Ce que l’on désigne communément par boule dans la gorge est une réponse physiologique du corps face à une situation anxiogène qui peut être le symptôme d’un trouble anxieux.

Par exemple, avoir une boule au ventre parce-que l’on vit seul(e) depuis un certain déjà, sans compagne ou compagnon.

Que cette boule d’angoisse soit une boule de stress ou une boule au ventre, elle est souvent le premier signe de l’arrivée d’une crise de panique laquelle, c’est bien connu, peut générer une peur soudaine de mourir qu’il faut traiter comme dans le cas d’acrophobie symptômes.

La sensation de boule de stress est une expérience courante et souvent déconcertante. Elle est décrite comme une gêne ou une constriction ressentie dans la région du cou, ce qui donne l’impression qu’une boule s’est formée.

Cette sensation est accompagnée de divers symptômes, et ses causes sont multiples.

Les causes de cette boule d’angoisse

Un certain nombre de facteurs contribue à l’apparition de la boule dans la gorge.

Cette sensation résulte le plus souvent d’une combinaison des causes ci-après ou être spécifique à une condition médicale sous-jacente.

En voici les causes les plus fréquentes :

  1. Reflux gastro-œsophagien (RGO) : le RGO survient lorsque les acides de l’estomac remontent dans l’œsophage, provoquant une irritation et une inflammation. Cette irritation peut se propager jusqu’à la gorge, donnant ainsi la sensation de boule.
  2. Stress et anxiété : le stress émotionnel et l’anxiété provoquent une constriction des muscles du cou et de la gorge, entraînant la sensation de boule dans la gorge.
  3. Globus pharyngis : le globus pharyngis est un terme médical utilisé pour décrire la sensation de boule dans la gorge sans qu’il y ait une cause physique évidente. Il peut être associé à des facteurs psychologiques ou à des tensions musculaires.
  4. Inflammation de la gorge : les infections respiratoires, comme les maux de gorge, les amygdales enflammées ou les infections des sinus, générant une inflammation dans la gorge, et donnent ainsi la sensation de boule.
  5. Réaction allergique : une réaction allergique peut provoquer un gonflement dans la gorge, ce qui entraîne une sensation de constriction et de boule dans la gorge.
  6. Autres causes : d’autres causes moins courantes de la boule dans la gorge incluent les nodules vocaux, les tumeurs de la gorge, les troubles thyroïdiens, les troubles musculaires et les effets secondaires de certains médicaments.

Les symptômes

La boule dans la gorge est souvent associée à plusieurs symptômes qui varient en intensité et en durée.

Voici les symptômes les plus courants :

  1. Gêne ou pression dans la gorge : les personnes concernées ressentent une sensation de constriction, de serrement ou de pression dans la gorge, ce qui entraîne une gêne lors de la déglutition.
  2. Difficulté à avaler : certaines personnes éprouvent des difficultés à avaler, surtout lorsqu’elles mangent des aliments solides ou boivent des liquides. D’ailleurs, la difficulté à déglutir est un symptôme d’angoisse chronique, parfois si ce n’est souvent.
  3. Sensation d’avoir une obstruction dans la gorge : la personne a l’impression que quelque chose bloque le passage de l’air ou des aliments dans la gorge, même s’il n’y a aucune obstruction physique effective.
  4. Sensation d’irritation ou de brûlure : cette boule dans la sphère pharyngée s’accompagne d’une sensation de brûlure, de sécheresse ou d’irritation dans la région de la gorge.

Comment gérer une boule dans la gorge ?

Pour soulager les symptômes de la boule de stress et réduire son impact sur votre bien-être, voici quelques techniques de gestion du stress efficaces :

  1. Pratiquer des techniques de relaxation : la méditation, la respiration profonde, le yoga ou la pleine conscience aident à calmer l’esprit et détendre le corps. Attention cependant, cela apaise mais ne « soigne » pas.
  2. Adopter des stratégies de gestion du stress : identifiez les facteurs de stress et développez des mécanismes de gestion, tels que l’organisation, la planification, la délégation des tâches et l’apprentissage de techniques de résolution de problèmes.
  3. Maintenir un mode de vie équilibré : une alimentation saine, un sommeil adéquat, une activité physique régulière et la pratique de loisirs sont essentiels pour réduire le stress et maintenir une bonne santé mentale.
  4. Solliciter un soutien social ou affectif : n’hésitez pas à solliciter un(e) ami(e), un membre de votre famille ou un(e) professionnel(le) de la santé mentale pour obtenir du soutien et des conseils sur la gestion du stress.

Boule d’angoisse : comment gérer une crise d’angoisse ?

La crise d’angoisse est très difficile à vivre parce qu’elle s’accompagne d’un sentiment de perte totale de contrôle et de mort imminente et inévitable. Heureusement, il est possible d’apprendre à gérer une crise d’angoisse.

Pour cela, il faut travailler sur votre capacité à réagir correctement face à une crise panique, mais aussi pour diminuer les risques de crise à venir.

Boule dans la gorge, ou boule dans le ventre, comment faire?

Quand la crise d’angoisse se manifeste, il est trop tard pour l’éviter. Il faut donc essayer de s’y confronter. Comme je l’écrivais plus tôt, il faut commencer par accepter cette crise. Il ne faut pas la combattre ce qui permet de ne pas se tendre davantage.

Pour vous détendre, vous pouvez ensuite utiliser l’exercice de respiration décrit plus haut.

Au-delà du travail sur la respiration, vous pouvez aussi faire un travail cognitif. Cela signifie vous concentrer sur autre chose que l’objet de l’angoisse. Certaines personnes se récitent leurs tables de multiplication quand d’autres récitent plutôt l’alphabet à l’envers.

Dans tous les cas, il faut que l’exercice soit suffisamment difficile pour que vous ne puissiez pas le faire mécaniquement, mais sans que cela nécessite toutes vos capacités intellectuelles.

De tels exercices, s’ils permettent de contrôler une crise d’angoisse, ne traitent pas la crise d’angoisse sur le fond.

Pour bénéficier d’un traitement de la crise d’angoisse qui soit à la fois naturel et thérapeutique, il faut envisager – sérieusement – de bénéficier d’une thérapie comportementale.

C’est la seule thérapie qui vous permet d’éliminer totalement le problème en quelques semaines seulement. Je vous en parle plus bas dans cet article.

Pour l’heure, voyons comment diminuer les risques de crises d’angoisse.

Diminuer les risques

Face aux crises d’angoisse, la meilleure chose à faire est de s’assurer qu’elles apparaissent le moins souvent possible. Voire jamais. Pour cela, les exercices de respirations pratiqués quotidiennement peuvent avoir un impact très positif mais pas pérenne (durable). Ce n’est donc pas suffisant.

À force d’apprendre à contrôler votre souffle, vous le ferez automatiquement face à une situation anxiogène et la boule d’angoisse pèsera moins lourd dans votre gorge ou dans votre ventre.

Mais rien ne remplace une prise ne charge thérapeutique pour traiter la crise au fond. En effet, une crise d’angoisse est souvent un symptôme d’anxiété, d’un état de tension plus ou moins important lequel fait sans doute écho à une angoisse névrotique.

Une autre excellente habitude à développer contre les crises d’angoisse est – évidemment – la méditation.

Dans la forme, comme dans le fond, cela ressemble beaucoup aux exercices de respiration. C’est juste un peu plus long et un peu plus approfondi. Cela vous permet de diminuer l’anxiété et, partant, de réduire les risques d’attaques de panique.

Les causes de la boule au ventre

La boule de stress peut être déclenchée par différentes causes liées à la vie quotidienne comme à des facteurs personnels.

Voici quelques-unes des principales causes de cette manifestation anxieuse :

  1. Stress chronique : des périodes prolongées de stress excessif, qu’il s’agisse de pressions professionnelles, de problèmes relationnels ou d’autres sources de tension, contribuent à la boule de stress.
  2. Anxiété généralisée : Les personnes atteintes de troubles anxieux, tels que le trouble d’anxiété généralisée (TAG), sont plus susceptibles de ressentir des symptômes de boule de stress fréquemment ou de manière persistante.
  3. Événements traumatiques : les expériences traumatisantes passées peuvent laisser des séquelles émotionnelles et augmenter la sensibilité aux réactions de stress.
  4. Mode de vie déséquilibré ou malsain : une alimentation déséquilibrée, la consommation excessive d’alcool, de caféine ou de tabac, ainsi qu’un manque d’exercice régulier, aggravent la réaction au stress et la boule de stress.
  5. Pression sociale et performance : des exigences trop élevées, la peur de l’échec, les demandes professionnelles ou scolaires intenses contribuent à la survenue de la boule de stress.
  6. Problèmes personnels : des problèmes relationnels, financiers, familiaux ou de santé engendrent une anxiété accrue et déclenchent la boule de stress.
  7. Prédisposition génétique : certaines personnes ont une prédisposition génétique à l’anxiété, ce qui les rend plus sensibles aux symptômes de la boule de stress.
  8. Angoisse sans raison : il est particulièrement fréquent que bien des personnes se sentent angoissées sans savoir pourquoi. Elles ont beau se poser la question « pourquoi j’angoisse sans aucune raison », elle n’ont pas de réponse à cette question ce qui participe à enrichir les symptômes de leurs angoisses.
  9. Stress et anxiété : le stress émotionnel et l’anxiété récurrents provoquent des tensions musculaires dans l’abdomen, donnant ainsi la sensation de boule dans le ventre.
  10. Troubles gastro-intestinaux : Des troubles tels que le syndrome du côlon irritable (SCI), la dyspepsie fonctionnelle, la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn peuvent provoquer ces symptômes.
  11. Alimentation inadaptée : une alimentation déséquilibrée, riche en aliments gras, épicés ou difficiles à digérer, sont à même de perturber le fonctionnement digestif et de causer cette sensation.
  12. Constipation : l’accumulation de selles dans les intestins entraîne une sensation de boule au creux de la sphère abdominale, accompagnée de ballonnements et de douleurs abdominales.
  13. Gaz intestinaux : L’accumulation excessive de gaz dans les intestins est responsable de la sensation de ballonnement et de grosseur dans le ventre.
  14. Hernie : Une hernie abdominale, telle qu’une hernie inguinale ou une hernie hiatale, peut provoquer une sensation de boule à l’estomac, en raison de la protrusion des organes à travers une ouverture dans la paroi abdominale.
  15. Autres causes : d’autres causes moins courantes comprennent les tumeurs abdominales, les infections gastro-intestinales, les troubles hormonaux et les effets secondaires de certains médicaments.

Les symptômes de la boule dans le ventre

La sensation de boule dans le ventre est une expérience fréquente et particulièrement déconcertante en plus d’être inconfortable.

La boule dans le ventre se caractérise par une sensation de tension ou de contraction dans la région abdominale, donnant l’impression qu’une boule y est présente.

Cette sensation est accompagnée de divers symptômes, et ses causes sont diverses. La boule dans le ventre s’accompagne de plusieurs symptômes lesquels évoluent en fonction de chacun(e).

Vous trouverez ci-après une énumération des manifestations les plus courantes de la boule au ventre :

  1. Sensation de tension abdominale : les personnes qui en sont victimes éprouvent une sensation de serrement ou de pression dans la région de l’estomac ou des intestins, ce qui procure l’impression qu’une boule s’est formée.
  2. Gêne ou douleur abdominale : la boule dans le ventre est associée à une gêne générale ou à une douleur localisée dans la région abdominale. Les symptômes physiques vont de légères douleurs à des douleurs plus intenses.
  3. Ballonnement : certaines personnes éprouvent une sensation de ballonnement abdominal, accompagnée d’une distension de l’estomac ou des intestins.
  4. Changements du transit intestinal : la présence d’une boule dans le ventre est susceptible de perturber le transit intestinal, ce qui entraine de la constipation, la diarrhée ou des selles anormales.
  5. Sensation de serrement dans la poitrine ou l’estomac : la boule de stress est souvent décrite comme une sensation de constriction ou de serrement dans la région thoracique ou abdominale.
  6. Difficultés respiratoires : Certaines personnes ressentent une gêne respiratoire ou une sensation d’oppression au niveau de la poitrine.
  7. Battements cardiaques accélérés : la boule de stress s’accompagner le plus souvent d’une augmentation du rythme cardiaque, de palpitations ou de sensations de battements forts.
  8. Tension musculaire : les muscles deviennent tendus et contractés, en particulier au niveau du cou, des épaules et du dos.
  9. Troubles digestifs : des problèmes tels que nausées, des douleurs abdominales, des ballonnements ou des troubles du transit intestinal se manifestent.
  10. Fatigue et troubles du sommeil : la boule de stress peut entraîner une fatigue excessive, une difficulté à s’endormir ou des réveils fréquents pendant la nuit.
  11. Irritabilité et nervosité : des changements d’humeur, une irritabilité accrue, une sensation d’agitation ou une tendance à l’anxiété sont susceptibles d’émerger.

Comment soulager une boule au ventre ?

La sensation de boule à l’estomac est extrêmement gênante et met à mal la vie de tous les jours.

Heureusement, il existe plusieurs méthodes naturelles pour soulager cette sensation de boule dans l’estomac et retrouver un confort digestif.

En suivant les recommandations qui suivent, vous atténuerez les symptômes de boule dans l’estomac et favoriserez ainsi une digestion plus harmonieuse.

Adopter une alimentation saine et équilibrée

  1. Consommer des aliments riches en fibres : les fibres alimentaires favorisent le bon fonctionnement digestif et facilitent le transit intestinal. Optez pour des fruits frais, des légumes, des céréales complètes et des légumineuses.
  2. Éviter les aliments gras et épicés : les aliments gras et épicés aggravent les symptômes de boule à l’estomac. Privilégiez des choix alimentaires plus légers et optez pour des assaisonnements doux.
  3. Mâcher lentement et consciemment : prenez le temps de bien mâcher vos aliments pour faciliter la digestion et, ainsi, éviter la surcharge de votre système digestif.

Gérer le stress et l’anxiété

  1. Pratiquer des techniques de relaxation : la méditation, la respiration profonde, le yoga et d’autres techniques de relaxation réduisent le stress et l’anxiété, lesquels contribuent à la formation d’une boule à l’estomac.
  2. Faire de l’exercice régulièrement : l’activité physique régulière favorise la libération d’endorphines, qui aident à réduire le stress et à améliorer l’humeur. Choisissez une activité que vous aimez, comme la marche, la natation ou la danse.
  3. Infusions à base de plantes : certaines plantes ont des propriétés apaisantes pour le système digestif. Essayez des infusions de menthe poivrée, de camomille, de gingembre ou de réglisse pour soulager les symptômes de boule à l’estomac.
  4. Boisson au citron et au miel : mélangez le jus d’un demi-citron frais avec une cuillère à soupe de miel dans de l’eau tiède. Cette boisson apaise l’estomac et favorise une meilleure digestion.
  5. Cataplasme à la camomille : préparez une infusion de camomille, laissez-la refroidir, puis imbibez une serviette propre avec l’infusion. Appliquez-la sur votre abdomen pendant quelques minutes pour apaiser les sensations de boule à l’estomac.

Avoir de saines habitudes de vie

  1. Évitez les repas trop copieux : manger de petites portions régulières plutôt que de gros repas facilite la digestion et réduit les sensations de ballonnement et de boule à l’estomac.
  2. Hydratez-vous suffisamment : buvez beaucoup d’eau tout au long de la journée pour maintenir une hydratation adéquate et favoriser un bon fonctionnement digestif.
  3. Évitez les facteurs déclenchants : identifiez les aliments ou les situations qui déclenchent vos symptômes et essayez de les éviter autant que possible.

Les médicaments

L’approche médicamenteuse est très efficace pour lutter contre l’anxiété. Les anxiolytiques à base de benzodiazépine la font d’ailleurs totalement taire. Le problème, c’est qu’un traitement médicamenteux de l’anxiété n’est jamais envisageable sur le long terme.

Pis encore, il ne guérit pas l’anxiété! Il se contente de contenir les symptômes de l’anxiété tant que vous consommez des médicaments. Lesquels, de façon paradoxale, sont pourtant dangereux pour la santé sur le long terme.

Comment éliminer une boule d'angoisse avec une thérapie naturelle?

Les traitements naturels

Puisque les médicaments ne sont pas une solution à long terme, il est possible de se tourner vers des traitements naturels. On y trouve des comprimés et des infusions à base de plantes, des massages, du yoga, etc. Mais une difficulté subsiste. Ces solutions ne sont pas suffisamment efficaces contre un trouble anxieux prononcé.

  1. Infusions à base de plantes : certaines plantes ont des propriétés apaisantes pour le système digestif. Essayez des infusions de menthe poivrée, de camomille, de gingembre ou de réglisse pour soulager les symptômes de boule à l’estomac.
  2. Boisson au citron et au miel : mélangez le jus d’un demi-citron frais avec une cuillère à soupe de miel dans de l’eau tiède. Cette boisson apaise l’estomac et favorise une meilleure digestion.
  3. Cataplasme à la camomille : préparez une infusion de camomille, laissez-la refroidir, puis imbibez une serviette propre avec l’infusion. Appliquez-la sur votre abdomen pendant quelques minutes pour apaiser les sensations de boule à l’estomac.

Bien sûr, la camomille et la verveine aident à l’endormissement, et luttent alors contre l’anxiété. Néanmoins, face à une phobie sociale ou à un trouble panique, une tisane ne suffit pas à empêcher la boule d’angoisse d’apparaître, ni la crise de panique de se manifester.

Les traitements naturels ne sont donc pas les plus efficaces et ne permettent pas de se débarrasser de l’angoisse et de l’anxiété.

Traitement de la boule dans le ventre

Le traitement de la boule dans le ventre dépend de sa cause sous-jacente.

Ci-après, vous trouverez quelques approches couramment utilisées pour soulager la sensation de boule dans le ventre :

  1. Gestion du stress : la relaxation, la méditation, la thérapie comportementale et d’autres techniques de gestion du stress réduisent l’impact du stress et de l’anxiété sur l’abdomen.
  2. Modifications alimentaires : adopter une alimentation équilibrée, riche en fibres, en évitant les aliments qui déclenchent des symptômes gastro-intestinaux, participe à réduire la boule dans le ventre.
  3. Médicaments : selon la cause sous-jacente, des médicaments tels que les antispasmodiques, les antiacides, les laxatifs ou les probiotiques peuvent être prescrits pour soulager les symptômes.
  4. Thérapie physique : dans certains cas, une thérapie comportementale est recommandée pour détendre les muscles abdominaux et soulager la sensation de boule.
  5. Consultation médicale : si la boule d’angoisse persiste ou s’accompagne d’autres symptômes inquiétants, il est important de consulter un professionnel de la santé pour qu’un diagnostic précis soit établi, voire qu’un traitement approprié soit prescrit.

Comment vaincre la boule au ventre ?

Depuis plusieurs années, l’Assurance maladie recommande désormais les thérapies comportementales pour lutter contre l’anxiété et tous les types de troubles anxieux. Ces thérapies ne sont pas très éloignées de la psychothérapie classique puisqu’il s’agit d’aller demander l’aide d’un professionnel pour surmonter une difficulté psychique.

Ce genre de thérapie utilise des outils précis pour modifier les réactions comportementales et cognitives de la personne anxieuse face à une situation anxiogène.

Pour vous aider à vous débarrasser de cette boule d’angoisse et, de fait, de vaincre la crise d’angoisse comme de traiter l’anxiété, j’ai créé un programme thérapeutique et comportemental en ligne, accessible à tous.

Il vous garantit une élimination définitive de vos symptômes en moins de 8 semaines. Au sortir de cette méthode thérapeutique, vous aurez retrouvé confiance.

Pour comprendre comment ne plus ressentir de boule d’angoisse , je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous :


La + efficace des solutions commence ici.

Reprenez le contrôle de votre vie en moins de 2 mois, sans médicaments, avec un taux de réussite supérieur à 95%.

Profitez de cette chance extraordinaire tout comme celles et ceux qui, avant vous, pensaient ne jamais s’en sortir.


Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Ancien grand anxio-dépressif, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, je suis spécialisé dans le traitement des problèmes d'angoisse, d'anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, et exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste (coach comportemental).   Mes compétences dans les domaines de l'approche systémique de Palo Alto (approche stratégique et brève orientée solution) me permettent de résoudre 16 cas sur 17 en moins de 2 mois (95 % de résultats).   Pour en savoir +, je vous invite à prendre connaissance du programme comportemental en ligne que j'ai conçu.   Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi bénéficier de consultations thérapeutiques en cliquant sur ce lien :   Consultations thérapeutiques

    10 replies to "Comment se débarrasser d’une boule dans la gorge ?"

    • Frédéric Arminot

      Bonjour Ryan,

      Je viens justement de vous répondre par mail.

    • Ryan

      Bonjour jai des crises d’anxiété je comprend pas pourquoi

    • Bonjour,

      Suite à votre demande, je viens de vous envoyer un mail.

      Frédéric

    • KORCHI

      Bonjour
      Pourriez-vous me contacter
      Merci

    • Bonjour Aurélie,

      J’ai créé un Programme Thérapeutique conçu pour vous venir en aide, je vous invite à cliquer sur le lien ci-après :

      Accès au Programme comportemental

      Je vous suis reconnaissant de votre confiance Aurélie.

      N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions.

    • AURELIE

      bonjour,
      je viens de voir votre page.
      je suis souvent prise de crises d’angoisse avec des symptômes assez préoccupants. Cela me gâche la vie au quotidien depuis 20 ans environ.
      pouvez vous m’aider à guérir svp? j’en peux plus des AD et anxiolytiques qui ne fonctionnent plus beaucoup.
      merci d’avance

    • Bonjour Pierre,

      Je vous envoie un email afin de correspondre de façon plus privé.

    • Pierre François

      G des crises de stress et d’angoisse tous les jours

    • Bonjour Mimi,
      Je vous envoie un email par rapport à cela.
      Frédéric Arminot

    • Mimi

      Moi je viens lire beaucoup sur vos articles et je voudrais bien suivre vos videos,

Leave a Reply

Your email address will not be published.