Déprime: Comment affronter et dépasser cette impression d’abattement

La déprime - Que faire?

La déprime, c’est ma grande copine. Bien que nous soyons assez distants depuis quelques temps déjà. Nonobstant – que j’aime ce mot –  les aléas de nos vies respectives, subir les effets de la déprime de temps en temps n’a rien d’extraordinaire en soi. D’aucuns appellent çà “un petit coup de mou” dont ils se contentent. D’autres que la déprime insupporte déploient des trésors d’inventivité pour chasser cet état que “je ne sais voir et subir”.

Les derniers sont abattus par la déprime. Au point de la prendre pour une dépression. Or, la déprime est différente d’une dépression. Et ceci bien que, je le reconnais, la déprime mal identifiée, est mal prise en charge. Et qu’elle mène, parfois, à des symptômes dépressifs puis à la dépression.

Il est donc important de savoir reconnaître une déprime. De la dissocier de la dépression. Et, dans tous les cas, de savoir comment faire face à cette déprime. Autant de sujets auxquels cet article s’emploie à répondre.

Les symptômes de la déprime

Il arrive à tout le monde de faire une déprime. D’éprouver un léger sentiment de tristesse. De lassitude. C’est une réaction humaine normale en regard de diverses situations négatives. Lesquelles surgissent au cours de la vie. À priori, ce n’est rien de grave. Le plus souvent, les choses se remettent en ordre d’elles-mêmes. Il faut quand même identifier ces moments de tristesse. Dès lors, se préserver de toute forme de dépression.

Voilà les signes ou symptômes de déprime qui doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Déprime et troubles du sommeil

Tendance à trop dormir. A passer des nuits blanches. Ou à avoir des nuits altérées par des pensées négatives (cf. ruminations). Il ne s’agit pas que de troubles du sommeil. Cette difficulté à dormir. Je fais référence aux troubles de l’endormissement. Cette difficulté rencontrée quad, trop pré occupé, vous n’arrivez pas à trouver le calme de sorte à vous endormir.

Le cerveau travaille trop. Vous tentez de comprendre. Vous tentez de contrôler quelque chose qui vous échappe. Plus vous réagissez de la sort, plus vous enrichissez votre problème. Vous n’arrivez pas à accepter que ce sentiment d’abattement n’est qu’un passage. Un peu comme celui qui veut que pour ressentir du plaisir il faut éprouver de la frustration.

Déprime et baisse de confiance en soi

Légère tendance à se dévaloriser. A perdre de l’assurance quant à ses capacités personnelles. On note également de fréquentes remises en question. Un sentiment dominant de culpabilité. Associé, ou non, à de la colère après soi. Rien ne sert de se prendre à soi. Accepter son impuissance face à ce ressenti. Vous n’y pouvez pas grand chose. Plus vous vous “tapez” dessus, plus vous alimentez ce que vous vivez comme un problème.

Déprime et isolement

Envie subite d’être seul(e). De se tenir éloigné(e) de tout le monde. Et de toute chose. Tout ce qui est objet de plaisir semble ne plus l’être. Vous tenir à l’écart renforce le problème. Convenez que ce n’est pas en vous tenant éloigné de ce qui vous pose problème que les choses s’arrangent. Réagir de la sorte, c’est comme vous tenir à distance d’un ami parce-que vous avez un conflit. Mieux vaut en parler et résoudre la situation.

Déprime: Modification des habitudes alimentaires

Cela peut tout aussi bien être une perte d’appétit, qu’une augmentation soudaine de l’appétit. C’est spécifique à chaque personne. Comme de consommer plus d’aliments sucrés. S’alimenter plus qu’à l’accoutumé est une façon de compenser une frustration. Une façon d’essayer de remplir un vide. C’est humain et bien compréhensible. Mais, encore une fois, c’est le cas de le dire, cela alimente l’état émotionnel du moment.

Déprime: Une tristesse persistante

Malgré ses efforts, une personne qui souffre de déprime n’arrive pas à être joyeuse de façon continue. Même quand elle arrive à trouver des activités divertissantes, quelques instants après, la tristesse ressurgit.

Il est important de préciser que la déprime n’est pas une maladie. C’est un état mental passager qui peut être la conséquence de divers problèmes. J’en dresse ci-après une lise non exhaustive.

Déprime: Des difficultés d’ordre économique

Ces difficultés économiques sont constituées par la perte d’un emploi. Le coût élevé de la vie. La morosité économique (merci Macron).  L’incapacité à subvenir à ses besoins vitaux. Non seulement votre quotidien n’est pas encourageant pour des raisons émotionnelles mais, en prime, vous rencontrez des soucis d’argent.

Déprime: un événement malheureux

Il peut s’agir d’un deuil. D’une séparation douloureuse. Voire, dans certains cas, d’un événement banal. Une dispute par exemple. Encore une fois, tout dépend de la personne et de sa perception de la situation vécue. Moins vous l’appréhendez avec objectivité, plus vous alimentez tristesse, abattement, chagrin, etc.

Déprime au retour de vacances

On sait que les départs en vacances sont un facteur de stress puissant. Le retour des vacances n’est pas mieux! Ce peut être déstabilisant de retrouver ses habitudes. Son train-train quotidien. Ce n’est pas toujours facile de faire la transition entre passer ses journées à bronzer et se détendre. Ou visiter des lieux touristiques, et assumer à nouveau des responsabilités importantes. En plus de subir des inter actions parfois pénibles. Je fais allusion aux relations professionnelles.

Déprime: Les situations subies

Ce contexte peut être multiple. Mais il peut s’agir de relations difficiles entre voisins,. D’un environnement sale autour de sa maison. Situation désagréable dont la commune ne s’occupe pas. Ou d’être frustré(e) par rapport à ce que l’on vit comme une injustice.

Si vous êtes exposé(e) aux situations précédemment citées, je vous invite maintenant à découvrir comment faire face à cet état de tristesse. A cette impression d’abattement.

Comment faire face à une déprime

Jusqu’à plus ample informé, la déprime ne nécessite aucun traitement spécifique. Je pense aux classiques anti dépresseurs et anxiolytiques habituellement prescrits. C’est la raison pour laquelle je vous propose 6 solutions simples qui vous aident à retrouver votre bien être.

Déprime: Essayer d’être positif

Vos réactions sont étroitement liées à votre perception d’un événement qui survient dans votre vie. En chaque situation, agréable ou non, essayez de voir une occasion d’apprendre et d’évoluer. En objectivant, en voyant les choses d’une façon plus constructive, cela va mieux. Vous êtes capable de tenir bon face à bien des situations. Vous en tirez le meilleur. N’oubliez pas cet adage populaire: “A toute chose, malheur est bon”.

Déprime: Exprimer ses émotions

Exprimer ses émotions, en plus de les accepter, est un excellent moyen pour ne pas qu’un état de tristesse perdure. Confiez-vous à des amis en qui vous avez confiance. Dont vous connaissez la capacité d’écoute et la bienveillance.

Parlez des choses qui vous  contrarient. Le simple fait de parler de vos problèmes à une personne aide énormément. Cela s’appelle le partage. C’est toujours plus facile à plusieurs que tout seul. C’est pourquoi, consulter un coach comportemental s’avère également efficace dans certaines situations.

Déprime: S’éloigner des personnes nocives

De la même façon que vous avez le droit de choisir vos ami(e)s, vous avez aussi celui d’être une personne heureuse et épanouie. Pour que cela dure, je vous suggère d’éviter toute personne susceptible de chercher à vous “tirer vers le bas”. Ou de vous manipuler. Voire de vous maintenir dans une relation de dépendance.

Déprime liée à l’argent: Trouver une solution

Il se peut que votre déprime soit liée à des problèmes d’argent. Si vous contractez des dettes, et avez du mal à assumer, contactez vos créanciers. Négociez un nouvel échéancier. Si vous venez de perdre votre emploi, informez-les. Et assurez-les de votre détermination.

En pareille situation, voyez une occasion de mettre en valeur vos compétences. D’obtenir un meilleur emploi. Voire de créer votre propre entreprise.

Déprime: Faire du sport

Il est notoire qu’une activité physique régulière est un excellent moyen pour garder une excellente forme physique et mentale. Par exemple, le sport en équipe permet non seulement de se sentir soutenu, et d’être moins seul, mais aussi d’échanger et partager.

Déprime: Se changer les idées

Quand vous traversez une mauvaise passe, n’hésitez pas à prendre du temps pour vous. Si vos moyens vous le permettent, sortez et divertissez-vous. Ayez une ou des activités qui vous changent les idées.

Déprime: Mieux vaut agir que guérir

Je ne vous cache pas que le risque issu de la déprime est que celle-ci se meuve en dépression. C’est pourquoi, si vous sentez que vos symptômes de déprime persistent, je vous recommande d’utiliser mon programme thérapeutique et comportemental en ligne. A plus forte raison si vous éprouvez des symptômes d’angoisse, ou des symptômes d’anxiété.

Gregory Bateson dit que, je cite: “La vie est une succession de problèmes“. Sachant qu’il est fort rare que les situations pénibles fassent des pauses tout au long de votre vie, il y a donc toujours quelqu’un ou quelque chose pour vous faire c….

Dès lors, il convient d’éviter un état de tristesse prolongé. Il peut entraîner des pensées suicidaires. Des troubles de sommeil. Ou d’autres soucis d’ordre psychique ou physique.

C’est la raison pour laquelle je me permets de vous suggérer de  bénéficier des apports de l’approche comportementale. Cette thérapie, comme les autres, ne concerne pas que les personnes dites malades.

L’approche comportementale s’intéresse et intervient au sujet de toute chose vécue comme un problème. Partant, il s’agit d’aider cette même personne, rapidement et facilement, à retrouver son équilibre mental et physique en moins de 2 mois.

Prenez bien soin de vous.

Traiter la déprime.

 |  Frédéric Arminot

Comment reprendre le contrôle de votre vie facilement et rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut