Manque d’appétit: Comment retrouver l’envie de manger?

Ce n’est pas parce qu’à diverses reprises il peut vous arriver de ne pas avoir envie de vous alimenter que vous souffrez de troubles alimentaires. Pour autant, un manque d’appétit, qu’il soit ponctuel ou récurrent, peut être le symptôme d’un problème caché.

On entend par « problème caché » l’expression somatique – physique – d’un problème psychique. Ou l’expression comportemental d’un autre problème. Ou encore, la partie visible d’un problème qui cache le vrai problème. En fait, c’est un peu comme les icebergs. Il y a ce que l’on voit, et la réalité cachée, sous l’eau, laquelle est, généralement, bien supérieure en taille – gravité – à ce qui est visible.

Ainsi, je pense à une phobie alimentaire comme la néophobie, ou à un symptôme dépressif lequel affecte durablement l’envie de manger et, par conséquence, la perte d’appétit..

Un manque d’appétit peut donc revêtir un caractère symptomatique voire pathologique. Il est donc important de déterminer ce que pourraient être les causes d’un manque d’appétit. Partant, de préciser si vous souffrez de ce manque d’appétit, et ce qu’il est possible de faire pour le résoudre. Je vous rappelle que nous alimenter est la condition prière notre survie…

dans cet article, nous verrons que le manque d’appétit peut être le symptôme d’une dépression, d’une anxiété, ou d’un stress. Il ne s’agira donc pas de traiter la conséquence du manque d’appétit, mais bien plus d’identifier le mécanisme qui facilite ce manque d’appétit.

En effet, puisque le manque d’appétit est une conséquence, c’est donc le problème sous-jacent. Vous aurez donc à traiter le vrai problème, caché celui là. Et pour arriver à débusquer ce problème, rien de telle que la contextualisation, l’outil par excellence de l’approche comportementale.

C’est à l’aide de ce moyen d’investigation, d’analyse et de compréhension de votre système comportemental, qu’il sera facile de créer une stratégie de résolution qui pendra fort peu de temps, et résoudra votre problème rapidement.

Les causes du manque d’appétit

L’appétit consiste en, je cite: « le désir de manger ». Le manque d’appétit est un trouble alimentaire assez fréquent. C’est un désir contraire à l’envie de manger. Il se caractérise par l’absence ou le déficit de signaux adressés au centre de la satiété, situé au niveau du cerveau.

Manque d'appétit: retrouver l'envie de manger

Lorsque le taux de glucose chute dans le sang, ou lorsque la production de chaleur par le corps diminue, des messages chimiques sont envoyés à un système complexe de récepteurs qui régule l’envie de manger au niveau du cerveau.

Une personne manque d’appétit lorsque son système de récepteurs qui régule la sensation de satiété ne fonctionne pas bien.

Ce trouble est bénin lorsqu’il ne s’inscrit pas dans la durée. Essayons maintenant d’en savoir un peu plus sur ses causes lesquelles sont  multiples.

Le manque d’appétit peut être dû à de mauvaises habitudes alimentaires comme: le grignotage, la consommation de boissons caféinées, l’ingestion de boissons ou d’aliments excessivement riches en sucres, ou encore la mastication constante de chewing-gum, lesquels stimulent le centre de la satiété.

Il faut également rechercher les raisons d’une perte d’envie de manger au niveau psychologique. Le stress, l’anxiété, la dépression et l’anorexie mentale peuvent inhiber l’envie de se nourrir.

La perte de plaisir

La perte de plaisir générale due à une dépression peut, par exemple, entraîner le manque d’appétit. Les adolescents souffrent souvent de la forme la plus grave de la perte de l’envie de manger qui est l’anorexie mentale. Cette maladie est aussi l’expression d’un besoin pathologique de contrôler.

Parfois, certaines maladies sont à l’origine du manque d’appétit. En effet, l’organisme, qui lutte contre une maladie, préfère utiliser l’énergie disponible pour la combattre. Dans ce cas, il n’y a pas d’énergie à consacrer pour la digestion, et c’est la raison pour laquelle le manque d’appétit fait suite à certaines maladies.

Ne pas avoir faim peut être le symptôme d'un état dépressif

Voici quelques maladies responsables de la perte d’envie de manger:

  • Cancer
  • Infections
  • Diabète
  • Maladies digestives (maladie de Crohn, occlusion intestinale, appendicite, etc)

Le tube digestif va donner des ordres pour éviter l’alimentation dans le cas de ces maladies, car il n’est pas prêt à recevoir des aliments.

  • Pathologies atteignant le goût et l’odorat comme les lésions de la bouche par exemple ou la sinusite. Les odeurs désagréables aussi peuvent couper l’envie de manger
  • Maladie aiguë entraînant de la fièvre
  • Alcoolisme – Toxicomanie

Certains médicaments ont aussi comme effets secondaires une réduction de l’envie de s’alimenter. Comme les causes, les conséquences du manque d’appétit sur l’organisme sont nombreuses. Essayons d’en parcourir quelques-unes.

Les conséquences sur votre vie

  • Amaigrissement dû à la sous-alimentation (le corps puisse dans ses réserves pour s’entretenir)
  • Affaiblissement du corps (l’organisme manque d’énergie pour fonctionner normalement)
  • Fatigue
  • Carences en vitamines et en minéraux
  • Réduction des capacités de défense de l’organisme (le corps est plus vulnérable, et est plus exposé, aux infections)

Astuces pour en finir avec le manque d’appétit

Astuces pour traiter la perte d'appétit

Voici quelques astuces très simples pour en finir avec le manque d’appétit:

1 – Essayez les légumes verts amers

Ce sont par exemple le cresson, la roquette, le radicchio (chicorée), le chou, le chou frisé, l’endive, la scarole, le mizuna, l’oseille, le pissenlit, la moutarde rouge ou verte.

Ces légumes activent le désir d’appétence par leur action positive sur la vésicule biliaire.

2 – Retournez à la source et buvez de l’eau

Il faut boire au moins 8 verres d’eau par jour, même si vous n’avez pas soif. L’eau est un appui efficace en ce qui concerne la régulation des besoins alimentaires.

3 – Tentez de nouvelles épices

Pour retrouver l’envie de manger, vous pouvez essayer de cuisiner avec des épices comme le gingembre, la cannelle, le poivre de Cayenne. Les épices stimulent l’estomac, et améliorent la digestion des aliments.

Certaines plantes comme le fenouil ou le carvi jouent le même rôle stimulateur sur l’envie de manger. La menthe poivrée rafraîchit le palais, et ravive le désir de s’alimenter.

Il existe aussi plusieurs recettes, à fabriquer soi-même, avec ces plantes et épices. Elles se prêtent également à plusieurs utilisations et valorisations, directement en cuisine, en infusion, etc. N’hésitez pas à chercher en ce sens.

4 – Pensez à votre plat préféré

Pour raviver l’envie de manger, vous pouvez reprendre une recette de votre enfance que vous aimiez. Pensez à votre plat, ou à votre dessert préféré. Ils vous redonneront du plaisir et l’envie de manger. Vous vous sentirez peut être mieux après avoir mangé ce qui vous procure du plaisir. N’oubliez pas que l’alimentation a une dimension érotique, et demeure un fort liant social.

Vous pouvez aussi opter pour des plats plus colorés, ou tout simplement soigner le dressage de vos plats. Cela vous donnera plus l’envie de les manger.

5 – Dites non au stress

Faites attention à votre état d’esprit. A votre état mental. Soyez vigilant quant à votre équilibre psychique. Évitez le stress ou, mieux, traiter le stress si vous pouvez estimer être victime.

N’hésitez pas non plus à demander l’aide d’un professionnel(le) pour soigner l’angoisse, résoudre vos soucis (vaincre une dépression), ou diminuer les contraintes (voir le chapitre « La solution comportementale » ci-dessous).

Tous les facteurs qui viennent d’être énumérés peuvent être responsables de votre manque d’appétit. Avec le temps, et une prise en charge adaptée, vous vous sentirez mieux. De fait, vous aurez de nouveau envie de manger.

Pour résoudre ce manque d’appétit, n’hésitez pas à discuter de ce que vous vivez, ou de ce que vous ressentez, avec votre entourage (amis, famille, conjoint). Cela peut vous soulager, et vous aider à retrouver l’envie de manger.

6 – Faites de la marche

Il est essentiel de conserver une bonne hygiène de vie. Une activité sportive, ou tout simplement de la marche à pied, peut résoudre votre problème.

Voilà… Vous venez de découvrir quelques astuces simples pour traiter de manière simple un manque d’appétit. Cependant, si le problème persiste, au bout de deux semaines, n’hésitez pas à consulter un spécialiste de l’approche comportementale.

Manque d’appétit: La solution comportementale

Pour vous aider à régler votre problème de manque d’appétit avec l’approche comportementale, je vous propose, avec votre aide, d’étudier et d’analyser les situations qui pourraient justifier ce manque d’appétit, ou les raisons psychiques, psychologiques, ou émotionnelles qui le justifient.

Je vous rappelle que ce trouble alimentaire est souvent le symptôme d’une maladie ou d’un trouble psychologique. Ainsi, les personnes dépressives peuvent perdre le goût de la vie, et ne plus avoir envie de manger.

L’objectif de la thérapie comportementale consiste à vous aider à modifier votre manière d’être et d’agir. En découvrant une nouvelle relation à vous même, au plaisir par exemple, vous découvrirez comment réduire, puis détruire, des comportements qui alimentent votre problème (c’est le cas de le dire…).

Cette approche se base sur des faits (contextualisation) qui, à la faveur de leur traitement, facilitent des déblocages comportementaux.

C’est la raison pour laquelle je me permets de vous suggérer d’utiliser le programme thérapeutique en ligne que j’ai conçu. C’est en traitant un trouble dépressif que vous ne souffrirez plus de votre manque d’appétit. Ce même programme qui vous aidera de la même façon, si vous souffrez d’une pathologie autre que la dépression.

Comme, par exemple, une phobie alimentaire.

Ne pas avoir d'appétit peut être le symptôme d'un état dépressif. Alors, comment faire?

Manque d’appétit: Quelles sont les 8 formes de phobie alimentaire?

Si manger, s’alimenter, est naturel, il y a des personnes pour lesquelles c’est un problème. Un problème au point que cela devienne une phobie alimentaire.

Au-delà des dispositions communément prises pour manger sain et équilibré, ces personnes exercent un contrôle pathologique dans le choix de la composition de leurs repas, comme dans leur mode d’alimentation.

Certains signes ou symptômes indiquent une phobie alimentaire.

Les 4 signes qui révèlent une phobie alimentaire

Il est possible que vous souffriez d’une phobie alimentaire. Votre objectif de perdre du poids, ou de manger équilibré, s’est peut-être transformé en une peur irrationnelle d’attraper une infection alimentaire. Ou de prendre des graisses à cause du contenu de votre assiette. Voici 4 signes qui devraient vous mettre la puce à l’oreille.

Culpabiliser au sujet de vos choix alimentaires

Il arrive à tout le monde de se sentir coupable après avoir mangé une barre de chocolat au dessert. Ou après avoir pris un peu trop de viande. Cette culpabilité, ponctuelle, est bien compréhensible. Surtout si l’on se réfère aux normes diététiques dont on nous rebat les oreilles (j’avais pas envie de m’en empêcher…).

Mais, si vous en arrivez à culpabiliser au point où vous vous flagellez pour le moindre écart, la moindre bouchée de trop, ou le moindre ingrédient supplémentaire, vous souffrez d’une peur irrationnelle à propos de la nourriture. Peut-être est-ce de la phobie alimentaire?

C’est très bien de surveiller son alimentation pour avoir une santé équilibrée. Mais cela vous fait également du bien de vous en écarter quelques fois pour. Justement, pour revenir à votre point d’équilibre.

En effet, un équilibre, précaire par définition, ne peut s’envisager qu’à compter du moment où ce même équilibre est rompu. En plus ou en moins. Il faut savoir sortir de ses propres limites. Instaurer un seuil de tolérance en plus ou en moins, pour retrouver son équilibre. C’est comme le stress. Trop ou pas assez, les risques sont les mêmes. Être trop à cheval sur son équilibre confine, parfois, à un comportement psychorigide. Suivez mon regard…

Phobie alimentaire: Courbe de tolérance

Phobie alimentaire – Courbe de tolérance

Être contrôlé(e) par la nourriture

Quand l’heure du déjeuner ou du dîner approche, il est tout à fait normal de penser à ce qu’on va manger. Mais quand cela devient une obsession au point que, parfois 24H à l’avance, vous vous demandez ce que vous allez manger au déjeuner ou au dîner, c’est le signe – éventuel – que vous êtes obsédé(e) par le contenu de votre assiette.

Si vous en êtes arrivé(e) à un point où vous ne pouvez plus sortir avec vos ami(e)s parce que vous ne pouvez pas manger ce qu’ils/elles mangent, c’est également le signe que vous avez développé une phobie alimentaire. L’idéal est donc de consulter un spécialiste au plus vite.

Critiquer l’alimentation des autres

Cela semble anodin, mais c’est un signe qui révèle un mal-être profond. Chaque personne a sa forme d’alimentation. Tout le monde ne peut pas – ou ne veut pas – veiller à manger sain et équilibré comme vous. Si vous vous surprenez à critiquer ce que vos ami(e)s mangent au cours d’un repas, cela signifie que vous vous sentez supérieur(e) ou différent(e) du fait de vos choix. Vous êtes devenu(e) phobique par rapport à la nourriture.

Avoir des comportements dépressifs

Cela n’est pas toujours évident pour certaines personnes, mais les troubles alimentaires vont de pair avec les comportements dépressifs. Si vous êtes constamment triste, abattu(e) et anxieux/anxieuse, vous devriez consulter un spécialiste le plus tôt possible.

Vous essayez de combler un vide affectif à partir de votre alimentation. Mais vous savez que cela ne suffit pas. Vous avez conscience que cela est vain. Une fois « rempli(e) », vous serez « vide », et il vous faut reprendre votre comportement obsessionnel aussi souvent que nécessaire pour vous apaiser.

Dès lors, il convient donc que vous sachiez de quoi il retrouve en matière de phobie alimentaire. Et ce que sont les divers phobies alimentaires.

Définition et compréhension de la phobie alimentaire

Manque d’appétit: Les 8 formes de phobie alimentaire

Voici 8 formes de phobies spécifiquement liées à l’alimentation:

La dépnophobie

La dépnophobie est la peur de manger devant les autres. Il est impossible pour les personnes souffrant de ce trouble de participer à des repas en tête à tête, ou d’avoir une conversation tout en mangeant.

La néophobie

La néophobie est la peur de manger des aliments inconnus. Cette phobie alimentaire touche principalement les enfants.

La créatophobie

La créatophobie est une peur irrationnelle de consommer de la viande. Parfois, la créatophobie se manifeste par une quasi attaque de panique en s’approchant d’une boucherie.

La mycophobia

La mycophobia est la peur de manger des champignons.

La lachanophobie

La lachanophobie est la peur de manger des légumes. La personne qui souffre de lachanophobie peut être victime d’une crise de panique à la simple vue d’un oignon, d’une tomate, d’une carotte, d’un chou-fleur, etc.

L’ithyophobie

L’ithyophobie est la peur du poisson. Les personnes qui souffrent d’ithyophobie ont des tremblements, des palpitations, ou des crises d’angoisse à la simple vue d’un poisson.

La phagophobie

La photophobie est la peur de s’étouffer en avalant un aliment. Les personnes qui en souffrent préfèrent ne pas consommer des aliments solides.

La méthyphobie

La méthyphobie est la peur de consommer la moindre boisson alcoolisée.

Manque d’appétit: Comment retrouver l’envie de manger?

Quand manger devient un véritable supplice, il est fortement recommandé de demander de l’aide à un(e) thérapeute. Et, d’une façon générale, celle d’un(e) spécialiste de la thérapie comportementale. Pourquoi la thérapie comportementale? Tout simplement parce que cela est beaucoup plus rapide que les approches classiques!

La thérapie comportementale est une approche thérapeutique qui a vu le jour dans les années 60. Ses processus thérapeutiques ont été fortement améliorés par les travaux de plusieurs écoles complémentaires.

Son efficacité a été scientifiquement prouvée par des études menées par des cabinets indépendants. Enfin, la thérapie comportementale est sans effets secondaires, et dure de 6 à 8 semaines maximum.

Manque d’appétit: Comment traiter une phobie alimentaire?

Dans le cadre du traitement comportemental de la phobie alimentaire, le thérapeute aide le patient à:

  • Identifier ses pensées dysfonctionnelles à propos de la nourriture:
    Le plus souvent, une personne souffre de phobie alimentaire parce qu’elle a, de façon répétée, intégré des règles diététiques spécifiques au point qu’elle est persuadée que tout dépend de cette façon d’être et de faire. A la faveur de consultations thérapeutiques, le/la patient(e) prendra acte qu’elle a perdu la maitrise de ses comportements alimentaires (entre autre…).
  • Corriger l’aspect cognitif:
    Il s’agit plus d’un travail, d’une intervention thérapeutique, dite de « recadrage ». Le thérapeute comportemental aide son patient à accepter que manger une barre de chocolat une fois – de façon spontanée – ne lui fait pas reprendre tous les kilos qu’il ou elle a réussi à éliminer au cours des semaines précédentes. Partant, qu’il, ou elle, ne perd pas le contrôle de ses comportements alimentaires. Le thérapeute aide son patient à accepter qu’une bonne alimentation n’est pas celle construite selon des règles strictes, mais plutôt celle qui est équilibrée.
  • Adopter de nouveaux comportements:
    En l’espèce, il s’agit d’exercices comportementaux qui vous aident à cesser de réagir face aux aliments qui posent problème. Et qui sont donc sources d’anxiété et d’angoisse. Par exemple, dans le cas d’une lachanophobie, il s’agit d’aider le patient à progressivement accepter la présence de légumes anxiogènes jusqu’à accepter non seulement leur présence mais aussi leur consommation.

Le coaching comportemental, ou la thérapie comportementale permet également de traiter des problèmes de boulimie ou d’anorexie.

Si vous ressentez de l’angoisse ou de l’anxiété en lien avec une phobie alimentaire, je vous engage vivement à cliquer sur l’image ci-dessous de sorte à prendre connaissance du programme de coaching en ligne que j’ai conçu.

Trouble alimentaire phobique: Une solution simple et efficace


A l’aide du formulaire en-dessous du présent article, n’hésitez pas à partager votre expérience, ou à exprimer un commentaire, au sujet du manque d’appétit, d’une perte d’appétit ou encore d’une phobie alimentaire.


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Comment retrouver l'appétit (envie de manger) grâce au Programme ARtUSSpécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de coaching comportemental en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.



Frédéric Arminot

Frédéric Arminot, Coach comportemental

Frédéric Arminot, Coach comportemental

Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis près de 30 ans en qualité de comportementaliste. Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de coaching comportemental en ligne: Le Programme ARtUS. Cette méthode progressive de coaching résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Commentaires (66)
  1. Bonjour Christelle,

    Je suis navré d’apprendre que vous êtes victime de ces problèmes.

    Je viens de vous envoyer un e-mail afin de voir cela ensemble.

  2. Desjardin dit :

    Bonjour je m’appelles christelle j’ai 45 ans suis anorexique et depression mental mal être et suis bouffé par le stress depuis 6ans et j’ai des problèmes de dent que j’ai perdus elle sont devenus toute noir et j’ai perdus énormément de poids je n’arrive plus à m’alimenter la nourriture me dégoute commend remédier à tout sa mercie

  3. Bonjour Pascale,

    Je vous envoie un mail afin de correspondre de façon plus privée.

    Frédéric Arminot

  4. Pascale dit :

    Bonjour,
    Je n’ai plus de goût à rien depuis une séparation douloureuse il y a plusieurs mois,j’ai perdu plus de 10 kg, je ne pèse plus que 46 kg pour 166 cm, je n’ai plus du tout d’appétit et il m’arrive de rester 2 ou 3 jours sans manger. Je suis fatiguée et aucune envie de rien.

  5. Bonjour Catherine,

    Je suis navré d’apprendre que vous êtes victime de ces problèmes.

    Je viens de vous envoyer un e-mail afin de voir cela ensemble.

    Frédéric Arminot

  6. CATHERINE dit :

    Bonsoir,
    Il y a 1 an,j’ai ete traitee pour un cancer (chimio,radiotherapie)qui est guéri,mais j’ai perdu l’odorat et je n’ai plus de salive Depuis,je ne mange plus et n’ai aucun appétit…je suis nourrie par sonde gastrique mais elle me pose beaucoup de problèmes (douleurs quasi permanentes) Je pense que mon corps la rejette inconsciemment.Tous les professionnels de santé que j’ai consultés sont démunis car je n’avale que de l’eau
    AURIEZ VOUS UNE SOLUTION ?
    Je vous remercie

  7. Bonjour Marianne,

    Je suis navré d’apprendre que vous êtes victime de ces problèmes.

    Je vous envoie un mail pour discuter de votre cas en privé.

    Frédéric

  8. Binder dit :

    Cela fait 1 ans, suite à de tristes nouvelles que j’ai perdu 5 kilos et que depuis, manger deviens un réel soucis.

    J’ai faim mais je pourrais ne pas manger. Je n’ai pas d’appétit ou de réel plaisir. Je ne mange pas suffisamment. Je suis vite rassasié

  9. Bonjour Mary,
    Merci pour votre message.
    Je viens de vous envoyer un e-mail afin de correspondre de façon plus privée.
    Je suis de tout cœur avec vous.
    Frédéric Arminot

  10. Mary dit :

    Bonsoir

    Perte de appétit depuis presque un an. Gastroscopie ras le clapet déplace et légère gastrite. Prise de sang ras. Mais pas de sensation de faim et des nausées

  11. Bonjour,
    Merci pour votre message.
    Je viens de vous envoyer un e-mail afin de correspondre de façon plus privée.
    Je suis de tout cœur avec elle.
    Frédéric Arminot

  12. Bessy.B dit :

    Bonjour, ma maman est hospitalisé (pour une tumeur au cerveau mais nous attendons d’autres résultats qui définiront quelle genre de tumeur c’est exactement, avant de lui en parler en attendant les médecins nous ont dis de lui dire qu’ils chercher encore pourquoi elle était si épuisée au cas où elle nous demandait) le problème c’est qu’elle refuse de manger on la force mais elle ne veux pas manger plus de 4 cuillère par repas, rien ne lui fait envie, elle dis qu’elle n’ai pas angoissée, car elle ne se rend pas compte de la gravité de son problème mais comment la faire manger pour qu’elle reprenne des forces ? Il faut aussi savoir qu’elle ne peut plus marcher tellement qu’elle est affaiblie, ni parler elle dis seulement quelque petit mot et ne fait que dormir…

  13. Bonjour Lisa,
    Merci pour votre message.
    Je viens de vous envoyer un e-mail afin de correspondre de façon plus privée.
    Je suis de tout cœur avec vous.
    Frédéric Arminot

  14. Lisa dit :

    Bonjour, je suis à la recherche de réponses concernant les troubles alimentaires de mon mari. Nous cherchons désespérément des réponses car mon mari ne ressent pas la faim et ça depuis des années il mange pour s’alimenter mais il peut passer une journée sans manger et sans ne jamais ressentir la faim. Il va manger quelques bouchées et se sentir rassasié immédiatement. Il fait 1m90 et ne pèse que 74kg ce qui peut même devenir complexant pour lui. Nous ne savons pas vers quel professionnel nous tourner, si vous pouvez nous apporter des réponses. Merci d’avance

  15. Bonjour Ikram,
    Merci pour votre message.
    Je viens de vous envoyer un e-mail afin de correspondre de façon plus privée.
    Je suis de tout cœur avec vous.
    Frédéric Arminot

  16. Ikram dit :

    Bonjour
    Jai du mal à manger je peut rester presque 3 jours s’en manger, je pence beaucoup et je fait maintenant de puis 1 ans dés crise d’angoisse jusqu’à à finir à l’hôpital il m’on prescrit dexanaxc mes j’en les est jamais prise car j’en pence avec ce médisent pesa peut enpirer j’ai un bébé de 17 mois et c’est vraiment difficile j’arrive plus j’ai plus de force j’ai perdu énormément de point je fait 40 kilos j’ai 30 ans et je mesure 1,55. Je ne sais plus quoi faire dès que j’ai envie démanger sans sa me dégoûte je sais plus quoi faire vraiment aider moi.

  17. Bonjour Marie,
    Merci pour votre message.
    Je suis navré d’apprendre que vous êtes victime de ce problème.
    Je vous envoie un mail en privé.
    Bien à vous,

  18. Marie dit :

    Bonjour,
    J’ai commencée a perdre l’appétit en février 2021 a la suite d’une rupture. Depuis, Je ne ressens pas le besoin de manger et j’ai développée des mal de ventres intenses un peu comme si j’avais faim mais lorsque je mangeais cela empirait encore plus. Je mange un seul repas par jour et il m’arrive de rester plusieurs jours sans manger. Dois je m’inquiéter ? Comment retrouver l’appétit ?

  19. Bonjour Stacy,
    Je suis désolé d’apprendre que vous souffriez ainsi.
    Je vous ai envoyé un email pour discuter de votre cas en privé.
    Je suis de tout cœur avec vous.
    Frédéric

  20. Stacy dit :

    Bonjour,
    Je rédige ce commentaire car cela fait quelques jours que mon rapport à la nourriture est très fragile.
    J’ai vécu une déception amoureuse très difficile. J’ai été rabaissée sur mon physique et mon mental.
    Il m’a fait comprendre que je ne plaisais pas, que je n’étais pas à la hauteur et qu’il m’a juste utilisée pour retrouver une ex qu’il dit « bien mieux » que moi.
    Suite à cela, même lorsque je voulais m’alimenter, je n’y arrivais pas, penser à manger me donnait la nausée.
    J’ai perdu ma joie de vivre, ma motivation et je souffre beaucoup de mon anxiété.
    Actuellement, je mange au moins 1 fois par jour mais je ne cache pas que cela reste encore difficile pour moi
    Je suis une grande anxieuse depuis plusieurs années, notamment à cause des études, mais mon rapport à la nourriture n’avait jamais été aussi compliqué car on ne m’avait jamais rabaissée de la sorte.
    J’aimerais de l’aide pour surmonter cela, ne plus me laisser abattre par ce que j’ai vécu et profiter pleinement et sereinement de ma vie
    Je vous remercie et vous souhaite une bonne journée

  21. Bonjour Myriam,
    Je vous enverrai un e-mail afin de correspondre de façon plus privée.
    Je suis de tout cœur avec vous.
    Frédéric.

  22. Myriam dit :

    Bonjour je viens de changer de pays à Casablanca pour mes études avant hier et je sens des symptômes dépressifs arrivaient comme ce que j’ai déjà pu vivre auparavant. Cela faut qu’un jour que je suis arrivé au Maroc et je n’ai plus l’envie de manger même si j’ai faim. Hier par exemple je n’ai mangé ni le matin ni l’après midi et le soir j’ai tout revomie ce que j’avais mangé le soir
    C’est compliqué et épuisant

  23. Bonsoir Bilal,

    Merci pour votre message.

    Je suis navré d’apprendre que vous êtes victime de ce problème.

    Je vous envoie un mail en privé.

    Bien à vous,

  24. Bilal dit :

    Bonjour,

    Cela fait maintenant au moins 3 ans que j’ai du mal à manger. J’ai déjà fait plein de tests tels que prises de sang, gastroscopie etc tout paraît normal. J’ai une sensation de blocage anormale qui m’empêche d’avaler. Je ralentit jusqu’à carrément devoir me forcer pour finir mon assiette alors que c’est une petite portion… Le pire c’est que si je me force un peu il m’arrive parfois envie de vomir…

    Je ne sais pas du tout à quoi c’est du, je n’arrive même pas à décrire parfaitement ce que je ressens. J’étais une personne qui ne grignotait jamais mais qui mangeait très bien lors des repas. Maintenant c’est devenu un calvaire…

  25. Bonjour Mohamed,

    Merci pour votre commentaire.

    Je vous envoie un mail pour en discuter davantage.

    Belle journée, Frédéric

  26. Mohamed dit :

    Bonjour
    Je n’ai plus d’appétit depuis une semaine environ à cause d’un début d’une dépression que je ressens arriver, j’ai déjà eu ce problème par le passé et ça a duré environ six mois pendant lesquels j’avais perdu mon appétit et bcp de poids. J’ai besoin d’un conseil pour reprendre ma vie en main avant qu’il ne soit trop tard.
    Merci

  27. Bonsoir,

    Je suis désolé d’apprendre que vous soyez victime de problème.

    Je vous envoie un mail.

    Bien à vous,

  28. Myly dit :

    Bonjour,

    Je n’ai jamais d’appétit cela fait environ 10 ans que je souffre de ça, on m’a dit que je n’arrivais pas à gérer mes émotions, je souffre de cette situation… j’aimerais que cela change

  29. Bonjour Salma,

    Je viens de vous adresser un mail pour essayer de mieux comprendre votre problème de manque d’appétit et, ce faisant, vous aider à lui trouver une solution.

  30. salma dit :

    bonjour j ai un problème de manque d’appétit et mon poids ne fait qu’a baisser même si je fait des efforts j’ai 20ans et je pèse 38kg et en plus de ca j ai pas faim et quand j ai faim j’arrive pas a manger c’est comme si mon corp refuse la nourriture et je me sens pas bien en fait ca me fatigue parce que j’essaye mais sans résultat même je suis parti chez le médecin et il m’a donner des pilules pour l’appétit qui ont rien changer

  31. Bonjour Abdelkrim,

    Je viens de vous adresser un mail car j’ai besoin de précisions au sujet de votre problème, ce qui m’aidera à vous aider à trouver une solution.

  32. Abdelkrim dit :

    A chaque stress ou angoisse je perd mon appétit. Aidez moi quoi faire

  33. Bonjour Justine

    Je suis désolé d’apprendre que vous souffriez ainsi.

    Je vous ai envoyé un email pour discuter de votre cas en privé.

    Je suis de tout cœur avec vous.

    Frédéric

  34. Juju dit :

    Bonjour
    J’ai toujours été une grande anxieuse et j’ai d’ailleurs été traitée pour des tocs et une phobie de la maladie, phobie sociale…aujourd’hui ça va mieux sauf dans les relations amoureuses. Dès que je rencontre quelqu’un je passe mes journées à angoisser je n’ai plus aucun appétit, des nausées, des douleurs à l’estomac et au ventre. Lors des rdv amoureux je ne peux rien avaler par manque d’appétit et la peur de vomir. En effet, plus la personne me plaît, plus j’ai de fortes émotions pour lui, plus les nausées sont grandes…j’ai d’ailleurs vomis le lendemain d’un rdv qui s’était très bien passé. Cela augmente ma peur de vomir devant la personne…je me force a manger mais je perd du poids…cela m’angoisse car j’ai peur de ne plus plaire étant donné que je ne suis pas très épaisse de base…comment arrêter cela ? J’aimerais juste ne plus avoir ces nausees, ces vomissements et pouvoir arriver à manger…pk je ressens cela quand je fréquente un homme ? C’est tellement insupportable que cela me pousse à stopper mes relations

  35. Bonjour,

    En réponse à votre question, le programme n’est pas adapté au traitement de l’anorexie mentale.

    Pour aider votre fille, je vous invite à consulter cette association spécialisée dans le traitement de ce type de trouble: Traitement de l’anorexie mentale

  36. Mich dit :

    Bonjour
    Ma fille souffre d’anorexie mais veut s’en sortir, votre methode peut elle marcher pour l’anorexie mentale?
    Cordialement

  37. Bonjour Émilie,

    Je vous ai adressé un mail pour vous expliquer comment ne plus être angoissée, tant au sujet de votre maman qu’à celui de vos troubles alimentaires.

    Dans ce message, je vous explique comment vaincre ce problème et retrouver une alimentation conforme à vos besoin.

    Je vous souhaite un agréable WE. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

  38. Emilie dit :

    Bonjour

    J’ai perdu l’appétit suite à un stress, angoisse, peur de perdre ma maman.
    J’aimerai surmonter cette peur.
    Je ne suis pas bien épaisse 55kg pour 1m70.
    Pouvez-vous m’aider?

    Merci

  39. Bonsoir Nancy,

    Vraisemblablement, pour ce que j’en comprends, vous anticipez et, par conséquent, vous somatisez (problème physique expression d’un trouble psychique).

    Alors que nous savons qu’aucune analyse médicale n’a décelé quoi que ce soit qui explique votre problème, vos peurs vous jouent des tours au point d’en perdre l’appétit. Ce qui accroit une autre peur. Celle de tomber malade. Ce qui vous rend plus vulnérable. A plus forte raison en ces temps de pandémie (Coronavirus).

    Ce manque d’appétit semble alors plutôt caractériser une angoisse voire une anxiété qu’il est facile de résoudre. Ce trouble alimentaire est donc un symptôme d’anxiété.

    Je vais vous adresser un mail en ce sens. Dans l’intervalle, prenez bien soin de vous.

  40. Nancy dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous écrire car je manque d’appétit depuis près de 2 semaines. Nous sommes dans une période très compliquée et je me suis rendue compte que tout commence à m stresser.
    Cela a commencé par des douleurs thoraciques, les examens sanguins et cliniques n’ont rien montré mais je manque cruellement d’appétit et de joie de vivre.
    J’aimerais retrouver mon appétit parce que ça n’affaiblit . Tout ce que je peux mettre dans ma bouche c des compotes ou des fruits.
    Ca m’inquiète car ce n’est pas le moment de tomber malade.
    Merci de me donner des conseils.

  41. Bonjour Noeline,

    Sur la foi de ce que vous m’écrivez, et comme vous le confirmez, votre problème est le symptôme d’un autre problème. Sans aucun doute, un trouble anxieux. La difficulté est que vous passez votre temps à faire le « yo-yo » avec « problème/plus de problème ». Ce qui est un leurre car c’est sans doute sur la foi de vos émotions et de vos projections émotionnelles que le problème apparait ou disparait.

    Comme vous l’écrivez, ce ne sont pas les médicaments qui vont vous aider à vaincre cette peur de perdre l’odorat. Et encore moins de traiter ce qui semble, globalement, est un symptôme de troubles anxio-dépressifs. Au mieux, ces médicaments vont-ils vous permettre de contenir les symptômes mais ils ne vont pas résoudre les problèmes de fond.

    Je vais vous envoyer un mail pour vous expliquer comment faire pour en finir avec ce symptôme et retrouver confiance.

    Belle journée à vous.

  42. Noeline dit :

    bonjour, voilà, j’ai une phobie terrible depuis plusieurs années, celle de perdre le gout et l’odorat, car cela m’est déjà arrivé épisodiquement, durant un ou deux jours et par chance cela revenait. Avec ce virus actuel , la perte de gout et d’odorat est un symptôme du virus ; je respecte à la lettre le confinement et il y a trois jours en buvant mon café, aucune saveur, aucun goût, une terreur absolue m’envahit, durant toute la journée je tente de sentir les épices, le parfum, curieusement j’ai l’odorat, mais pas le goût, par peur je ne m’alimente presque plus sauf le soir, car plus détendue et là par chance le gout revient, mais le matin aucun goût. J’ai pris conscience que cela n’est pas relatif au virus COVID-19, mais bien à une phobie que je traine. Quand le gout et la saveur reviennent je suis la plus heureuse, et dès que ça part, je me sens désespérée à envisager des idées noires.
    Je sais que je suis une dépressive hypocondriaque, seulement j’ai peur des anti dépresseurs car je crains que cela attaque mes neurones.
    Merci merci pour votre aide et vos conseils. Je suis désespérée.

  43. Bonsoir Drissa,

    Je vais vous envoyer un mail dans lequel je vous pose un certain nombre de questions. Vos réponses m’aideront à mieux comprendre ce qu’il vous arrive, et à vous proposer une solution adaptée à votre cas.

    Bien à vous.

  44. Drissa dit :

    Merci! Moi j’ai 36 ans avec 59 kilo pour 1m70. J’ai essayé avec les syrop vitaminé stimulant de l’appétit mais en vain. Je manque permanant d’appétit. Alors que je founi bcp d’efforts intellectuelle. Quels conseils pour moi…???

  45. Bonjour Thibaut,

    Il ne peut y avoir que 2 raisons à votre problème:

    1 – C’est organique. Cela signifie que vous avez un problème d’ordre médical
    2 – C’est la conséquence d’un trouble anxieux

    Au sujet de la 1ère éventualité, avez-vous consulté un gastro-entérologue ou, à tout le moins, votre médecin traitant?

    A propos d’un problème d’anxiété, vivez-vous, de puis quelque temps, des situations, dans tout ou partie de votre vie, qui sont sources d’angoisses, de peurs, etc?

    En fonction de ce que vous répondrez à ces 2 questions, je vous orienterais au mieux de vos intérêts.

    A bientôt.

  46. Thibaut dit :

    Bonjour Frédéric je vous contacte aujourd’hui car l’heure et grave ,actuellement je me force a mangé mais une envie de vomir me prend soudainement a chaque bouché je ne grossi plus depuis la période du collège j’ai actuellement 19ans et j’ai même perdu du poids pour être tout a fait honnête actuellement je pèse 47kg pour 1m70 j’ai besoin de votre aide

  47. Bonjour Marie-Claire,

    Je viens de vous adresser un mail car j’ai besoin d’un certain nombre de précisions de sorte à envisager de vous aider à trouver une solution à ce que vous vivez comme un problème.

  48. Marie claire dit :

    Je n’ai plus d’appétit depuis des années et j’en souffre

  49. Bonjour Kelly,

    Sur la foi des informations que vous me communiquez, il y a de fortes présomptions pour que votre problème soit lié à un trouble anxieux. Voire à un trouble anxio-dépressif (ce qui ne signifie pas que vous souffriez d’une dépression).

    Je vais vous adresser un mail car j’ai besoin que vous m’apportiez des précisions de sorte à ce que je puisse vous aiguiller au mieux pour trouver une solution définitive à votre problème d’appétit et, ainsi, agir de sorte à ce que tout redevienne comme avant.

  50. Bonjour Lydie,

    Je vais vous adresser un mail au sujet de votre problème d’appétit.

  51. Kelly dit :

    Bonjour, effectivement la perte d’appétit vient d’un mal-être et perte de joie de vivre.
    J’aimerai vous demander.. cela fait plus de 8 mois maintenant que j’ai constamment des brûlures d’estomac, remontées acide, crampe etc.. J’ai fait beaucoup d’examens qui n’ont rien donner. J’en es conclu que c’était émotionnel. Sauf que ces douleurs persistantes et si douloureuse m’a complètement couper l’appétit. J’aimais énormément la nourriture, c’était mon seul plaisir et maintenant je ne l’ai vu… je me sens très mal. J’ai développé une phobie de vomir suite à ces douleurs.. ce qui n’arrange rien. Et une perte de joie de vivre, goût à la vie.
    Que faire ?? (Dites moi qu’un jour tout redeviendra comment avant…. j’aimais tellement manger…)

  52. Lydie dit :

    Bonjour Frédéric,
    Cela fait près d’un an que je manque d’appétit, je sens une intense fatigue, je dépéri et je suis vraiment affaiblie. Pour pouvoir manger, je suis obligée de prendre des vitamines a chaque fois. Une fois que j’arrête, le manque encore d’appétit.

  53. Bonjour Éloïse,

    Sauf à ce que vous ayez une difficulté organique et, ce faisant, médicale, les difficultés que vous rencontrez sont souvent le fruit d’un trouble anxio-dépressif (ce qui ne signifie pas que vous soyez victime d’une dépression).

    Or, ce n’est pas parce-que vous êtes entourée que vous « allez bien ». Il peut y avoir tout un tas de motifs qui, mis les uns à la suite des autres, constituent des évènements douloureux que vous avez du mal à « digérer ».

    Pour commencer, avez-vous consulté votre médecin traitant voire, sur ses conseils, un gastro-entérologue?

    Si, après examens clinique, il s’avère que vous n’avez rien, je vous invite à me recontacter. Ainsi, nous verrons quoi et comment faire pour que vous retrouviez l’appétit et, ce faisant, trouviez une solution à ce problème qui n’est que le symptôme du vrai problème.

  54. Eloïse dit :

    Bonjour,
    Je n’ai plus d’appétit, je me force à manger un peu chaque repas pour tenir le coup mais c’est de plus en plus difficile. J’ai perdu du poids alors que je suis déjà très mince. Je suis entourée dans la vie mais n’arrive pas à retrouver l’envie de manger.
    Merci pour votre aide.

  55. Bonjour,

    Je viens de vous adresser un mail au sujet de votre demande. Dès réception de votre réponse, je vous en dirais plus quant à la façon de traiter votre problème et de sortir du désespoir dans lequel vous êtes plongée.

  56. Bonjour Salim,

    Je vous ai adressé un mail au sujet de votre demande. Mais il semble que vous n’y ayez pas encore répondu.

  57. Bellemont dit :

    Je souffre d une douleur chronique épigastrique, j en ai perdu l appétit et je n arrive plus à manger. Rien ne me fait envie et j ai perdu du poids.
    Pouvez vous m aider a remonter la pente, car personne autour de moi ne se préoccupe de mon état. Je suis seule dans mon désespoir

  58. salim dit :

    manque d’apoetit , dyspepsie, deprimé. je fais tout mon possible pour s’alimenter., beaucoup d’anxieté
    besoin de vos conseils

  59. Bonjour Bruno,

    Pour me contacter, je vous invite à cliquer sur ce lien: Me contacter

  60. Bruno dit :

    Bonjour Frédéric. Félicitations pour le programme. J’aimerais avoir voir adresse émail pour mieux échanger de mes problèmes avec vous. Merci

  61. Bonjour Carl,

    En l’absence de précisions, je suis incapable de répondre à votre question. Je vais vous adresser un mail pour essayer de comprendre ce qu’il vous arrive, et envisager une solution.

  62. Carl dit :

    Je ne mange plus fatigué intense courbatures sa peut être quoi

  63. Bonsoir Stéphanie,

    Je viens de vous adresser un mail en réponse à votre demande d’aide. Je vous pose un certain nombre de questions dans ce mail. Vos réponses m’aideront… à vous aider.

  64. Stephanie dit :

    J’ai une phobie , je deteste etre malade ( vomir) .
    Je vien d’accoucher sa fait 2 semaines . Et lorsque j’étais enceinte j’ai vomi plusieur fois et a cause de ma phobie sa ma empecher de manger beaucoup de chose . Viandes , épices , restaurant , chose gras , chose pétillante , jus , oeuf … et j’en passe . Je ne me nourrissais seulement avec des aliments que je digèrais super bien ( sa se comptais sur une main) .
    Je ne mengeais presque rien par peur d’etre encor malade . Voila maintenant j’ai accoucher et je me disais que mon angoisse de manger allait passer puisque cétais a cause que j’étais enceinte que j’avais de la difficulter a manger . Mais non encor aujourdhui j’ai de la difficulté a m’allimenter . Je ne sais pas ou m’enligner pour arreter d’avoir peur de vomir pour rien . Et reprendre le gout se manger . Si vous pourriez m’aider sa me ferait un grand bien . Merci

  65. Bonjour,

    Bien que la question à suivre puisse vous paraitre stupide, en quoi est-ce un problème pour vous d’avoir si peu d’appétit? Qu’avez-vous fait jusqu’alors pour essayer de résoudre ce que vous vivez comme un problème?

  66. Annie dit :

    Bonjour
    Voilà je souffre de manque d appétit c est terrible rien ne me fait envie je vais en courses et je ressort sans presque rien qui peut me aider à surmonter cela en plus je suis diabétique insuline et comprimés merci a tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut