Traumatisme psychique – Vous avez droit à une nouvelle vie

Traumatisme psychique

Traumatisme psychique – Vous avez droit à une nouvelle vie

Dans mon métier de thérapeute comportemental, on parle souvent de traumatisme psychique. Or, beaucoup de personnes auxquelles j’en parle s’étonnent d’une telle dénomination. Et pourtant. Je conviens que la plupart des traumatismes subis par les patients ne relèvent pas de la “guerre en Syrie”, mais, pour autant, ils constituent des chocs qu’il faut appréhender et comprendre pour mieux soigner des problèmes de type: angoisse, anxiété, phobie, toc, ou dépression.

Dès lors, on parle de traumatisme psychique lorsqu’un événement survient dans la vie d’une personne et y laissent des traces presque indélébiles. Afin d’y voir plus clair au sujet de l’idée de traumatisme psychique, je vais répondre aux questions suivantes:

  • Qu’est-ce que, réellement, un traumatisme psychique?
  • Comment un traumatisme psychique peut-il influencer votre vie
  • Comment traiter un traumatisme pour retrouver une vie normale?

Les réponses à ces questions font la substance de cet article.

Définition du traumatisme psychique

Un traumatisme psychique est défini comme un événement grave qui a laissé des traces dans le psychisme d’une personne. Selon les neurobiologistes et les psychologues, chaque être humain est conditionné pour aimer certaines situations, et en redouter d’autres. Ces préférences sont directement liées à la période de l’enfance et conditionnent les choix et les comportements effectués à l’âge adulte.

Un traumatisme psychique est donc la conséquences d’un choc à propos duquel la personne concernée n’a plus forcément la mémoire, mais dont le corps a gardé les empreintes. Ainsi, les événements traumatisants ont 4 caractéristiques communes:

  • Sensation de mort imminente – Cela peut être une agression, un accident de la circulation, un accident professionnel, un attentat, etc.
  • Exposition à la mort d’autrui – Il peut s’agir d’une personne dont vous étiez très proche qui décède en votre présence, ou d’une situation où vous vous êtes retrouvé(e) entourée de cadavres (guerre, attentats)
  • Moment d’effroi – Perte instantanée du langage, sentiment de panne, de blackout, de blanc, comme un arrêt sur image
  • Perception ou sensation particulière – Bruits (une explosion), odeurs (cadavres, fumée), goûts (cyanure, souffre), ressentis (secousses), etc.

On parle de traumatisme psychique uniquement lorsque la situation est réellement vécue. Il s’agit toujours du réel. Il faut donc différencier un choc émotionnel subi à cause du récit d’une histoire dramatique, d’un spectacle vu à la télévision, ou au cinéma, ou d’une nouvelle concernant une tierce personne.

Comment un traumatisme psychique influence-t-il votre vie

Si vous avez été victime ou témoin d’un événement traumatisant, il est possible que cet évènement soit la source de vos peurs et/ou de vos doutes actuels. Selon les neurobiologistes, le fait d’avoir vécu ce type de situation aurait un impact important sur la façon dont fonctionnent et communiquent vos circuits cérébraux. Sur le plan nerveux, cela vous prédispose donc aux problèmes suivants:

  • Évitement maximum des pensées, souvenirs et sensations liées de près ou de loin à l’événement traumatisant vécu
  • Évitement de tout élément rappelant la situation traumatisante
  • Irritabilité
  • Excès de colère
  • Hyper vigilance
  • Problèmes de concentration
  • Troubles du sommeil

Sur le plan émotionnel, on note le plus souvent:

  • Oubli d’un aspect important de la situation vécue
  • Tendance à se blâmer
  • Peur persistante (souvent injustifiée)
  • Sensation de vivre l’horreur au moindre problème
  • Auto-culpabilisation
  • Honte
  • Manque de confiance en soi
  • Baisse d’estime de soi
  • Perte d’intérêt pour des activités autrefois appréciées
  • Difficultés à interagir avec les autres
  • Solitude
  • Désarroi
  • Impression de ne plus être à sa place
  • Incapacité à avoir des pensées positives

D’une manière plus générale, les victimes de traumatisme psychique souffrent de réminiscences du trauma. Elles sont envahies par les souvenirs liés au drame vécu. Elles ont également des cauchemars et des flashbacks fréquents. La fréquence et l’intensité des symptômes varient en fonction du temps et de la capacité d’absorption – d’amortissement – de la victime. Ces symptômes liés à un traumatisme psychique peuvent persister sur une période allant de trois mois à plusieurs années.

Si vous vous êtes dans cette situation ou si l’un de vos proches s’y trouve, une solution existe.

Traumatisme psychique – Quel est le traitement suivre

Le traitement le plus recommandé pour guérir d’un traumatisme psychique est la thérapie comportementale. C’est une thérapie, j’ose l’écrire, révolutionnaire, qui permet d’avoir d’excellents résultats en 6 à 8 semaines.

Elle se déroule au travers de séances interactives, ou d’un programme thérapeutique comportemental inter actif comme celui que j’ai conçu (voir la vidéo de présentation ci-dessous). Autant avec le thérapeute qu’avec le Programme ARtUS, vous identifiez aisément vos schémas de pensées inappropriées, et les corrigez avec autant de facilité, rapidement.

Si vous souffrez d’un traumatisme lié à un événement passé, il s’agit de vous aider à ce que l’émotion liée à ce traumatisme psychique soit comme désactivée. L’information restera présente – il est impossible de l’éliminer – mais, grâce à des exercices adaptés, l’émotion induite sera comme désactivée.  Votre cerveau va donc désensibiliser tous les éléments afférents à cet épisode douloureux.

Pour arriver à satisfaire un tel objectif, il sera nécessaire de re plonger dans l’évènement qui aura provoqué ce traumatisme psychique. Ce n’est aucunement une phase douloureuse au contraire de ce que vous pourriez penser. Il ne vous est pas demandé de re vivre ces évènements de façon douloureuse mais d’adresser des images à votre cerveau, en respectant un process spécifique, afin que votre cerveau traite ces informations d’une façon telle que ceci prend le pas sur les informations traumatiques. Il s’agira donc, de façon stratégique, d’éteindre toute hase d’alerte de votre cerveau en lien avec l’évènement traumatique.

Traumatisme psychique – Une technique thérapeutique étonnante

Agir thérapeutiquement de la sorte est un passage obligé. C’est le pas essentiel vers votre guérison, vers le retour à votre équilibre émotionnel, vers la restauration de votre autonomie. À cette étape, vous avez tout le loisir d’utiliser des techniques de relaxation ou de méditation, sans oublier que ces deux techniques sont des compléments à la prise en charge thérapeutique, et non de solutions au traumatisme psychique.

Ensuite, point par point, il s’agira de travailler sur les détails les plus importants, et de dénouer les différents nœuds issus de conflits intra psychiques qui se sont formés à votre insu. Ainsi, au fil du temps, soit en moins de 8 semaines, vos réactions émotionnelles et physiques baisseront progressivement jusqu’à disparaître complètement.

Comme j’espère vous l’avoir démontré, il est donc possible de guérir d’un traumatisme psychique. Si vous souhaitez reprendre votre autonomie, retrouver confiance en vous, et, comme j’aime à souvent l’écrire, être, de nouveau, actrice ou acteur de votre vie, je vous invite à répondre aux questions ci-après puis à cliquer sur l’image. Votre sérénité à venir s’y trouve!

Si comme beaucoup d’autres avant vous, vous souhaitez trouver une solution à vos traumatismes psychiques, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous qui vous intéressera surement:

JE REGARDE LA VIDÉO PROPOSÉE PAR FRÉDÉRIC >>

 |  Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut