Vaincre la peur: Stratégies pour vaincre cette forme d’anxiété

Vaincre la peur

Nous avons tous peur! Peur de l’autre, peur de choses ou d’évènements que nous ne pouvons pas contrôler. Peur de ne pas être à la hauteur. Peur de nous. Alors, comment faire pour vaincre la peur?

Il existe des méthodes, parfois critiquables, pour vaincre la peur. Dans cet article, il nous en est proposé quelques unes que je vais me faire un plaisir de critiquer au sens de la critique constructive.

En matière de solutions pour vaincre la peur, il existe bien des solutions! Quoique… Voyons de quoi il retourne.

L’auteur fait allusion à une technique qui est celle d’imaginer le pire pour vaincre la peur. C’est une technique fort intéressante que j’utilise effectivement mais qui s’inscrit dans une démarche à la fois stratégique et brève. Je ne suis pas convaincu qu’elle puisse se satisfaire à elle même pour vaincre la peur. En effet, dans l’article concerné, il est fait allusion à un environnement professionnel qui justifie le pire par rapport à une décision à prendre. En l’espèce, il s’agit donc de faire un choix tout en essayant de se rassurer.

Ensuite, nous sommes invités à collecter toutes les informations relatives à un problème donné pour en être émotionnellement désinvesti. Je comprends ce point de vue, à ceci près qu’il me semble poser un problème. Bien qu’émotionnellement objective, cette façon d’identifier les freins et les ressources risquent, malgré tout, de vous faire passer à côté d’un élément important. Pourquoi?

Tout simplement par ce que vos émotions, que vous le vouliez ou non, vont paramétrer vos réactions (acceptation ou refus quant à l’intérêt d’un information). Par exemple, vous risquez de minimiser ou d’aggraver un élément d’appréciation ce qui va modifier votre recensement quant à ce qui pose problème et, de fait, obérer votre façon de vaincre la peur.

Mais, je ne peux que vous suggérer d’essayer cette méthode.

Identifier les solutions une fois le problème posé induit le même problème que précédemment. En tous cas pour agir de sorte à vaincre la peur puisque c’est ce qui nous occupe. L’objectivité, même si, je vous le concède, subjectivité et objectivité sont, somme toute, relatifs. Par contre, la question que je trouve très intéressante quant aux façons de vaincre la peur est celle qui fait que l’on essaye de préciser le problème. Un problème finement contextualisé est le premier pas vers la solution, voire le plus grand pas!

Quand à la loi de la probabilité, je veux bien que, scientifiquement, cela soit appréciable. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de penser que cela constitue un biais subjectif, donc émotionnel. Effectivement, c’est en fonction de la vision que vous avez de la probabilité de changer un problème en solution, et donc de la façon émotionnelle dont vous allez percevoir ce changement, que vous apprécierez la probabilité positive du changement. En clair, c’est en fonction de l’émotion que suscite cette probabilité que vous ferez ou non ce changement. Donc, ce serait un biais subjectif dans votre façon de vaincre la peur.

Le seuil de déclenchement est un out intéressant qui nécessite de prendre un risque. Evaluer à partir de quand et de quelle façon, sur la foi de votre appréciation d’un certain nombre d’éléments issus du problème, ce qui va vous permettre de prendre une décision. Mais, seul l’avenir vous dira si vous avez eu raison ou tort. Des l’intervalle, il vous faudra, éventuellement, gérer votre peur après avoir essayer de vaincre la peur qui vous étreignait.

DÉCOUVREZ COMMENT TRAITER VOTRE PROBLÈME D’ANGOISSE, D’ANXIÉTÉ, DE PHOBIE, DE TOC, OU DE DÉPRESSION, EN MOINS DE 2 MOIS, SANS MÉDICAMENTS

CETTE MÉTHODE OFFRE UN ESPOIR À CELLES ET CEUX QUI PENSAIENT NE JAMAIS S’EN SORTIR


 |  Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut