TRAITEZ ANGOISSE, ANXIÉTÉ, PHOBIE ET TOC DE FAÇON PERSONNALISÉE ET REPRENEZ LE CONTRÔLE DE VOTRE VIE EN MOINS DE 2 MOIS!

  • Êtes-vous fatigué(e) de consulter des psy, comme de dépenser de l'énergie et de l'argent pour rien?
  • En avez-vous marre de prendre des médicaments, et de subir leurs effets secondaires?
  • Aimeriez-vous accéder à des techniques comportementales simples et puissantes pour ne plus souffrir?
  • Aimeriez-vous reprendre le contrôle de votre vie?
  • Oui? Alors, NE RATEZ SURTOUT PAS CETTE VIDÉO >>
Découvrez Le Programme ARtUS pour traiter l'angoisse, contrôler une crise d'angoisse, soigner l'anxiété, vaincre une phobie - Frédéric Arminot Comportementaliste

L’attaque panique – Les facteurs de risques et leurs conséquences

L'attaque panique

L’attaque panique – Facteurs de risques et conséquences

Nombreuses sont les personnes victimes de perte de maitrise de soi, de perte de contrôle. Perdre ses moyens par rapport à une situation donnée repose sur ce qu’il est convenu d’appeler l’attaque panique, ou attaque de panique, ou encore crise de panique.

Quand l’attaque panique prend en otage les personnes qui e sont victimes, celles-ci parlent le plus souvent d’une sensation terrible, une sensation de mort imminente. Elles ont l’impression de devenir folle, et de perdre totalement le contrôle d’elles-même.

Dès lors, quels sont les facteurs de risques liés à l’attaque panique? Quelles sont les conséquences de l’attaque panique si rien n’est fait, avant, pendant et après? Enfin, comment traiter l’attaque panique de façon simple te durable? Ce sont trois questions à propos desquelles je vais tenter de répondre.

Les facteurs de risque de l’attaque panique

L’attaque panique n’est pas déclenchée par un facteur clairement identifié. Généralement elle intervient à cause de la combinaison d’un ensemble de facteurs, comme ceux énumérés ci-après:

  • Consommation abusive des substances comme la caféine
  • Prise de drogues stimulantes comme l’héroïne ou la cocaïne
  •  Privation des substances comme l’alcool, les drogues, la caféine, la nicotine, etc. , dans le cas d’un processus de sevrage

ou encore

  • Maladies respiratoires
  • Phobies (phobie des transports, agoraphobie, etc.)
  • Troubles du comportement alimentaires comme l’anorexie, la boulimie, l’hyperphagie
  • Faible estime de soi, et faible capacité d’adaptation aux situations difficiles
  • Situations de chômage prolongé, deuil, divorce, maladie grave d’un proche
  • Surproduction d’hormones causée par l’hyperthyroïdie
  • Environnement professionnel, familial ou social stressant

Il convient de préciser que les femmes sont 2 fois plus susceptibles de souffrir d’attaque panique que les hommes. Ce fait pourrait s’expliquer par les perturbations hormonales fréquentes dans le cycle féminin.

Plusieurs scientifiques pensent également que des facteurs héréditaires peuvent favoriser l’attaque panique chez certaines personnes. Des antécédents familiaux ont ainsi été identifiés chez différents sujets.

Les conséquences de l’attaque panique

Les symptômes de l’attaque panique sont essentiellement des symptômes physiques. D’une façon générale, ces symptômes sont les suivants:

  • Accélération du rythme cardiaque
  • Hypertension
  • Hyperventilation
  • Resserrement au niveau de la poitrine
  • Douleurs thoraciques intenses
  • Fortes palpitations
  • Peur de mourir dans les prochaines secondes ou minutes
  • Suffocation
  • Sensation de terreur
  • Sensation d’instabilité en marchant
  • Engourdissements et les picotements dans les doigts, les orteils, la bouche, les lèvres, les bras, les jambes, la partie supérieure de la tête
  • Difficulté à avaler ou à déglutir (avaler sa salive)
  • Sensation de boule dans la gorge (poire d’angoisse, ou boule d’angoisse)
  • Bouffées de chaleur
  • Tremblements – Frissons
  • Perte de contrôle mental
  • Peur de perdre le contrôle de son corps
  • Nausées
  • Mains froides
  • Fréquent besoin d’uriner
  • Faiblesse dans les jambes
  • Fatigue généralisée
  • Irritabilité
  • Difficultés de concentration
  • Crampes d’estomac
  • Fibrillation musculaire
  • Impression que tout est étrange, et que tous les événements autour de vous se déroulent comme dans un rêve (déréalisation)
  • Sensation de ne plus habiter son corps, ou de se regarder soi-même de l’extérieur (dépersonnalisation)
  • Évanouissement

En général, l’attaque panique ne dure que quelques minutes. Dans les cas les plus graves, elle peut aller jusqu’à 30 minutes.

Le risque de l’attaque panique se situe, principalement, au niveau de la fréquence des crises (il n’y a aucun moyen de les prévenir). Si rien n’est fait, les conséquences pour vous peuvent être dramatiques. Dans 25 à 30% des cas, les crises resurgissent si vous ne suivez aucun traitement thérapeutique adapté, et ce d’autant plus que les symptômes s’amplifient à chaque nouvelle crise.

L’attaque panique, et les crises qui s’y rapportent, peut donc avoir de très graves répercussions sur votre quotidien.

L attaque panique - Une solution simple et rapide

Si vous souffrez de symptômes liés à l’attaque panique, ou si l’un de vos proches en souffre, il est plus qu’urgent d’avoir recours à un traitement personnalisé, et ce dans les meilleurs délais.

A ce propos, je vous suggère de choisir la thérapie comportementale. C’est un domaine de la psychothérapie réputé particulièrement efficace dans le traitement des crises issues de l’attaque panique.

Concrètement, le thérapeute vous aide à identifier, et à corriger, vos façons d’appréhender les événements sources d’angoisse et d’anxiété.

En 8 à 12 semaines, vous apprenez à:

  • Interpréter les réactions de votre corps qui vous procurent cette sensation de mort imminente
  • Être moins sensible aux sensations physiques déstabilisantes
  • Gérer les sentiments de terreur

Les antidépresseurs sont également – et malheureusement – une solution largement adoptée pour le traitement de l’attaque panique.

Le traitement de l’attaque panique à l’aide d’anti dépresseurs

2 classes d’antidépresseurs sont généralement prescrites. Il s’agit  des classes suivantes:

  • Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS) – Ils augmentent le taux de sérotonine dans vos synapses pour empêcher la recapture de cette dernière. Les antidépresseurs les plus utilisés dans cette classe sont l’excitalopram, le citalopram, la paroxétine
  • Antidépresseurs tricycliques – C’est l’une des classes d’antidépresseurs les plus anciennes. Ils provoquent l’augmentation des neurotransmetteurs comme la noradrénaline et la sérotonine. Leurs effets secondaires sont relativement importants à cause de leurs influences sur l’histamine (une amine biogène qui régule, entre autres, le rythme veille-sommeil).

La prise d’antidépresseurs ne peut être envisagée que sur recommandation d’un médecin. Bien que je considère ces prescriptions médicamenteuses comme inadaptés, si vous souhaitez avoir des médicaments, je vous invite à consulter votre médecin traitant, voire un médecin psychiatre, sachant que la première phase du traitement se déroule généralement sur 12 semaines.

Toutefois, il convient de vous informer que les antidépresseurs peuvent avoir des effets secondaires importants sur l’organisme. Ils peuvent causer, entre autres, les problèmes suivants:

  • Troubles digestifs
  • Céphalées
  • Sueurs intenses
  • Nausées
  • Troubles du sommeil
  • Crises maniaques

Comment traiter l’attaque panique de façon durable

Dans le traitement de l’attaque panique par antidépresseur, le plus dur est… le sevrage! Du coup, beaucoup de personnes n’arrivent plus à vivre sans cachets, et ce, très souvent, pour le reste de leurs jours… sachant que ces cachets vous font perdre toute autonomie, à bon entendeur…

C’est la raison pour laque elle je m’évertue à répéter que la thérapie comportementale est la forme de traitement la plus recommandée contre l’attaque panique, et toute autre forme d’angoisse ou d’anxiété. C’est un traitement non médicamenteux qui n’a aucun effet secondaire sur l’organisme.

Son but consiste à vous aider à vivre les situations anxiogènes sans pour autant avoir de crises. Il s’agit donc de vous permettre d’avoir un comportement adapté, d’objectiver. Ce qui vous permettra de conserver estime de soi et confiance en soi.

C’est dans cet esprit que j’ai conçu le Programme ARtUS, programme thérapeutique et comportemental en ligne.

Ce programme élimine l’attaque panique en quelques jour seulement, et évite les risques de rechute. La stratégie comportementale que ce programme utilise est approuvé par plusieurs études scientifiques comme la meilleure alternative à la prise d’antidépresseurs.

J’espère que cet exposé sur les facteurs de risques, et les conséquences, de l’attaque panique vous aura aidé. Si vous voulez traiter l’attaque panique de façon efficace et durable, je vous invite à regarder cette vidéo:

→ NE FAITES PAS L’ERREUR DE PARTIR SANS REGARDER CETTE VIDÉO >>

Comme d’habitude, si vous avez des questions, ou des commentaires, n’hésitez pas à utiliser le formulaire en dessous de cet article. Et, comme d’habitude, je vous répondrais aussi vite que possible et… avec plaisir.

Je vous suis reconnaissant de votre intérêt, et de votre confiance.


Frédéric Arminot

TRAITEZ ANGOISSE, ANXIÉTÉ, PHOBIE ET TOC DE FAÇON PERSONNALISÉE ET REPRENEZ LE CONTRÔLE DE VOTRE VIE EN MOINS DE 2 MOIS!

  • Êtes-vous fatigué(e) de consulter des psy, comme de dépenser de l'énergie et de l'argent pour rien?
  • En avez-vous marre de prendre des médicaments, et de subir leurs effets secondaires?
  • Aimeriez-vous accéder à des techniques comportementales simples et puissantes pour ne plus souffrir?
  • Aimeriez-vous reprendre le contrôle de votre vie?
  • Oui? Alors, NE RATEZ SURTOUT PAS CETTE VIDÉO >>
Découvrez Le Programme ARtUS pour traiter l'angoisse, contrôler une crise d'angoisse, soigner l'anxiété, vaincre une phobie - Frédéric Arminot Comportementaliste

Laisser un commentaire

scroll to top