. vous avez un problème et j'ai la solution pour vous en débarrasser

Gérer l’angoisse chez l’enfant: Une solution contre intuitive pour parents et enfants

gerer-langoisse-chez-lenfant-troubles-anxieux-enfant.jpeg

GÉRER L'ANGOISSE CHEZ L'ENFANT

Entre 4 et 6 ans, l’enfant va développer un rapport nouveau au monde, notamment en découvrant la peur.

C’est un âge où les cauchemars se multiplient et les choses ne se calment souvent qu’autour de ses 7 ou 8 ans.

Cependant, chez certains enfants, l’arrivée de la peur est mal gérée et elle se transforme en angoisse.

Si les parents ne réagissent pas vite, l’enfant développe des troubles anxieux qui pourront devenir handicapants à l’âge adulte (phobies, anxiété sociale, etc.).

Il devient donc important, pour ne pas écrire vital, de savoir comment gérer l’angoisse chez l’enfant.

Gérer l’angoisse chez l’enfant: Comment calmer un enfant angoissé?

Gérer l’anxiété d’un enfant demande de s’adapter à son âge.

Les très jeunes enfants ont du mal à exprimer ce qu’ils ressentent, notamment parce qu’ils manquent de recul pour comprendre que leur état n’est pas normal ou habituel.

Les enfants plus âgés réagissent mieux à une simple conversation et prennent plus facilement l’espace que vous leur donnez pour s’exprimer.

Cependant, vous pouvez adopter quelques bons réflexes devant un enfant anxieux.

La première chose à faire, c’est évidemment de ne jamais dénigrer son anxiété.

Il ne sert pas à grand chose de le rassurer, mais ne faites pas l’erreur de lui expliquer que sa peur n’a aucune raison d’exister.

De fait, son angoisse est là et elle n’est pas apparue sans raison.

Vous devez donc être à son écoute sans minimiser ou dramatiser excessivement la situation.

Comprenez l’origine de l’angoisse et réagissez en conséquence pour amener l’enfant à – commencer – à faire preuve d’objectivité.

Ensuite, vous essayez de penser sur le long terme.

Troubles anxieux chez l'enfant: Ne pas sécuriser l'enfant

Organisez une routine quotidienne dans laquelle l’enfant se sent rassuré.

Intégrez-y des espaces de jeu et de discussion où il est seul avec vous et peut vous parler de ses peurs et de ses angoisses.

Sans le forcer, confrontez-le aux situations qui lui font peur en lui demandant e quelle façon il aborde ce qui lui est difficile et douloureux.

Il s’agit alors de la faire parler de ses peurs.

Les troubles anxieux chez l’enfant apparaissent souvent lors de périodes de grands changements (déménagement, arrivée d’un nouveau-né, etc.).

Conservez à l’esprit qu’il est important d’offrir à l’enfant une routine et une présence suffisantes pendant ces périodes.

Gérer l’angoisse chez l’enfant: Comment gérer l’angoisse de séparation?

À partir de 9 mois, l’angoisse de séparation est fréquente chez l’enfant.

À cet âge, le nourrisson prend conscience d’exister indépendamment du monde qui l’entoure.

Il prend conscience que ses parents peuvent le quitter et se met à pleurer dès qu’il ne les sent pas près de lui.

En fait, il a encore du mal à comprendre que vous continuez à exister quand vous n’êtes pas près de lui.

Plus tard, cette angoisse de séparation peut réapparaître chez l’enfant.

Pendant l’apprentissage de la peur, l’enfant peut avoir du mal à rester seul, car l’environnement autrefois familier lui semble désormais plus menaçant.

L’angoisse de séparation peut être difficile à gérer, mais vous pouvez mettre en place de bons réflexes.

Par exemple, essayez de commencer par ne pas transmettre – projeter – vos propres angoisses à votre enfant 😊.

Mon enfant est angoissé ou anxieux: Que faire?

Ne laissez pas votre enfant comprendre que vous vous inquiétez pour lui quand vous le quittez.

De même, essayez de ne pas partir pendant qu’il dort où qu’il ne vous voie pas.

Prévenez-le, dites-lui au revoir de façon appuyée – mais pas excessive – pour qu’il ne se sente pas abandonné, et seulement si vous avez l’impression qu’il en exprime le besoin.

L’angoisse de séparation a tendance à être moins importante chez les enfants qui rencontrent souvent de nouvelles personnes.

N’hésitez pas à faire des câlins à votre enfant quand vous êtes avec d’autres personnes et ne le forcez jamais à aller vers les inconnus.

Du genre: « Dis bonjour à la dame » et tout ce qu’il s’en suit…

Quand vous le faites garder par quelqu’un, demandez à cette personne d’arriver un peu en avance pour que votre enfant la rencontre et commence à jouer avec elle pendant que vous êtes là.

Enfin, offrir un doudou rassurant à votre enfant est une bonne idée.

N’oubliez pas la fonction transitionnelle du Doudou.

Gérer l’angoisse chez l’enfant: Comment aider l’enfant à vaincre son anxiété?

Malgré tous les efforts et toutes les bonnes intentions des parents, l’anxiété peut s’installer.

Certaines recherches soulignent le caractère inné de l’anxiété, même si un environnement propice à son développement est toujours nécessaire.

Pour aider votre enfant à vaincre son anxiété, vous devez donc commencer par vaincre la vôtre.

Les enfants de parents anxieux sont les parfaits candidats au développement de troubles anxieux.

Pour vaincre l’anxiété qui s’est bien installée, vous aurez besoin d’aide.

Aider l'enfant à traiter l'anxiété avec des spécialistes thérapeutiques

Pour aider votre enfant, vous pouvez faire appel à des psychothérapeutes spécialisés.

Leurs séances s’adaptent l’âge de l’enfant.

Ces thérapeutes aident les plus jeunes à travers le jeu et différentes activités et ils utilisent la parole et sa libération chez les enfants plus âgés.

Pour vaincre votre propre anxiété – souvent à l’origine de celle de votre enfant, sauf s’il a été victime de violences ou vécu un traumatisme en particulier – vous pouvez faire appel à un comportementaliste.

La thérapie comportementale est très efficace contre l’anxiété et permet aux patients de s’en débarrasser en quelques semaines seulement.

Gérer l’angoisse chez l’enfant: Comment aider un adolescent anxieux?

Parfois, le développement de troubles anxieux est plus lent et plus discret.

L’anxiété se manifeste alors de manière beaucoup plus évidente à l’adolescence.

Malheureusement, elle est encore trop souvent négligée, car associée à une simple crise que nous avons appris à trouver normale.

Pourtant, la crise de l’adolescence est une étape typique des sociétés occidentales.

Dans de nombreuses cultures dites indigènes, l’adolescence est une transition douce et heureuse.

Nous devrions plutôt considérer la violence du passage à l’âge adulte comme un problème que comme une norme.

L’adolescent est souvent bourré d’angoisse face à tout ce qui lui arrive et à tout ce que l’on attend de lui.

Contrairement à ce que l’on croit souvent, cette « crise » dure très longtemps.

On estime que l’adolescence en Occident s’arrête en fait plutôt à 25 ans.

Pour éviter le décrochage scolaire et de nombreuses conséquences néfastes, vous devez gérer l’anxiété des adolescents.

Pour cela, la thérapie reste la meilleure solution.

À cet âge-là, toutes les solutions basées sur la parole sont efficaces.

Surtout, soyez patient!

Si votre adolescent a besoin de rencontrer cinq thérapeutes avant de trouver celui qui lui convient, c’est normal.

Certaines thérapies comportementales et cognitives se suivent à distance et en autonomie (voir ci-dessous).

C’est souvent une très bonne solution pour aider un adolescent réticent.

Gérer l’angoisse chez l’enfant: 1 solution simple et efficace

Pour les parents d’enfants anxieux, j’ai créé une Faster Class « Enfants angoissés ».

Composée de 6 podcast, elle permet aux parents d’aider les enfants à gérer leurs angoisses, et à complètement faire disparaitre leurs troubles anxieux.

Méthodique, ce mini programme permet aux parents d’intervenir auprès de leurs enfants pour les aider à neutraliser leurs angoisses.

Cette méthode est trés simple.

Il vous suffit simplement de suivre le protocole qui vous est proposé.

De façon contre-intuitive, vous allez permettre à votre enfant de verbaliser ses angoisses et ainsi de les identifier clairement.

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à inviter votre enfant à entrer dans ses angoisses plutôt que de les éviter, de les contrôler.

En effet, plus vous tentez de le rassurer, plus cela aggrave ses émotions.

Il suffit alors d’appliquer un exercice inhabituel pour l’aider à vaincre ses peurs.

Et, quand j’écris vaincre, cela signifie non seulement aider votre enfant à vaincre angoisse et anxiété mais aussi à lui donner le bon outil pour objectiver ses peurs, et savoir comment faire si, d’aventure, ces angoisses là, ou d’autres, reviennent sous une forme ou sous une autre.

Pour prendre connaissance de cette Faster Class, je vous invite à cliquer sur l’image ci-dessous.

Bien sur, si vous avez des questions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire « Commentaires » en-dessous du présent article.

Comment aider un enfant à ne plus être angoissé ou anxieux?


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Frédéric Arminot thérapeute comportementalSpécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Master Class: Des outils efficaces à la portée de tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut