Quels sont les symptômes d’un épuisement (burnout)?

Le syndrome de l’épuisement (professionnel ou non), aussi appelé parfois burn-out, ne survient pas du jour au lendemain.

Quelques semaines de surmenage physique et intellectuel ne suffisent pas.

C’est un syndrome qui s’installe insidieusement et s’attaque à tous les aspects de la psyché.

À la fin, le patient qui souffre de symptômes d’épuisement a l’impression de ne plus savoir qui il est, d’être vidé et totalement épuisé.

Comment reconnaître les signes d’un burn out (épuisement professionnel)?

Généralement, la médecine du travail évoque cinq signes qui ne trompent pas pour reconnaître le burnout:

C’est une simplification excessive du syndrome de l’épuisement, mais qui a le mérite d’alerter les travailleurs qui ignorent en souffrir.

Reconnaître les signes du burn-out est essentiel, car l’épuisement mène trop souvent à la dépression, aux comportements à risque, voire au suicide.

Pour bien comprendre ce syndrome, on doit distinguer plusieurs types de symptômes différents.

Symptômes d’épuisement nerveux (psychique)

Le syndrome de l’épuisement est un épuisement généralisé. Il produit donc des symptômes typiques de l’épuisement nerveux.

Parfois, on considère ces symptômes comme des symptômes psychologiques, en opposition aux symptômes physiques.

C’est une considération tout à fait légitime.

On retrouve aussi parfois le terme « symptômes psychiques ».

Le syndrome d'épuisement ou burnout

Quoi qu’il en soit, les symptômes de l’épuisement nerveux et psychologique sont les suivants :

  • Démotivation au travail: Le patient a l’impression que ce qu’il fait n’a plus le moindre sens et encore moins d’intérêt.
  • Hyperémotivité et irritabilité: Celui qui souffre d’épuisement nerveux se met très vite dans des colères spontanées surprenantes.
    Il pleure aussi beaucoup, souvent en éclatant subitement en sanglots.
  • Culpabilité et sentiment d’échec: Le patient se montre plus cynique et voit sa confiance en lui s’éroder.
  • Développement de l’anxiété: Généralement en lien avec le symptôme précédent, l’anxiété pousse le patient à s’isoler, surtout s’il développe une phobie sociale à cause de ses difficultés au travail.
  • Difficultés à se concentrer et à prendre une décision: Celui qui est épuisé nerveusement entre dans un cercle vicieux où il peine à faire ses preuves intellectuellement.
    Il est tellement inquiet à l’idée d’échouer qu’il n’arrive plus à rien et devient incapable de prendre des décisions.
    Il devient indécis et confus.

Attention tout de même: les colères spontanées sont typiques de l’épuisement nerveux, mais ne doivent pas être une excuse pour maltraiter son entourage.

Si vous subissez ces colères, la souffrance de votre proche ne doit pas vous empêcher de poser certaines règles, d’exprimer certaines limites.

Demandez-lui de se faire aider et promettez-lui de l’accompagner, mais n’acceptez pas la situation comme telle.


“COMMENT VAINCRE UN BURNOUT?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Syndrome d’épuisement physique

L’épuisement professionnel (burn-out) a aussi de nombreuses conséquences sur la santé physique.

Tant et si bien que les symptômes physiques les plus fréquents sont utiles à l’élaboration d’un diagnostic.

Les symptômes les plus fréquents sont:

  • Fatigue persistante: On parle aussi d’asthénie quand la fatigue persiste et s’aggrave alors que le patient profite d’un sommeil suffisamment long.
  • Problèmes digestifs: Douleurs gastriques, reflux gastriques, crampes à l’estomac, nausées, boulimie ou anorexie.
  • Difficultés à trouver le sommeil: Parfois le patient souffre d’insomnie ou d’un sommeil très agité.
    Dans certains cas plus rares, quand le patient est atteint de dépression, il souffre plutôt d’hypersomnie.
  • Baisse de la qualité du système immunitaire: Le patient attrape plein de petites infections bénignes comme des rhumes, des grippes, etc.
    Dans certains cas, les poussées d’herpès se multiplient sur de courtes périodes.
  • Problèmes cutanés: Ils peuvent beaucoup varier d’un individu à l’autre (psoriasis, eczéma, etc.).
  • Douleurs chroniques: Très variables d’une personne à l’autre aussi.
    Elles peuvent être dues à de la spasmophilie sans crise quand le patient souffre d’anxiété généralisée.

Symptômes d’épuisement émotionnel

Un burn-out se caractérise par un épuisement physique, psychologique et émotionnel.

Les symptômes de l’épuisement émotionnel sont plus difficiles à caractériser, notamment parce qu’ils se recoupent très souvent avec ceux de l’épuisement psychologique.

Néanmoins, les thérapeutes caractérisent souvent cet épuisement comme la sensation d’avoir tant donné et si peu reçu en échange qu’il ne nous reste plus rien.

Le patient se sent totalement vidé et apathique.

Il ne parvient plus à ressentir d’émotions et souffre de crises de déréalisation.

Il a parfois l’impression qu’un fossé immense le sépare du réel et qu’il n’a plus de contact réel avec son entourage.

Épuisement: tristesse et distance avec la réalité

Pendant ces crises, il ne ressent rien, à part le vide et la tristesse de ne rien ressentir.

Cet épuisement émotionnel est typique des personnes anxieuses et intervient souvent après un traumatisme ou la perte d’un proche.

Dans le cas d’un épuisement professionnel, il témoigne surtout de l’engagement intense dont l’employé a fait preuve.

Un engagement qui l’a usé et l’a mené à constater que ses efforts étaient vains.

Comment guérir d’un épuisement?

Pour guérir d’un épuisement de ce genre, une seule solution doit être appliquée d’urgence: vous devez absolument vous reposer.

Cela peut être parfois très difficile, car le patient a appris à culpabiliser terriblement dès qu’il ne travaille pas.

Pourtant, c’est la seule solution.

Vous devez sortir de l’environnement anxiogène, au moyen d’un arrêt de travail dans le cas d’un épuisement professionnel.

Si l’épuisement est dû à une relation amoureuse trop intense et douloureuse, vous devez prendre vos distances, au moins temporairement.

Ensuite, vous n’avez plus qu’à demander de l’aide.

Adressez-vous à un psychothérapeute ou à un comportementaliste.

Ils ne vous soigneront pas de l’épuisement puisque seul le repos le peut.

En revanche, ils vous aideront à comprendre ce qui vous a mené là et à éviter que cela ne se reproduise.

Ils vous aideront aussi à vaincre les troubles anxieux que vous avez développés à cause de l’épuisement.

Pour en savoir plus quant à la façon de soigner l’épuisement, je vous suggère de regarder la vidéo ci-après.

Bien sur, si vous avez des commentaires, utilisez le formulaire en bas de cette page. Je vous répondrais avec plaisir.


“COMMENT TRAITER LES SYMPTÔMES D’ÉPUISEMENT?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut