Angoisse - Anxiété - Phobie - Dépression - Toc - Une solution comportementale simple et rapide

Confiance en soi – Découvrez un truc tout simple…

La confiance en soi

Confiance en soi – Un truc tout simple pour avoir confiance en soi

Quel que soit l’âge que vous ayez, quelles qu’aient été – ou soient – vos expériences de vie, il vous est parfois difficile de vous se sentir en sécurité au point de vous affirmer sans difficultés – sans peurs – et ceci, quelles que soient les circonstances.

Avoir confiance en soi repose sur un schéma d’une simplicité déconcertante. Autant à propos de vos relations affectives, sentimentales, sociales ou encore professionnelles, la confiance en soi repose tout simplement sur un positionnement de comportement: enfant ou adulte.

Partant, la confiance en soi, est-ce un truc avec lequel nous naissons ou pas? Est-ce simple d’avoir confiance en soi? Cela nécessite t’il un long apprentissage? Est-ce parce-que vous souffrez d’anxiété sociale que vous êtes condamné à ne jamais avoir confiance en vous? Les ressources pour avoir confiance en soi sont-elles réservées à une élite? Comment estimer votre capital de confiance en vous?

Autant de questions auxquelles cet article à vocation à répondre.

La confiance en soi – Une question d’estime de soi

Chez la plupart des personnes qui me contactent ou pour que je réponde à leurs questions ou en consultation, il apparaît clairement que la confiance en soi a un lien avec l’image de soi. Suis-je belle, beau, intelligent, bien bâti(e). Ais-je de l’humour ou non, et j’en passe.

Autant de questions qui, si elles restent sans réponses positives, plongent les gens dans une abîme qui les empêche de montrer et revendiquer leur présence. C’est donc en fonction de l’image de soi qu’un être humain va ou non s’affirmer, prendre la place qu’il souhaite dans ce monde, prendre des risques, réussir ou échouer.

Il est évident que moins bonne est votre image de vous même, plus vous aurez de difficultés à marquer votre place dans quelque système que cela soit. Comment se fait-il que certaines personnes réussissent mieux que d’autres. Comment se fait-il que des hommes et des femmes sans être des canons de beauté arrivent à séduire des hommes et des femmes considérés – eux – comme des beautés?

Nul n’est besoin d’être grand clerc – de notaire – pour comprendre que moins vous vous aimerez, que plus vous rechercherez l’approbation des autres, et plus vous serez fragilisé, et plus vous aurez des difficultés, assumées ou pas, à avoir confiance en vous.

Faut-il être bien né pour avoir confiance en soi

Confiance en soiD’aucunes, parfois, me disent qu’il est facile d’avoir confiance en soi quand on naît dans une famille aisée, que l’on habite dans les beaux quartiers de sa ville, quand on a un beau métier, quand… quand… C’est faux ! C’est une erreur de base mais si fréquemment évoquée que je tiens à insister: il n’y a rien de plus faux que cette affirmation qui consiste à être convaincu que la confiance en soi est réservé aux hommes bien nés !

Je connais bien des gens dont on dit qu’ils ont tout et qui, pourtant, souffrent d’un considérable déficit de confiance en soi.

Il ne s’agit pas d’être bien né(e) pour savoir s’affirmer et prendre des risques. En fait, il est un élément des plus simples, mais aussi des plus compliqués, qui facilite la confiance en soi, c’est une question… d’amour.

L’amour des siens, l’amour de soi, l’amour inconditionnel. Plus vous aurez été bien aimé enfant, plus vous vous serez senti(e) en sécurité dans votre environnement familial et affectif, et plus vous serez doté d’un capital de confiance en soi conséquent en qualité d’adulte.

L’argent, le lieu de vie, n’a donc rien à y voir ou, plus précisément, l’argent ne fait pas le bonheur comme le dit l’adage, tout au plus, l’argent participe, pour partie, à votre bien être mais c’est tout. En conséquence de quoi, nul n’est besoin d’appartenir à une élite pour avoir confiance en soi. Je connais bien des gens pour lesquels cette appartenance est un handicap plus qu’une chance.

Comment apprendre à avoir confiance en soi

D’aucuns pensent, ou sont convaincus, que la confiance en soi reposent non seulement sur ce qui est précédemment écrit mais mais aussi, et surtout, sur un long apprentissage. Seconde erreur !

Nul n’est besoin de suivre de longs et coûteux stages de développement personnel pour bénéficier de confiance en soi.

Il est certain que pour certains, il sera plus difficile de s’affirmer, de s’aimer, de prendre position, de marquer sa présence, mais, avoir confiance en soi est bien plus facile que vous ne le croyez.

La première clé vers la confiance en soi

Nous avons tous une histoire. Nous avons donc tous un passé. Celui-là même qui a participé à construire les schémas de notre personnalité.

En conséquence de quoi, il s’agit plus de savoir comment faire que pourquoi ce problème de confiance en soi et d’estime de soi existe. Partant, il suffit de se poser les bonnes questions de sorte à, comme j’aime à dire, faire la paix avec votre passé. Qu’entends-je par là?

Considérant la façon dont vous avons été aimé(e), nous aurons, à des degrés divers, des difficultés à nous affirmer dans certains domaines de notre vie. Dans tout ou partie des domaines de notre vie. Il s’agit donc d’identifier ce qui a pu vous poser problème enfant pour que ce qui fut un problème… n’en soit plus un.

De facto, de faire d’un problème une solution. C’est tout l’art de l’approche systémique de Palo Alto: contextualiser un problème pour vous apporter une solution qui vous soit dédiée. L’approche comportementale a fait ses preuves à ce sujet.

La seconde et ultime clé vers la confiance en soi

Une fois les freins identifiés, il va s’agir de créer une dynamique d’expérimentation. Ne vous inquiétez pas. Il ne s’agit pas de prendre le risque de dire, frontalement, à la voisine du dessus que vous l’e……. jusqu’à la dernière génération.

Cela n’ait d’aucune utilité et ne ferait que rajouter au problème. En ré agissant de la sorte vous seriez confronté à un retour de bâton de type, ressentiment, honte, incompréhension, voire pire mais, surtout, et encore, diamétralement opposé à l’effet escompté. En conséquence de quoi, votre image de vous même serait encore plus dépréciée et vous vous retrouveriez bien seul(e) devant l’expression stérile de votre colère. Vous en seriez quitte pour une dose conséquente de honte et de culpabilité.

De fait, quand vous voulez aborder un problème, il est totalement inutile, et vain, de l’aborder de façon directe. Seule une approche stratégique et progressive va vous aider. Il s’agit de prendre le problème par la bande, comme au billard français. A l’inverse, si vous attaquez le problème de front, vous allez générer plus de désordre qu’autre chose et vous en serez pour vos frais !

En sus de la première clé d’accès à la confiance en soi, il existe une seconde clé qui se suffira à elle même pour vous offrir tout ce que vous puissiez souhaiter.

Cette seconde et ultime clé, c’est le transfert d’un statut d’enfant qui n’ose s’affirmer à un statut d’adulte qui s’affirme dans toutes les circonstances qui vous tiennent à coeur d’une part, et à propos desquelles il vous apparaît fondateur de vous exprimer d’autre part.

Cette seconde clé, c’est un petit objet que vous allez utiliser d’une façon dite “transactionnelle”. Je vais prochainement publier un EBook à ce propos. Le contenu de ce livre sera de vous expliquer les mécanismes de votre résistance au changement et de vous expliquer comment utiliser, progressivement et stratégiquement, cet objet grâce à des méthodes d’expérimentation. C’est à dire, vivre, pas à pas, votre affirmation de vous même et progresser en ce sens de sorte à trouver l’équilibre qui vous convient.

La confiance en soi est un positionnement de vie bien plus simple qu’il n’y paraît

Comme vous l’aurez compris, vous disposez d’un capital naturel de confiance en vous. Votre difficulté ne réside pas dans son volume mais dans la façon dont vous osez ou non l’utiliser.

Par exemple, ce n’est pas parce que vous souffrez d’anxiété sociale ou de phobie sociale que vous êtes condamné à ne jamais avoir confiance en vous. L’anxiété n’est que le symptôme de votre problème de confiance, lequel s’exprime, par exemple, par votre peur d’être jugé, votre peur du regard des autres.

Votre problème, et sa solution, sont ailleurs de là où vous pensez qu’ils sont. C’est en découvrant leur mécanique que vous saurez comment faire. Je vais me faire un plaisir de vous le démontrer d’ici à quelques semaines à l’aide d’une série d’EBook dans une collection que j’ai pris plaisir à appeler: “Pour en finir avec…”.

C’et grâce à cela que vous découvrirez les mécanismes auto bloquants de la confiance en soi – une sorte d’auto sabotage – lié à des inhibitions répétées et, partant, comment les débloquer pour, enfin, vivre votre vie… comme vous en rêvez?

Pour vous, fini les angoisses ou les crises d’angoisses à l’idée de vous affirmer. D’une façon simple et pratique, et en quelques minutes seulement, vous découvrirez comment faciliter votre épanouissement personnel en prenant – vraiment – votre place dans votre vie. Imaginez donc que ce qui vous est proposé c’est de vous délier de votre inhibition pour accéder à… l’harmonie.

Intéressé(e)?

Traitement de l'anxiété, et de l'anxiété généralisée, pour retrouver confiance en soi

→ NE FAITES PAS L’ERREUR DE QUITTER PAS CETTE PAGE SANS AVOIR VU CETTE VIDÉO >>

Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
UNE QUESTION?