Peur en voiture: Comment remédier à l’angoisse en voiture?

peur-en-voiture.jpg

Peur en voiture

La peur de conduire, et plus largement la peur en voiture, est un problème dont j’ai eu la chance de ne jamais souffrir. Il m’est bien arrivé de me sentir légèrement angoissé à ce propos mais cette angoisse diffuse ne durait jamais. A tout le moins, je ne l’ai jamais conçue comme un handicap qui me rende incapable de prendre le volant ou de me laisser conduire voire de monter sur ma moto.

Par contre, j’ai été très étonné – les premiers temps de mes consultations thérapeutiques – de constater le nombre croissant de personnes victimes de peur en voiture. Beaucoup de personnes qui me contactent à propos de leur angoisse en voiture sont toutes confrontées aux mêmes symptômes.

Peur de conduire ou peur en voiture: Une angoisse commune au conducteur et au passager

Qu’elles conduisent ou soient à la place du passager, la peur en voiture repose sur des symptômes bien plus compliqués qu’il n’y paraît. Conduire, ou être conduit, signifie non seulement se déplacer d’un point à un autre mais aussi s’investir dans ce déplacement. Cela signifie qu’aucun déplacement n’est insignifiant. Chaque déplacement, en voiture, en, train, en avion, induit un changement. Même provisoire. Lequel indique à la personne concernée de s’adapter au changement.

Il apparaît donc que la peur en avion, la peur en train, la peur en bateau, la peur à deux roues, relèvent d’une même problématique et d’un même mécanisme émotionnel, tout comme la peur en voiture.

Les objectifs à satisfaire, dans un contexte social, économique ou professionnel, sont une cause de la peur en voiture. Laquelle se meut en angoisse en voiture à compter du moment ou confiance en soi et résistance au changement se télescopent.

Cet article a donc pour vocation de vous expliquer ces mécanismes et vous donner des solutions pour traiter la phobie de conduire ou la peur en voiture.

Symptômes de la peur en voiture

J’ai souvenir d’un monsieur d’une cinquantaine d’années. Son profil : un homme très calme, très raisonné. Récemment, il a subi un triple pontage coronarien. Ce problème médical l’a invité à avoir une hygiène de vie encore plus saine que celle qu’il avait avant cette intervention chirurgicale. Il ne fume plus depuis des années. Cadre supérieur, il conduit depuis des années du fait de ses activités commerciales. Il encadre des commerciaux sur l’ensemble du territoire français.

Depuis quelque temps, il se rend compte avoir développé une phobie de la conduite. Cette peur de conduire s’appelle l’amaxophobie. Il se trouve alors dans l’incapacité à conduire sur des voies rapides. Il n’arrive que difficilement à conduire en ville mais il fait tout pour éviter tous les grands axes routiers car il a peur de conduire sur l’autoroute, et même sur les routes départementales et nationales. Il me précise d’ailleurs essayer d’éviter de rouler sur le périphérique parisien. Il préfère aller de ville en ville.

Cela accroît considérablement ses temps de déplacements. Mais c’est le seul comportement d’évitement qu’il trouve pour éviter sa peur en voiture. Il me consulte car cela commence à lui poser de plus en plus de problèmes dans sa vie et ce tant sur le plan personnel que professionnel.

peur de conduire amaxophobie

Peur de conduire: Symptômes comportementaux

  • Peur projective à la seule idée de conduire
  • Recule au maximum le moment où il va être contraint de conduire
  • Réfléchit beaucoup à toutes les voies de circulation qu’il souhaite éviter par peur
  • Est pré occupé en permanence par son problème d’angoisse en voiture
  • Passe beaucoup de temps à chercher des solutions sans y parvenir
  • Dépense beaucoup d’énergie pour s’éviter toute situation qui l’oblige à se déplacer en voiture

Peur en voiture: Symptômes physiques

  • Transpiration
  • Mains moites
  • Douleurs abdominales
  • Accélération du rythme cardiaque
  • Conduite parfois dangereuse (hyper tendu)
  • Tensions et raideurs musculaires
  • Douleurs musculaires
  • Angoisses diffuses
  • Peurs projectives
  • Anxiété

Peur de conduire: Un florilège de tentatives de solutions

Il est particulièrement fréquent que ces problèmes de peur en voiture se déplacent vers d’autres sujets comme les transports en commun par exemple. Dans une société industrielle comme la nôtre, les distances sont de plus en plus longues et ce tant en termes de distance que de temps passé. Nous sommes contraints de nous déplacer dans un véhicule dénommé véhicule terrestre à moteur.

Faire sans, c’est s’exposer à des situations d’inconfort parfois importantes ou à des pertes d’énergie et de temps tout aussi conséquentes. Quand ce n’est pas s’exposer aussi à des situations de conflits avec des proches ou des collaboratrices ou collaborateurs.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).

Par exemple, pour éviter ce type de désagrément, mon patient dont je vous ai dressé le portrait précédemment essaye de déléguer certains déplacements à d’autres collaborateurs. Il apprécie d’être conduit par une tierce personne. En bref, il a trouvé des parades, des solutions à son amaxophobie mais qui restent provisoires et ne fonctionnent pas toujours.

Malheureusement pour lui, ces personnes ne sont pas toujours disponibles ou n’ont pas toujours envie de conduire. Ce type de situation l’oblige soit à surseoir à son déplacement, soit à trouver une solution différente. Parfois, il se retrouve obligé de prendre le volant et doit donc affronter sa peur en voiture.

Ce patient reconnait qu’à l’encontre de sa vision des choses, il lui arrivé de manipuler certaines personnes pour éviter sa peur en voiture. Il s’en veut beaucoup mais ne peut pas faire autrement. Alors qu’il est un adulte responsable, honnête et scrupuleux. Il est très triste d’en arriver à ce qu’il vit comme des extrémités. En colère après lui, il se désole d’être incapable (dixit) d’affronter sa peur en voiture. Au point d’ailleurs de ne pouvoir conduire ses petits enfants, même sur de courtes distances.

A force d’explorer son problème de phobie de conduire, nous en arrivons à découvrir des choses particulièrement intéressantes. Tant à propos de ce qui peut soutenir sa peur en voiture, que sa peur de conduire.

Peur au volant: Attention, danger!

Quand vous conduisez, il est convenu que vous devez agir de façon responsable. Cela signifie que vous êtes responsable de votre conduite au sens où vous respectez le Code de la Route. Comme au sens où vous faites attention aux autres, gens et véhicules, dans un rayon de 360°.

Peur en voiture. Angoisse de conduire. Comment faire?

Si vous êtes victime de peur en voiture ou de peur au volant, et donc d’une certaine angoisse ou anxiété à l’idée de la responsabilité qui est la vôtre à chaque fois que vous prenez une décision, et à plus forte raison quand la vie des autres est en jeu, il est compréhensible que vous ayez peur à l’idée de conduire. La peur de faire une crise de panique ou une crise d’angoisse en voiture relève du même type de problème.

Pour preuve, il suffit d’observer les réactions parfois très violentes qu’ont certains conducteurs au moindre petit accrochage ou à la moindre faute de conduite de l’autre. Car, souvenons-nous : ce n’est jamais de sa faute à soi, c’est toujours de la faute de l’autre!

La peur d’être agressé et tenu pour responsable d’un tel événement a de quoi angoisser préventivement quiconque a peur de conduire. De fait, être responsable d’un accident, même mineur, nécessite que l’on se doit de rendre des comptes. Que l’on soit comptable de l’événement. Ce qui majore d’autant toute peur de conduire.

La peur de l’accident de voiture

Il est vain d’essayer de rassurer une personne qui a peur en voiture. Par définition, un accident peut arriver à tout le monde. Ce n’est pas grave. Du moins, pas obligatoirement. Beaucoup de ces mêmes personnes n’assument pas une telle responsabilité, elles l’envisagent beaucoup trop douloureusement.

En ce qui concerne ce monsieur qui vient me consulter, il semble qu’un récent malaise au volant ait achevé d’inscrire sa peur de conduire en lui de façon violente et soit la source de ce stress en voiture. Il craint d’avoir un malaise plus grave. Il se retrouve à peu près dans la même situation qu’un individu qui aurait peur de conduire après un accident. Par conséquent, cette crainte d’être responsable de blesser ou tuer un ou plusieurs automobilistes ou piétons devient prédominante. De même sa peur ne fait que s’accroître lorsqu’il imagine une situation lors de laquelle il serait blessé ou tué. Il pense aux conséquences pour sa famille.

Il a donc toutes les raisons d’avoir peur en voiture. Sa peur de conduire repose sur son désir d’agir de façon responsable. Tant vis-à-vis de lui même que des autres mais aussi des membres de sa famille. Or, en réagissant de la sorte, en ne pouvant conduire que fort peu, voire pas du tout, il met malgré tout les autres en danger. Ce monsieur fait l’objet d’une double contrainte. Coincé de toutes parts, il ne voit bien évidemment pas comment trouver une solution à sa peur de conduire.

La peur en voiture en tant que passager

Être conduit par d’autres que soi, et à plus forte raison quand l’on est soi même victime de la peur de conduire, nécessite un niveau de confiance en soi comme en l’autre particulièrement important. Or, comment voulez-vous faire confiance à quelqu’un qui vous conduit alors que vous avez peur en voiture ? Sacré dilemme !

Les personnes qui ont peur ou ressentent de l’angoisse en voiture en tant que passagers ont toutes les raisons d’avoir peur. Surtout quand on sait qu’elles sont affectées des mêmes maux que ceux évoqués dans le chapitre précédent. Cette peur d’être conduit a un lien avec l’angoisse de mort laquelle se traduit par une phobie de conduire, de la voiture et plus largement des transports.

Peur en voiture quand on est passager

Les symptômes de la peur de se trouver dans une voiture conduite par une tierce personne sont en bien des points identiques à la peur de conduire. Même si ces symptômes s’organisent ou s’expriment de façons parfois différentes, ils relèvent dans tous les cas de la peur de ne pas être parfait.

La peur de subir quelque chose dont on n’est pas responsable. Donc de la peur d’être une victime. Ou de la peur du contraire. Être responsable directement d’un accident. Dès lors, d’être un bourreau.

La peur d’avoir peur

Dans tous les cas, la peur de la perte de maîtrise de soi constitue un facteur aggravant de la peur en voiture. Et, une fois n’est pas coutume, nul n’est besoin de tenter de se sécuriser ou d’objectiver. Les personnes concernées sont confrontées à un double blocage.

Si elles conduisent et que les choses se passent mal, elles doivent assumer. Alors, elles essaient de ne pas conduire ou se forcent à conduire. Ainsi, elles deviennent parfois dangereuses pour elles-mêmes comme pour les autres.

Si elles ne conduisent pas, elles se ferment la porte de la satisfaction de leurs objectifs. Ou, à tout le moins, en rendent la réalisation plus difficile voire douloureuse. Elles subissent d’autant plus un conflit intra psychique qu’elles sont victimes de culpabilité.

Dans les deux cas, ces personnes aspirent à être parfaites et responsables mais malgré leurs multiples tentatives, elles n’y arrivent pas. Alors, comment agir en pareille situation?

Peur de conduire: Que faire contre la peur en voiture?

Une certaine logique veut qu’en cas d’angoisses ou crise d’angoisse, cela a ou non, un lien avec la phobie des transports. En pareille situation, le premier réflexe consiste à prendre des médicaments, le plus souvent des anxiolytiques, ou à essayer de se raisonner pour traiter ce problème de peur en voiture.

Si vous me connaissez et lisez certains des articles de ce blog, vous avez compris que je ne suis favorable ni à l’un, ni à l’autre. Tout simplement parce que cela n’apporte aucune solution pérenne à votre problème de peur en voiture. Au mieux, cela vous permet d’apaiser vos symptômes d’angoisses. Mais, en aucun cas, cela ne résout votre problème de fond.

Pour commencer à traiter votre problème d’angoisse de conduire ou de peur en voiture, il est important de contextualiser le problème. C’est à dire d’en délimiter et d’en préciser tous les modes de fonctionnement. Je vous invite donc à répondre aux questions suivantes:

  • En quoi est-ce un problème?
  • Que faites vous quand vous y êtes confronté?
  • Que craignez-vous de pire si vous ne trouvez pas la solution à votre angoisse?
  • Quelle est la plus petite et la toute première chose qui, si elle existe, peut vous permettre de commencer à avoir moins peur?

Et n’oubliez pas :

« La solution est dans le problème » (Gregory Bateson)

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot | Frédéric Arminot

Chargement des commentaires...
Défiler vers le haut