Vaincre l’angoisse est plus simple que vous ne le pensez!

Vaincre l'angoisse

La plupart du temps, une sorte de logique humaine et émotionnelle voudrait vaincre l’angoisse sans coup férir. Il est bien normal de vouloir éliminer quelque chose que l’on arrive pas à contrôler. Ce faisant, en se comportant de la sorte, on oublie que, stratégiquement, c’est le pire des remèdes.

En commençant par la fin, traiter l’angoisse, en ne se pré occupant que de de cet objectif, nous avons tôt fait d’oublier l’essentiel. L’essentiel n’est-il pas de commencer par gérer l’angoisse, donc combattre les angoisses de façon intelligente puis, grâce à des stratégies issues de la TCC, vaincre l’angoisse enfin?

Dans le cas contraire, c’est comme envisager de prendre la route pour se rendre de Paris à Marseille en ne se préoccupant que d’arriver au plus vite. Ceci, alors que vous n’avez vérifié ni l’huile. Ni la pression des pneus. Et encore moins fait… le plein d’essence. Autant dire que vous ne faites rien  pour que votre voyage se passe bien. Vaincre l’angoisse, sans les gérer, c’est la même chose. Je vais donc vous expliquer comment faire.

Comment vaincre l’angoisse d’une façon étonnante

Avant tout, il est important d’identifier les moments d’angoisses. C’est à dire dans quels contextes et dans quels environnements êtes vous confronté à l’angoisse. Est-ce dans un cadre professionnel? Social? Affectif? Etc?

Afin d’arriver à comprendre cela, je vous invite à tenir un tableau de bord. C’est à dire noter de façon scrupuleuse, du lever au coucher, toutes les émotions que vous ressentez. Ainsi, vous pouvez plus facilement identifier quand, pourquoi et comment vous êtes dans l’angoisse. Vous vous dotez facilement de moyens simples et pratiques pour vaincre l’angoisse.

Vous pouvez faire cet exercice pendant une période de 4 à 5 jours. Essayez de respecter une discipline. Prenez note des émotions que vous ressentez au moment où vous les ressentez.

N’attendez pas le soir pour faire le point sur ce qu’il s’est passé dans la journée. Vous risquez d’oublier des informations importantes. Cela  risque d’altérer votre façon de vaincre l’angoisse.

Pour que l’exercice d’identification des vos angoisses vous soit profitable, prenez un petit carnet. Il doit tenir dans une poche sans vous déranger. Un peu comme celui des flics dans les séries américaines. Essayez un carnet de type Rhodia® ou Moleskine®.

Vaincre l’angoisse avec un petit carnet

Ensuite, tracez 4 colonnes par jour. Le contenu des colonnes sera le suivant:

  1. Émotions
  2. Intensité
  3. Contexte
  4. Environnement

Dans la colonne 1, vous notez toutes les émotions, si petites soient elles, que vous ressentez du lever au coucher. Je vous rappelle les émotions dites fondamentales:

  • La peur
  • La joie
  • La tristesse
  • La honte
  • La culpabilité
  • Le dégoût
  • La colère

Dans la colonne 2. A chaque fois que vous écrivez – dans l’instant – l’émotion que vous ressentez, vous attribuez à cette émotion une note comprise entre 0 et 10 (10 étant la note la plus forte).

Dans la colonne 3. Vous précisez pourquoi vous avez ressenti cette émotion. Par exemple, parce que vous vous êtes souvenu de quelque chose ou de quelqu’un. Ou parce que quelqu’un vous a dit quelque chose. Ou encore, parce que vous avez lu quelque chose. Enfin, toujours à titre d’exemple, parce que vous vous rendez à un rendez-vous ou allez participer à un évènement et que…

Dans la colonne 4. Vous précisez, à côté de l’émotion que vous venez de rapporter sur votre carnet, le lieu dans lequel vous vous trouvez. Celui où vous êtes au moment où vous ressentez cette émotion.

Au terme de cette période de 4 à 5 jours, vous exploitez les données qui vont, à terme, vous aider à vaincre l’angoisse. Cela signifie que vous sériez les émotions par type, par intensité, et par contexte. Pour ce faire, prenez note des émotions qui reviennent le plus souvent. Puis classez les par intensité. De la plus forte à la moins forte. Il est important que vous ayez une vision claire de ce qui se passe pour vous en matière d’angoisses ou de crise d’angoisse.

Découvrez une solution efficace et simple pour vaincre l'angoisse.

Comment exploiter un “Tableau de bord” pour vaincre l’angoisse

En exploitant les données de votre tableau, essayez de penser à une arborescence informatique. Il est important que des liens clairs et immédiatement exploitables soient visibles. Peut-être ne savez-vous pas ce qu’est une arborescence, ou une sorte de carte mentale? Je vous suggère de chercher sur internet. On trouve de tout sur le web! La preuve, vous lisez cet article…

Une fois que vous avez terminé d’exploiter votre tableau de bord émotionnel comme je viens de vous l’expliquer dans le chapitre précédent, vous savez identifier les moments, les lieux et les angoisses afférentes. Pour exploiter ce tableau de bord, et commencer à vaincre l’angoisse, vous agissez de la façon suivante.

Prenez les 5 émotions les plus vives que vous ressentez. Ensuite, isolez-vous pendant 5 à 10 minutes. L’exercice dont je vous parle est à réaliser pendant au moins 8 jours d’affilée, voire plus.

Les 2 ou 3 premiers jours, votre cerveau va résister. Il vous sera difficile de continuer. En effet, votre cerveau est un composant assez binaire. Il va réagir par rapport à l’exercice. Et sa façon de réagir risque d’être une aggravation de vos symptômes d’angoisse. C’est du moins l’impression que vous aurez. Et, au contraire de ce que vous pensez, c’est plutôt une bonne impression. La preuve que vous faites ce qu’il faut.

Vaincre l’angoisse en quelques minutes

Ne vous inquiétez pas. Ce que vous allez ressentir va rapidement s’apaiser puis disparaître au profit de votre mieux être. C’est un excellent moyen pour vaincre l’angoisse. Si vous ne faites pas l’exercice dans les conditions dont je vous parle maintenant, c’est comme si, atteint d’une infection, vous ne prenez les antibiotiques qui vous sont prescrits. Ou alors, de  façon aléatoire. Quand vous y pensez. Ou pour une durée moindre que la prescription médicale.

Comment vaincre l'angoisse avec un petit carnet Moleskine ou Rhodia

Vaincre l’angoisse avec un seul petit carnet

Donc, pour vaincre l’angoisse, vous vous isolez pendant 5 à 10 minutes tous les jours. Le mieux est de suivre cet exercice une fois levé. Chaque matin. Après votre petit déjeuner. Et avant vous de préparer pour vivre votre journée. Une fois isolé, dans une pièce – votre chambre ou le salon ou, pourquoi pas, les toilettes (c’est difficile voire discourtois d’y résider à plusieurs) -, fermez vos yeux et… imaginez.

Imaginez toutes les situations que vous  identifiez comme les plus douloureuses pour vous en matière d’angoisses ou de crises d’angoisses. Imaginez tout ce qu’il se passe pour vous,. Tout ce que vous redoutez tant, et que vous ne pouvez pas contrôler. Partant, imaginez que ce que vous craignez vous arrive. Que c’est particulièrement douloureux et que vous ne pouvez rien faire pour empêcher cela. Imaginez que vous ne pouvez rien faire pour vaincre l’angoisse.

Pour que les choses soient plus claires pour, je vais vous raconter une anecdote.

Vaincre l’angoisse de façon paradoxale

Il y a plusieurs années, un monsieur est venu me consulter car il était confronté à des angoisses terrifiantes. Depuis quelques mois, il entretenait une relation sentimentale très forte avec une femme qu’il avait connu bien plus jeune. Très amoureux d’elle, et elle de lui, il ne pouvait s’empêcher d’être terrifié par le visage de cette femme. Son visage était marqué par des rides profondes qui invitaient ce monsieur à être en colère car il ne pouvait conserver l’image d’Épinal qu’il avait plus jeune de cette femme qu’il avait tant aimé… à une autre époque.

A chaque fois qu’il pensait à cette femme, et il y pensait très souvent au regard de l’amour qu’il éprouvait pour elle, il ne pouvait s’empêcher de penser à ces rides. L’idée d’y être confronté ne le dégoutait pas mais il était angoissé car cela l’invitait à penser que le temps passe et que cette femme, fumeuse, n’avait pas nécessairement pris soin d’elle comme lui l’aurait souhaité. A chaque fois qu’ils se voyaient, ce monsieur obsédait sur ces rides et ne pouvait détacher son regard d’elles. Obsédé, il n’était plus actif dans la relation ce qui, bien évidement, nuisait à la relation.

Plus le temps passait, plus ce monsieur essayait de contrôler son obsession, moins cela fonctionnait et plus il était victime d’angoisses voire de crise de panique. Il en était même venu à redouter de la rencontrer (pour aller au cinéma ou au restaurant par exemple) par peur d’être confronté à l’objet de son obsession. Dans le même temps, ne pas voir cette femme à cause de son problème le plongeait dans des angoisses profondes. Il était d’autant plus désespéré que l’évitement était le seul moyen moyen qu’il avait trouvé pour vaincre l’angoisse.

Vaincre l’angoisse grâce à une stratégie contre intuitive

La plupart du temps, les gens pensent que pour vaincre l’angoisse, il suffit de le vouloir. C’est ainsi que beaucoup de professionnels de santé, je pense à certains médecins psychiatre, vont vous expliquer que vous n’avez aucune raison d’être angoissé. C’est une erreur à éviter. La plus fréquente.

Si vaincre l’angoisse en rationalisant vous aidait, vous ne seriez pas en train de lire mon blog. Sans doute seriez-vous entrain de jouir de la vie, et vous auriez bien raison. Dès lors, plutôt que de rationaliser, il faut agir. Et agir passe par la remise en cause de vos acquis culturels.

Imaginez que vous soyez entrain de discuter avec un ou un ami. Il n’est pas dans une forme olympique. Se plaint de ne pas être à la hauteur. Qu’il est souvent angoissé et ne sait pas comment faire pour retrouver confiance. Vous essayez de le rassurer. Encore et toujours. Mais force est de constater que cette démarche ne donne rien. Honnêtement, çà vous attriste, mais çà vous lasse aussi. Du coup, j’ai un petit conseil. Si vous voulez l’aider bien sur. Si vous voulez qu’il change.

Cessez de le rassurer. Dites lui ce contre quoi il lutte. Dites lui qu’il n’est rien. Qu’il n’arrive à rien. Qu’il a raison de se mépriser. Et que, d’ailleurs, vous vous demandez pourquoi il insiste tant puisqu’il est convaincu qu’il ne réussira pas. Je sais, c’est trés étonnant. Mais cette stratégie contre intuitive va l’aider à vaincre l’angoisse dont il est victime. Celle-là même qu’il auto-génère quand il tente de se rassurer. Faites le tomber! Il s’en relèvera changé!

Se laisser tomber pour mieux se relever

Je lui demande donc de faire l’exercice dont je vous parle dans les 5 minutes qui précédent chacun de ses rendez vous avec l’amour de sa vie. Il doit imaginer sa terreur, son angoisse, combien il obsède sur l’objet de sa phobie. Enfin, toutes les conséquences qu’il redoute. C’est son seul moyen de vaincre l’angoisse qui le terrasse chaque jour.

Ainsi, il doit imaginer que cette femme va se lasser. Qu’elle va le quitter et que lui sera désespéré, seul, abandonné, confronté à sa propre culpabilité de ne pas savoir gérer et combattre ses angoisses. Dans le cadre de cet exercice, il ne doit s’autoriser aucune solution. De façon paradoxale, je lui donne comme prescription de ne pouvoir vaincre l’angoisse!

Le pire lui est promis. Par exemple, il n’a pas le droit, une fois seul et sans amour, de mettre fin à ses jours. Trop facile! En plus du fait qu’une fois mort, il ne peut plus à vaincre l’angoisse. Mais, pour autant, il n’a  pas trouvé de solution quant à comment vaincre l’angoisse (un peu comme les gens qui veulent en finir avec la procrastination).

Comment lâcher prise et retrouver confiance en soi

N’oubliez pas que peu importe le nom, l’étiquette, que vous donnez à vos angoisses. Il en va de même au sujet de vos crise d’angoisse. En l’espèce, je fais allusion à l’angoisse nocturne. Et aussi à l’angoisse matinale. Comme aux crise de panique, etc.

Ce qui importe c’est d’en comprendre le mécanisme. Cela permet de très facilement de les neutraliser. Ce qui est la vocation même du Programme ARtUS. Cette méthode comportementale a pour objectif de vous redonner confiance en vous. Elle va vous aider à définitivement vaincre l’angoisse dont vous êtes victime.

Vaincre l'angoisse en moins de 8 semaines, sans médicaments

 |  Frédéric Arminot

Comment reprendre le contrôle de votre vie facilement et rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut