Spasmophilie: « Est-ce que j’ai les symptômes d’une crise? »

On définit la spasmophilie par un ensemble de symptômes liés à l’anxiété.

Elle se manifeste par des crises plus ou moins intenses et nombreuses.

La caractéristique la plus courante de la spasmophilie, c’est une tétanie latente due à la contraction involontaire et douloureuse des muscles, souvent dans les bras et les jambes, mais parfois dans le corps entier.

Les causes de la spasmophilie

La spasmophilie accompagne presque toujours un trouble anxieux.

Les crises de tétanie sont une manifestation de l’angoisse et du stress.

Le corps réagit physiquement à l’anxiété en contractant tous les muscles jusqu’à la douleur.

Résultat, le patient est presque paralysé pendant quelques minutes.

Heureusement, les crises ne durent jamais plus de trente minutes.

Pour comprendre d’où vient la spasmophilie, on doit donc comprendre d’où vient l’anxiété.

Les troubles anxieux émergent parfois chez des personnes génétiquement prédisposées, mais c’est l’environnement qui joue le plus grand rôle.

Dans certains cas, un traumatisme est à l’origine de l’apparition du trouble et de la spasmophilie (accident, agression, violence physique ou sexuelle).

Les enfants qui grandissent dans des milieux anxiogènes développent souvent des troubles anxieux.

La famille comme l'éducation peuvent expliquer les crises de spasmophilie

Dans certains cas beaucoup plus rares, la spasmophilie peut être le signe d’une maladie neurologique plus grave.

Les pathologies cérébrales pouvant provoquer de la spasmophilie sont très nombreuses et vous devez consulter un spécialiste dès lors que les crises durent plus de trente minutes et qu’elles sont trop fréquentes.

Dans certains cas, le diagnostic sera impossible à faire et on parle alors souvent de fibromyalgie, une maladie dont les origines sont très mal connues.

Les symptômes de la spasmophilie

Nous pouvons trier les symptômes de la spasmophilie en deux catégories différentes: les symptômes physiques et les symptômes psychiques.

Les symptômes psychiques rappellent énormément ceux de la crise d’angoisse.

On considère donc souvent la spasmophilie comme une forme intense de crise d’anxiété.

Les symptômes psychiques sont:

  • Forte angoisse
  • Peur de mourir
  • Sentiment d’oppression
  • Crise de dépersonnalisation
  • Sentiment de devenir fou

Les symptômes physiques de la spasmophilie regroupent certains symptômes de la crise d’angoisse, mais des troubles musculaires s’ajoutent.

Les symptômes physiques sont:

  • Fourmillements aux extrémités
  • Crampes
  • Courbatures
  • Contractures intenses et douloureuses
  • Difficulté respiratoire due à la contraction du thorax
  • Vertiges
  • Nausées
  • Troubles visuels
  • Palpitations

Vous n’avez pas besoin d’avoir tous les symptômes pour parler de spasmophilie.

Suite à une crise, le patient atteint ressent généralement une fatigue intense et peut avoir des courbatures pendant plusieurs jours.


“COMMENT VAINCRE LA SPASMOPHILIE?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Un diagnostic compliqué

La spasmophilie n’a bien souvent pas de cause médicale évidente.

La plupart des patients qui en souffrent ont également une carence en magnésium, mais cela explique surtout les troubles anxieux et dépressifs.

Le diagnostic est donc compliqué, parce qu’il repose surtout sur la bonne compréhension de la psyché du patient par le médecin.

Généralement, un médecin compétent vous garde en consultation au moins 45 minutes pour vous interroger le plus précisément possible sur vos crises et leurs manifestations.

Ensuite, il peut vous proposer un bilan sanguin et plusieurs tests neurologiques non invasifs.

L’objectif est de vérifier si la spasmophilie est d’ordre psychologique ou neurologique.

Quand le problème est neurologique, certains tests provoquent immédiatement des crises.

Le problème, c’est que ces tests peuvent aussi simplement démontrer une hyperexcitabilité des nerfs.

Or, c’est un phénomène plutôt fréquent chez les personnes anxieuses.

C’est d’ailleurs cette hyperexcitabilité qui laisse penser que l’anxiété pourrait être partiellement génétique.

Voilà pourquoi beaucoup de spasmophiles finissent par trouver les soins qu’ils cherchent auprès d’un psychothérapeute ou un comportementaliste plutôt que chez un neurologue.

Les cas de spasmophilie sans crise

Les crises de tétanie provoquée par la spasmophilie sont douloureuses et impressionnantes.

Certains patients ne font jamais de crise, ou bien n’en font qu’une seule dans toute leur vie.

Pourtant, on estime qu’ils souffrent quand même de spasmophilie. Comment est-ce possible?

En fait, la crise de tétanie n’est pas la condition sine qua non de la spasmophilie.

Les contractions involontaires peuvent être plus discrètes et avoir des conséquences difficiles au quotidien.

Par exemple, la spasmophilie sans crise peut provoquer des maux de tête et des vertiges qui durent plusieurs semaines.

On prescrit alors du repos. Si les symptômes disparaissent quand le stress diminue, alors on soupçonne souvent un cas de spasmophilie sans crise.

La spasmophilie peut aussi avoir des conséquences douloureuses sur la digestion:

Enfin, ces contractions involontaires discrètes peuvent aussi avoir des conséquences sur les douleurs musculaires.

Les symptômes physiques d'une crise de tétanie ou d'une crise de spasmophilie

Par exemple, certaines personnes anxieuses se réveillent parfois épuisées le matin et avec des courbatures.

Pourtant, ils ont dormi longtemps et n’ont pas fait de sport la veille.

En fait, ils ont passé la nuit à s’agiter et à contracter involontairement leurs muscles sous l’effet de l’anxiété.

Qu’est-ce qui peut déclencher une crise de spasmophilie?

Le stress et l’angoisse sont presque toujours à l’origine de la crise de spasmophilie liée à l’anxiété.

Le patient qui en souffre réagit très brutalement aux situations anxiogènes.

Chez les patients phobiques, la crise advient quand ils sont confrontés à l’objet de leur peur.

Quand la phobie est très importante, la simple idée de cette confrontation suffit à produire une crise de tétanie.

Paradoxalement, un moment agréable de détente peut parfois être à l’origine d’une crise de spasmophilie.

Ce processus est difficile à comprendre clairement, mais les patients spasmophiles sont nombreux à le décrire.

Le relâchement temporaire de la tension serait à l’origine d’une vague d’anxiété provoquant le surgissement brutal des anxiétés, le tout provoquant une crise de spasmophilie.

Comment prévenir et guérir la spasmophilie?

Consulter un médecin permet de déterminer les origines de la spasmophilie.

Si elle est due à un trouble anxieux, il est inutile de traiter directement la spasmophilie.

Vous devez consulter un thérapeute ou un comportementaliste pour venir à bout du trouble anxieux.

On recommande désormais surtout la thérapie comportementale  (TCC) pour venir à bout de l’angoisse pathologique et des troubles anxieux.

Dans les cas d’anxiété les plus légers, le patient pourra simplement adapter son quotidien.

Une meilleure hygiène de vie, une cure de magnésium et la pratique régulière d’un sport doux, d’exercices de respiration et de méditation peuvent suffire mais pas être considérés comme des solutions.

Au mieux, c’est comme une béquille pour marcher avec une jambe dans le plâtre (je vais encore me faire des amis…) 😊.

Si ce n’est pas le cas, l’aide d’un comportementaliste et la thérapie comportementale permettent de vaincre l’anxiété et les phobies en quelques semaines seulement (voir ci- dessous).


“COMMENT TRAITER L’ANXIÉTÉ DE FAÇON EFFICACE?“

LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut