Des secrets thérapeutiques enfin révélés - Espace Solutions - Angoisse - Anxiété - Phobie - Toc - Dépression

Comment traiter un TOC

Traiter un TOC - Trouble Obsessionnel Compulsif

Comment traiter un Toc

Selon une enquête réalisée par la Haute Autorité de Santé (HAS), environ 3% de la population française souffrirait de Toc – Trouble obsessionnel compulsif. Soit 2 million de personnes! Un chiffre effarant qui en dit long sur les stratégies inappropriées pour contrôler une angoisse sachant qu’un Toc – Trouble Obsessionnel Compulsif peut très vite devenir un véritable enfer. Il peut gâcher votre vie, et vous empêcher de vous épanouir au quotidien. D’où la nécessité de traiter un toc au mieux, et au plus vite!

Dans cet article, je vais essayer de vous partager avec vous une définition complète du toc, des symptômes y afférent, et vous préciserais comment traiter un toc – trouble obsessionnel compulsif le plus approprié pour vous en sortir et, ainsi, retrouver la confiance que vous méritez.

Traiter un Toc – Définition

Un toc – trouble obsessionnel compulsif – appartient à la catégorie des troubles anxieux. L’esprit des personnes victimes de toc est continuellement envahie par des pensées qui se transforment en obsessions. Les intéressées “ne pensent qu’à çà”. De la même façon qu’ils ne pensent qu’à traiter un toc dont ils sont victimes. Le plus souvent, on remarque 2 formes d’obsessions:

  1. Les obsessions idéatives
  2. Les obsessions phobiques

On parle d’obsession idéative lorsque l’esprit est envahi par des idées noires, ou des schémas de pensées sur lesquels vous n’avez aucun contrôle.

Ces obsessions idéatives revêtent une forme concrète ou abstraite. Sous la forme concrète, il peut s’agir de mots, de personnes ou d’objets. Sous la forme abstraite, les idées peuvent être relatives à la sexualité, à la mort, à la vie, à la religion, au désordre, etc.

Les idées envahissantes peuvent être également liées à des comportements. Vous êtes rempli(e) de doutes et de ruminations qui vous obligent à suivre des rituels pour essayer de retrouver une sensation de paix intérieure. Ces rituels deviennent rapidement des compulsions au sens où il vous devient impossible de les contrôler. D’ailleurs, il est de coutume de dire: “Un rituel c’est trop, et mille insuffisant”.

Les obsessions phobiques sont similaires aux phobies à la différence qu’elles apparaissent dans la crainte d’une situation phobogène. En d’autres termes, la situation phobogène n’est pas vécue par la personne atteinte de toc – trouble obsessionnel compulsif -. Le plus souvent, il s’agit de phobies des maladies (hypocondrie ou nosophobie), des microbes, et de la saleté. Chez certaines personnes, on note également la crainte de faire des gaffes, de commettre des actes immoraux, ou de se faire du tort à soi-même.

Traiter un Toc – Les symptômes

Les symptômes du toc – trouble obsessionnel compulsif – diffèrent en fonction de la personnalité de la personne qui en est affectée, de la forme du trouble, ainsi que de son intensité. Dans la même veine, traiter un toc est spécifique à chaque personne.

On peut répartir les symptômes du toc – trouble obsessionnel compulsif en 6 catégories:

  • Les obsessions impulsives

La victime a l’impression de perdre le contrôle de ses actes. Elle a peur de faire du mal contre sa volonté, de blesser une personne, d’être l’auteur d’un accident, de faire une gaffe lourde au travail, et même de commettre un crime (phobie d’impulsion).

Les pensées de peur qui hantent les personnes victime de ce type de toc – trouble obsessionnel compulsif – sont exclusivement axées sur cette question du passage à l’acte. Ces mêmes personnes peuvent se poser la même question, à ces propos, des centaines de fois, et sur un laps de temps très court.

  • Les vérifications excessives

Il n’est pas envisageable de passer toute une soirée à revoir chaque détail de sa journée, et  d être angoissé(e) par le fait qu’on aurait fait une erreur dans l’exécution d’une ou plusieurs tâches. Le doute est un symptôme fréquent chez les personnes atteintes de Toc – trouble obsessionnel compulsif -, et il est majoritairement remarqué chez les hommes.

  • Les lavages obsessionnels

Il est absolument impossible qu’une personne souffrant de toc – trouble obsessionnel compulsif – lié à la propreté, à l’hygiène, utilise des toilettes publiques, ou fréquentent même des endroits publics. Cette personne vit presque confinée car elle a terriblement peur des microbes. Pour elle, tous ces endroits sont infectés, et elle pourrait très vite tomber malade.

Les femmes sont les plus touchées par cette catégorie de symptômes. Elles ont des rituels de lavages liés à la phobie d’être contaminées.

  • Les amassements

Voilà des semaines, voire des mois que des vieux cartons de chaussures traînent dans la chambre. Impossible de jeter les choses qu’on n’utilise plus. L’accumulation de vieux papiers, de cartons, d’effets usagers, de sacs, ou de déchets divers, est également un symptôme de toc – trouble obsessionnel compulsif.

  • Les obsessions de l’ordre

Tout doit être bien rangé! Chaque chose doit être à sa place! Tout petit changement, même minime, dans l’environnement immédiat est déstabilisateur, et vecteur d’anxiété. C’est bien d’être une personne ordonnée mais, quand l’ordre devient une obsession, c’est le signe d’une affection psychique.

  • Les lenteurs excessives

C’est le type de symptôme qu’on ne rencontre pas souvent. Cela se caractérise par une lenteur excessive dans la vie quotidienne.

Les personnes victimes de cette lenteur excessive tiennent à vérifier chaque détail. Alors chaque action de manière est menée de façon si méticuleuse que cela en devient vite excessif. Les personnes atteintes de ce symptôme se posent continuellement des questions, et tentent de rationaliser toute chose. Elles sont toujours insatisfaites, même quand elles ont pris tout leur temps pour effectuer une tâche.

Si vous êtes concerné(e) par un toc – trouble obsessionnel compulsif, et c’est surement le cas, sinon pourquoi lire cet article, il devient sans doute urgent de trouver une solution.

Comment traiter un toc

Une solution simple et efficace au tocQuand les gens souffrent d’un toc – trouble obsessionnel compulsif -, la première injonction qu’ils entendent, ou s’imposent, c’est celle de consulter un psy.

Ce qui, en soi, est bien trop généraliste pour avoir un sens. De la psychologie clinique, en passant par la psychanalyse ou le cabinet d’un psychiatre, vous apprendrez beaucoup de choses. Mais pas comment traiter un toc…

Vous identifierez tout un tas de motifs socio culturels, familiaux et affectifs qui puissent expliquer pourquoi vous souffrez d’un toc – trouble obsessionnel compulsif. Mais, vous ne saurez pas comment traiter ce problème!

Depuis plus de 25 ans que je m’occupe de “guérir” les personnes victimes de toc – trouble obsessionnel compulsif -, et après avoir longtemps pratiqué la thérapie analytique, je peux vous assurer que la thérapie comportementale est l’approche la plus adaptée à votre besoin pour traiter un toc.

La thérapie comportementale a pour but de vous aider à lâcher prise sur vos tentatives répétées de contrôle. Partant, il s’agit, au travers d’exercices comportementaux, à traiter l’angoisse et l’anxiété qui justifient un toc – trouble obsessionnel compulsif -. Ainsi, grâce à un programme thérapeutique en ligne, vous parviendrez facilement et rapidement à vous débarrasser de ces comportements obsessionnels qui gâchent votre vie.

Le principe de ce programme comportemental en ligne est simple. Tous les comportements et pensées que vous avez aujourd’hui ont été appris à partir d’un certain nombre de situations que vous avez vécues par le passé. Ces éléments ont constitué et donné forme et vie à ce qu’il est convenu d’appeler un stress perçu.

Dès lors, tout ce que vous avez appris comme comportement réflexe qui vous donne un résultat inversement proportionnel à l’effet désiré, peut être neutralisé. Dès lors, tout ce que vous avez appris, et vous pose problème, au sens où vous en avez perdu le contrôle, peut être modifié.

Ainsi, la thérapie comportementale vous permet non seulement de remonter à la source afin d’identifier les comportements inappropriés mais, ce faisant, d’en modifier le mécanisme réflexe de sorte à ce qu’il soit inhibé (qu’il n’existe plus).

C’est comme cela que rester 1H de rang dans un lieu public ne sera plus un problème pour vous. C’est comme cela que vous pourrez laisser du désordre chez vous sans être angoissé(e). Ou que vous fermerez la porte de votre appartement sans éprouver le besoin compulsif de vérifier, à je ne sais combien reprises, que la porte est bien fermée à clef. Dans la même veine, vous n’éprouverez plus le besoin irrépressible de vous laver les mains un nombre incalculable de fois par peur d’être contaminé(e).

Au fur et à mesure de votre avancement dans le programme thérapeutique en ligne, vous progresserez à votre rythme pour retrouver votre autonomie. J’ajoute que vous en serez jamais seul(e) puisque je vous accompagne personnellement tout au long de votre démarche thérapeutique pour traiter un toc.

En effet, la thérapie comportementale est une thérapie dite brève au cours de laquelle vous êtes au cœur de votre traitement.

A l’aide d’un programme personnalisé, vous précisez les objectifs à atteindre. Le programme vous explique comment faire, et vous donne les moyens pour traiter un toc – trouble obsessionnel compulsif – de sorte à ce qu’il disparaisse totalement et définitivement. Ainsi, vous retrouvez estime de soi et confiance en soi en moins de 8 semaines.

Pour prendre connaissance du contenu de ce programme thérapeutique en ligne, et en bénéficier, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous (Attention – Pour être certain(e) que ce programme est fait pour vous, le lien d’inscription n’apparaît en-dessous de la vidéo qu’au bout de quelques minutes):

JE REGARDE LA VIDÉO SUGGÉRÈE PAR FRÉDÉRIC >>

Pour exprimer un commentaire, ou partager votre expérience pour traiter un toc – trouble obsessionnel compulsif -, je vous invite à utiliser le formulaire en dessous de cet article.

 |  Frédéric Arminot

Espace Solutions - Angoisse - Anxiété - Phobie - Toc - Dépression

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut