Dépression chronique: Quand le mal-être s’installe et résiste

La dépression peut prendre des formes variées. Les différents symptômes permettent alors de distinguer plusieurs syndromes dépressifs. On parle de dépression chronique quand l’état dépressif dure pendant plusieurs années.

Quand les symptômes sont moins intenses et que les épisodes dépressifs sont entrecoupés de périodes sereines, on parlera plutôt de dysthymie.

Quels sont les symptômes de la dépression chronique?

Les symptômes de la dépression chronique sont à peu près les mêmes que ceux des autres syndromes dépressifs:

  • Apathie et manque de motivation
  • Grande tristesse ou lassitude intense
  • Fatigue extrême (envie de dormir face à chaque événement contraignant par exemple)
  • Troubles du sommeil: insomnies ou hypersomnie
  • Anhédonie: perte du plaisir à la pratique d’activité pourtant appréciée
  • Diminution ou disparition de la libido
  • Perte d’appétit
  • Irritabilité
  • Difficultés à se concentrer
  • Manque de confiance en soi, peur de l’échec et culpabilité (souvent irrationnels)

Ce qui va permettre de distinguer la dépression chronique des autres syndromes dépressifs, c’est l’intensité et la durée des symptômes. On parle souvent d’épisode dépressif pour qualifier les périodes de dépression.

Généralement, ces épisodes sont limités dans le temps et sont une réaction à un événement difficile, douloureux ou traumatisant.

Dépression chronique: Symptômes et causes

Chez les personnes dites dépressives, ces épisodes dépressifs peuvent se répéter. Ils durent parfois jusqu’à 6 mois et sont entrecoupés de périodes plus heureuses qui durent quelques semaines.

Dans le cas de la dépression chronique, les épisodes dépressifs se répètent sans vraiment laisser de répit (jamais plus de deux mois d’amélioration).

Si on ne fait rien, la dépression reste et s’aggrave, menant parfois au pire.

Dépression chronique: Reconnaissance d’invalidité par la MDPH

Parfois, l’environnement, notamment le travail, renforce ou induit la dépression chronique. Même quand ce n’est pas le cas, une personne souffrant de dépression chronique n’est pas toujours en état de travailler.

La souffrance psychique provoquée par toute activité professionnelle est parfois trop importante. Bien sûr, la majorité des dépressifs travaille, mais il est tout de même possible d’obtenir une reconnaissance d’invalidité dans certains cas.

Pour obtenir une reconnaissance d’invalidité, vous devez remplir un dossier avec un psychiatre et l’envoyer à la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

Néanmoins, sachez que les psychiatres sont souvent réticents face à cette éventualité. Leur but n’est pas de faire économiser de l’argent à l’Assurance maladie, mais de préserver votre santé.


“COMMENT SOIGNER UNE DÉPRESSION CHRONIQUE RAPIDEMENT? »

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Une activité quotidienne et un contact régulier avec l’extérieur sont essentiels pour sortir de la dépression.

La reconnaissance d’invalidité est donc absolument nécessaire dans de nombreux cas, mais il arrive qu’elle soit une mauvaise initiative poussant à l’isolement du patient.

Quel taux d’invalidité pour la dépression?

La dépression chronique ne concernerait que 10 % des cas. Elle est donc rare, et même quand elle survient, il est possible de la soigner.

Si vous obtenez une reconnaissance d’invalidité pour dépression chronique, vous bénéficierez généralement d’un taux de 100 % pendant un an ou deux.

Au-delà, si la dépression persiste, vous obtiendrez un taux entre 20 et 40 % en fonction de votre état et de l’analyse d’un psychiatre.

Comment sortir de la dépression chronique?

Sortir de la dépression chronique est souvent un peu plus délicat que face aux autres syndromes dépressifs. D’abord, parce que la dépression peut s’intensifier quand elle s’installe sur le long terme. Ensuite, parce qu’une dépression chronique est souvent le signe d’un mal-être plus profond.

Dans le cas d’un épisode dépressif isolé, il est souvent facile de distinguer l’événement à l’origine du trouble. C’est souvent plus délicat et plus profond avec la dépression chronique.

Les traitements contre la dépression chronique

Face à la dépression, il est possible d’utiliser certains médicaments. Votre médecin généraliste peut prescrire des antidépresseurs légers s’il estime que vous avez besoin d’aide pour surpasser un épisode dépressif isolé.

Si cela ne suffit pas et que les épisodes se multiplient, on conseille alors de consulter un psychiatre.

Pourquoi fait-on une dépression chronique?

En psychiatrie, on peut prescrire des antidépresseurs plus forts et envisager des traitements sur le long terme avec un suivi régulier.

On utilise également d’autres traitements pour lutter contre certains syndromes satellites de la dépression: des antihistaminiques ou des bêtabloquants pourront être employés pour lutter contre l’anxiété, parfois à l’origine des dépressions.

Les bons résultats de la thérapie comportementale

Les syndromes dépressifs les plus graves ont généralement besoin d’une réponse médicamenteuse. Cependant, on ne recommande pas de répondre à la dépression chronique seulement avec des médicaments.

Sur le long terme, beaucoup d’entre eux perdent de leur efficacité et peuvent même devenir dangereux. On les utilise donc souvent pour accompagner le début du parcours permettant au patient de sortir de la dépression.

Sur le long terme, la meilleure solution pour sortir de la dépression reste la thérapie. Il est possible de suivre une psychothérapie en ville dans un cabinet privé, gratuitement à l’hôpital, ou à l’aide d’un programme thérapeutique et comportemental en ligne.

La thérapie est un accompagnement efficace et obligatoire pour sortir définitivement de la dépression, même chronique.

Malheureusement, les résultats sont parfois lents à se manifester, ce qui peut dans un premier temps inquiéter le patient et empirer ses symptômes face à la frustration.

Résultat, l’Assurance maladie recommande désormais également l’usage des thérapies comportementales et cognitives.

Un comportementaliste professionnel permettra au patient d’affronter plus rapidement la source de son mal-être en s’y confrontant grâce aux techniques comportementales.


“COMMENT VAINCRE UNE DÉPRESSION CHRONIQUE NATURELLEMENT? »

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »



Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut