Trouble bi polaire: Définition, causes, traitement de ce trouble de l’humeur

Trouble bi polaire - Comment faire?

Le trouble bi polaire alimente bien des fantasmes, des interrogations, voire des suspicions, en matière de comportement comme en matière médicale. Je ne vous cache pas mes réserves quant au diagnostic de ce trouble. En effet, à la faveur de mes 25 années d’expérience liées à l’exercice de la thérapie comportementale au sein de mon cabinet, j’ai souvent été confronté à des personnes diagnostiquées comme souffrant de trouble bi polaire comme moi je m’appelle Vincent Van Gogh.

D’ailleurs, à propos de cet artiste peintre, plusieurs médecins sont convaincus que Vincent Van Gogh (1853 – 1890) souffrait de trouble bipolaire. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), ce trouble occupe le 6ème rang parmi les maladies génératrices de handicap en termes de coût social et économique.

Alors, plutôt que de gloser autour du trouble bi polaire, et d’alimenter les fantasmes – ce que les espagnols appellent “La Chimerra”, je vous invite à répondre avec moi aux questions suivantes:

1 – Qu’est-ce que la maladie dite du trouble bi polaire?
2 – Comment s’exprime un trouble bi polaire?
3 – Quels sont le causes du trouble bi polaire?
4 – Quels sont les symptômes du trouble bi polaire?
5 – Quel traitement du trouble bi polaire?

Définition du trouble bi polaire

Encore appelé psychose maniaco dépressive, ce trouble est une maladie psychiatrique essentiellement caractérisée par des troubles de l’humeur. Il arrive à tout le monde d’alterner les moments de joie et de tristesse. D’excitation et d’abattement. Mais chez une personne qui souffre d’un tel problème émotionnel, ce changement d’humeur est totalement hors de contrôle.

Ce trouble entraîne d’importants problèmes dans les relations professionnelles, familiales, amicales et amoureuses. Cette maladie peut être également à la base de problèmes financiers. Voire de problèmes judiciaires dans certains cas. Il peut arriver que la personne malade commette des actes répréhensibles sans en être pleinement consciente.

Trouble bi polaire: 2 phases

Il y a généralement deux principales phases (ou aspects) chez les personnes qui souffrent de cette maladie psychique:

  1. Maniaque
  2. Dépressive

La phase maniaque du trouble bi polaire correspond à des temps où la victime est extrêmement active. A la limite de l’euphorie. Cela est visible dans son comportement. La personne concernée commet ce qu’il est convenu d’appeler “des folies”. C’est à dire qu’elle s’investit spontanément, et exagérément, dans des projets hors normes. Ou fait des dépenses inconsidérées.

 

Bipolarité et phase dépressive

Phase dépressive du trouble bipolaire

La phase dépressive du trouble bi polaire correspond à une chute brutale, soudaine et totale de l’humeur.

La victime ressent donc une profonde tristesse au point de cesser toute activité.

En pareille situation, on constate un repli sur soi. Une profonde solitude, et l’apparition d’idées suicidaires.

Types de trouble bipolaire:

  • 1 – Caractérisé par une succession rapide d’épisodes euphoriques et dépressifs en une même journée
  • 2 – C’est le plus fréquent. Il s’exprime par une succession d’épisodes dépressifs. Puis l’apparition d’un épisode euphorique. La différence repose sur un épisode euphorique peu prononcé. La victime se sent relativement normale au point d’envisager d’arrêter son traitement. Cela n’est qu’un leurre puisque. Peu de temps après, les épisodes dépressifs surviennent à nouveau, et se font de plus en plus intenses

Les symptômes du trouble bi polaire

Ces symptômes diffèrent en fonction de la phase dans laquelle se retrouve la victime. Phase maniaque, ou phase dépressive.

Au cours d’une phase maniaque on relève les comportements suivants:

  • Idées de grandeur qui sont des signes d’une trop haute opinion de soi
  • Réduction des besoins du sommeil due à la surexcitation
  • Sentiment de bonheur intense ou irritabilité excessive
  • Incapacité à se concentrer
  • Agitation
  • Hyperactivité sur le plan social, professionnel ou scolaire
  • Fort besoin de communiquer lié à l’impression de déborder d’idées géniales
  • Hallucinations fréquentes
  • Croyances irréalistes mais défendues de manière appuyée

Au cours d’une phase dépressive, on note les éléments suivants:

  • Insomnie ou hypersomnie
  • Perte d’énergie
  • Fatigue persistante
  • Tristesse envahissante et persistante sur plusieurs jours
  • Troubles de l’alimentation
  • Indécision
  • Incapacité totale à se concentrer sur quoi que ce soit
  • Culpabilité injustifiée
  • Perte d’intérêt pour les activités qui habituellement constituent des sources de plaisir
  • Retrait social
  • Comportements violents
  • Montée d’idées suicidaires
  • Pensées morbides
Les causes du trouble bi polaire

Les causes liées à ce trouble ne sont pas clairement définies. Un certain nombre de facteurs favorisent l’apparition du trouble. Ci-après une liste non exhaustive:

  • Causes biologiques. Une perturbation dans le fonctionnement des cellules du cerveau. Surtout dans la communication entre elles
  • Causes génétiques. Présence de certains gènes dans l’ADN de quelques familles a été identifiée comme un facteur favorisant le trouble bi polaire
  • Consommation d’alcool, de tabac ou de drogues dites dures (cocaïne, héroïne, cannabis, autre) de façon excessive ou dépendante
  • Manque de sommeil sur une période prolongée
  • Apparition de maladies graves comme l’hyperthyroïdie
  • Exposition à un stress dû à des événements marquants comme un divorce, une séparation, le décès d’un proche, la perte d’un emploi
  • Prise de médicaments pour le traitement de maladies graves comme les corticoïdes, la maladie de Parkinson
  • Prise d’antidépresseurs ou d’anti inflammatoires
Comment traiter le trouble bi polaire
Traitement du trouble bipolaire

Traitement du trouble bipolaire

Le traitement le plus utilisé est d’ordre pharmacologique. Le médecin prescrit à son patient des  thymorégulateurs, encore appelés “régulateurs de l’humeur”. Ils diminuent la durée, l’intensité et la fréquence des épisodes de trouble bi polaire.

Les molécules les plus utilisées sont le lithium (sels de lithium), le valpromide, le divalproate, l’olanzapine, et le risperidone. Ces médicaments permettent également d’améliorer la qualité de vie entre deux crises.

Le principal inconvénient de ce type de traitement est que son efficacité ne peut être évaluée qu’après 6 mois minimum. Dans la plupart des cas, ce traitement doit être maintenu à vie.

Sans remettre en cause l’intérêt de ces médicaments, je vous conseille vivement d’associer ce traitement pharmacologique à une thérapie comportementale. En effet, cette approche thérapeutique permet de prévenir aussi bien l’aspect dépressif que l’aspect maniaque du trouble bi polaire. Dans sa démarche, le thérapeute comportemental se focalise sur les difficultés du patient.

Trouble bi polaire: Retrouver l’équilibre

L’objectif du comportementaliste est que le patient parvienne lui-même à lutter contre les pensées négatives qui envahissent son esprit. Ceci afin de retrouver une pleine confiance en lui-même. À l’aide d’exercices spécifiques issus de l’approche systémique de Palo Alto, le thérapeute comportemental aide son patient à mieux communiquer. Tant avec lui même qu’avec ses proches. A appréhender de façon plus claire ses émotions. Partant, à les exploiter au mieux de ses intérêts.

En 6 à 8 semaines de thérapie comportementale, une personne victime d’un trouble bi polaire est en mesure de gérer les crises dépressives et/ou maniaques. Elle ne se laisse plus submerger par elles.

Traiter un trouble bi-polaire avec l'approche comportementale.

Si vous souhaitez me poser des questions, partager votre expérience en matière de trouble bi polaire, n’hésitez pas à le faire à l’aide du formulaire en-dessous de cet article.

 |  Frédéric Arminot

Comment reprendre le contrôle de votre vie facilement et rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut