TRAITEZ ANGOISSE, ANXIÉTÉ, PHOBIE ET TOC DE FAÇON PERSONNALISÉE ET REPRENEZ LE CONTRÔLE DE VOTRE VIE EN MOINS DE 2 MOIS!

  • Êtes-vous fatigué(e) de consulter des psy, comme de dépenser de l'énergie et de l'argent pour rien?
  • En avez-vous marre de prendre des médicaments, et de subir leurs effets secondaires?
  • Aimeriez-vous accéder à des techniques comportementales simples et puissantes pour ne plus souffrir?
  • Aimeriez-vous reprendre le contrôle de votre vie?
  • Oui? Alors, NE RATEZ SURTOUT PAS CETTE VIDÉO >>
Découvrez Le Programme ARtUS pour traiter l'angoisse, contrôler une crise d'angoisse, soigner l'anxiété, vaincre une phobie - Frédéric Arminot Comportementaliste

Gérer le stress au travail – 3 conseils simples à appliquer

Bien gérer le stress au travail

Gérer le stress au travail – 3 conseils simples à suivre

Avant même que ma vie fasse que je devienne thérapeute comportemental, j’ai toujours entendu parler de stress. La question s’est donc très tôt posée pour moi de savoir comment bien gérer le stress au travail. Je n’ai pas exercé mille métiers dans ma vie mais, tous, sans exceptions, ont été des facteurs d’émotions qui m’ont amené à m’interroger sur ma façon de gérer le stress au travail.

Plus jeune, salarié d’un grand groupe, j’étais fasciné par ces professionnels de la gestion du stress qui semblaient avoir trouvé des remèdes ou des méthodes miracles pour répondre à cette question: “Comment gérer le stress au travail”. Il est vrai qu’en matière de stress, j’étais gâté. J’avais des responsabilités dont je me demande encore comment j’ai fait pour les supporter. En fait, je ne les supportais pas, ce qui explique bien des difficultés que j’ai eu pendant cette période.

Dans le même temps, et alors que j’essayais de gérer mon stress de façon empirique, les préconisation de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) me semblaient très académiques. Ce n’est que bien plus tard que j’ai compris qu’il y a autant de risques à être trop peu stressé qu’à l’être trop. Qu’en conséquence, tout est une question d’équilibre, et de capacité à objectiver.

Stressé par mes anciennes activités, j’avais à coeur de devenir quelqu’un de meilleur et de… zen! Mais, comme me le disait un défunt ami, “Là où il y a du zen, y a pas de plaisir…“. Je me suis donc donné pour tâche d’être ce type bien. Force m’a été de constater que je n’ai pas employé les meilleurs outils pour ce faire. Je m’étais compliqué la tâche pour un résultat très très moyen.

Peut-être vous est-il arrivé la même chose? Peut-être que, depuis des mois, vous êtes confronté(e) à un stress au travail que vous avez toutes les peines du monde à juguler? Peut-être cela fait-il des semaines, ou des mois, que vous êtes confronté à une tension constante dans vos activités professionnelles?

Avec le temps, vous ne savez plus vraiment où donner de la tête. Vous sentez que vous vous noyez complètement, et que le bout du tunnel vous semble très loin. Si telle est votre situation, alors je vous invite à prendre connaissance de 3 conseils simples qui vont vous aider à mieux gérer le stress au travail.

1er conseil pour bien gérer votre stress au travail – Faites le point sur vos propres évaluations

La première clé pour gérer le stress au travail réside dans l’évaluation de l’ensemble des situations professionnelles qui vous mettent sous tension. Une telle évaluation fait toute la différence.

Que ce soit à propos d’un manque de reconnaissance de votre supérieur hiérarchique, un dossier que vous n’avez pas le temps de traiter, une critique liée à votre rendement, un client mécontent, ou un collègue qui a une dent contre vous, votre avis sur l’ensemble de ces situations définira votre état émotionnel quand vous travaillez.

En réalité, votre évaluation de ces différentes situations dépend de la conception que vous avez de votre relation avec les autres, comme à votre emploi. Vous vous dites par exemple qu’il faut que vous soyez parfait, que les gens vous aiment. Que vous devez réussir dans tout ce que vous entreprenez. Ou encore que le fait de montrer que vous ne comprenez pas une chose qu’on vous demande est un signe de faiblesse.

Face à un client agressif, quelle est la première pensée qui vous vient? Pensez-vous que vous n’êtes pas un esclave, et qu’il n’a pas le droit de vous adresser la parole de la sorte? Ou plutôt qu’il a peut-être vécu une situation difficile précédemment, ce qui influe, et explique, à défaut de justifier, son comportement à votre égard?

L’interprétation, ou la raison intérieure, que vous formulez à propos de tout ou partie de vos considérations, ou de ces événements, définira votre état émotionnel, votre propre comportement en situation.

Forte est la probabilité que vous vous en teniez à votre première interprétation. Et comme le disait Talleyrand, je cite: “Méfiez-vous de votre 1ère impression, c’est généralement la meilleure“. Moralité: votre interprétation est le résultat de raisonnements que vous aviez déjà forgé dans votre esprit.

En réalité, votre interprétation est automatique (cf. cognition). Il est donc de votre responsabilité de prendre la juste mesure de la situation, de sorte à

objectiver plutôt que de ne vous référer qu’à votre impression initiale. Ceci afin de garder un état émotionnel le plus apaisé possible.

De la même façon, je vous invite à ajuster – revisiter – vos attentes, car la plupart d’entre elles sont irréalistes.

Sans doute, avez-vous surement envie que votre patron vous fasse des compliments le plus souvent possible, ou que vos collaborateurs soient parfaits. Cela vous rassurerait.

Sans doute ne voulez-vous supporter aucun embouteillage sur la route qui mène de votre maison à votre entreprise. Mais la réalité est toute autre. D’une façon plus générale, rien ne se passe pas comme vous le voulez. Pourquoi? Tout simplement, parce que la perfection n’est pas de ce monde.

Dans le même registre, le risque de confusion dans vos interprétations quant aux comportements de vos collègues de travail est élevé. Un collègue qui vous contredit ne cherche pas forcément à vous embarrasser. Il est possible qu’il veuille juste échanger avec vous. Même si l’intéressé le fait d’une façon maladroite. Aussi, le fait que votre patron ne vous félicite pas ne veut pas dire qu’il n’apprécie pas ce que vous faites.

Alors, essayez de ne pas prendre les choses trop à cœur, c’est à dire de façon trop personnelle, trop affective. Rappelez vous, comme je l’explique fréquemment dans ce blog, tout est une question de contexte.

2e conseil pour bien gérer votre stress au travail –  Apprécier votre valeur professionnelle

Si vous ne relativisez pas, si vous n’arrivez pas à objectiver, quant aux événements qui se passent dans vos journées de travail, vous serez sous un stress permanent. La vérité est que vous dramatisez souvent les événements. Si vous avez peur d’être licencié, et que vous vous dites que vous allez vous retrouver dans la rue si cela arrive, n’y a-t-il pas des solutions autres que celle de réagir par la seule peur immédiate? A votre sens, n’existe t’il donc aucune solution intermédiaire?

Aujourd’hui, prenez conscience que tous les films mentaux que vous tournez dans votre esprit ne sont pas réels. Il y a un fossé entre ce que vous envisagez comme hypothèses, et la réalité. Pour bien gérer ces tensions, il vous faut poser le contexte pour y voir plus clair.

Mais, d’expérience, je crains qu’il vous soit presque impossible de faire cela seul. C’est la raison pour laquelle j’ai mis mon expérience à votre disposition à la faveur des programmes thérapeutiques en ligne que j’ai conçu pour vous, par souci de vous aider à gérer le stress.

Pour affronter les tensions quotidiennes dans votre entreprise, vous devez également vous armer de façon différente qu’à l’habitude. Prenez connaissance de vos droits afin de vous affirmer. Pour garder le cap, il faut que vous soyez capable de refuser tout ce qui ne rentre pas dans le champ de vos compétences et attributions. N’hésitez pas à identifier et respecter vos limites.

→ NE FAITES PAS L’ERREUR DE PARTIR SANS REGARDER CETTE VIDÉO >>

Gérer le stress au travail – Le principe de réalité

Rappelez-vous que le stress au travail provient d’un décalage entre ce que vous pouvez faire, et ce que vous avez à faire. En d’autres termes, entre la réalité perçue, et la réalité elle même. N’acceptez pas ce qui ne fait pas partie des tâches qui vous sont assignées sur la foi de votre contrat de travail.

Essayez d’accepter l’idée d’être, un jour, confronté à un échec dans ce que vous faites. Quel que soit votre professionnalisme, un jour, vous pourriez perdre un contrat, faire des erreurs dans des processus, vous tromper en toute bonne foi. Rappelez vous qu’il n’y a que les gens qui ne font rien qui ne se trompent pas. Alors, n’hésitez pas à prendre des risques pour vous affirmer.

Dans le cas où vous échouez, essayez d’objectivement analyser les raisons de cet échec avec la participation de vos supérieurs hiérarchiques, et/ou de vos collègues de travail. Ainsi, progressivement, vous éliminerez les facteurs toxiques qui vous empêchent de bien gérer le stress au travail. Quand j’écris “bien” c’est dans le sens de “bon pour vous”. Ce n’est pas dans le sens judéo chrétien du bien et du mal…

Face aux critiques négatives, il est important que vous preniez acte de votre valeur sur le marché de l’emploi. D’une certaine façon, soyez prêt à quitter votre travail pour un autre, en vous disant que vous n’êtes pas marié à cette entreprise ou à cette institution qui loue (cf. salaire) votre compétence. Avoir peur du changement est l’une des pires choses qui soit, laquelle vous empêchera toujours de bien gérer le stress au travail.

N’arrêtez pas de rechercher de meilleures opportunités. Non seulement cela vous aidera à dominer votre peur d’être licencié, mais cela vous donnera une confiance en soi plus importante puisque vous vous rendrez compte des nouvelles fonctions auxquelles vous êtes en capacité de répondre. Enfin, et parmi d’autres choses, cela vous permettra de dominer votre peur du licenciement.

Prenez acte que votre travail ne comblera pas vos tous vos besoins, dans tous les domaines de votre vie. Essayez de ne pas faire de votre travail une fin en soi, mais plutôt une aide pour réaliser vos projets de vie, et un moyen supplémentaire pour être heureux dans votre vie personnelle et, bien sur, professionnelle.

3e conseil pour bien gérer votre stress au travail – Monter en compétences, grâce à la formation continue

Quand vous avez les aptitudes nécessaires pour exécuter les tâches contenues dans votre cahier de charge lié à votre emploi, vous disposez d’un certain nombre d’outils pour bien gérer le stress au travail.

En effet, vous connaissez les “avantages et inconvénients” liés à votre métier. Mais, il n’est pas impossible que, pour être encore plus en confiance, encore plus autonome et reconnu pour vos aptitudes, il vous soit nécessaire de suivre des formations professionnelles.

Que ce soit à propos de la pratique d’un logiciel, de la gestion des ressources humaines, de l’expression orale, du leadership, mettez vous en quête d’une ou plusieurs formations qui vous offriront plus d’assurance, plus de compétences. C’est simple. Mieux vous êtes formé, moins vous êtes sous pression.

Quel que soit le domaine dans lequel vous travaillez, vous ferez toujours l’objet de pressions de la part de votre supérieur hiérarchique, ou de vos clients. Je ne saurais que trop vous suggérer d’anticiper leurs besoins afin de ne pas être surpris. Prenez une longueur d’avance!

Voilà, comme diraient certains, c’est fini… J’espère que vous utiliserez à votre profit ces 3 conseils pour bien gérer votre stress au travail. Si vous désirez aller plus loin, je vous invite à lire aussi ces 2 articles que j’ai rédigé:

Mais, peut-être avez-vous déjà lu ces articles ou avant d’utiliser les outils qui vous sont présentés, vous avez besoin d’une aide plus comportementale, plus thérapeutique pour gérer le stress au travail?

  • Si vous avez du mal avec vos émotions
  • Si vous rencontrez des difficultés à lâcher prise
  • Si gérer le stress au travail est un problème pour vous
  • Si vous souhaitez accéder à des outils simples pour vous affirmer
  • Si vous voulez retrouver confiance en vous
  • Si vous ne supportez plus d’être angoissé
  • Si vous voulez retrouver votre autonomie

Bref, si vous voulez vous sentir bien, et en confiance, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous:

Comment bien gérer le stress au travail et lâcher prise

voir la vidéo


Frédéric Arminot

TRAITEZ ANGOISSE, ANXIÉTÉ, PHOBIE ET TOC DE FAÇON PERSONNALISÉE ET REPRENEZ LE CONTRÔLE DE VOTRE VIE EN MOINS DE 2 MOIS!

  • Êtes-vous fatigué(e) de consulter des psy, comme de dépenser de l'énergie et de l'argent pour rien?
  • En avez-vous marre de prendre des médicaments, et de subir leurs effets secondaires?
  • Aimeriez-vous accéder à des techniques comportementales simples et puissantes pour ne plus souffrir?
  • Aimeriez-vous reprendre le contrôle de votre vie?
  • Oui? Alors, NE RATEZ SURTOUT PAS CETTE VIDÉO >>
Découvrez Le Programme ARtUS pour traiter l'angoisse, contrôler une crise d'angoisse, soigner l'anxiété, vaincre une phobie - Frédéric Arminot Comportementaliste

Laisser un commentaire

scroll to top