. vous avez un problème et j'ai la solution pour vous en débarrasser

Pourquoi n’arrivez-vous pas à vous endormir?

mal-a-sendormir-troubles-du-sommeil-comment-faire.jpeg

MAL À S'ENDORMIR

On parle de difficultés à l’endormissement ou de mal à s’endormir quand, malgré la fatigue et le manque de sommeil, on ne parvient pas à s’endormir.

L’épuisement s’accumule de jour en jour, mais le patient a toujours besoin de longues heures au lit avant de s’endormir.

Cela affecte évidemment la qualité de son repos et une grande souffrance psychique à long terme.

Pour régler ce problème, il est important d’essayer de comprendre quelles sont les causes à ce mal à s’endormir.

Difficultés à l’endormissement chez l’adulte: Les causes

Les causes d’une difficulté à l’endormissement chez l’adulte sont nombreuses et variées.

Parfois, elles sont également multiples.

Pour découvrir ce qui vous empêche de dormir, vous ne devez donc rien exclure et restez attentif à vos besoins.

Les troubles anxieux

Les troubles anxieux sont une cause fréquente et récurrente de difficultés à l’endormissement.

Ils sont délicats à comprendre, car la personne qui en souffre s’habitue à leur présence.

La prise de conscience n’est pas toujours facile à avoir.

Beaucoup de personnes anxieuses vivent avec leurs angoisses pendant des années avant de comprendre qu’elles ont un problème.

Les troubles anxieux varient énormément d’une personne à l’autre.

Certains souffriront de TOC, d’autres de phobies, ou encore d’anxiété généralisée.

Dans tous les cas, les troubles anxieux affectent le sommeil de façon plus ou moins conséquente, notamment en rendant l’endormissement difficile.

Parfois, cela va jusqu’à l’insomnie et s’accompagne de réveils nocturnes.

Le stress

Il ne faut pas confondre le stress avec l’anxiété.

L’anxiété et un trouble psychique qui ne dépend pas d’un environnement en particulier.

On peut être anxieux sans aucune raison en dehors de notre esprit.

Le stress, lui, s’appuie sur des événements extérieurs qui le produisent: par exemple un manager un peu trop pressant.

Le stress est une cause des troubles de l'endormissement

Le stress a un effet majeur sur le sommeil.

D’ailleurs, c’est la première cause d’insomnie, de réveils nocturnes et de difficultés à l’endormissement.

Pour vous assurer que vous souffrez de stress et non pas d’angoisse, vous n’avez qu’à vous demander quelles pensées vous occupent quand vous n’arrivez pas à dormir.

Si elles se concentrent sur un phénomène concret et pas une situation que vous avez imaginée ou extrapolée, alors vous êtes trop stressé(e).

Le manque d’activité physique

Le manque d’activité physique est aussi une cause majeure de difficulté à l’endormissement.

Bouger suffisamment au cours de la journée nous permet de dépenser notre énergie.

Malheureusement, la majorité d’entre nous vit désormais un quotidien trop sédentaire qui devient néfaste pour notre santé physique et psychique.

Faire du sport régulièrement nous aide à évacuer le stress et à nous fatiguer, ce qui facilite évidemment l’endormissement.

Attention tout de même à ne pas pratiquer une activité physique intensive jusqu’à 22H.

Votre corps est alors en état d’alerte pendant plusieurs heures, ce qui vous empêche de vous endormir.

Les carences en magnésium

Le magnésium est un des minéraux essentiels pour le bon fonctionnement de notre organisme.

Il joue également un rôle essentiel dans notre bonne santé psychique.

Comme il est nécessaire au bon fonctionnement de certains récepteurs neuronaux, il participe également à la régulation de nos cycles hormonaux, notamment la mélatonine et la sérotonine.

En d’autres termes, une carence en magnésium favorise la fatigue, la dépression et l’anxiété parce que notre cerveau ne reçoit pas les hormones nécessaires.

On éprouve alors des difficultés à s’endormir parce que l’hormone du sommeil, la mélatonine, n’arrive pas jusqu’au cerveau.

Une cure de magnésium, sans pouvoir faire de miracle, aide à soulager les difficultés de sommeil et l’anxiété.

Comment faire pour s’endormir plus vite?

Pour s’endormir plus vite et profiter d’une meilleure qualité de sommeil, on doit identifier ce qui se trouve à l’origine du problème.

Et, plus spécifiquement, comprendre le mécanisme du problème.

Ce qui signifie identifier les éléments de contexte qui favorisent ces troubles de l’endormissement.

C’est la phase de contextualisation évoquée plus bas dans cet article dans le cadre du programme thérapeutique en ligne.

Une fois cette étape réalisée, cela vous permet d’agir sur les différents éléments responsables.

On ne doit pas hésiter à multiplier les tentatives et à attaquer le problème sur plusieurs fronts à la fois.

Gérer son stress et vaincre son anxiété

La première chose à faire lorsque l’on souffre de difficultés à l’endormissement, c’est d’apprendre à gérer son stress et de demander de l’aide pour vaincre son anxiété.

Peu importe que vous soyez anxieux(se) ou stressé(e).

Vous pouvez commencer par prendre de bonnes habitudes quotidiennes avec une activité physique régulière et la pratique de la méditation et de la cohérence cardiaque.

Surtout, pour ne plus subir votre stress et votre anxiété, vous pouvez vous tourner vers la thérapie comportementale issue de l’approche systémique de Palo Alto (approche stratégique et brève).

Plus de 90 % des patients qui consultent un comportementaliste professionnel se débarrassent de leur anxiété en quelques semaines seulement.

Comment ne plus avoir de mal à trouver le sommeil?

Certains comportementalistes proposent même de vous aider à distance et en ligne avec le même taux de réussite!

Régler son horloge biologique en organisant sa journée: Les bons rituels

Les conseils ci-après rejoignent la nécessité de prendre soin de son horloge biologique.

Ainsi, en évitant les mauvais comportements le soir (repas lourd, écrans d’ordinateurs et de télévision, etc.) et en favorisant les bons comportements (environnement calme, lecture, etc.), vous vous endormirez plus facilement.

En effet, pour favoriser l’endormissement, on doit aussi avoir davantage de considération pour son horloge biologique.

Même si vous n’aimez pas la routine, avoir une journée mieux organisée aide votre cerveau à s’endormir plus vite.

Si vous n’avez pas un métier qui vous épuise physiquement, c’est une précaution absolument nécessaire.

Pour cela, il est conseillé de se coucher et de se lever tous les jours aux mêmes heures.

De prendre ses repas à heures fixes également.

On conseille aussi de ne plus utiliser d’écrans au moins une heure avant d’aller au lit.

Enfin, votre lit ne doit pas être un lieu d’activité (je parle de lire ou de travailler. Faites-y autant de folies de votre corps que vous le souhaitez 😊).

Je me répète: lisez un peu avant de vous coucher, mais ne mangez pas au lit, ne regardez pas la télé au lit, etc.

La chambre doit être un lieu préservé des activités de la journée.

Manger correctement le soir

Pour vous endormir plus facilement, je vous suggère de manger un repas léger le soir.

Un repas trop lourd exige des efforts de digestion importants.

Or, la digestion est un effort physique qui mobilise un afflux sanguin important.

En conséquence de quoi votre cœur bat plus vite et votre cerveau interprète cela comme une activité physique, soit l’opposé du sommeil.

Vous aurez donc du mal à vous endormir puis un sommeil agité.

Par ailleurs, évitez de vous coucher avec l’estomac vide du jour au lendemain.

Avoir faim pendant la nuit n’est pas une bonne chose ce qui m’amène, par extension, à évoquer les troubles du sommeil.

Troubles du sommeil: Quelles sont les causes les plus courantes?

Les troubles du sommeil concernent la totalité des Français.

Dans leur vie, 100 % d’entre eux seront un jour confrontés à des difficultés et à une perte de qualité de sommeil.

Parfois, ce phénomène est temporaire et très court.

Dans d’autres cas, les problèmes de sommeil ont des causes profondes:

  • Médicales
  • Physiologiques
  • Psychologiques

Il est important d’apprendre à les reconnaître.

Les troubles du sommeil, c’est quoi?

Sous le terme de troubles du sommeil, la médecine désigne toutes les difficultés qui diminuent la qualité du sommeil.

Ainsi, on ne parle pas seulement des difficultés à l’endormissement, mais aussi des personnes qui ne parviennent pas à se reposer ou qui se réveillent régulièrement pendant la nuit.

Insomnie

L’insomnie est le trouble du sommeil le plus connu de tous.

C’est celui qui affecte 100 % des Français au moins une fois dans leur vie.

L’insomnie désigne la difficulté, voire l’impossibilité, à trouver le sommeil.

Dans certains cas, l’insomnie est complète et on ne ferme pas l’œil de la nuit.

Dans d’autres cas, on parvient à s’endormir seulement à la fin de la nuit quand on est épuisé(e).

Dans l’immense majorité des cas, l’insomnie correspond à une angoisse passagère, une inquiétude ou un malheur lié à un événement concret.

Ceci ne vaut pas nécessairement pour l’hypersomnie.

Hypersomnie

L’hypersomnie est un problème beaucoup moins fréquent et inverse à l’insomnie.

Les personnes qui en souffrent dorment beaucoup trop et ont des difficultés importantes à se réveiller.

Même si la médecine ne la comprend pas encore bien, elle l’associe parfois à la maladie de la fatigue chronique.

Mal à s'endomir et mal à se réveiller

On associe également souvent l’hypersomnie à un état dépressif, même si la dépression peut aussi provoquer des insomnies et des réveils nocturnes.

On ne doit pas confondre l’hypersomnie avec la narcolepsie, même si les formes les plus graves deviennent rapidement très handicapantes.

Réveils nocturnes

Les réveils nocturnes peuvent prendre différentes formes mais, comme leur nom l’indique, ils correspondent tous à un réveil involontaire en plein milieu de la nuit.

Parfois, le patient se réveille quelques heures après l’endormissement et ne parvient plus à se rendormir du tout.

D’autres fois, il se réveille simplement chaque fois qu’il est sur le point d’entrer dans la phase de sommeil paradoxal.

Les réveils se multiplient alors pendant la nuit.

Enfin, certains réveils nocturnes interviennent seulement très tôt le matin.

Dans tous les cas, les réveils nocturnes affectent grandement la qualité du sommeil et réduisent considérablement le repos que le patient peut prendre.

D’où viennent les troubles du sommeil?

Les troubles du sommeil peuvent devenir très handicapants et rendre le quotidien impossible à vivre.

Ils affectent la qualité des relations sociales et la vie professionnelle.

Malheureusement, pour les soigner, on doit d’abord identifier précisément leur cause.

Or, les causes possibles sont très nombreuses, même quand on essaye de les regrouper et de les résumer.

Le stress et l’anxiété

La première cause de troubles du sommeil reste le stress et l’anxiété.

On ne doit pas confondre les deux notions, mais elles ont tout de même des conséquences très similaires sur le sommeil.

Les personnes anxieuses peinent à trouver le repos, car l’inquiétude les poursuit en permanence.

Résultat, le stress et l’anxiété peuvent tout autant être responsables d’insomnies que de réveils nocturnes.

En revanche, les cas d’hypersomnies sont beaucoup plus rares, même si certains patients tentent justement d’échapper à leur anxiété en dormant le plus possible.

La dépression

La dépression est une pathologie psychique qui affecte profondément la qualité du sommeil.

D’ailleurs, un sommeil de mauvaise qualité favorise également l’apparition de la dépression.

C’est donc un cercle vicieux qu’il faut briser le plus rapidement possible avant qu’il n’empire.

La dépression provoque aussi bien des insomnies que des réveils nocturnes et de l’hypersomnie.

C’est d’ailleurs l’une des causes les plus fréquentes d’hypersomnie.

Les réveils nocturnes que la dépression provoque sont généralement matinaux et pas quelques heures après l’endormissement.

L’hygiène de vie

Le sommeil est un témoin efficace de la bonne santé psychique d’un individu, mais aussi de sa santé physique.

Des troubles du sommeil peuvent aussi témoigner d’une hygiène de vie de mauvaise qualité.

Par exemple, une activité physique et sportive absente ou trop irrégulière peut provoquer des dérèglements de l’horloge biologique.

L’alimentation aussi a un impact, autant pour son contenu que pour ses quantités et l’heure à laquelle vous mangez.

Les maladies qui provoquent des troubles du sommeil

Enfin, on doit également prendre en compte les maladies qui provoquent des troubles du sommeil.

Elles sont trop nombreuses pour que je puisse toutes les citer ici, mais il faut toujours les prendre au sérieux.

Parfois, les troubles du sommeil sont les premiers symptômes d’une infection rare, d’une tumeur ou de la maladie de Parkinson.

Si vos troubles du sommeil persistent malgré vos efforts, je vous suggère fortement de consulter un médecin pour réaliser des tests qui permettront l’établissement d’un diagnostic précis.

Comment résoudre les troubles du sommeil?

Pour résoudre vos troubles du sommeil, tout dépend de l’origine de ces troubles.

Dans bien des cas, vous n’avez qu’à faire un peu de sport et lire au lit plutôt que de regarder votre ordinateur pendant des heures avant de vous coucher.

Mais il est vrai que cela ne suffit pas toujours.

Consulter un médecin

Je l’ai déjà écrit, mais vous n’aurez jamais tort de consulter un médecin pour parler de vos troubles du sommeil.

Même s’ils sont récents, dès que ces troubles vous gênent ou vous perturbent, parlez-en à votre médecin.

Même si vos troubles sont dus à une légère anxiété, votre médecin peut vous conseiller un confrère capable de vous aider.

Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux sont très efficaces contre les troubles du sommeil.

Ils permettent de lutter contre l’insomnie et les réveils nocturnes avec un effet immédiat.

Malheureusement, ils ne permettent pas de résoudre le problème à l’origine de ces troubles, mais seulement de supprimer leurs conséquences.

De plus, une prise de médicament à long terme n’est pas une solution viable puisqu’ils provoquent presque tous une accoutumance contre-productive et dangereuse.

La thérapie comportementale versus Palo Alto

La thérapie comportementales est la solution la plus efficace pour lutter contre le stress, l’anxiété et la dépression.

Comme ce sont les trois causes les plus fréquentes à l’origine des troubles du sommeil, la thérapie comportementale de Palo Alto est fortement conseillée pour s’en débarrasser.

Un comportementaliste vous aide à analyser, rationaliser et à vaincre les pensées irrationnelles à l’origine de l’anxiété.

C’est la raison pour laquelle, en ma qualité de thérapeute comportemental, j’ai créé et mis à votre disposition un programme en ligne: le Programme ARtUS.

Comment en finir avec les troubles du sommeil?

Le programme ARtUS vous aide à agir de manière concrète de sorte à ne plus avoir du tout de mal à s’endormir.

Grâce à ce programme thérapeutique, il est tout à fait possible de briser ce cercle vicieux et d’apprendre à mieux appréhender et gérer vos troubles du sommeil.

A l’aide du protocole thérapeutique composé de 5 modules, vous avez tout le loisir par vus même de la baisse du mal à s’endormir comme de vos troubles du sommeil.

Conservez cependant l’esprit que ce programme en ligne nécessite un investissement personnel de l’ordre de 15 minutes par jour.

Quelques précisions:

  • Ce programme ne contient aucun exercice de relaxation ou de relaxation. C’est un vrai programme comportemental.
  • Il est exclusivement composé d’exercices thérapeutiques qui ont pour fonction de progressivement faire diminuer puis disparaitre vos symptômes de troubles du sommeil
  • En sus du programme lui-même, il vous est offert de bénéficier de consultations de Coaching Live de 30 à 40 minutes chacune ((Skype, WhatsApp, téléphone).
    C’est exactement comme si vous bénéficiez de consultations au cabinet.

Pour bénéficier de ce programme comportemental, pensez à regarder la vidéo de présentation correspondante.

A cette fin, je vous invite à regarder la vidéo ci-après.

Comment s'endormir facilement?


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Troubles de l'endormissement: Frédéric Arminot, thérapeute comportementaleSpécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Master Class: Des outils efficaces à la portée de tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut