Stomatophobie: Comment vaincre la phobie du dentiste?

stomatophobie-gerer-la-peur-daller-chez-le-dentiste.jpeg

STOMATOPHOBIE

La peur du dentiste est très répandue. Cette peur d’aller chez le dentiste porte un nom: la stomatophobie.

Ainsi, de nombreux français déclarent ressentir du stress et de l’anxiété à l’idée de se rendre chez le dentiste.

Quand cette angoisse devient trop importante, elle peut même empêcher de recevoir des soins dentaires pourtant nécessaires.

On parle alors de phobie du dentiste, de dentophobie ou de stomatophobie.

D’où vient la stomatophobie?

En grec ancien, le terme «stóma» signifiait «bouche». En français, le préfixe «stomato» désigne donc tout ce qui a un rapport avec la bouche.

Ainsi, la stomatologie est la médecine de la bouche.

À l’hôpital, les stomatologues ne sont pas exactement des dentistes puisqu’ils s’occupent aussi, et surtout, des chirurgies de la bouche (langues, mâchoires, etc.).

Néanmoins, dans le langage courant, la stomatophobie est devenue un synonyme de la dentophobie.

Généralement, les patients qui souffrent d’une phobie du dentiste la doivent à un traumatisme survenu pendant l’enfance.

Parfois, on a du mal à identifier l’événement en question, tant la sensibilité de chacun varie.

Un événement traumatisant pour un enfant ne l’est pas du tout pour un autre.

La phobie du dentiste chez les adolescents

Par exemple, certains adolescents sont traumatisés de devoir porter des appareils dentaires.

Au contraire, d’autres ont de moins en moins peur du dentiste grâce à des visites régulières.

Néanmoins, plusieurs études sur la question soulignent l’impact immense que le dentiste peut avoir sur l’avenir de ses patients.

Un dentiste un peu trop impatient, brutal ou peu pédagogue n’est pas forcément un mauvais dentiste.

Pour autant, bien des parents ne lui amènent plus leurs enfants pour éviter qu’ils ne vivent mal leurs premières expériences dentaires.

Consulter un dentiste spécialiste de la stomatophobie

Pour vous aider à mieux gérer votre stomatophobie, je vous suggère de commencer par vous tourner vers un dentiste spécialiste de la question.

Ils sont de plus en plus nombreux.

En effet, l’assurance maladie (AMELI) a plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme au sujet des personnes phobiques n’ayant pas accès aux soins dentaires.

En n’allant jamais, ou rarement, chez le dentiste, cela provoque des problèmes beaucoup plus graves et douloureux qui coûtent cher à la collectivité.

Un dentiste spécialiste de la stomatophobie sait comment gérer votre phobie.

Généralement, il vous propose un simple rendez-vous de contrôle pour observer vos dents et apprendre à vous connaître.

C’est ainsi que certains chirurgiens-dentistes utilisent un test pour déterminer votre niveau de phobie du dentiste de sorte à adapter les soins en conséquence.

Par la suite, grâce à des rendez-vous réguliers, il traite progressivement vos dents en commençant par les étapes les moins pénibles et les moins douloureuses.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).

C’est seulement quand la confiance est bien installée qu’il vous propose des soins plus importants.

Enfin, un dentiste spécialiste de la stomatophobie peut également vous proposer des calmants pour vous aider à affronter les soins dentaires.

Il peut vous prescrire des benzodiazépines anxiolytiques ou du gaz hilarant pour vous calmer.

En revanche, je vous invite fortement à ne jamais vous administrer vous-même des calmants avant de vous rendre chez le dentiste, car ils peuvent interagir avec les anesthésiques que le dentiste utilise.

Les cliniques pour stomatophobes

Les personnes qui souffrent d’une phobie du dentiste rêvent souvent de se faire soigner les dents sous anesthésie générale.

On ne le recommande pas, car l’anesthésie générale est un processus lourd qui n’est jamais sans danger.

Subir des anesthésies générales trop fréquemment est mauvais pour la santé et chaque anesthésie présente un certain risque de coma définitif (même si ce risque est trés limité).

C’est néanmoins une solution dans certains cas de phobie aiguë.

Le problème, c’est que les cabinets de dentistes en ville ne peuvent pas proposer ce genre d’anesthésie.

Une anesthésie générale nécessite un anesthésiste, des produits, un appareillage particulier et une salle de réveil.

Certains patients essayent donc de se faire opérer à l’hôpital, mais les stomatologues s’occupent rarement de problèmes purement dentaires.

Voilà pourquoi de plus en plus de cliniques dentaires s’adaptent aux besoins des stomatophobes.

Elles proposent à tous les patients qui le souhaitent de se faire opérer sous anesthésie générale.

C’est une solution certes, mais cela ne vous débarrasse pas de votre phobie.

En plus des risques, une anesthésie générale avec hospitalisation dans une clinique peut coûter très cher.

La meilleure solution reste donc de vous débarrasser de votre phobie.

Comment se débarrasser définitivement de la stomatophobie?

Les phobies sont des troubles psychiques difficiles à gérer et handicapants.

Pour autant, elles ne sont jamais définitives.

D’abord, parce qu’elles évoluent mais aussi s’aggravent et se multiplient avec le temps si on ne fait rien pour les gérer ou s’en débarrasser.

Ensuite, parce que plusieurs approches et techniques existent pour les traiter efficacement.

L’approche thérapeutique la plus connue pour vaincre sa phobie, c’est la psychothérapie.

Se faire soigner les dents sans peurs

Grâce au suivi d’un psychothérapeute en qui vous avez confiance, vous analysez les origines de votre phobie.

Le seul défaut de cette approche, c’est qu’elle prend plusieurs années avant de fonctionner.

Les résultats sont de l’ordre de 5 cas résolus sur 17 en 5 ans.

L’hypnose est une autre technique populaire pour lutter contre les phobies.

Ce n’est pas la plus efficace, car tout le monde n’est pas réceptif à l’hypnose.

Une bonne partie des patients ne tirent aucun profit de leurs rendez-vous avec un hypnothérapeute.

Stomatophobie: La thérapie comportementale est une solution rapide et efficace

Selon l’OMS et l’Assurance maladie française, la thérapie comportementale est la meilleure solution pour vaincre définitivement une phobie.

Suivre une thérapie avec un comportementaliste professionnel vous débarrasse définitivement de votre stomatophobie en quelques semaines seulement.

Comme la psychothérapie, la thérapie comportementale repose sur l’analyse du mécanisme de la peur pour aider le patient à la maîtriser et à l’objectiver.

La thérapie comportementale agit beaucoup plus rapidement parce qu’elle se concentre, justement voire exclusivement, sur les problèmes comportementaux:

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).


Si vous souhaitez partager votre expérience liée à la stomatophobie, ou m’adresser un message, je vous invite à utiliser le formulaire en-dessous du présent article.


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

La phobie du dentiste ou peur du dentisteSpécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut