Des secrets thérapeutiques enfin révélés - Espace Solutions - Angoisse - Anxiété - Phobie - Toc - Dépression

Allergies – Définition, type et traitement des allergies

Allergies - Comment faire?

Allergies – Définition, types et traitements

Selon de récentes études, plus d’un Français sur trois souffre d’allergies et, dans la moitié des cas, il s’agit d’allergies respiratoires. Selon l’American Academy of Allergy Asthma and Immunology, 2 à 4 % des personnes adultes ont des réactions allergiques aux aliments et près de 8 % des enfants sont touchés. Si vous même ou l’un de vos proches êtes victime d’allergies, cet article vous sera d’une grande utilité.

Les allergies, c’est quoi?

Les allergies sont une réaction anormale et excessive du corps face à certains éléments appelés allergènes. Cela correspond à une défaillance au niveau du système immunitaire. L’organisme, au lieu de réagir uniquement à la suite d’attaque de microbes, de virus ou de bactéries, réagit contre des éléments inoffensifs comme le parfum, le pollen, les aliments, les animaux, les substances, etc.

À chaque fois que la personne allergique est au contact de l’allergène, son organisme produit des anticorps spécifiques appelés immunoglobulines E. Ces derniers provoquent une chaîne de réactions comme:

  • Troubles pulmonaires (asthme, bronchite)
  • Éternuements
  • Troubles digestifs récurrents (régurgitations, diarrhées, constipation)
  • Écoulement nasal
  • Picotements dans la gorge ou dans le nez
  • Démangeaisons au niveau des yeux
  • Larmoiement

Quelque soit l’âge, tout le monde peut avoir des réactions allergiques, même un nouveau-né. D’une façon générale, les tous premiers symptômes d’allergies apparaissent au cours de l’enfance.

Selon plusieurs études scientifiques, le risque qu’un enfant soit allergique est de 80 % si les deux parents souffrent d’allergies, et de 50 % si un seul parent l’est. Il faut également noter qu’un enfant peut être allergique même si ses parents ne le sont pas. Il peut aussi ne pas souffrir des mêmes allergies que ses parents.

Allergies – Les différents types

On peut classer les allergies en 5 grandes catégories:

  • Les allergies alimentaires

C’est une réaction anormale du corps suite à la consommation d’un aliment particulier, ou de la composante d’un repas. Elle peut survenir de façon soudaine au cours dudit repas, 2 heures après, voire 48 heures plus tard. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants:

  • Démangeaisons
  • Gonflement des lèvres, du visage, ou d’autres parties du corps
  • Coliques
  • Nausées
  • Vomissements
  • Rougeurs sur la peau
  • Étourdissements
  • Perte de conscience

Les aliments sources des allergies les plus fréquents sont:

  • Œuf
  • Lait (le lait de vache surtout pour les enfants)
  • Crabe
  • Homard
  • Crevettes
  • Soja
  • Noisettes
  • Noix de macadamia
  • Amandes
  • Noix du Brésil
  • Noix de cajou
  • Poisson
  • Blé
  • Les allergies respiratoires

Elles sont connues sous 2 principales formes:

  • Rhinite allergique

C’est essentiellement un ensemble d’éternuements répétés marqués par un écoulement au niveau du nez. Dans certains cas, on peut également constater que le nez reste bouché plusieurs heures durant.Les allergènes à la base de la rhinite allergique sont les pollens, les acariens, et les poils d’animaux.

On dit que la rhinite est saisonnière lorsqu’elle survient uniquement dans les périodes de pollinisation. On dit qu’elle est persistante lorsqu’elle est le résultat d’une exposition prolongée au stress, et une réaction à des facteurs environnementaux comme les fumées, les poussières, et les odeurs inhabituelles.

  • Asthme

On dit que l’asthme est allergique lorsqu’elle est une réaction de l’organisme à la présence de certains allergènes inhalés dans l’air. L’asthme se manifeste par une ou plusieurs crises particulièrement violentes lesquelles, dans les cas les plus extrêmes, peuvent causer la mort.

  • Les allergies cutanées

La peau est la partie du corps la plus touchée lorsqu’une personne est en contact avec un allergène. Les réactions les plus fréquentes sont l’urticaire et l’eczéma.

  • L’urticaire – Elle survient chez les personnes allergiques aux crustacés, au poisson, aux fraises, aux œufs, au lait, etc. c’est un gonflement de la peau à des endroits précis accompagnés d’une forte envie de se gratter. L’urticaire peut également survenir après l’utilisation de produits antibiotiques contenant de la pénicilline, des anti-inflammatoires, de l’aspirine, comme après la respiration du pollen, et aussi le contact avec des poils d’animaux
  • L’eczéma – Ce sont des rougeurs surmontées de petits boutons sur la peau. L’eczéma provoque de fortes démangeaisons. C’est le résultat du contact de la peau avec des produits chimiques ou un environnement pollué. L’eczéma est très fréquent dans le milieu professionnel, et surtout dans le milieu industriel. Cela est dû à la présence de certaines substances toxiques dans les chaînes de fabrication. Les premières réactions apparaissent entre 2 et 72 heures après le contact avec l’allergène. L’eczéma est aussi connu comme un trouble somatique (l’expression physique d’un trouble psychique) au même titre que le psoriasis

Comment traiter les allergies

Pour commencer, il est important d’identifier avec précision l’allergène responsable de vos symptômes, de sorte à l’éviter au maximum. Le meilleur moyen d’arriver à satisfaire cet objectif est de consulter un médecin spécialiste, j’ai cité… l’allergologue!

Celui-ci, au terme de différents tests cutanés, peut faire le choix de vous prescrire des médicaments. Cependant, gardez toujours à l’esprit les effets secondaires de toute molécule chimique.

Par exemple, la prise de corticoïdes peut, sur le long terme, provoquer des problèmes de surpoids ou d’atrophie de la peau. L’application des pommades et des crèmes pour régler les réactions allergiques cutanées pourrait également fragiliser votre peau.

La meilleure solution est d’opter pour la désensibilisation. C’est une technique utilisée en thérapie comportementale qui permet de traiter de nombreuses allergies. Elle consiste à habituer progressivement l’organisme à la présence de l’allergène.

A la faveur d’une méthode comportementale adaptée, et grâce à un suivi personnalisé, vous pouvez intervenir sur le volet psychologique du problème. Ce qui, bien évidemment, peut-être renforcé par un traitement anti-allergène prescrit par un médecin spécialisé.

Par exemple, pour ce qui concerne l’approche comportementale, ce n’est pas parce que vous rentrez accidentellement en contact avec du pollen, ou des poils d’animaux, que vous aurez forcément des réactions allergiques. Il est possible d’éviter les réactions excessives en gardant son calme. Et c’est ce que la thérapie comportementale vous apprendra à faire. Vous apprendre ainsi à traiter la phobie dont vous êtes éventuellement victime (oui oui, c’est un appel du pied!).

De la même façon, vous pouvez traiter les questions de fonds relatives à des allergies dont la source est plus psychique qu’organique.

Alors, si vous aussi, comme beaucoup d’autres avant vous, vous souhaitez traiter les allergies dont vous êtes victime dans un cadre psychique et, ainsi, reprendre le contrôle de votre vie, retrouver confiance, et redevenir autonome, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. Vous accéderez ainsi à une vidéo dont le contenu vous intéressera surement:

JE REGARDE LA VIDÉO SUGGÉRÉE PAR FRÉDÉRIC >>

| Frédéric Arminot

Espace Solutions - Angoisse - Anxiété - Phobie - Toc - Dépression

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut