Des secrets thérapeutiques enfin révélés - Espace Solutions - Angoisse - Anxiété - Phobie - Toc - Dépression

Timidité – Quand la timidité est un symptôme d’angoisse

Timidité – Est-ce un symptôme d’angoisse

J’ai longtemps souffert de timidité. Sans que pour autant je fasse le lien entre mes problèmes personnels et leurs conséquences, ce n’est que dans mon adolescence que j’ai pris acte de cette réalité. J’ai appris à composer avec cette réalité et c’est de façon bien surprenante que ce qui fût longtemps un problème pour moi est devenu une solution. C’est ce que je vais essayer de vous expliquer le plus clairement possible dans cet article.

Définition de la timidité

Quand j’étais plus jeune – je le demeure dans l’esprit mais un peu moins dans le corps… -, j’étais timide de façon presque maladive au sens où cela m’empêchait d’avoir des relations agréables et sereines avec les autres. Dès qu’une personne à laquelle je puisse me comparer intervenait dans ma vie, et ce qu’elle qu’en soit la façon, j’étais incapable de conserver la place sociale et ou affective qui était la mienne, et je devenais incapable de m’affirmer et
de participer à la vie en général.

Timidité - Symptômes de la timidité

Timidité – Les symptômes

Je restais en retrait, souffrais de voir les autres exister et vivre sans difficultés apparentes. Je souffrais beaucoup de ma timidité et n’envisageais le bien être que lorsque ces personnes qui m’intimidaient quittaient mon environnement.

L’autre était toujours mieux, plus à l’aise, plus cultivé, mieux bâti, savait faire rire, amuser les autres et tutti quanti. J’étais comme fasciné par leur aisance, je les enviais. J’enviais leur capacité à séduire, à créer des liens. Je me sentais gauche, ridicule, bête. Je détestais ma timidité. Je n’avais aucun intérêt, pas même à mes yeux, du moins pendant un temps assez long. Pour me protéger, j’ai fini par cultiver de façon toxique ma différence, en ayant une attitude très en dehors, comme si j’observais les autres, tout en m’en tenant à distance et en essayant de me convaincre que j’étais au dessus de tout cela! Que nenni.

Les années passant, je me rendais bien compte que les autres avançaient, construisaient, prenaient des risques alors que je demeurais au même point, seul et triste et toujours autant empreint de timidité.

Les années passant, je me suis intéressé à la psychologie et c’est comme cela que j’ai découvert et compris que la timidité n’était, et n’est pas, autre chose qu’un symptôme d’angoisse. En y repensant, je me rappelle combien j’avais peur de dire ou de faire des bêtises dans mes relations avec les autres. Combien je me sentais dans la peur du jugement. Inéluctablement, cela affectait ma confiance en moi et m’empêchait de m’affirmer. Et, quand je m’affirmais, je le faisais parfois avec agressivité quand ce n’était pas, plus généralement, avec une telle maladresse liée à ma timidité, que j’obtenais l’inverse de ce que je recherchais, sans pour autant faire un lien de cause à effet.

Timidité – Une source d’angoisses

A l’idée d’une invitation que je souhaitais, en fonction des personnes que je savais être présentes, je déclinais l’offre qui m’était faite sous des prétextes futiles quand je ne motivais pas mon départ précipité d’un lieu où j’avais été invité en inventant des mensonges totalement infantiles. J’ai longtemps pensé que mes justifications convaincraient les autres par leur dimension plus ou moins dramatiques. Pour quitter un lieu dans lequel je me sentais mal à l’aise, j’avais cultivé une grande capacité à éviter un problème en prétextant tout un tas de difficultés dont je n’étais jamais responsable mais toujours victime. Autant de symptômes criants de ma timidité.

J’espérais, bien sûr, que les personnes présentes feraient tout leur possible pour me retenir ce qui eut pu me renvoyer de moi une image positive. Il m’a parfois fallu attendre longtemps quand ce ne fut pas éternellement.

Mes angoisses liées à ma timidité laquelle rendait certains moments sociaux douloureux. Ils ne cessaient que lorsque que je commençais à m’éloigner du lieu, épicentre de mes turpitudes. Tout en m’éloignant, et en me sentant de plus en plus en sécurité, ma tristesse grandissait au fur et à mesure de mon éloignement géographique. Las, je me retrouvais seul, plus en sécurité affective parce qu’accompagné de moi seul. Seul avec… ma timidité.

Ce faisant, je me manipulais en tentant de me convaincre du bien fondé de ma solitude. Mon image de moi même était fortement altérée. J’avais beau essayé de me faire violence pour me confronter à des situations que je redoutais, cela ne fonctionnait pas.

Timidité – Des prises de risques dangereuses

Je n’excellais que dans l’affrontement, dans la prise de risques imbéciles et espérant que cela donnerait de moi aux autres une meilleure image. Parfois, j’aimais dans le silence et, partant, dans la douleur et la frustration.La seule idée de tenter de séduire ou d’être séduit me terrorisait et je ne pouvais m’en ouvrir à personne. Non pas que je ne le veuille pas mais plus que j’avais peur d’être jugé à ce propos et que cela me mette encore plus à l’écart que je ne m’y mettais moi même.

C’est à la faveur d’un moment social que j’ai essayé de prendre mon problème en main et de faire de ma timidité un avantage. Aujourd’hui encore, il m’arrive d’être confronté à des “résidus” de timidité à ceci près que je me contente de le remarquer puis d’agir de sorte à ce que cela n’altère pas mon développement personnel ou les relations sociales ou affectives au point que je puisse craindre de souffrir d’anxiété sociale ou de phobie sociale.

C’est grâce à des techniques simples que j’ai fini par faire de ma peur d’échouer un élément moteur pour réussir et m’affirmer. Et c’est ainsi que j’ai pu, aidé par certaines personnes bienveillantes, identifier les symptômes de la timidité et en faire une arme de séduction massive !

Les symptômes de la timidité

Ces symptômes sont autant physiques que psychiques.

Les symptômes physiques de la timidité:

  • Difficulté à respirer normalement (calmement)
  • Transpiration
  • Bégaiement
  • Douleurs stomacales
  • Douleurs abdominales
  • Mains moites
  • Vomissement
  • Diarrhées
  • Boule au ventre
  • Tremblements

Les symptômes psychiques de la timidité:

  • Peur
  • Angoisse
  • Anxiété
  • Agressivité
  • Isolement social ou affectif
  • Manque d’affirmation de soi
  • Manque de confiance en soi
  • Anxiété sociale
  • Phobie sociale
  • Tristesse
  • Mélancolie
  • Dépression

Ces symptômes sont l’expression commune à la timidité comme à un certain nombre d’autres sujets liés à la confiance en soi comme au développement personnel, l’angoisse ou encore la phobie comme symptôme d’angoisse.

Dans un prochain article, je vous exposerais les meilleures solutions pour en finir avec la timidité de sorte à retrouver estime de soi et confiance en soi et, ainsi, faciliter votre développement personnel.

En attendant, si, vous aussi, après bien des gens avant vous, vous souhaitez mettre un terme définitif à votre problème de timidité et, ainsi, retrouver confiance en vous, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. Vous accéderez ainsi à une vidéo dont le contenu vous intéressera surement:

JE REGARDE LA VIDÉO SUGGÉRÉE PAR FRÉDÉRIC >>

 |  Frédéric Arminot

Espace Solutions - Angoisse - Anxiété - Phobie - Toc - Dépression

4 Commentaires: “Timidité – Quand la timidité est un symptôme d’angoisse”

  1. Bonjour,

    Je suis ravi que vous ayez trouvé un intérêt dans cet article, et des réponses en lien avec votre problème. Conformément à votre demande, pour accéder à la solution de votre problème de timidité, je vous invite à cliquer sur ce lien: “Solution Timidité“.

    Je reste à votre écoute si vous avez des questions, et vous souhaite une belle journée.

  2. Bollier dit :

    Bonjour Monsieur,

    Je découvre votre article et je l’ai vraiment apprécié.

    Pouvez-vous m’indiquer la page / le lien qui concerne les solutions ?

    Je vous remercie,

    MB

  3. Bonjour,

    Le mieux serait que votre petit ami bénéficie d’une consultation gratuite de diagnostic. Ainsi, je pourrais le conseiller et l’orienter. Pour qu’il prenne rendez-vous, il suffit qu’il clique sur ce lien: https://fredericarminot.com/calendrier/

  4. mendes dit :

    bonjour j ais mon petit ami qui et timide comment faire pour l aide a se débarrasse de sa et pour vivre une vie normal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut