Besoin de reconnaissance: Quelles sont ses conséquences sur votre épanouissement?

besoin-de-reconnaissance-epanouissement-personnel.jpeg

BESOIN DE RECONNAISSANCE

Le besoin de reconnaissance est une nécessité naturelle et logique.

C’est un trait de caractère constitutif de nos personnalités qui nous permet de nous organiser en sociétés cohérentes.

Néanmoins, un besoin de reconnaissance excessif peut devenir une source de souffrance.

C’est aussi souvent le signe d’un manque majeur de confiance en soi qui pousse à vivre à travers le regard des autres.

Pourquoi avez-vous besoin de reconnaissance?

Nous avons tous besoin de reconnaissance.

Nous grandissons en nous laissant guider par la reconnaissance et les encouragements de nos parents et, d’une façon générale, de nos pairs.

Pendant les premières années de notre vie, le regard de notre entourage est la seule chose qui nous permet de distinguer le bien du mal.

C’est à travers ce regard que l’on apprend à grandir et à construire nos premières relations personnelles.

Plus tard, le besoin de reconnaissance nous pousse à collaborer et à vivre en société.

D’ailleurs, les signes de reconnaissance sont si importants dans nos relations interpersonnelles qu’on pourrait presque les qualifier de monnaies d’échange.

Nous passons nos journées à donner et recevoir des signes d’appréciation et de reconnaissance, d’un simple « merci » à un compliment plus élaboré.

Même les critiques sont des signes de reconnaissance puisqu’elles témoignent d’une attention que l’on nous porte.

Normalement, le besoin de reconnaissance nous pousse à préférer recevoir des critiques qu’à être ignoré(e), preuve justement que le besoin de reconnaissance et essentiel à notre développement.

être reconnu ou être encouragé(e) favorise une meilleure estime de soi

En revanche, quand ce besoin devient trop important et pathologique, le processus s’inverse.

La critique devient vite insupportable, et même si être ignoré(e) est douloureux, on le préfère à une remarque qui nous blesse.

Généralement, le besoin de reconnaissance atteint ces degrés pathologiques quand l’utilité de cette reconnaissance a été détournée par les parents de l’enfant.

En effet, certains parents utilisent le besoin d’amour et de reconnaissance de leurs enfants pour les manipuler et leur faire du chantage.

Ce qui laisse un vide difficile à combler ensuite à l’âge adulte, et donc un besoin de reconnaissance excessif.

Comment reconnaître un besoin de reconnaissance excessif?

On aurait tort de penser que le besoin de reconnaissance est la conséquence d’une prétention ou d’une vanité trop importante.

Les gens qui ressentent ce besoin excessif ont en fait souvent peur de manquer d’amour.

Ils essayent à tout prix de plaire et craignent d’imposer leurs goûts ou leurs personnalités aux autres, de peur de leur déplaire.

Les personnes vaniteuses, à l’inverse, auront tendance à s’imposer en permanence (ce qui témoigne d’autres faiblesses très différentes).

Le besoin de reconnaissance est excessif à partir du moment où il vous place dans des situations inconfortables ou qu’il vous amène à vous oublier, à vous nier, trop souvent.

Rencontrer une personne à qui on souhaite plaire (que ce soit amoureusement ou non) est parfaitement normal.

En revanche, être prêt à taire ses désirs et ses opinions pour plaire à tout prix et ne pas la froisser, est aussi, et souvent, le signe d’un besoin de reconnaissance excessif.

En psychologie, on parle également souvent des transferts typiques chez les personnes qui souffrent d’un besoin de reconnaissance excessif.

Par exemple, une personne qui a eu un père absent, manipulateur ou simplement incapable de transmettre la moindre reconnaissance, a tendance à vouloir absolument s’attirer la sympathie de figures masculines plus âgées à qui il prête une autorité excessive.

Ce transfert n’a pas besoin d’être amoureux ou personnel.

Les conséquences d’un trop grand besoin de reconnaissance

La principale conséquence d’un trop grand besoin de reconnaissance est un ensemble de difficultés personnelles liées à une basse estime de soi.

Les relations personnelles deviennent difficiles et douloureuses, car le besoin de reconnaissance excessif est souvent impossible à combler.

Le rôle des parents est essentiel parce qu’il est très rare qu’une autre figure dans la vie de l’enfant parvienne à la remplacer, en tout cas quand elle est défaillante.

Sur la santé psychique, le besoin de reconnaissance a aussi des conséquences profondes.

Il use progressivement le moral et l’estime de soi.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).

La personne qui en souffre se sent seule et isolée.

Elle n’ose jamais prendre le moindre risque et vie dans la culpabilité et le regret constant.

Si le besoin de reconnaissance est provoqué par un parent manipulateur et violent, les conséquences sont beaucoup plus importantes dans leur intensité.

Dans la vie professionnelle, le besoin de reconnaissance n’est pas un atout.

Il pousse certains à travailler beaucoup plus que les autres, ce qui peut leur donner certaines armes pour réussir.

Malheureusement, le jour où il faut assumer ses opinions et prendre des risques finit toujours par arriver.

Un besoin excessif de reconnaissance devient alors très handicapant.

Comment se défaire de son besoin de reconnaissance?

Pour améliorer son rapport aux autres, valoriser son estime de soi et vaincre son anxiété permanente, il faut se tourner vers les différentes thérapies possibles.

La psychothérapie dure plusieurs années et accompagne efficacement celles et ceux qui ont besoin de vaincre leurs difficultés psychiques.

Néanmoins, la thérapie comportementale reste la solution la plus efficace, car elle ciblent précisément les problèmes à l’origine de ce besoin de reconnaissance.

Si vous considérez avoir un besoin de reconnaissance excessif, mais encore suffisamment sous contrôle, vous pouvez aussi essayer de régler vos problèmes vous-même.

se défaire de la peur de déplaire pour favoriser son propre épanouissement personnel

Évidemment, il est toujours suggéré de se tourner vers un(e) professionnel(le) de la thérapie puisque des solutions existent pour réduire son besoin de reconnaissance.

D’une manière générale, il est conseillé de toujours prendre la peine de donner plus de signes de reconnaissance à son entourage.

Sans tomber dans la flagornerie, ce processus vous aide à voir ce qu’il y a de mieux chez les autres et à vous détourner ainsi de ce qui vous déplaît en vous.

Ensuite, il convient d’essayer de retourner ces signes de reconnaissance vers soi-même pour se féliciter quotidiennement de ce que l’on a accompli, des choses les plus simples comme on a pris du temps pour soi.

Comment lutter contre le manque de reconnaissance?

Parfois, le besoin de reconnaissance n’est pas seulement un problème psychique.

Parfois, on a besoin de reconnaissance parce qu’on en manque.

Par exemple, quand un parent ne nous donne pas suffisamment de reconnaissance on doit pouvoir être capable de s’en rendre compte pour en tirer des conclusions qui nous libérent.

Pour cela, on doit comprendre que le besoin de reconnaissance dépasse largement les apparences de reconnaissance.

Un parent qui nous demande périodiquement comment nous allons ne nous donne pas pour autant l’attention dont on a besoin.

S’intéresser à quelqu’un nécessite de suivre sa trajectoire de manière active et pas seulement de lui poser quelques questions quand on le voit, comme le font deux amis qui se sont perdus de vue.

Si vous constatez que quelqu’un dans votre entourage ne vous donne pas la reconnaissance dont vous avez besoin, vous ne devez pas nécessairement entrer en conflit avec cette personne.

En revanche, vous devez prendre conscience de la nécessité de détacher la construction de votre estime de vous-même de toute opinion sur vous et les choses que vous faites dte à faciliter votre développement personnel.

DANS CETTE VIDÉO...Je vous explique comment vaincre définitivement votre problème grâce à 1 méthode stratégique et brève.

Ce dont je vous parle est une véritable chance pour celles et ceux qui pensaient ne jamais s'en sortir.

Dans cette vidéo, je vous explique comment faire diminuer vos symptômes de:

  • 40% en moins d'1 semaine
  • 60% en 3 à 4 semaines
  • 100% en moins de 2 mois

Confiez moi votre E-mail et recevez cette vidéo dans votre messagerie (accès immédiat).

Bien sur, si vous souhaitez partager votre expérience liée au besoin de reconnaissance, ou me poser des questions, je vous invite à le faire à l’aide de l’espace réservé en-dessous de cet article.


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Besoin d'être apprécié(e): Qui est Frédéric Arminot, thérapeute comportemental.Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.


A propos de Frédéric Arminot
Frédéric Arminot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut