Comment calmer une crise de dissociation (déréalisation)?

Le trouble de dépersonnalisation, aussi appelé déréalisation ou crise de dissociation, est un trouble assez fréquent caractérisé par la sensation récurrente de se détacher de son corps.

Quand le patient a l’impression de s’observer depuis l’extérieur, on parle de dépersonnalisation.

Quand il a la sensation de se détacher de son environnement, on parle de déréalisation.

Les deux symptômes peuvent intervenir en même temps et ils sont souvent regroupés sous l’appellation « crise de dissociation ».

Qu’est-ce qu’une crise de dissociation?

Il est essentiel de distinguer clairement la dissociation et la psychose.

La première est un trouble qui intervient souvent pour aider la personne qui en souffre à affronter un traumatisme.

Face à la difficulté, l’esprit de la personne se dissocie de son existence physique, provoquant l’impression de se regarder depuis l’extérieur, comme une personne étrangère.

La psychose, de son côté, désigne une perte de contact avec la réalité sans conscience de la perte de contact.

Il existe différents types de dissociations et leur classement évolue régulièrement en fonction des découvertes les plus récentes.

Ainsi, on distingue trois grandes catégories selon la gravité de la dissociation:

  • Dissociation primaire: Une dissociation qui isole l’expérience traumatique pour permettre au sujet de l’observer avec davantage de distance.
    C’est une dissociation fréquente en cas de stress post-traumatique
  • Dissociation secondaire: Plus sévère, cette dissociation se répand dans le quotidien et le « moi observant » se détache plus longtemps et plus souvent du « moi agissant ».
  • Dissociation tertiaire: Une dissociation qui provoque la genèse de nouveaux « moi », notamment dans le cas de troubles dissociatifs de l’identité.

Comment la crise de dissociation se manifeste-t-elle?

Les manifestations de la dissociation sont variées. Chez certains patients, les symptômes seront très importants et ils vivent avec plusieurs identités dissociées.

Cela reste néanmoins extrêmement rare et de nombreuses études contredisent ce que l’on pensait savoir sur le trouble dissociatif de l’identité.

Dans la majorité des cas, les patients feront des crises de dissociation face à un événement stressant. Ils auront alors l’impression de quitter leur corps et d’observer leur réaction depuis l’extérieur.

Définition d'une crise de troubles dissociatifs (déréalisation ou dépersonnalisation)

Quand l’objet de l’angoisse disparaîtra, la crise de dissociation prend fin. Dans les cas les moins sévères, la crise de dissociation n’apparaît qu’une seule fois lors d’un traumatisme.

Si vous vivez une crise de dissociation lors d’un événement grave ou face à une angoisse très importante, il est essentiel de consulter rapidement un médecin.

Un trouble pris en charge rapidement a très peu de conséquences.

Il faut néanmoins comprendre et traiter rapidement les causes traumatiques à l’origine de la dissociation.

D’où vient la déréalisation (crise de dissociation)?

La science a encore beaucoup à apprendre sur l’esprit humain, notamment sur les crises de dissociation.

Cependant, de nombreuses études s’accordent sur les origines potentielles des troubles dissociatifs, du plus léger au plus grave.

Dans la majorité des cas, les patients atteints souffrent ou ont déjà souffert de:

  • Maltraitances et négligences physiques ou affectives pendant l’enfance.
  • Grandir dans un environnement violent et être le témoin de violences physiques et sexuelles pendant l’enfance.
    Des événements souvent refoulés et à l’origine de nombreux troubles.
  • Avoir un parent ou un proche gravement malade ou handicapé.
    Les enfants de personnes souffrant de troubles mentaux importants développeraient plus facilement des troubles dissociatifs.
  • La mort brutale d’une personne aimée et centrale dans la construction personnelle.

Certains environnements et comportements peuvent également favoriser les crises de dissociation chez des adultes jusqu’à présent parfaitement sains:


“COMMENT GUÉRIR LA DÉRÉALISATION?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Crise de dissociation: Les symptômes de la dépersonnalisation

On parle de dépersonnalisation quand la personne a le sentiment de quitter son propre corps et de le regarder depuis l’extérieur.

Le principal symptôme est le sentiment de se détacher de son propre corps, de ses sensations, mais aussi de ses sentiments et de ses sensations.

Le patient qui en souffre peut parfois paniquer à l’idée de ne jamais plus parvenir à réintégrer son corps.

De nombreux témoignages permettent d’affiner encore davantage les symptômes de la dépersonnalisation.

Ceux qui en souffrent disent avoir eu l’impression que leur corps ne leur obéit plus, fonctionnant comme un automate incontrôlable.

Même en dehors des crises de dissociation, la sensation d’être un « zombie » s’impose au quotidien.

Crise de dissociation: Les symptômes de la déréalisation

Le symptôme de la déréalisation est un peu différent. La personne qui en souffre a l’impression de se détacher de son environnement et des personnes qui l’entourent.

Brutalement, elle perd toute forme d’empathie ou de joie et se sent comme vide, sans affect et sans émotion.

Une crise de déréalisation peut s’accompagner d’hallucinations visuelles légères. Les couleurs deviennent plus fades, la lumière se tamise et le patient a l’impression d’évoluer dans un brouillard.

Généralement, les patients accueillent mal ces symptômes. Ils en ressentent une immense tristesse qui peut provoquer des envies de suicide.

Certains trouvent la sensation intolérable et se mettent à paniquer.

Comment guérir de la déréalisation?

Il y a deux approches différentes pour soigner la dissociation (dépersonnalisation et déréalisation). La première, c’est l’approche médicamenteuse.

Avec des anxiolytiques et des antidépresseurs, il est – parfois – possible de supprimer presque immédiatement les symptômes de dissociation.

En revanche, c’est une mauvaise solution à long terme. Elle ne règle pas le problème à l’origine de la dissociation et les médicaments ne peuvent pas être pris pendant toute une vie.

La deuxième approche consiste à suivre une thérapie comportementale. Elle peut être menée par un comportementaliste professionnel.

Comment soigner une crise de dissociation?

Elle emploie des outils cognitifs et comportementaux, parfois un peu d’hypnose. Ou du langage hypnotique. L’objectif est d’analyser les origines de la dissociation et de donner toutes les armes nécessaires au patient pour qu’ils les comprennent.

Il reprend ainsi le contrôle de son psychisme en analysant les événements traumatiques.

Cette première étape permet généralement d’identifier les situations et événements favorisant la dissociation.

Le thérapeute peut alors mettre en place des exercices et des recommandations. Les recommandations permettent de limiter les risques de dissociation.

Les exercices permettent d’améliorer la résistance du patient jusqu’à supprimer définitivement les crises.

Comment gérer une crise de dissociation?

Il est possible de gérer une crise de dissociation en amont.

En vous organisant pour faire suffisamment de sport et avoir toutes les heures de sommeil nécessaire, vous pouvez limiter les risques de dissociation.

En travaillant avec un comportementaliste, vous apprenez aussi à reconnaître les situations et les stimulations à éviter.

Si malgré tout une crise survient, vous pouvez essayer de la contrôler en vous concentrant sur votre environnement immédiat.

Certains patients se concentrent sur leur respiration quand d’autres préfèrent écouter de la musique.

Certains remarquent qu’il est efficace d’entreprendre une conversation avec quelqu’un pour se rattacher à la réalité.

Dans tous les cas, essayez de ne pas être passif ni de paniquer.

Sachez qu’il existe une vraie solution à la crise de dissociation, appelée déréalisation ou dépersonnalisation.

Cette solution est dans la vidéo ci-dessous.

Prenez le temps de la regarder. Vous saurez – enfin – comment guérir de votre trouble dissociatif et, ainsi, retrouver confiance et foi en vous.

Bien sur, si vous avez des commentaires à partager, n’hésitez à utiliser le formulaire en-dessous de cet article.


“COMMENT VAINCRE UN TROUBLE DISSOCIATIF?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »



Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut