Fatigue : L’une des causes de déprime voire de dépression

Parfois, il vous arrive de ressentir une fatigue intense voire fatigue extrême alors que, objectivement, il n’y pas de raison que vous soyez si fatigué(e). Vous n’êtes pas forcément sujet aux troubles du sommeil, insomnies ou angoisses nocturnes qui peuvent entraver la qualité et la quantité de sommeil. Et pourtant, à divers moments de nos vies, vous, comme moi, pouvons être victime de diverses formes de fatigue inexpliquées. Ou inexplicables. Ou les deux à la fois.

Il existe différentes formes de fatigue. Elles vous tombent dessus. Littéralement. Partant, elles diminuent votre capacité d’action. Tout vous devient pénible, difficile, lourd à porter. Vous luttez contre. Vous vous enjoignez de faire telle ou telle chose. Êtes en colère parce que vous avez le sentiment d’être vieux – ou vieille – avant l’âge. Mais rien n’y fait. : vous êtes fatigué(e), crevé(e), éreinté(e), vanné(e). épuisé(e). Voire, vous ressentez une légère déprime associée à cette fatigue, qui peut aussi s’accompagner d’un sentiment de n’avoir plus envie de rien. Mais, vous ne comprenez pas pourquoi, ce qui rend cet état de fatigue d’autant plus perturbant.

À travers cet article, je tente d’éclairer votre lanterne à propos des différentes formes de fatigue. Toute fatigue excessive s’apparente à une forme de déprime voire de dépression dont nous pouvons tous être victimes, et ce à différents moments de nos vies. Et sans que nous soyons en mesure faire des liens entre cet état et notre quotidien.

En plus de vous expliquer le pourquoi du comment de ces différentes formes de fatigue, je vous apporte des précisions quant aux traitements les plus adaptés. L’objectif ? Vous aider à retrouver votre dynamique d’une part, et que vous soyez à même d’éliminer le moindre symptôme de dépression d’autre part.

Les différents types de fatigue

Il existe différents types de fatigue. Elles sont classées en fonction de leurs symptômes, et de leurs périodicités. Et, enfin, de leurs durées.

La fatigue nerveuse

La fatigue nerveuse est une forme d’épuisement associé à une longue période de stress ou d’anxiété. Dans ce cas-là, les réveils matinaux sont difficiles. Les signes d’épuisement sont fréquents tout au long de la journée. Des problèmes de digestion, des nausées, des coliques, ou des problèmes de constipation, sont fréquemment constatés. Il n’est pas rare d’associer fatigue et nausée, sachant que tout le système digestif peut être impacté.

Les maux de tête sont un symptôme physique dominant de ce type de fatigue. L’épuisement nerveux  est causé par une carence en magnésium. C’est une substance indispensable pour la production de neurotransmetteurs. Ces mêmes neurotransmetteurs sont essentiels pour la communication entre les neurones. Comme leur nom l’indique, ils sont chargés d’assurer la transmission des différentes informations.

Cette carence entraîne une défaillance du système nerveux, laquelle se manifeste par un stress de l’anxiété ou de l’angoisse mais aussi des crise de panique. Et tout se traduit inévitablement par un épuisement nerveux important. A ce sujet, je vous invite à lire l’article suivant sur l’épuisement nerveux : « 8 signes qui indiquent que vous souffrez de tension nerveuse« .

fatigue chronique dépression

La fatigue physiologique

La fatigue psychologique est un type de fatigue qui est lié à un manque de ressources dans le corps. Cela survient dans les cas de manque de sommeil mais aussi lors de périodes rythmées par d’intenses activités sportives. Parmi les ressources manquantes, il y a les vitamines et les minéraux. Une mauvaise hygiène de sommeil est la base de cette forme d’épuisement.

L’excès d’utilisation des écrans (téléphone, télévision, jeux vidéo, etc.) est également l’une des raisons qui explique l’une de ces différentes formes de fatigue. La consommation d’excitants comme le café, le thé ou le soda après 16 h augmente le risque d’épuisement physiologique.

Les facteurs environnementaux liés à la fatigue

En tenant compte du facteur temps, 4 échelles de fatigue se dégagent :

  • Journée
  • Mois
  • Saison
  • Année

L’épuisement de la journée

L’épuisement de la journée est visible par une asthénie matinale, un manque d’énergie en fin de matinée ou en fin d’après-midi. C’est aussi accompagné de « coups de pompes » ponctuels.

Ce type d’épuisement est du à un mauvais étalonnage des dépenses énergétiques. La variation de la mélatonine, hormone régulatrice du système biologique et du rythme énergétique, y est associée.

La fatigue à l’échelle du mois

Cet épuisement se manifeste sur les plans physique mais aussi intellectuel et moral. Sans justification précise, la fatigue apparaît toutes les 3 à 4 semaines. Elle peut mener au burnout. C’est un dérèglement au niveau de la sécrétion de cortisol, hormone du stress, qui est à l’origine des symptômes physiques observés.


« COMMENT TRAITER FATIGUE ET DÉPRIME? »

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Fatigue et épuisement à l’échelle des saisons

Cette fatigue saisonnière est principalement liée aux différents changements de saisons. Vous ressentez cet épuisement en raison des changements que l’organisme doit effectuer pour s’adapter aux modifications climatiques. Ainsi, il provoque de la lassitude. Là encore, de l’anxiété et de l’inquiétude surviennent. Il entraîne une fluctuation dans la sécrétion de la sérotonine, l’hormone responsable du bonheur.

Pour cette raison, il n’est pas rare de ressentir un « coup de pompe » à la fin de l’hiver, notamment parce que le corps est en manque de vitamine D, substance vitale apportée par le soleil qu’il est possible de retrouver dans les aliments, mais en quantité réduite.

La personne qui éprouve une fatigue liée aux saisons se sent incapable de réagir aux événements désagréables de sa vie. Elle a d’énormes soucis à propos de l’avenir. L’anticipation est son quotidien.

La fatigue à l’échelle de l’année

À l’échelle de l’année, l’épuisement est total. Impossible de résister. Récupérer est un exercice long et difficile. Cela entraîne des troubles importants sur la nutrition. En plus d’être la cause de dérèglements thyroïdiens. De plus, de nombreuses personnes ont tendance à se donner davantage en fin d’année, qui représente pour elles la « dernière ligne droite ». Cela peut se traduire par plus d’heures travaillées en raison des fêtes, des objectifs à atteindre… Et par conséquent, cela aboutit à un mélange de fatigue, déprime, stress

Les femmes enceintes sont susceptibles de souffrir de fatigue en raison de l’accroissement des besoins de leur organisme. Il s’avère qu’une carence en fer en est le plus souvent la raison.

Il convient de préciser que l’épuisement reste subjectif et personnel. C’est un symptôme dominant chez les personnes qui souffrent d’une dépression majeure. Ils ont toutes les peines du mode à sortir de leur lit. Ils ne peuvent pas non plus se déplacer sans ressentir des problèmes physiques.

Si l’asthénie est prolongée sans raison évidente et sans signe particulier, la première raison à évoquer est une dépression. En pareille situation, il est nécessaire de consulter un coach comportemental ou d’utiliser un programme thérapeutique adapté en ligne pour retrouver le cours normal de sa vie.

fatigue solution approche comportementale

Quel est le traitement adapté en fonction de la forme de fatigue ressentie?

Beaucoup des personnes qui souffrent de fatigue pensent qu’il leur suffit de se reposer pour retrouver la forme. Ce n’est pas vrai. Surtout dans les cas d’une fatigue chronique. Dans ce cas précis, se reposer, faire du sport, avoir une bonne hygiène alimentaire, s’adonner à d’autres techniques de relaxation, faire des exercices de méditation et j’en passe : tout cela se révèle inefficace. La raison ? Ces différentes solutions vont certes vous apporter un regain d’énergie passager mais ne constituent pas une solution pérenne pour traiter votre grosse fatigue.

Il est nécessaire de bénéficier d’un coaching comportemental à l’aide d’un programme thérapeutique et comportemental en ligne. L’approche comportementale permet, en un laps de temps très court – moins de 2 mois -, de retrouver une vie normale. Cette thérapie n’utilise aucun médicament. Elle n’a donc aucun effet indésirable. Elle vous permet de reprendre des habitudes plus saines pour vous afin d’avoir plus d’énergie.

Cette thérapie est très efficace dans les cas où épuisement fatigue et dépression sont liés. Dans certains cas, ils sont aussi les prémisses d’une déprime, voire d’une dépression. Un tel programme permet de corriger l’ensemble des schémas cognitifs qui conduisent au gaspillage d’énergie. En effet, vous avez bien plus d’énergie que vous ne le pensez. Il vous suffit de savoir où la puiser et d’apprendre à la gérer, à l’économiser. Mais aussi et surtout, il est important de savoir la consacrer aux choses importantes.

Se débarrasser de la fatigue implique de faire des choix

L’approche comportementale vous permet de ne pas fatiguer votre esprit dans des interprétations qui n’ont pas de raison d’être. Vous n’êtes pas obligé d’être partout à la fois. Vous n’êtes pas non plus obligé de satisfaire toutes les personnes qui vous sollicitent. En tous cas, pas en même temps. Et encore moins de vous sentir coupable parce que vous avez du mal à n’en satisfaire qu’une seule.

Le programme thérapeutique en ligne que j’ai conçu pour vous, vous aide à identifier tous vos goulots d’étranglement. L’objectif est de vous amener à corriger vos perceptions erronées de la réalité. L’approche comportementale est le fruit de 3 écoles complémentaires. Elle fait d’autant plus ses preuves dans le temps qu’elle est validée par de multiples études scientifiques.

L’approche comportementale: Une solution pour traiter la fatigue

L’approche comportementale vous aide à vous affirmer, à exprimer vos limites. Elle s’adapte à votre situation comme à vous-même. Elle traite les situations qui vous épuisent par une modification progressive de vos comportements. Ces techniques de ré appropriation sont réalisées sur la foi d’un calendrier que vous établissez sans contrainte afin de vous aider à dompter ces coups de fatigue, mais aussi à les empêcher de survenir dans votre vie. Vous travaillez à connaître vos véritables forces et faiblesses afin d’orienter votre énergie dans les choses utiles.

L’objectif est de vous montrer la voie, de vous aider à progresser. La thérapie comportementale pour la fatigue a pour but de vous permettre de ré-exploiter toutes les capacités que vous possédez. Sans en avoir conscience. Cela vous permet de – progressivement et naturellement – faire face à toutes les situations qui vous épuisent.

Si vous avez des questions, ou un commentaire à exprimer à propos des différentes formes de fatigue, je vous invite à utiliser le formulaire ci-dessous.


« COMMENT NE PLUS AVOIR PEUR D’ÊTRE FATIGUÉ(E)? »

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »



Frédéric Arminot

Commentaires (2)
  1. Bonjour Traore,

    Je vous ai adressé un mail. Je vous y pose un certain nombre de questions. Grâce à vos réponses à venir, je pourrais vous proposer des solutions adaptées à votre cas.

  2. Traore dit :

    J’ai envie souvent de me raser et ensuite ma tête comme si qu’elle chose se passe à l’interieur avec toutes les douleurs parfois dans mon corps . Suis enseignant il ya des années j’avais senti une amelioration mais A present j’en suis inquiet. Mon epaule gauche est l’epicenttre de la douleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut