au stress ou autres.
    Merci de votre réponse sur mon adresse mail.

  86. Bonjour Julia,

    Je vous ai adressé un mail au sujet de votre problème de vertiges. Par avance, je vous serais reconnaissant d’y répondre quand vous le pourrez.

    Belle journée à vous.

  87. Bonjour, j’ai également depuis 3 mois des sensations de tangage constant.

    Mais depuis 3 semaines j’ai également quand je suis allongée et que je tourne la tête la tête qui me tourne (la pièce tourne). Quand je me remet droite ça va mieux.

    J’ai consulté il y a 2 mois un ORL rien à déclarer et IRM cérébral faite il y a 3 mois (début des symptômes) rien à déclarer non plus.
    Juste radio cervical montre une rectitude du rachis cervicale.

    Pouvez-vous m’en dire plus?

    Merci.

  88. Bonjour Sylvie,

    En matière de vertiges, il existe 2 possibilités. La 1ère est que vous soyez victime de la maladie de Ménières. Sur la foi de ce que vous m’expliquez, il semble que ce ne soit pas le cas.

    La 2è possibilité est que vos vertiges soient un symptôme d’angoisse et d’anxiété. Ce qui est bien plus probable. Dès lors, il faut thérapeutiquement travailler sur les problèmes d’angoisse et d’anxiété ce qui a pour effet, naturellement et progressivement, d’impacter vos vertiges et, du coup, de les faire disparaitre totalement.

    A ce propos, la thérapie comportementale et cognitive dure longtemps (2 à 3 ans) et passe par des exercices d’exposition (exercices sous contraintes). Les résultats avec la TCC sont de l’ordre de 10 cas résolus sur 17, en 2 à 3 ans.

    La thérapie comportementale issue de l’approche systémique de Palo Alto ne dure que 2 à 3 mois pour 16 cas résolus sur 17 (source INSERM). C’est ce mode thérapeutique qui est utilisé dans le cadre du programme thérapeutique que j’ai créé. Vous pouvez d’ailleurs prendre connaissance de la présentation de ce programme en cliquant sur le lien en bas du présent message.

    Dernière précision. Les vertiges sont la façon qu’a le cerveau de vous protéger d’une réalité extérieure qu’il considère que vous ne pouvez ni appréhender, ni gérer. Dès lors, le cerveau génère cette sensation “ébrieuse” (comme si vous étiez ivre), pour vous protéger. Bien que cela soit fort désagréable, il n’existe aucun médicament, ni aucune façon directe de traiter les vertiges liés à des problématiques d’angoisse et d’anxiété.

    Cependant, grâce au programme dont je vous parle, vous pourrez éliminer ce symptôme en moins de 2 mois et, ainsi, retrouver confiance et autonomie.

    Comment vaincre les vertiges de façon simple, rapide et efficace

  89. Bonjour
    Je souffre de vertiges sensation de tete qui tourne quotidiennement dès que je pose les pieds parterre
    J ai suivi une therapie cognitivocomportementale sans resultat
    A l heure actuelle je fais de la kiné vestibulaire et j ai fait 2 seances de chiropractie sans resultat
    Je suis perdue et le moral en bern car difficile de vivre avec ça je survie….
    Si vous pouviez m aider ….
    Sylvie

  90. Bonjour Marbel,

    La plupart des vertiges sont un symptôme d’anxiété majeure. C’est la façon qu’a votre cerveau de vous protéger d’une angoisse ou d’une anxiété qu’il pense que vous ne pouvez pas contrôler. Un peu comme si le cerveau mettait un écran ébrieux entre vous et la réalité. C’est très désagréable. C’est dans la même veine que les problèmes de déréalisation, ou de dépersonnalisation. Avec, en plus, le problème du contrôle des émotions, et le fait d’anticiper constamment.

    En ce qui vous concerne, cela fait écho à votre tension nerveuse, et à ce que votre médecin a qualifié de burnout.

    Il n’existe aucune façon directe de traiter ces problèmes de vertiges. Aucun médicament non plus. La seule façon de procéder consiste à traiter angoisse et anxiété. Progressivement, cela aura un impact sur vos vertiges. Ils diminueront dans les mêmes proportions que le problème initial. Jusqu’à totalement disparaitre. Encore faut-il savoir comment faire.

    A cette fin, et pour retrouver votre bien-être, je vous suggère de regarder cette vidéo:

    Comment traiter les troubles anxieux, et éliminer les symptômes de vertiges

  91. Bonjour,
    Je souffre de vertiges depuis 6 mois. J’ai fait tout une batterie d’examens. L’ORL m’a dit que c’était problème du nerf vestibulaire gauche atteint à 30%. J’ai fait 18 séances de physio vestibulaire.
    Mon médecin traitant me dit que j’ai également fait un burn out!!!!
    Il y a deux semaines tout allait un peu mieux mais patatras!!!! J’ai un problème de calculs dans la vésicule et j’ai été opérée avec un reveil post opératoire très difficile!!!! Et depuis mes vertiges ont redoublés d’intensité!!!!! Je n’ai pas d’explications de la part de médecins.
    J’ai beaucoup de tensions nerveuses depuis cet épisode, je suis anxieuse alors que je l’étais pas. Je suis très découragée!!!!

  92. Bonjour Aurélie,

    En règle générale, les vertiges ou étourdissements que vous décrivez ne sont pas une maladie de type maladie de Ménière. Les vertiges sont le plus souvent un symptôme d’angoisse ou d’anxiété (et donc un facteur de stress).

    C’est la façon qu’à votre cerveau de vous protéger de réalités que vous ne pouvez supporter. En quelque sorte, votre cerveau génère une impression fort désagréable d’ébriété (appelé au sentiment ébrieux, comme si vous étiez saoule) pour vous protéger de l’extérieur perçu. Un peu comme un symptôme de déréalisation ou de dépersonnalisation.

    Il n’existe aucun moyen direct pour traiter ce type de problème. Les médicaments ne sont d’aucune aide. Par contre, il existe une solution à votre problème de vertiges. Elle consiste à travailler sur le problème principal que sous-tendent les vertiges. C’est à dire l’angoisse ou l’anxiété.

    En travaillant thérapeutiquement l’un de ces 2 problèmes, ou les deux, vous allez impacter les vertiges, lesquels, de façon progressive, tout comme comme l’angoisse et l’anxiété, diminueront puis disparaitront.

    Pour découvrir comment faire pour traiter ces vertiges, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. Bien sur, je reste à votre disposition pour vous apporter toutes les précisions complémentaires que vous souhaiteriez.

    Comment traiter les vertiges et les éliminer totalement

  93. Bonjour j’ai des vertiges depuis plusieurs années enfin on peut pas appeler ça vraiment des vertiges ce serait plutôt des étourdissements lorsque je me déplace une sensation de pas être stable et cela est encore pire quand je suis entouré de monde cela devient invivable j’ai même plus envie de sortir de chez moi mon médecin m’a déjà prescrit des antivertigineux cela a rien fait du tout je suis en stress d’avoir une maladie ou quelque chose de grave bref tout cela me monte au cerveau….

  94. Merci de votre réponse mais je ne vois en train d’imaginer la proche d’un proche.

    Eventuellement s’il est en fin de vie à cause d’une maladie mais sinon prendre une personne qui va bien et anticipé sa mort impossible pour moi.

    C’est bien ce que vous voulez dire ?

  95. Hervé,

    Les vertiges sont souvent un symptôme d’angoisses majeures. Ils vont diminuer puis progressivement disparaitre mais moins vite que le symptôme principal lui-même (angoisse ou anxiété).

    En ce qui concerne les décès, la seule respiration est fort insuffisante. Le mieux est d’anticiper. Cela signifie suivre l’exercice N°3 du Module 2 en imaginant toutes les conséquences d’une perte de maitrise liée à l’annonce d’un ou plusieurs décès, ou dans le cas où vous redoutez un décès.

    Vous imaginez donc toutes les conséquences craintes (palpitations, vertiges, ET la suite, à court, moyen et long terme, dans tous les domaines de votre vie) comme toutes les conséquences – de la même façon – en imaginant avoir de plus en plus de mal à vous calmer d’une part, comme à être de plus en plus épuisé d’autre part.

  96. Bonjour,

    Je confirme concernant le diagnostic de la maladie de ménière.

    Il y a 17 ans que j’ai eu mes 1er symptômes de spasmophilie je ne savais ce que j’avais alors je suis allé voir un spécialiste de l’oreille interne qui m’a donné un traitement pour une soi disant maladie de ménière.

    Au bout de 6 mois j’avais encore plus de vertiges qu’avant auxquels il fallait rajouter les maux de ventre du au médicament.

    Mes vertiges était du à la spasmophilie donc au stress, anxiété, angoisse et quand j’ai compris j’ai stopper le traitement.

    Dernièrement, en 1 mois j’ai eu 2 décès de personnes proches et à chaque annonce du décès je suis obligé de m’asseoir car j’ai des palpitations et des vertiges.

    En prenant le temps de respirer et de me détendre j’arrive à me calmer mais en suite je suis épuisé.

    Comment pourrais je travailler spécifiquement sur cette réaction lors d’annonce d’un drame ou autres choses de grave ?

    Est ce possible d’y résoudre avec l’exercice 180° ou faut il que j’attende la suite du programme ?

    Merci

  97. Bonjour Nathalie,

    La maladie de Ménières, comme les migraines vestibulaires, et j’en passe, font partie de ces pathologies que les médecins ont, in fine, du mal à diagnostiquer et encore plus à soigner. Je fais partie de ceux qui pensent que ces pathologies ont une source psychologique, au sens émotionnel du terme. Sans dénier la réalité physique liée à ces dysfonctionnalités.

    Dès lors, et sur la foi de mon expérience thérapeutique, le seul moyen de faire diminuer ces symptômes, puis de les faire disparaitre, est d’agir sur les symptômes qui justifient vertiges, nausées, acouphènes, etc. Je parle là, du stress, des angoisses, de l’anxiété.

    Agir thérapeutiquement sur ces 3 précédents symptômes est “facile” au sens où le programme thérapeutique que j’ai conçu y pourvoit aisément. A la condition, bien sur, que vous soyez prête à vous investir a minima (15 minutes par jour). A titre d’exemple, vous pourrez ainsi faire diminuer ce sentiment d’ébriété – les vertiges – progressivement puis définitivement.

    Si vous souhaitez prendre connaissance du programme comportemental pour se faire, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après. Je reste à votre écoute pour vous apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez.

    Comment traiter les vertiges, et autres symptômes d’angoisse et d’anxiété

  98. Bonjour,

    Qu’en est-il de la maladie de Ménières ? de la migraine vestibulaire ou du vertige positionnel bénin ? Je souffre de deux d’entre elles et ce depuis 13 ans. Je n’ai plus de vie normale, enfermée chez moi car dans l’impossibilité d’avoir un équilibre suffisant pour pouvoir marcher à l’extérieur comme tout le monde. Je souffre aussi d’un état quasi permanent d’ébriété, de maux de tête, de nausées, d’accouphènes. Pensez vous qu’il y a une solution ? et si oui laquelle ?

  99. Bonjour Mouna,

    Je vais vous adresser un mail pour tenter de trouver une solution à votre problème. Une fois que vous aurez répondu à diverses questions, nous pourrons envisager une solution pour que vous retrouviez la sérénité à laquelle vous avez droit (eu égard à votre client de messagerie, pensez à regarder dans vos spams ou indésirables).

  100. Je vis une situation pénible depuis le retrait de mon sterilet hormonal il ya un an et demi. Vertiges et tension dans mon corp anxiété qui se manifeste au niveau de mon corp difficultés à rester debout. Tachycardie. .. avec tout cela je reste positive mais je sors de moins en moins de chez moi. Je ne resens pas de depression mais mon corp m’a complètement lâché. Comment faire pour retrouver ma vie d’avant. Merci

  101. Bonjour,

    Afin de rester pragmatique, je vous ai adressé un mail en vous posant un certain nombre de questions. Je vous invite à y répondre du mieux que vous le pourrez, quand vous le pourrez. Ainsi, je pourrais vous conseiller et vous orienter au mieux de vos intérêts.

    Il existe surement une solution à votre problème. Le sujet le plus important étant de comprendre ce qu’il se passe émotionnellement pour vous, et quel est le mécanisme de ce qui vous fait tant souffrir de sorte à le neutraliser.

    Merci de votre confiance.

  102. Bonjour.
    Je souffre de malaises étranges depuis ma tendre enfance. Cela fait 40 ans maintenant et ça me pourrit la vie. Généralement cela s accentue avec la fatigue et le stress. Je suis de nature très anxieuse et angoissée. Ces malaises sont du genre des etourdissements et sensations de vertiges comme ce que l on ressent dans les maneges, avec crispation du corps , le ventre et le coeur se souleve. Je ressens ces symptômes n importe où et quand..en marchant, quand je dois passer un IRM ou scanner, cardiologue, quand je dois me faire ausculter par un médecin, la vitesse et les pentes, quand je dois faire la bise aux gens (enfin la liste est longue), suivi à chaque fois de tremblements et de coeur qui bat à la chamade, né tenant plus sur mes jambes. Ces malaises le créent beaucoup d angoisse et d anxiété, j évité au maximum de me confronter à ces situations qui déclenchent ces malaises mais cela est difficile dans la vie de tous les jours où j ai aussi une activité professionnelle. J ‘ai enfin décidé d en parler à mon médecin qui n a jamais rencontré de personnes souffrant de ces symptômes. Je regarde aussi sur les forums et pareil..Personne dans mon cas..Je suis désespérée et me sens si seule avec ce mal etre. Généralement en prenant des antidépresseurs, ces sensations de malaises diminuent et j arrive à vivre à peu près “normalement”. Actuellement, je ne prends pas ce genre de médicament seulement du seresta de temps en temps quand je n arrive plus a maîtriser mon corps et ma tête. Je ne comprends pas pourquoi je me mets dans de tels etats alors que je suis consciente que je ne cours aucun danger de mort. Ce message est un grand appel au secours.
    Merci pour votre aide

  103. Bonjour Kro,

    Les vertiges sont la conséquence d’angoisses diverses à propos desquelles votre cerveau estime que vous en savez pas les appréhender, les gérer, ou les contrôler. Il vous inflige donc une sorte d’état ébrieux (comme si vous étiez ivre) pour vous protéger de tout comportement inadapté (c’est une image). Les vertiges ne peuvent pas être traités de façon directe (médicaments ou autres).

    La seule méthode consiste à travailler sur les angoisses elles mêmes ce qui, invariablement, et de façon progressive, impactera les vertiges. cela signifie qu’ils diminueront progressivement jusqu’à disparaitre au gré de votre façon de traiter l’angoisse dont vous êtes victime.

    A ce propos, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous:

    Comment traiter les vertiges

  104. Bonjour, voilà 1an que je suis sujette aux vertiges. Tout a commencé par un malaise vagal. Depuis, la crainte de faire un malaise est omniprésente. Je ne pense qu à cela, ce qui engendre l écoute de la moindre alarme que mon corps envoi, avec la peur quotidienne de mourir. Je vais mieux mais ce n est pas cela. Mes vertiges seraient dus à ma cervicales (c2) traitées régulièrement mais cela revient…la question pour moi est comment savoir si cette sensation vertigineuse est liée à l angoisse ou si c est médical et donc angoissant après ? Dilemme…je ne prend aucun traitement
    et pratique un peu la sophrologie
    Bien à vous et merci pour votre article

  105. Bonjour Dominique,

    Je comprends que vus vous inquiétiez pour votre fils mais qu’a t’il fait jusqu’à maintenant, par lui-même, pour résoudre ce qu’il vit comme un problème?

  106. mon fils de 25 ans est en train de se chercher il aimerait avoir une copine une famille etc et il fait une dépression suite à cette dépression aujourd’hui sensation vertigineuse mal de tete et il s’ennui à son travail que puis je faire pour l’aider svp

  107. Bonjour Marie,

    Je comprends que vous écriviez qu’à votre sens tout allait bien jusqu’à il y a 1 mois. Pour autant, il s’est surement passé quelque chose qui vous aura – peut-être échappé – et qui aura été l’évènement de trop. Lequel aura déclenché les problèmes que vous rencontrez aujourd’hui. Ce qui laisse entendre qu’avant vous étiez dans une stratégie de contrôle maitrisée – plus ou moins – et que, dès lors, vous avez perdu le contrôle du contrôle.

    Sachant que les vertiges sont la façon que votre cerveau a de vous protéger de réalités trop anxiogènes, et puisque vous savez que votre médecin vous dira que “… c’est dans la tête…”, et si vous souhaitez agir de sorte à retrouver la paix de l’esprit comme confiance en vous et en la vie, je vous invite à regarder la vidéo ci-après (cliquez sur le lien):

    Comment éliminer les vertiges et retrouver confiance?

    Bien sur, je reste à votre écoute pour vous apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez. Prenez bien soin de vous Marie.

  108. Bonsoir
    Après avoir lu bcp de témoignages ainsi que vos réponses je me sens un peu moins seule mais il est vrai que c’est compliqué de vivre constamment avec des vertiges
    Après de grosses crises de spasmophilie depuis plus de 30 ans je gerais un peu près tout ça et là depuis plusieurs semaines les vertiges sont revenus de plus en plus et j’avoue que par moment J ai peur de sortir de chez moi et j’évite les grands magasins.
    Je suis à la retraite depuis 2 ans et tout allait bien jusqu a il y’a 1 mois et je ne sais plus aujourd’hui comment gérer
    Je vais prendre RV chez mon médecin mais je sais très bien qu’il va me dire que tout est dans la tête.
    Mais c’est fatigant ….
    Bien cordialement

  109. Bonjour Charlène,

    Arrivée à un tel niveau de tests médicaux, il est possible d’envisager que vos vertiges sont la conséquence d’angoisses qui nourrissent des troubles anxieux. Peut-être la 1ère grosse crise d’angoisse que vous évoquez aura t’elle créé un traumatisme contre lequel vous luttez depuis lors? Ce qui, soit écrit en passant, nourrit le problème.

    Ainsi, vos vertiges seraient une façon que votre cerveau a de vous protéger d’angoisses potentielles. En vous protégeant, le cerveau se protège lui même. Il essaie de conserver le contrôle ce qui vous donne, à vous, l’impression contraire. Celle de justement le perdre! En l’espèce, cela suit le même principe, et les mêmes modes de fonctionnement, que la déréalisation ou la dépersonnalisation.

    Il est tout à fait possible d’en finir avec ces vertiges. J’entends par là de les éliminer. Cependant, pour y arriver, il n’existe aucun moyen direct, psychothérapeutique ou médical.

    Le seul moyen pour satisfaire un tel objectif consiste à travailler prioritairement sur les problèmes d’angoisses et/ou d’anxiété. Ainsi, de façon progressive, vous faites diminuer l’un et l’autre jusqu’à totalement les éliminer et retrouver le bien être auquel vous aspirez fort légitimement.

    Cependant, malgré l’intérêt – réel – d’une telle démarche, les vertiges subsistent quelques temps encore. Ce qui les rend d’autant plus odieux. En effet, il y a un décalage, parfois important, entre le moment où vos angoisses et anxiété votre diminuent puis disparaissent, et celui où vos vertiges diminuent puis disparaissent. Accepter ce décalage est parfois difficile. C’est le prix à payer pour aller mieux de façon pérenne.

    Dès lors, lutter contre ces phénomènes est effectivement épuisant. Vous luttez contre alors qu’il s’agit de composer avec (et ceci bien que je vous concède que ce dernier point soit difficile à mettre en place. A priori, en tous cas). De fait, le port des lunettes avec prismes est, d’une certaine façon, une façon supplémentaire d’apporter une solution – erronée -. C’est donc ce qui s’appelle enrichir le problème du fait d’une tentative de solution inappropriée à la réalité du contexte comme du besoin de la personne victime. Un peu comme si on proposait des lunettes de vues à un aveugle.

    Entendons nous bien. Tout ce que j’écris là est mon expérience thérapeutique depuis plus de 25 ans. Pour autant, je ne suis pas dieu réincarné, ni n’ai la science infuse. Je sais ce qui marche pour mes patients au sujet de votre problème. Vous trouverez donc la solution que je leur offre en cliquant sur le lien ci-après. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

    Comment traiter les vertiges?

  110. Bonjour,
    Pour ma part je souffre de vertiges depuis 1 an bientôt. Ce n’est pas constant mais cela arrive régulièrement et à des moments ou je ne comprend même pas pourquoi.
    De nature angoissée, j ai eu il y a 1 an et demi une grosse crise d angoisse qui a fini aux urgences. Depuis je ne vis pas pleinement, j’ai le sentiment d’avoir un grave problème de santé et du coup c est le cercle vicieux. Pourtant je fais des choses pour arranger cela, suivi par un psy depuis septembre notamment, je trouve que les angoisses ont diminuées et je me sens bcp mieux qu a une certaine époque. Mais je ne retrouve pas cette sensation de bien être totale. Je suis donc passé par un ORL qui m’a fait divers tests sans y voir quelque chose de particulier… il aurait fallu que je fasse un dernier test pour avoir fait le tour sauf que je n’ai jamais pris ce rdv. (Eau tiède et froide dans chaque oreille pour déclencher des vertiges et voir ce qu il se passe en interne je suppose) Ayant jusque là la phobie de vomir, autant dire que c est compliquée pr moi. On m’a aussi conseillé de voir un orthoptiste, chose faite ! J’ai actuellement des lunettes depuis octobre. La rééducation n’a pas fait disparaître ses vertiges. Peut être en ai j’en moins !
    Je me retrouve avec, depuis hier, des verres avec prismes intégrés pour voir si cela ne peut pas régler les soucis… j’ai bcp de mal à m’adapter à ces lunettes qui chamboule ma tête. J’ai le sentiment que ça n’en changera rien. Je voudrais tellement être bien dans ma tête. Tout cela m’épuise et je ne me reconnais pas.

  111. Bonjour,

    Le sevrage de ce type de molécule est effectivement difficile pour certaines personnes. En ce qui concerne les vertiges, écrit d’une façon vulgarisée, c’est votre cerveau qui vous protège d’une réalité trop violente en termes de perception. Autant il est facile de traiter des problèmes d’angoisses comme les vôtres, autant il est pénible et ingrat de traiter les vertiges correspondants.

    En effet, il y a moyen d’éliminer totalement les vertiges. Cela nécessite, en premier lieu, de traiter les problèmes d’angoisses ce qui a un impact sur la diminution puis la disparition des vertiges. Cependant, le décalage peut être important entre la baisse des angoisses et celle des vertiges. Ce qui rend le travail thérapeutique ingrat.

    Ainsi, il peut y avoir un délai de 8 à 15 jours entre la diminution des angoisses et celle des vertiges. Le tout est de le savoir. Le programme thérapeutique que j’ai conçu fonctionne dans les 2 cas (angoisses et vertiges) mais cela nécessite d’accepter le côté ingrat et “déporté” du traitement comportemental. Mais çà fonctionne.

    Si vous avez besoin de précisons quant à la méthode pour traiter vertiges et angoisses, n’hésitez pas à me solliciter.

  112. bonjour j ai eu mes premiers vertiges vers mes 20 ans j en ai 60 une vie de galère très angoisse et très nerveux de nature les différents médecins m ont dit que c était un état jamais un examen complémentaire 40 ans de tranxene paroxetine et bien d autres tous les jours je suis en retraite depuis peu et j ai decide un sevrage de la paroxetine ce medicament devrait être interdit tant le sevrage est difficile et ses effets secondaires néfastes confusion maux de tete etc…. je pense y arriver mais ca va être très difficile mon médecin me dit si cela ne va pas reprenez la dose normal quelquefois ca va bien 2 ou 3 h/jour je me dis que c est un vrai bonheur et que les gens qui vivent sans vertiges ont de la chance je pense que je finirai ma vie comme ca c est la vie si je pouvez avoir quelques conseils quand je marche j ai l impression d avoir bu alors que je ne boit jamais d alcool remerciements et salutations

  113. Fiona,

    Je vais prendre le temps de lire votre mail et vous adresse une réponse. Je pense effectivement qu’il y a un lien fort entre vos vertiges, votre anxiété et, partant, votre nervosité.

  114. Je vous es répondu par mail . Je vous laisse un autre commentaire vous pensez donc que le fait que ça me tangue sois la cause de mon anxiété puis de mes phobies ? Sachant que je suis aussi très nerveuse ! E me dit tout le temps que j’ai quelque chose de grave alors que sais sûrement psychologique merci d’avance

  115. Bonjour Fiona,

    Les vertiges, hors des problèmes avérés de troubles de l’oreille interne ou de maladie de Ménière, sont souvent la conséquences de problèmes d’angoisse ou d’anxiété. Les vertiges sont donc des symptômes d’un autre problème. Il est tout à fait possible d’éliminer les vertiges en travaillant sur le problème majeur qu’est l’angoisse et/ou l’anxiété.

    Il est certain que ce sentiment de flottement est odieux en plus de rajouter à l’angoisse ou l’anxiété. Je m’interroge donc sur ce que vous avez entrepris jusqu’à maintenant pour résoudre ce problème. Par ailleurs, pourriez-vous me préciser ce que vous pourriez craindre de pire si vous ne trouvez pas de solution à votre problème? Je vous serais reconnaissant de bien vouloir répondre à ces questions dans un commentaire ou par mail.

    A la lecture de celui-ci j’essaierai de vous orienter au mieux pour que vous retrouviez la tranquillité de l’esprit et votre équilibre tant physique que psychique.

  116. Bonjour ,voilà moi j’ai 25 ans et je souffre d’anxiete Et de phobies depuis que j’ai eu des vertiges dû apparement à mes cervicales j’en n’est eu aussi dehors dans les magasins Ça a engendré par la suite des phobies dû vertiges et des angoisses alors qu’il ya quelque mois de ça tout allais très bien ce qui me gêne c’est surtout que j’ai cete sensation de tanguer comme ci dans la tête ça fesais droite gauche mes tout doucement et j’ai l’impression d’être saoul et chouter je ne sais plus quoi faire …trop de question merci à vous

  117. Bonjour,
    Je souffre de sensations vertigineuses depuis 1 an et demi ca deviens invivable.
    Cela a commencé en voiture quelques semaines apres avoir arreter de fumer et appris un licenciement et depuis jen ai dans les magasins, au travail quand il y a des coups de bourre, au volant…enfin autant dire que cest presque permanent, hormis quand je suis posé au calme chez moi…je suis persuadé que cest du a de l’angoisse désormais apres avoir tout essayé!
    J’aimerai etre sur que votre méthode a reussi sur des cas similairs?
    Merci par avance

  118. Oui vraiment penible ces vertiges.moi ca m a pris en période de premenopause et accentué avant manger et après manger.je souffre beaucoup de ces vertiges et ça m entretient de la peur .je tourne en boucle et ressace toute la journée.je ne suis plus disponible pour mes enfants.trop replié sur mes sensations

  119. Bonjour,

    Merci pour votre témoignage. Bravo pour votre courage d’avoir accepté que le stress est la cause de votre problème. Effectivement, les anti dépresseurs ne sont pas une solution. Ils vont contenir vos symptômes mais le risque de devenir dépendant et de subir des effets secondaires pénibles est bien présent.

    En matière de solution, je vous invite à regarder cette vidéo: “Traitement du Stress – Une solution rapide et et simple“. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions. Prenez bien soin de vous.

  120. Bonsoir
    Merci pour cet article vraiment utile.
    Dans mon cas ça fait 2 ans que je souffre des vertiges, j’ai fait plein D’analyses tout va bien. Plusieurs médecins m’ont dit que psychologique, Ou c’est dû au stress. Mais je n étais pas du tout convaincu, j’avais L impression que j’ai quelque chose de grave.
    Je viens d’admettre que c’est dû au stress mais j’en veux Pas prendre des antidépresseurs comme le veut mon médecin. J’ai essayé l’hypose ca m’a un peu aidé mais je eu à nouveau des vertiges, c’est vraiment pénible comme sensation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top