Peur du vide: Comment surmonter l’acrophobie et soigner la peur des hauteurs?

La peur du vide est différente du vertige. Avoir le vertige en hauteur est une réponse physiologique normale qui disparaît avec l’habitude.

L’acrophobie implique une réaction plus forte, comprenant parfois des vertiges.

Il suffit de s’imaginer en hauteur ou de regarder quelqu’un en hauteur pour qu’elle se déclenche.

Les crises de phobie peuvent alors être très violentes.

Acrophobie: Les symptômes de la peur du vide

La phobie se caractérise par un rapport irrationnel à la peur. Les personnes souffrant d’acrophobie n’ont pas nécessairement peur quand elles sont placées dans des situations réellement dangereuses.

La crainte du vide les paralyse, même quand elles sont eux-mêmes confortablement assises en sécurité et qu’elles regardent quelqu’un marcher trop près du bord.

Parfois, un simple rebord de trottoir peut suffire à déclencher une crise de phobie, simplement parce que le cerveau s’emballe trop rapidement.

Les symptômes de l’acrophobie sont à peu près les mêmes que ceux de toutes les autres phobies:

  • Sueurs
  • Tremblements
  • Frissons
  • Bouffées de chaleur
  • Souffle court
  • Vertiges

Cependant, l’acrophobie est également marquée par certains symptômes qui lui sont plus caractéristiques:

  • Sensation d’être attiré(e), aspiré(e) par le vide
  • Jambes faibles, flageolantes, comme vidées de leur sang
  • Impression de perdre l’équilibre
  • Sensation d’aspiration et de relâchement brutal de l’estomac sous l’effet de l’inquiétude

L’intensité des différents symptômes peut varier d’un individu à l’autre.

Chez certaines personnes atteintes d’acrophobie, la peur du vide n’est pas paralysante, mais simplement très inconfortable.

Dans tous les cas, on parle de phobie quand les symptômes durent plus de six mois d’affilée et que la peur ne nécessite pas de situation objectivement dangereuse pour se manifester.

D’où vient la peur du vide?

L’acrophobie compte parmi les phobies les plus répandues. Comme toutes les autres phobies, elle peut connaître différentes origines. La plus évidente, c’est le traumatisme.

Une chute violente vécue dans le passé ou le fait d’assister à la défenestration de quelqu’un peut provoquer de l’acrophobie.

D’autres patients développent de l’acrophobie après avoir souffert de vertiges violents.

Par anticipation de l’arrivée des vertiges, ils prennent peur des situations susceptibles de les provoquer.

Par ailleurs, l’éducation des enfants semble jouer un rôle essentiel dans le développement de l’acrophobie.

L'acrophobie trouve sa source dans notre éducation familiale

Une éducation stricte et anxiogène peut provoquer des phobies.

Les parents sont très nombreux à être très inquiets que leur enfant tombe par inadvertance, notamment depuis un balcon.

Ils communiquent donc largement leur inquiétude et réprimande sévèrement les enfants qui escaladent les rambardes.

Avec le temps, l’enfant développe une phobie du vide et de la hauteur.

À l’inverse, il semble que certaines personnes soient incapables de ressentir la peur du vide ou le vertige.

La science ne sait pas encore exactement pourquoi, mais le cerveau de ces individus ne serait pas aussi stimulé que la normale face au vide et à la hauteur.

Impossible de savoir s’il s’agit d’une caractéristique innée ou acquise.

Impossible donc de savoir s’il est possible de traiter les vertiges et les phobies en agissant sur ces zones du cerveau.

Comment surmonter la peur du vide?

Soigner l’acrophobie est aussi facile que de soigner toutes les autres phobies.

Plus tôt les symptômes sont sérieusement pris en charge, plus les chances d’une guérison rapide sont importantes.

Les parents dont les enfants ou les adolescents développent des phobies doivent donc être attentifs et réagir promptement pour éviter que cela ne dégénère.

La thérapie comportementale est la solution idéale pour vaincre la peur du vide.

Elles permettent d’analyser et de comprendre les origines de la peur, notamment en apprenant au patient à observer ses réactions et les traumatismes que réactive l’objet de la phobie.


“COMMENT VAINCRE LA PEUR DU VIDE?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Ensuite, des exercices progressifs permettent de mentalement – jamais physiquement – confronter le patient à sa phobie du vide.

Ces exercices agissent directement sur le cerveau quant à sa façon de gérer les informations qui constituent la personnalité d’un individu dans le cadre du processus: information/réaction.

Petit à petit, il s’habitue et apprivoise sa peur jusqu’à la faire disparaître totalement.

Les phobies viennent toujours d’un emballement irrationnel de la pensée.

La peur du vide s’accompagne d’une attirance pour la chute et de l’impression infondée que nos jambes nous trahiront et nous ferons tomber.

Vaincre la phobie commence donc toujours par la nécessité de supprimer ces pensées irrationnelles.

Cela permet de s’approcher du vide sans ressentir de défaillance et avec la parfaite conscience de ses capacités physiques et de son environnement.

Il s’agit donc d’apprendre à objectiver par rapport à la perception d’un danger.

Comment ne plus avoir le vertige?

Vous ne devez surtout pas confondre le vertige avec la peur du vide. Le vertige n’est pas une réaction psychique irrationnelle.

C’est une réaction physiologique naturelle, en tout cas quand elle n’est pas liée à un trouble neurologique ou vestibulaire.

Les vertiges liés à des maladies plus graves doivent être traités par un médecin. Je pense, par exemple, à la maladie de Ménière.

Ils interviennent généralement sans raison et sont totalement dissociés des vertiges liés à la hauteur.

Alors, qu’est-ce qui provoque les vertiges dus à la hauteur?

En fait, quand nous sommes en hauteur, les yeux informent le cerveau du danger que représente le vide alors que nos pieds le rassurent en signalant que nous sommes en sécurité.

Le cerveau ne parvient pas à gérer le paradoxe et cela provoque des vertiges parfois très violents.

C’est à peu près la même chose dans le cas d’un mal des transports. Les yeux voient un mouvement que le corps ne perçoit pas.

Pour ne plus avoir le vertige, il faut donc essayer d’apprendre à maîtriser cette réaction physiologique.

A cette fin, il faut habituer son cerveau à recevoir cette information paradoxale.

À force de la recevoir sans qu’elle soit utile, il finit par l’ignorer. Paniquer dès qu’on a le vertige est donc tout à fait contre-productif.

En attendant un peu, le vertige finit toujours par se calmer.

Les stages anti-vertige

Certaines personnes souffrent de vertige et peinent à s’en débarrasser. Quand on aime l’escalade ou les sports de haute montagne, cela peut être handicapant.

Il existe des stages pour vaincre le vertige. Ils peuvent s’avérer très efficaces chez certains patients, mais leur réussite n’est malheureusement pas assurée.

Il en est de même en ce qui concerne les stages pour vaincre la phobie de l’avion.

Le principe est simple: le stage prévoit de nombreuses situations qui vous exposent progressivement à vos vertiges pour vous y habituer.

Des stages pour dépasser sa peur du vide

Entre chaque exposition aux vertiges, des professionnels du sport et de la santé vous expliquent rationnellement et médicalement les mécanismes à l’origine du vertige.

Souvent, cette rationalisation offre d’assez bons résultats.

En revanche, ces stages ne sont pas recommandés pour vaincre l’acrophobie. Il faut toujours commencer par une thérapie comportementale.

Après un certain temps, votre comportementaliste peut éventuellement vous conseiller un stage de ce genre s’il le juge nécessaire.

Soigner la peur du vide par l’hypnose

L’hypnose est une autre technique très efficace contre les phobies. Elle obtient également de bons résultats dans la lutte contre l’acrophobie.

D’ailleurs, beaucoup de thérapeutes et de comportementalistes l’intègrent à leurs protocoles.

D’une manière plus générale, les fonctionnements de l’hypnose sont détournés et utilisés dans de nombreuses thérapies comportementales et cognitives.

Plus que l’hypnose en soi, dans le cadre de ma pratique de thérapeute comportemental, je préfère utiliser le langage hypnotique intégrer dans un protocole de soins.

Là, je fais allusion au programme thérapeutique ARtUS que j’ai conçu et qui donne d’excellents résultats.

Existent-ils des traitements contre l’acrophobie?

Les médicaments ne peuvent pas grand-chose contre l’acrophobie. Bien sûr, les benzodiazépines anxiolytiques marchent très bien contre l’anxiété.

Quand votre phobie est liée à un trouble anxieux, ces médicaments peuvent la faire disparaître temporairement.

Néanmoins, ces traitements ne sont pas envisageables sur le long terme et ne soignent pas la phobie. Ils l’atténuent seulement.

Contre les phobies, la thérapie comportementale reste la meilleure solution actuellement recommandée par l’Assurance maladie.

Vous trouverez toutes les informations souhaitées à ce sujet en cliquant sur le lien ci-après: « Comment traiter l’acrophobie définitivement? ».


“COMMENT TRAITER L’ACROPHOBIE DÉFINITIVEMENT?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »



Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut