Les crises d’angoisse sont souvent une expérience trés pénible, voire effrayante, pour celles et ceux qui les vivent.

Elles peuvent causer des symptômes tels que des palpitations, des sueurs, des tremblements, des nausées, des vertiges et des sentiments de panique voire une impression de mort imminente, ce qui s’apparente alors à une crise de panique.

Autant de troubles qui justifient le besoin parfois irrépressible d’aller aux urgences pour une crise d’angoisse.

En effet, dans certains cas, ses symptômes peuvent être si graves que la personne peut penser qu’elle est en train de mourir ou qu’elle fait une crise cardiaque, à plus forte raison quand cette peur terrible est aggravée par une perte d’équilibre.

La question est donc de savoir s’il faut aller à l’hôpital lorsqu’on fait une angoisse aigüe, d’autant plus lorsque qu’il arrive que la situation soit aggravée par des céphalées de tension.

Quoiqu’il en soit, consulter en secteur hospitalier ne vous garantit pas un traitement adapté de votre angoisse panique. Les médecins urgentistes vont soulager mais pas soigner, puis suggérer d’agir de sorte à apprivoiser vos crises d’angoisses.

Dès lors, dans cet article, vous trouverez une solution définitive à votre problème.

Avantages des urgences pour une crise d’angoisse ?

Le principal avantage d’aller aux urgences est d’obtenir un traitement immédiat des symptômes d’angoisse.

Les médecins hospitaliers peuvent évaluer vos symptômes et vous aider à vous sentir plus à l’aise. Ils peuvent également prescrire des médicaments pour réduire l’anxiété et, le plus souvent, vous orienter vers un spécialiste même si cela vous inquiète pour, par exemple, répondre à cette question : stress au travail que faire ?

En vous rendant aux urgences à l’hôpital, vous pouvez obtenir une évaluation approfondie de votre état de santé général, ce qui peut vous permettre de soigner l’anxiété sans médicaments puisqu’une crise d’anxiété est, le plus souvent, un symptôme de troubles anxieux.

Il est donc important de noter que la panique est parfois déclenchée par des problèmes de santé sous-jacents, tels que des problèmes thyroïdiens facteurs d’angoisse permanente, des troubles neurologiques ou des problèmes cardiaques.

Dès lors, les urgentistes aidés par d’autres spécialistes médicaux hospitaliers peuvent effectuer des tests pour déterminer si ces problèmes de santé sous-jacents sont à l’origine de vos symptômes d’angoisse.

Enfin, se rendre aux urgences permet de bénéficier d’un soutien psychologique immédiat. Les urgentistes sont formés pour aider les patients à faire face à l’anxiété généralisée dont les crises d’angoisses sont un symptôme, comme à d’autres troubles mentaux.

Ils peuvent donc vous fournir des conseils et des techniques pour vous aider à faire face à une angoisse aigüe à court terme et vous orienter vers des ressources à long terme si nécessaire.

Quels sont les inconvénients d’aller aux urgences ?

Bien qu’il y ait des avantages à consulter dans des hôpitaux, il y a aussi des inconvénients dont il faut tenir compte.

L’un des principaux inconvénients est un coût élevé. Les consultations peuvent être trés coûteuses, surtout si vous n’avez pas d’assurance santé ou de mutuelle.

Le coût est aussi élevé pour l’hôpital lui même ce qui, d’une façon ou d’une autre, rejaillit sur la gestion de l’hôpital.

Un coût élevé

Quand on sait comment tous ces gouvernements qui se succèdent gèrent la « chose hospitalière », il est de nos responsabilités tant individuelles que collectives d’être vigilants.

N’oublions pas que l’hôpital est en crise et va sans doute exploser et sauf problème cardiaque avéré, le SAMU ne viendra pas vous prendre en charge.

Enfin, si les professionnels de la santé ne trouvent pas de problème de santé sous-jacent, vous pourriez vous retrouver avec des factures élevées pour des tests et des examens inutiles.

Un temps d’attente important

Un autre inconvénient est le temps d’attente.

Les services d’urgences sont souvent surpeuplées et les temps d’attente peuvent être très longs, à plus forte raison dans le cas d’attaque de panique nocturne. Comme vous êtes déjà anxieux, cela peut aggraver vos symptômes et rendre la situation encore plus difficile à gérer.

Plus vous attendrez, plus cette boule dans la gorge que vous ressentez en tant que symptôme d’angoisse va aller augmentant.

Crise d'angoisse aux urgences à l'hôpital: Un délai d'attente trés long, non prioritaire.

De plus, si vous avez des antécédents de crises d’angoisses, il est possible que vous ayez déjà été traité. Si c’est le cas, il est probable que vous ayez reçu des conseils et des techniques pour faire face à vos symptômes à court terme.

Dans ce cas, une consultation hospitalière n’est pas nécessaire car vous savez déjà quoi faire.

Un choix aux conséquences insoupçonnées

Se rendre aux urgences peut ne pas être la meilleure option si vous êtes susceptible de rencontrer des éléments déclencheurs dans un environnement hospitalier.

Par exemple, si vous avez une phobie des aiguilles ou la peur des espaces clos, se rendre aux urgences risque d’aggraver difficulté du moment.

Dans la même veine, depuis le COVID-19, vous risquez d’angoisser plus encore puisque vous serez sans doute seul(e) dans un box en attendant qu’un interne en médecine ait le temps de s’occuper de vous.

Que faire si vous ne pouvez pas aller aux urgences ?

Si vous ne pouvez pas vous rendre à l’hôpital, il existe d’autres options.

La première consiste à contacter votre médecin traitant ou un professionnel de la santé mentale (psychiatre, psychologue, psychothérapeute).

Ils sont à même de vous prodiguer des conseils et des techniques pour faire face à vos symptômes d’angoisse à court terme, ainsi que des conseils pour gérer vos symptômes à long terme.

Une seconde option consiste à utiliser des techniques autonomes pour faire face à vos symptômes.

Ces techniques reposent sur les points suivants :

  • Techniques de respiration,
  • Techniques de visualisation,
  • Techniques de méditation.

En y ayant recours, même de façon ponctuelle, elles participent à vous détendre et à calmer votre esprit, ce qui réduit d’autant la crise.

Dans la même veine, vous pourriez ainsi apprendre les erreurs à éviter.

Pour conclure, plus que les urgences à l’hôpital, rien ne vaut un travail sur soi accompagné par un professionnel ou un protocole personnalisé.

Ainsi, la méthode de coaching que je mets à votre disposition vous garantit une totale et définitive élimination de toute forme de crise comme de l’anxiété, avec un résultat de l’ordre de 95 % en moins de 2 mois, de façon naturelle.

Pour information, les symptômes diminuent de 40% en 10 jours, de 60% en 3 semaines, de 80% en 6 semaines, et totalement en 8 semaines seulement.

Pour bénéficier de ce programme comportemental, vous trouverez toutes les informations nécessaires au traitement de toute forme d’attaque de panique en cliquant sur le lien ci-après.


La + efficace des solutions commence ici.

Reprenez le contrôle de votre vie en moins de 2 mois, sans médicaments, avec un taux de réussite supérieur à 95%.

Profitez de cette chance extraordinaire tout comme celles et ceux qui, avant vous, pensaient ne jamais s’en sortir.


Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Ancien grand anxio-dépressif, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, je suis spécialisé dans le traitement des problèmes d'angoisse, d'anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, et exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste (coach comportemental).   Mes compétences dans les domaines de l'approche systémique de Palo Alto (approche stratégique et brève orientée solution) me permettent de résoudre 16 cas sur 17 en moins de 2 mois (95 % de résultats).   Pour en savoir +, je vous invite à prendre connaissance du programme comportemental en ligne que j'ai conçu.   Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi bénéficier de consultations thérapeutiques en cliquant sur ce lien :   Consultations thérapeutiques

Leave a Reply

Your email address will not be published.