Mal des transports: Peut-on guérir de la cinétose ou cinépathie?

mal-des-transports-cinetose.jpeg

MAL DES TRANSPORTS

D’une façon générale, il est convenu de désigner sous le terme de « mal des transports » un ensemble de symptômes qui apparaissent pendant un voyage, le plus souvent en voiture, mais aussi en train, en bateau, en avion, etc.

Le mal des transports correspond généralement à une sensation de malaise, de nausées, de vertiges, de sueurs froides et de maux de tête.

Parfois, le mal des transports provoque même des vomissements.

Le mal des transports: Qu’est-ce que c’est exactement?

Le mal des transports, que l’on désigne aussi sous le terme scientifique « cinétose », n’est pas une maladie ou un trouble physiologique en soi.

Certaines personnes y sont plus facilement sujettes, mais on ne considère pas pour autant la cinétose comme une maladie.

En revanche, le mal des transports est un problème courant dont les manifestations sont bien connues et précisément décrites.

La cinétose commence généralement par un mal-être diffus que l’on décrit parfois en disant que l’on a mal au cœur.

La personne qui souffre de cinétose devient pâle et se sent somnolente.

Ensuite, le rythme cardiaque s’accélère et des sueurs froides apparaissent.

On ressent généralement des nausées pouvant aller jusqu’au vomissement incontrôlable.

La pupille se dilate, on commence à avoir froid et on ressent une salivation excessive.

La cinétose

Dans les cas extrêmes de cinétose, les personnes qui en souffrent peuvent finir par s’évanouir après une aggravation intense de tous les symptômes.

Le mal des transports peut devenir une souffrance importante dans ce cas-là, car celui qui en est affecté devient obsédé par son malaise.

Il se concentre intensément sur les symptômes pour tenter de les réduire, ce qui rend le voyage très fatigant et psychologiquement éreintant.

C’est la raison pour laquelle tout ce qui a un lien avec un mode de transport qui rend malade est susceptible de devenir un trouble anxieux qui induit angoisse et symptômes de stress.

En effet, les personnes concernées vont redouter un déplacement ou un autre et, ce faisant, anticiper sur le malaise à venir.

Ce qui l’enrichit, comme je l’explique souvent.

Pourquoi a-t-on le mal des transports?

C’est la difficulté que l’appareil vestibulaire rencontre pour s’adapter aux mouvements qui provoque le mal des transports.

Les vestibules, aussi appelés labyrinthes, sont la partie proprioceptive de l’oreille interne.

Ils s’emparent des informations transmises par le corps pour aider le cerveau à se situer dans l’espace et à adapter ses mouvements.

Or, l’oreille interne est très sensible aux changements de direction.

Elle considère même les accélérations subites comme des changements de direction.

Quand elle est trop stimulée, l’oreille interne envoie des informations nombreuses, et parfois contradictoires, à différentes parties du cerveau, notamment celle en charge des vomissements.

Cette stimulation excessive provoque les symptômes bien connus de la cinétose.

D’autres facteurs environnementaux favorisent également le mal des transports en rajoutant des stimulations et des informations contradictoires que le cerveau ne peut pas gérer.

Ainsi, l’odeur de tabac, la chaleur, le sentiment d’enfermement ou les bruits trop agressifs favorisent la cinétose chez les personnes qui sont déjà sensibles.

Les bébés et les personnes âgées sont moins concernés par la cinétose que les autres, car leur oreille interne ne fonctionne pas ou plus parfaitement.

Les enfants sont généralement les plus touchés parce que leur oreille interne est encore en formation et leur cerveau ne s’est pas habitué aux transports.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).

Quels modes de transports provoquent le plus la cinétose?

En théorie, tous les moyens de transport sont susceptibles de provoquer de la cinétose.

Néanmoins, certains moyens de transport la provoquent plus facilement.

Sans surprise, ce sont les voyages spatiaux qui provoquent le plus souvent le mal des transports.

50 à 60 % des astronautes en souffrent à chaque voyage.

En effet, la brutalité des secousses au décollage, puis lors des différentes étapes du voyage, est sans nul pareil.

Ensuite, c’est évidemment le bateau qui provoque le plus de cinétose.

Le mal de mer touche entre 25 et 30 % des personnes qui montent sur un bateau.

Certains navigateurs s’y habituent avec le temps, d’autres n’y parviennent jamais et doivent supporter ce malaise pendant quelques heures chaque fois qu’il prenne un bateau.

Puis, vient la voiture. Elle provoque le mal des transports chez 3 à 5 % de la population globale.

Pourtant, c’est évidemment le transport que l’on associe le plus à la cinétose.

Tout simplement parce que c’est celui que l’on utilise le plus.

On doit aussi prendre en compte la nature des routes empruntées.

Une route de montagne est beaucoup plus difficile à supporter qu’une autoroute.

Enfin, c’est l’avion qui provoque le moins de cinétose avec une fourchette allant de 0,5 à 10 % de la population.

L’avion est un moyen de transport relativement calme et stable si on exclut le décollage et l’atterrissage.

Néanmoins, les turbulences peuvent rendre le voyage difficile.

Comment atténuer le mal des transports?

Pour atténuer le mal des transports, on peut avoir recours à de nombreuses techniques qui permettent de soulager l’oreille interne:

  • Fixer son regard à l’horizon et garder la tête droite pour limiter les mouvements brusques
  • Ne pas lire, ne pas fumer et ne pas se concentrer sur un écran
  • Manger avant le voyage, mais des aliments légers
  • Boire un peu d’eau sucrée régulièrement
  • S’allonger si c’est possible (cela limite les mouvements qui perturbent les vestibules)
  • Essayer de dormir et de ne pas penser au malaise
  • Choisir sa place pour limiter les mouvements brusques (éviter l’arrière des avions, des cars et des voitures)

Comment atténuer la cinétose?

Les traitements médicamenteux

Contre le mal des transports, on peut aussi avoir recours à des traitements médicamenteux.

Le plus évident, c’est de prendre un somnifère pour mieux dormir pendant le voyage.

Cela permet de ne pas se concentrer sur les mouvements et de ne pas souffrir de cinétose.

On peut également prendre un peu de métopimazine, un anti-vomitif efficace qui n’efface pas les symptômes de la cinétose, mais vous assure de ne pas vomir.

Cette molécule est en vente libre dans les pharmacies.

Les antihistaminiques fonctionnent aussi très bien parce qu’ils réduisent la sensibilité de l’oreille interne.

Vous avez cependant besoin d’une ordonnance rédigée par un médecin pour utiliser ce médicament.

Enfin, vous pouvez coller un patch de scolpamine derrière votre oreille douze heures avant le début du voyage.

C’est notamment très efficace contre le mal de mer.

Beaucoup de navigateurs s’en servent pour faciliter l’adaptation à la vie en mer dans les premiers jours.

Peut-on se débarrasser du mal des transports?

Actuellement, aucun médicament n’existe pour supprimer le mal des transports.

On ne connaît pas non plus de thérapie simple et accessible qui le permette.

En revanche, à moins de souffrir d’une malformation de l’oreille interne, vous pouvez habituer votre organisme au mal des transports jusqu’à ce qu’il ne le ressente plus.

Certaines études suggèrent que les manèges des parcs d’attractions sont un bon moyen de supprimer le mal des transports s’ils sont utilisés régulièrement.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).


Si vous souhaitez partager votre expérience liée au mal des transports (cinétose), ou m’adresser un message, je vous invite à utiliser le formulaire en-dessous du présent article.


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

la cinétoseSpécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut