Peur du regard des autres: La phobie du jugement social

peur-du-regard-des-autres.jpeg

PEUR DU REGARD DES AUTRES

Le regard des autres influence naturellement notre comportement.

Nous aurions tort de souhaiter nous débarrasser complètement et définitivement de cette influence.

Le regard des autres a des effets positifs sur nous, surtout quand il est bienveillant.

En revanche, quand la peur du regard des autres devient paralysante, on parle de blemmophobie.

On doit alors demander de l’aide pour guérir.

Blemmophobie: Le nom de la peur du regard des autres

La peur du regard des autres est très répandue et elle est bien naturelle.

Sans cette peur, la vie en société serait totalement impossible.

Le philosophe Lévinas disait: « Dès que le visage de l’autre apparaît, il m’oblige« .

Le visage n’étant pas seulement la face, mais l’ensemble de caractéristiques qui font de lui un être pensant et unique.

Vivre avec les autres, c’est entrer dans une relation de négociation constante.

Même quand elle n’est pas exprimée, cette relation a un poids et m’interdit certains comportements.

C’est ce que l’on appelle le poids du jugement des pairs.

La peur d'être jugé(e): S'exposer aux critiques

Un peur comme d’avoir peur d’être exposé(e) au jugement des autres, aux critiques, quand on est sous les projecteurs comme les actrices, acteurs, et autres comédiens.

Le regard des autres, la peur d’être jugée est alors la même quand on souffre de peur de parler en public (la glossophobie).

Ainsi, nous nous construisons tout au long de notre vie par rapport au regard des autres.

C’est parce que nous recueillons les opinions des autres que nous parvenons à produire notre propre capacité de jugement.

Nous sommes constamment influencés par les autres, leurs idées, leurs comportements et leurs regards.

Si vous vous préoccupez du regard des autres, c’est tout à fait normal.

En revanche, dans certains cas, savoir que le regard des autres existe nous empêche de vivre une vie normale.

On ne parle pas ici de se retenir de faire tout ce qui nous passe par la tête, mais bien de ne plus être capable de réaliser des actions simples du quotidien.

Par exemple, demander un simple renseignement à l’accueil d’un lieu devient impossible, tant on craint d’être jugé et déconsidéré.

Quand la peur du regard des autres atteint un tel niveau, on parle de blemmophobie.

Comme toutes les phobies, elle repose sur l’émergence de pensées irrationnelles et l’incapacité du patient à trier les informations pertinentes.

Par exemple, le regard des autres ne devrait pas vous inquiéter quand ce n’est pas celui d’un proche ou d’une personne que vous estimez.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).

Peut-on vaincre la peur du regard des autres?

La blemmophobie, comme toutes les phobies se soignent très bien, à condition de se faire aider par un professionnel.

Plusieurs solutions existent, mais elles n’ont pas toutes exactement la même efficacité.

De plus, leurs résultats varient en fonction des patients.

N’hésitez donc pas à essayer plusieurs solutions pour vous assurer d’obtenir les résultats que vous cherchez.

La première solution, et la plus efficace, c’est la thérapie comportementale stratégique et brève de Palo Alto.

Les exercices cognitifs et comportementaux permettent d’objectiver la peur et de la vaincre progressivement.

Près de 90 % remarquent des résultats dès la première séance et se considèrent comme guéris après quelques semaines seulement!

En plus, certains comportementalistes proposent des solutions 100 % en ligne et toujours très efficaces.

Ensuite, vous pouvez essayer la psychothérapie.

Une analyse sur le long terme permet également de venir à bout des angoisses et des phobies.

En explorant les sources de vos difficultés, vous apprenez à prendre de la distance et à lâcher prise pour limiter leurs conséquences sur votre quotidien.

La psychanalyse, en revanche, demande un investissement plus important puisque la thérapie dure plusieurs années.

Je ne vous conseille cependant pas de suivre une psychanalyse en parallèle d’une thérapie comportementale.

Enfin, l’hypnose est une autre très bonne solution.

Elle est compatible avec les autres types de thérapies, mais elle ne fonctionne malheureusement pas sur tous les patients, loin s’en faut.

Certains ne sont pas réceptifs et on ne peut rien y faire.

D’où vient la blemmophobie?

La blemmophobie est une phobie assez répandue.

Parfois, elle est associée à un autre trouble anxieux comme l’agoraphobie ou la phobie sociale.

Les personnes qui en souffrent ont de grandes difficultés à se trouver au milieu de larges groupes.

Soit parce qu’ils craignent de ne pas pouvoir s’échapper facilement en cas de problème.

Soit parce qu’il ne supporte pas de sentir le regard des autres sur eux.

Même manger en public peut devenir très compliqué.

Peur de manger devant tout le monde, ou peur du jugement social

Comme toutes les phobies, ces cas de blemmophobie et de phobie sociale apparaissent souvent après un traumatisme.

Quelle que soit la nature du traumatisme, il peut provoquer l’apparition de troubles anxieux qui, selon leur gravité, s’expriment notamment par l’apparition d’une phobie.

Parfois, le lien entre la phobie et le traumatisme n’est pas évident à faire.

Néanmoins, la blemmophobie est une phobie dont la majorité des cas semble liée à l’éducation et au milieu dans lequel l’enfant grandit.

Les enfants victimes de violences physiques ou psychiques développent souvent des troubles anxieux à l’âge adulte.

De même, les enfants dont les parents souffrent de troubles anxieux sont éduqués dans un milieu anxiogène.

On leur apprend à avoir peur de tout et ils deviennent eux-mêmes anxieux.

À l’âge adulte, l’anxiété que l’on n’a pas soignée produit les premières phobies sérieuses.

On doit alors prendre des dispositions radicales rapidement, car toutes les phobies que l’on ne soigne empirent jusqu’à devenir vraiment handicapantes.

Pourquoi avez-vous peur du regard des autres?

On retrouve la crainte excessive de la peur du regard des autres chez les adultes qui ont reçu une éducation particulièrement stricte, même si elle ne le semblait pas.

Un enfant que l’on encourage toujours à se montrer calme et correct sans jamais lui offrir d’espace où être lui-même développe plus facilement ce genre de trouble.

On remarque également que les enfants qui souffrent de l’absence d’un parent ou de son manque d’intérêt pour lui ont du mal à bâtir un amour-propre suffisamment solide.

Le parent absent devient alors pire qu’un parent strict puisque l’enfant n’est jamais assez bien pour attirer son attention.

Parfois, le parent en question ne se trouve pas rigide du tout, mais s’il ne s’intéresse à l’enfant que pour le réprimander, celui-ci intègre la nécessité d’être transparent pour être aimé.

À l’âge adulte, ces mécanismes de défense disparaissent si on a la chance de rencontrer les bonnes personnes et de vivre certaines situations positives.

Malheureusement, dans un monde économique où les jeunes ont de plus en plus de mal à s’affirmer par le travail et l’indépendance, ils ont également du mal à se détacher de cette position d’enfant discret et malmené qui les fait souffrir.

Ne plus avoir peur du regard des autres exige d’accepter de s’imposer malgré ses difficultés.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Traiter la blemmophobie: Qui est Frédéric Arminot, thérapeute comportemental.Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut