Solitude: 4 solutions pour ne plus se sentir seul(e) ou abandonné(e)

La Solitude

L’être humain est ainsi fait que la solitude lui pèse. Soit écrit en passant, mon accessoire solitude ne me pèse en rien. Je crois que j’aime çà. Sans doute est-ce lié au fait que, fondamentalement, je sais ne pas être dans une vraie solitude. Au sens du rien. Ni avec. Ni sans. Si chacun(e) d’entre nous avait la capacité de vivre seul(e) et de s’auto-suffire, cela se saurait.

Toutes et tous, nous avons besoin, d’échanges. De partages. De liens affectifs. Sociaux. Familiaux. Professionnels. Vivre sans lien, vivre isolé(e), vivre seul(e), c’est être comme le plus bel avion du monde et manquer de kérosène. Vous êtes condamné(e) à rester cloué(e) sur le tarmac!

Beaucoup de ces gens qui souffrent de solitude pensent que c’est irréversible. Il y a une espèce de résignation à se sentir seul(e). Cela fait dire à ces hommes et à ces femmes qu’ils n’intéressent plus personne. Qu’elles sont comme abandonnées. C’est ce que l’on appelle de la victimisation. Et ce n’est pas irréversible.

La victimisation repose sur un principe que l’on appelle “le bénéfice caché“. C’est une notion très importante. Un concept sur lequel sont amenés à travailler les personnes de mon programme thérapeutique en ligne. Cette méthode vous permet de soigner l’angoisse, traiter l’anxiété, soigner une phobie, ou guérir un toc, ou vaincre une dépression.

4 solutions à la solitude

Nonobstant cette éventualité, celle de l’intérêt de la solitude associé au fait de l’intérêt de s’en plaindre, la solitude n’est pas une fatalité. Si cela vous concerne, vous pouvez la surmonter. A cette fin, il est nécessaire d’interagir avec les personnes qui sont autour de vous. Sachant qu’au contraire ce que vous pensez, elles ont également besoin de vous.

Pour toutes ces raisons, et principalement celle de surmonter la solitude, je vous invite à découvrir 4 solutions. Elles ont vocation à vous aider à être une personne qui ne se sent plus seule au monde. Un être humain qui ne souffre plus de solitude.

En finir avec la solitude avec un programme comportemental.Surmonter la solitude

La plupart du temps, les personnes qui souffrent de solitude s’isolent dans leur coin. Elles sont convaincues, ou finissent par se convaincre, qu’elles n’ont rien à apporter aux autres. Ou qu’elles ont des défauts tels que c’est un obstacle à n’importe quel type de relation.

Pour justifier de leur solitude, ces mêmes personnes invoquent le fait qu’elles n’ont pas des diplômes aussi importants que les personnes susceptibles les intéresser. Ni des compétences professionnelles. Ou des carrières de moindre envergure.

Le statut social d’une personne a t’elle vraiment autant d’importance que vous le croyez? Je me souviens d’une maraîchère qui rentre de vacances. Je m’inquiète de son absence depuis 15 jours. Réponse de l’intéressée: “Je n’ai pas envie d’être la plus riche du cimetière!”.

Elle ne prend pas ses congés en même temps que tout le monde. Elle fait ce qui lui semble bien pour elle. Dusse-t-elle ne pas faire comme tout le monde. Ainsi, la vie est faite de différences.

En ce qui vous concerne, vous avez – forcément – quelque chose qui fait de vous une personne particulièrement intéressante. Cette même personne avec qui les gens ont du plaisir à échanger. Collaborer. Parler. Partager. C’est mon cas avec cette femme qui travaille sur les marchés.

Solitude: Croire en l’avenir

Malgré vos défauts, ou ce que vous pouvez considérer chez vous comme des tares, il vous suffit d’y croire. C’est à dire que pour sortir de la solitude, il faut vous donner les moyens de travailler votre la confiance en soi.

Si vous sortez d’une relation qui s’est mal passée, qu’elle soit amicale ou amoureuse, ce n’est également pas une raison pour vous replier sur vous même. Si vous le voulez bien, la vie vous réserve de nouvelles aventures fort agréables à vivre.

Quelque part, il y a une personne qui va vous trouver une place dans sa vie. Au moins autant que vous êtes prêt(e) à lui en trouver une dans la vôtre. Il vous suffit d’y croire. Essayez de chasser ces pensées toxiques qui vous affectent tant. Elles vous font broyer du noir. Seul(e), dans la pénombre de votre appartement. Ou de votre maison.

Sans doute êtes-vous une agréable personne. Exceptionnelle par certains côtés de votre personnalité. Vous avez droit à une vie meilleure. Ne laissez ni le passé, ni vos doutes présents, vous empêcher de profiter de vos qualités. Et encore moins de les partager.

Solitude: Prenez soin des autres

Il y a des années – j’ai pourtant l’impression que c’est hier -, j’apprends un peu plus chaque jour que donner est le meilleur moyen de recevoir. Donner sans attendre de retour. Tout ce que vous donnez aux autres vous revient en plus grande proportion. L’une des meilleures manières de surmonter la solitude est de s’intéresser aux autres afin de leur apporter votre aide.

Essayez d’être la ou le moins égoïste possible. Ne cultivez pas colère et ressentiment du fait de votre solitude. Dans le cas contraire, vous risquez de rester seul(e) bien longtemps encore. Il y a forcément une personne autour de vous qui a besoin d’aide. Une personne qui a besoin d’un coup de main. Un être humain qui a besoin d’un peu de votre temps. Occupez-vous en. Rendez vous utile. Sans attendre de compensation.

Ne vous concentrez pas sur vos besoins personnels. Pas au point de devenir une personne orgueilleuse. Celle-là même qui, toujours, attend qu’on vienne à elle. Allez vers les autres. Offrez-leur ce que vous espérez pour vous même. Le bonheur?

Si vous y réfléchissez bien, vous n’avez pas besoin de chercher très loin. Les premières personnes qui ont besoin de vous sont les membres de votre famille. Il y a aussi, et sûrement, une personne que vous n’avez pas vu depuis longtemps. Ou avec laquelle vous vous êtes embrouillé(e). Et à laquelle vous pensez souvent.

Solitude: Ranger son orgueil dans sa poche

Mettez votre orgueil de côté. Essayez de reprendre contact avec elle. Si nécessaire, faites acte d’humilité. Excusez-vous si vous pensez que cela peut faciliter la reconstruction d’un lien. Pour commencer, proposez lui de partager un café. Ou de déjeuner ensemble. Une fois réuni(e)s, montrez lui de l’intérêt. Posez des questions sur elle. Ses relations. Son travail. Ses éventuels problèmes. En bref, parlez peu de vous. Puis, donnez lui de la valeur par les questions que vous lui posez à son sujet.

Passez du temps avec votre famille. Passez du temps avec vos ami(e)s. Donnez-leur de l’attention. De l’amour. A un moment ou à un autre, ils vous le donnent en retour. Votre vide affectif est comblé. Ainsi, vous vous sentez mieux dans votre peau. N’attendez pas que ces personnes vous donnent ce que vous estimez être votre seul besoin. Offrez sans attendre.

Solitude: S’impliquer dans des activités sociales

Sortons du cadre familial ou affectif. Je vous invite à vous impliquer dans la vie sociale. Associative ou sportive. Et ce dans la ville dans laquelle vous habitez. En quelques mots, le leitmotiv c’est: “Sortez de chez vous!”.

Avez-vous pensé à participer à la prochaine séance de sport organisée par votre commune? Êtes-vous allé(e) à la journée de  présentation des associations de votre ville? Laquelle journée a généralement lieu à la rentrée septembre de chaque année? Vous êtes-vous inscrit(e) en qualité de volontaire dans une association? Ou comme bénévole dans une O.N.G?  Celle qui défend une cause philanthropique.

Si vous voulez que les gens s’intéressent à vous, je vous le rappelle, il va falloir faire une effort. Prendre le risque de sortir de votre zone de confort. D’ailleurs, cette zone est-elle si confortable que çà?

Une ou des activités associatives vous permettent de faire de nouvelles rencontres. Certaines d’entre elles deviennent des amitiés. Attention cependant. N’y allez pas dans ce seul but. Allez-y tout d’abord pour passer de bons moments. Pour vous rendre utile à votre communauté. Dès lors, essayez d’accepter que les choses ne se passent pas toujours comme vous le voulez. Et n’oubliez pas. Le temps arrange bien des choses.

Solitude: Faire preuve d’humilité et de bienveillance

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous? Être entouré(e) de personnes qui vous tiennent compagnie – çà a ses limites -? Ou apporter votre aide à celles et ceux qui en ont besoin? C’est votre façon de vous impliquer qui vous offre ce dont vous avez besoin.

Le sourire d’un SDF après lui avoir remis un peu d’argent. La gratitude d’une personne d’un âge avancé que vous aidez à traverser la route. Autant de comportements sociaux de partage qui vous procurent des émotions positives. Peut-être même, réalisez vous que vous n’avez pas tant de raisons de vous plaindre en comparaison de la vie de certaines personnes.

Si vous prenez la peine, et le temps, d’y réfléchir, vous vous rendez compte que votre situation est bien plus simple que celle de beaucoup de gens. Vous, à tout le moins, avez des personnes dans votre entourage. Même si le temps et des évènements vous en ont éloignent parfois. Au point de vous faire vous sentir seul(e).

D’autres n’ont ni famille, ni ami. Alors, pour ces personnes là en particulier. Le temps d’un matin. D’un après-midi. Ou d’une soirée. Soyez la personne qui leur donne de l’affection par l’intérêt que vous leur manifestez.

Utilisez un programme comportemental en ligne

Vous êtes d’accord avec tout ce que vous venez de lire? Vous êtes une bonne et une belle personne mais… c’est dur de faire ces premiers pas vers les autres n’est-ce pas? Ce n’est pas que vous ne voulez pas. C’est plutôt que vous n’y arrivez pas. Quelque chose vous bloque? Voire vous angoisse? Si vous souhaitez sortir de cette ornière, je vous propose une solution pour vaincre la solitude dans laquelle vous êtes enfermé(e) bien malgré vous.

Peut-être avez-vous été marqué(e) par des déconvenues relationnelles dans le passé? Avez-vous du mal avec les relations en général? Rencontrez-vous des difficultés à vous affirmer en groupe? Ou encore à prendre la parole devant tout le monde? Avez-vous peur d’être jugé(e)? Êtes-vous anxieux – anxieuse – à l’idée de mal dire, ou de mal faire?

Alors, pour vous, j’ai conçu un programme thérapeutique et comportemental en ligne. Il vous aide à résoudre tous ces problèmes que je viens d’énoncer. Ce programme est accessible 24/24H. Au contraire d’un thérapeute. Ce programme vous permet d’identifier les vraies raisons de votre solitude afin de comprendre votre état émotionnel.

Solitude: Comprendre le passé pour mieux investir l’avenir

Un tel programme vous aide à déterminer avec précision les événements récents et passés qui justifient ce que vous vivez comme un problème. Être socialement seul(e). Ou vous sentir seul(e). Même quand vous tes entouré(e).

Votre problème de solitude cache, peut-être, une dépression. De l’anxiété. De l’angoisse. Ou un stress chronique. Autant de sujets pénibles qui vous font vous renfermer sur vous-même. Dès lors, je vous suggère de vous inscrire à ce programme thérapeutique et comportemental en ligne dès maintenant.

Votre démarche en ce sens vous aide à identifier le vrai problème caché derrière ce problème apparent qu’est la solitude. Et aussi à trouver très vite une solution adaptée à votre cas. Retrouver estime de soi et confiance en soi. Beau projet! Nouer de nouvelles relations dans tous les domaines de votre vie. Cela vous permet de vous “sortir” de votre solitude. C’est l’objectif de ce programme.

N’hésitez pas à partager votre expérience avec les autres (voir les commentaires ci-dessous). Et ce de la même façon que vous pouvez la partager avec les membres inscrits à mon programme thérapeutique en ligne.

Enfin, n’oubliez pas. En tous domaines, c’est le premier pas qui compte. Le reste, comme disent beaucoup de gens: “C’est que du bonheur”. Simple et efficace.

Rompre avec la solitude.

 |  Frédéric Arminot

Comment reprendre le contrôle de votre vie facilement et rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut