Soigner une dépression rapidement. Comprendre et guérir une dépression

Soigner une dépression. Les principes à respecter.

Soigner une dépression, c’est l’injonction qui suit l’idée même de la dépression. Laquelle idée consiste à dire: “Je suis échoué(e)” (ce qui vous explique la photo en tête d’article…).

Alors, oui, au contraire de ce qui vous est très souvent asséné, oui, il est possible de soigner une dépression! Qu’on se le dise! La dépression n’est pas une fatalité. Il suffit de bénéficier d’un bon diagnostic. Et de suivre un traitement adapté.

Le présent article a pour vocation de vous éclairer à ces sujets. Vous aider à trouver un traitement de la dépression qui soit adapté à votre cas. Ou à celui d’une personne que vous connaissez.

Diagnostiquer une dépression

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la dépression touche environ 350 millions de personnes dans le monde. Les symptômes de la dépression varient d’une personne à une autre. La dépression est, bien évidemment,  différente d’une simple déprime. Ou d’une simple montée d’angoisse.

J’ai écrit plusieurs articles au sein de ce blog à propos de la dépression. Quel que soit l’intérêt de ces articles, ils ne remplacent pas un diagnostic réalisé par un professionnel. Qu’il soit coach comportemental, ou exerce une autre spécialité en matière de santé mentale.

Maintenant, venons en à vous. Ou à cette personne à laquelle vous pensez, et chez laquelle vous soupçonnez le besoin de soigner une dépression. Chez vous, ou chez elle, et ce depuis quelque temps, vous sentez une perte progressive, voire totale, d’intérêt pour des activités quotidiennes. En ce qui vous concerne, vous êtes constamment fatigué(e). N’avez plus assez d’énergie. Progressivement, avec le temps, vous perdez goût à tout.

Votre humeur est instable. Vous êtes fréquemment irritable. Actuellement, vous ressentez une profonde tristesse, sans en connaître la cause. Cela fait plusieurs jours, ou semaines, que vous passez des nuits blanches. Êtes parfois victime d’angoisses nocturnes. A moins que vous ne fassiez que dormir tout le temps? Ou que vous ayez remarqué une variation anormale de votre appétit?

Vous ne vous sentez pas assez “bien”. Considérez que vous êtes coupable de ce ressenti. Sans arriver à rattacher ce sentiment de culpabilité à une raison en particulier. Vous souffrez d’une certaine forme de mésestime de vous même. Peut-être même, votre dépression est-elle la conséquence d’un burnout?

Il est probable, qu’à vos propres yeux, vous n’ayez que fort peu de valeur. D’ailleurs, vous n’arrêtez pas de ruminer à propos de la mort. Ou de la crainte d’un danger imminent.

Du coup, j’ai une question…

Modalités d’un diagnostic personnalisé

Vous reconnaissez-vous dans l’un ou l’autre des symptômes que je viens de décrire? Dans un seul? Dans tous? Oui? Alors, il est possible que vous souffriez d’une dépression. Il est donc nécessaire que vous soyez certain(e) que c’est bien d’une dépression dont il s’agit. A cette fin, je vous suggère de bénéficier d’un diagnostic personnalisé.

Imaginons que vous souffrez effectivement d’une dépression. Vous n’avez pas la capacité de détecter avec précision le type de dépression dont il s’agit. Ni le traitement adéquat. Et même si vous êtes médecin,  je vous suggère de consulter un(e) spécialiste. Ou d’utiliser un programme thérapeutique qui favorise un tel diagnostic.

Il est de ces informations que vous ne pouvez pas toutes connaître. Et il est de mon devoir de vous les communiquer.

Par exemple. Savez-vous qu’il existe au moins 5 types de dépression? Chacune d’elles a des symptômes physiques presque identiques, mais nécessite des traitements spécifiques. Il vous est donc impossible de détecter avec précision le type de dépression dont vous souffrez. Et encore moins le type de traitement le plus adapté. Vous avez besoin de l’intervention d’un spécialiste, ou d’un programme spécifique de diagnostic (disponible en ligne).

Réaliser un diagnostic est complexe. Cela se fait en plusieurs étapes. Dans un premier temps, il s’agit de compléter un questionnaire précis. Sur la foi des informations communiquées par vous. D’un éventuel entretien en présentiel (en cabinet). Ou d’exercices comportementaux adaptés. Alors, il est possible de préciser si, oui ou non, vous souffrez d’une dépression.

De la même façon, mais dans un cadre plus médical, des analyses biologiques peuvent vous être prescrites. Ceci permet d’identifier d’éventuelles carences ou pathologies cachées.

Soigner une dépression. Quel traitement choisir

Pour soigner une dépression, vous avez le choix entre plusieurs types de traitements. Vous trouverez ci-dessous 3 moyens pour soigner une dépression:

  • Médicaments anti dépresseurs
  • Groupes de soutien, ou groupes de parole
  • Approche comportementale
Soigner une dépression. Les médicaments antidépresseurs

Les antidépresseurs font partie d’un groupe de médicaments appelés les psychotropes. Un psychotrope est une substance qui agit principalement sur le système nerveux central – le cerveau -. Cette molécule modifie certains processus biochimiques, et physiologiques, cérébraux.

Il existe plusieurs classes d’antidépresseurs. Ils sont classés selon qu’ils bloquent ou stimulent le cerveau:

  • Les antidépresseurs imipraminiques, comme la clomipramine, sont des médicaments qui permettent de corriger et de relever l’humeur dépressive. Ils permettent d’atteindre un état normal, au sens du bien être

Ce type de médicaments n’est pas sans effets secondaires. Ou indésirables. Sécheresse de la bouche. Baisse de la libido. Constipation. Risque de rétention urinaire. Mydriase. En bref, un vrai bonheur. Autant de raisons pour lesquelles leur utilisation diminue.

  • Les antidépresseurs sérotoninergiques (ISRS) sont des antidépresseurs d’apparition récente. Ils sont les plus prescrits actuellement en matière d’antidépresseurs. Ils sont capables de prévenir les récurrences maniaques. Ou l’excitation euphorique et dépressive

En termes d’effets secondaires, on peut citer: troubles sexuels, troubles du rythme cardiaque, et prise de poids (charmant…).

  • Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, et de la norépinéphrine ou noradrénaline (IRSN), comme la venlafaxine. Ils ne sont utilisés que si les autres médicaments ne soulagent pas vos symptômes suffisamment

Il est important de préciser que les effets des antidépresseurs ne sont pas immédiats. Les premiers effets de ce type de médicaments ne se font pas sentir avant 3 semaines. Voire 1 mois. Ensuite, il est nécessaire de suivre la prescription initiale pendant 6 mois voire 1 ans minimum.

Les groupes de soutien

Pour soigner la dépression, l’aide et l’accompagnement des personnes qui sont passées par là est très bénéfique. Les groupes de soutien sont dirigés par d’anciens dépressifs qui se sont battus pour remonter la pente.

Le programme d’accompagnement dure 12 à 15 semaines. Dans ces groupes, les participants reçoivent l’assurance qu’il leur est possible de guérir. Ils sont suivis de manière personnalisée jusqu’à retrouver une vie normale.

Le défaut de ce genre de traitement en groupe est que chaque personne a sa réalité. L’expérience d’une personne face à la dépression ne peut constituer un repère dans tous les sens. Ni pour tous. Les cas d’échec et de rechute sont fréquents dans les groupes de soutien. Les rares personnes qui y arrivent enfin y consacrent beaucoup de temps. Et d’énergie.


L’approche comportementale

L’approche comportementale est le meilleur traitement pour soigner une dépression. Elle est axée sur l’apprentissage et sur la modification de certains comportements.

La dépression est le résultat d’un ensemble d’événements associés dans différents contextes et environnements. Ces situations sont perçues comme difficiles. Elles marquent la personne qui en est victime au point de l’empêcher, progressivement, d’utiliser ses ressources pour avancer dans sa vie.

Les émotions et traumatismes vécus modifient les paramètres de la vision du monde du patient. L’approche comportementale permet de travailler autant le fond que la forme quand à cette vision des choses. Elle “répare” les éléments traumatiques, aide la personne à retrouver confiance en soi. Comme à conserver une vision plus objective (tout en respectant sa personnalité).

L’approche comportementale se déroule en 3 principales étapes :

  • Contextualisation
  • Traitement
  • Consolidation

La contextualisation

Cela consiste en l’utilisation d’outils d’analyse du problème. Cet outil, très puissant, est spécifique à l’approche comportementale. Il permet d’identifier tous les éléments afférents au problème. Je parle là de questions de contexte, d’environnement, ou encore, de tentatives de solutions. Il permet d’avoir une photo quasi chirurgicale du problème. Cela favorise sa compréhension même. Et aussi, et surtout, l’identification de son mécanisme.

Identifier le mécanisme de votre problème permet de mettre en place une stratégie pour soigner une dépression. Rapidement et facilement. Ainsi, peu importe depuis combien de temps vous offrez de dépression. Ce qui est important, c’est d’identifier le mécanisme du blocage émotionnel. Ceci afin de construire une stratégie comportementale qui permette de résoudre le problème en 2 à 3 mois (moyenne issue de la thérapie brève).

Le traitement

Vous suivez un certain nombre d’exercices thérapeutiques. Ils s’inscrivent dans une démarche dite de stratégie comportementale. Ils ont pour vocation, de façon progressive, de vous aider à lâcher prise. A objectiver. Et à reconstruire vos ressources pour reprendre pied dans votre vie.

L’impact de ces exercices est évalué de façon très régulière de sorte à s’assurer de l’efficience stratégique. En fonction de ces évaluations, la stratégie est retravaillée de sorte à facilement satisfaire les objectifs de mieux être.

La consolidation

La stratégie porte ses fruits. Vous vous sentez beaucoup mieux. C’est très bien mais… insuffisant. Vous sont alors prescrits de nouveaux exercices comportementaux. Ils consolident le retour de la confiance. Ils éviteent que votre problème ne se transfère en un autre problème.

L’approche comportementale est un traitement de courte durée. Il prend fin dès que la personne reprend le cours normal de sa vie. Cela signifie dès que les objectifs sont atteints.

L’approche comportementale n’a aucun effet indésirable. Le résultat est toujours garanti lorsqu’on vous menez votre traitement à son terme. une telle certitude n’est pas forcément d’actualité avec les autres formes de traitements.

Un suivi professionnel

Une fois le diagnostic établi pour soigner une dépression, il faut impérativement l’accompagnement d’un professionnel. Que ce soit en cabinet, ou à l’aide d’un programme thérapeutique en ligne. Pour en savoir plus au sujet de ce programme comportemental et, par extension, savoir comment soigner une dépression, je vous inivte à cliquer sur ce lien: Programme thérapeutique et comportemental en ligne.

Pour information, ce programme en ligne donnent d’excellents résultats. Aussi bons, voire meilleurs que la thérapie en cabinet. Il prend beaucoup moins d’énergie. En plus de vous coûter beaucoup moins cher qu’une thérapie. Vous bénéficiez d’un suivi personnalisé. Exactement comme si vous vous rendiez dans mon cabinet thérapeutique.

Du fait des outils modernes de communication (forum interne aux espaces personnels du programme, mail, téléphone, visio conférence), votre suivi est rendu encore plus facile, et productif. A ce sujet, vous êtes invité(e) à lire la rubrique “Témoignages“.

Les erreurs à éviter

Très souvent, les personnes dépressives pensent bénéficier d’une certaine énergie. Celle “d’avant”.  De fait, beaucoup de ces personnes pensent pouvoir s’en sortir seules. D’autres se résignent. Ou se disent qu’avec le temps, elles se relèveront d’elles-mêmes. Quelle que soit votre situation, permettez moi de vous préciser qu’il est impossible de soigner une dépression seul(e).

A elle seule, la volonté ne suffit pas pour lutter contre cette maladie dont le traitement est complexe. Cette volonté peut même être votre pire ennemi. J’en veux pour exemple les gens qui essaient d’arrêter de fumer. Si la volonté avait quelque chose à y voir, bien plus de gens décrocheraient facilement de leur addiction au tabac.

Pour soigner une dépression, il est nécessaire, voire incontournable, que vous soyez aidé(e). C’est une plaie d’orgueil que de penser que, se faire aider, équivaut à renoncer à toute dignité ou lutte personnelle. Soigner une dépression est une lutte trop inégale. Alors, essayez de faire ce qu’il faut pour retrouver votre autonomie.

Le professionnel, que ce soit en cabinet, ou dans le cadre d’un programme thérapeutique en ligne, est  là pour entendre votre souffrance. Vos difficultés. Les doutes. Il est à vos côtés pour vous aider à identifier vos blocages émotionnels. Vous permettre d’utiliser vos ressources. Pour retrouver la paix intérieure. Une image positive de vous même.

Une stratégie simple et puissante

Ce même professionnel est là pour vous confier les clés de solutions éprouvées. Elles ont fait leurs preuves pour soigner une dépression. Ce coach comportemental est d’autant plus présent à vos côtés qu’il n’est pas impossible qu’il soit lui même passé par une dépression (c’est mon cas). Son expérience, tant personnelle que professionnelle, est donc d’une grande valeur pour vous. Il peut d’autant plus facilement vous offrir des solutions pérennes.

Votre suivi par un coach expérimenté ne s’arrête pas à la disparition de vos symptômes. Il vous coache. Vous accompagne. Et ce aussi longtemps que nécessaire. Il tient à limiter et vous éviter les risques de rechute. Il est présent à vos côtés. A tout moment. C’est son choix que de s’engager à vos côtés.

DÉCOUVREZ COMMENT TRAITER VOTRE PROBLÈME D’ANGOISSE, D’ANXIÉTÉ, DE PHOBIE, DE TOC, OU DE DÉPRESSION, EN MOINS DE 2 MOIS, SANS MÉDICAMENTS

CETTE MÉTHODE OFFRE UN ESPOIR À CELLES ET CEUX QUI PENSAIENT NE JAMAIS S’EN SORTIR


Je forme de vœux pour que cet article vous a aide à avoir une vision plus constructive de la façon de soigner une dépression. Merci de votre intérêt comme de votre attention.

 |  Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut