Quels sont les tarifs des psychologues, et qu’en est-il des remboursements?

Quelle que soit votre démarche thérapeutique, et quel que soit le ou la professionnel(le) que vous choisissez de consulter, il est important de connaître les tarifs des psychologues afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Je me permets de vous en parler, moi qui ai consulté tant de psychologues dans le passé.

Il est tout aussi important que vous sachiez sur quelle base de tarifs des psychologues la Sécurité Sociale, ou les Mutuelles, vous rembourse. Quand ils remboursent. En effet, la politique sociale est au déremboursement. Ou à une forte limitation de nombre de consultations dans l’année. Mieux vaut savoir de quoi il retourne.

C’est pour ces raisons que je vous invite à découvrir une présentation complète des tarifs des psychologues. Ainsi, vous pouvez choisir en toute connaissance de cause.

Je vous rappelle que le métier de psychologue n’a rien à voir avec le métier de coach comportemental. En effet, les psychologues travaillent sur la durée. 3 à 5 ans minimum. A raison d’une consultation par semaine. Ils axent leur intervention sur le lien à identifier entre votre problème et votre histoire familiale. Le résultat de ce type de travail est de l’ordre de 5 cas résolus sur 17.

L’approche comportementale (approche systémique de Palo Alto) est une thérapie brève. 5 à 10 consultations maximum. Cette approche travaille sur le « comment ». Pas sur le « pourquoi ». Cette approche thérapeutique résout 16 cas sur 17 en moins de 6 mois.

Les informations dont vous allez prendre connaissance ont donc une fonction informative.

Tarifs des psychologues

Plusieurs critères définissent les tarif des psychologues. Pour choisir un psy ou un autre, il est important que vous preniez en compte le trouble que vous souhaitez traiter. Et ceci quelle que soit sa spécialité.

En règle générale, et devant l’absence d’une fédération de ces informations, le premier réflexe consiste à consulter votre médecin traitant. Celui-ci est à même de vous recommander un spécialiste. Néanmoins, cela ne vous empêche pas de chercher et de choisir vous même un type de psychothérapie plutôt qu’une autre. Par exemple, vous pouvez consulter juste pour apprendre à gérer vos émotions. Ce qui n’est pas la spécialité de tous les intervenants.

Tarifs des psychologues. Combien çà coute?

Vous pouvez aussi prendre le temps de réfléchir après des recherches sur internet. Ou en bénéficiant du bouche à oreille. Cependant, en France, dire que l’on consulte un psy n’est pas très bien vu. Au contraire des États-Unis où vous pouvez en faire mention sur un CV!

Pour en revenir aux tarifs des psychologues, ceux-ci ne sont soumis à aucune règle à propos des tarifs qu’ils appliquent pour leurs consultations.

Chacun d’entre eux fixe librement le prix d’une séance. Pour ce faire, il tient compte de ses coûts fixes, comme de la situation professionnelle et économique du patient. Les coûts fixes ont une place importante dans la façon de choisir un tarif. Il peut s’agir de différents coûts liés aux locaux. Au mobilier. Ou au secrétariat. De fait, les tarifs des psychologues en province sont toujours moins élevés qu’à Paris, ou en région parisienne.

Des différences importantes

Les cabinets présents dans les grandes villes sont les plus chers en raison des coûts liés au foncier. Certains psychologues, plus célèbres, fixent leurs tarifs de consultations en tenant compte de leur notoriété. Ci-dessous, les tarifs des psychologues comme d’autres spécialités:

  • Un(e) psychiatre fixe le prix de la séance entre 30 et 100 euros (voire plus, les tarifs sont libres)
  • Un psychanalyste vous facture entre 30 et 80 euros pour une séance allant de 2 à 30 minutes (j’ai bien écrit 2 minutes!)
  • Le tarif d’un psychologue varie entre 40 et 80 euros pour une consultation de 20 à 30 minutes
  • Attention: Les consultations vont de 30 minutes à une heure. Le tarif de ces professionnels dépend aussi de savoir s’il s’agit d’une consultation individuelle, de groupe, de couple, ou de thérapie familiale

Le remboursement par les mutuelles des tarifs des psychologues

Remboursement des consultations

Si vous êtes couverts par une assurance privée, votre mutuelle peut vous rembourser selon les conditions définies dans votre contrat. Voici une liste des mutuelles pour vous renseigner:

  • Aplatis – Formule Clara – 25 euros remboursés par séance pour un maximum de 5 séances par an, et par bénéficiaire
  • Allianz – 4 séances à 70 euros remboursés par an et par bénéficiaire
  • AG2R rembourse 200 euros par an et par bénéficiaire
  • April – Formule Senior Plus – Remboursement de 25 à 50 euros par séance pour un maximum de 5 séances par an, et par bénéficiaire
  • MAIF – Remboursement intégral jusqu’à 10 séances à la suite d’un accident corporel
  • MATMUT rembourse de 50 à 120 euros par an et par bénéficiaire
  • Néo – 40 euros par séance pour un maximum de 3 séances par an et par bénéficiaire
  • MGEN – 8 euros par séance dans la limite de 150 séances par an et par bénéficiaire.

Beaucoup de personnes n’arrivent pas à suivre les thérapies en raison des tarifs des psychologues. Contrairement aux séances assurées par un psychiatre, la Sécurité sociale ne rembourse pas celles suivies chez un psychologue.

Certains centres médico psychologiques, ou médico psycho pédagogiques (CMP) proposent des consultations gratuites pour des personnes en difficulté financière.

Dans tous les cas, vous pouvez négocier les tarif des psychologues avec celle ou celui que vous vous apprêtez à consulter. Le code de déontologie vous le permet. Ainsi, vous pouvez bénéficier de quelques allègements si, par exemple, vous êtes en situation de chômage.

Plusieurs praticiens proposent la première séance gratuite. Profitez-en!


Programme comportemental en ligne.

“LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Quel psychologue choisir?

Parfois, dans le métier de psychologue, comme dans tous les métiers du monde, il vous arrive de « tomber » non seulement sur quelqu’un d’incompétent, mais d’aussi peu ou mal formé. En plus de pratiquer des tarifs suspects.

Quel que soient les tarifs des psychologues, il est important de comprendre qu’en réalité, ce que vous payez, ce n’est pas la parole du psy, Cette parole n’a pas de prix! Ce que vous payez, ce sont les études qu’il ou elle a faites. Le  temps qu’il vous consacre. Et les compétences dont il ou elle fait preuve pour vous aider (son niveau d’études a, bien sur, son importance).

Être vigilant à propos des tarifs des psychologues

Pour éviter les mauvaises surprises, avant le premier rendez-vous chez le psychologue, exigez que le psychologue vous communique ses tarifs. Si la première séance est gratuite, tant mieux. Mais profitez-en pour vous faire confirmer le tarifs des consultations suivantes.

Assurez-vous de cette gratuité dès le début de cette première consultation. Et faites vous confirmer le coût des consultations suivantes.

Vous avez des doutes quant aux réelles compétences du psychologue que vous consultez pour la première fois? Consultez des annuaires de professionnels et accédez aux tarifs des psychologues.

Les annuaires professionnels

Je vous invite à faire des recherches auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé) pour vérifier si ce praticien est répertorié au Registre officiel. Partant, s’il dispose des diplômes et autorisations requis pour exercer. Vérifiez bien qu’il dispose d’un numéro ADELI.

Attention! Ne confondez pas le Registre National des Professionnels de Santé qui n’est pas encore disponible sur Internet, et la Fédération française de psychothérapie et de psychanalyse qui se sert des mêmes termes pour apparaître dans les moteurs de recherches (Google, Bing, Yahoo, etc.).

Le vrai Registre National des Psychothérapeutes est mis en place depuis 2011. Il est en cours de création par l’Agence régionale de santé. C’est l’institution qui vérifie les diplômes de chaque praticien. Vous retrouvez l’ARS de votre région en cliquant sur ce lien: ARS

N’hésitez pas à demander quels sont les diplômes et formations du psychologue afin de vérifier que ce ne sont pas des formations non officielles (DESS, Bac + 5). Pour effectuer votre vérification, consultez le site de l’Agence régionale de santé. Ou contactez celle de votre région (voir paragraphe précédent). D’une façon générale, leur réponse est assez rapide.

Pour certaines zones, il existe une liste régulièrement mise à jour. Si vous continuez à avoir des doutes, notez le lieu mentionné sur le diplôme. Puis, contactez l’université en question. Ainsi, vous saurez si votre praticien a bien obtenu son diplôme dans cette université.

En fonction de sa méthode et de l’efficacité des séances, vous jugerez si les frais demandés sont justifiés ou surévalués.

Soyez vigilants

Bien qu’en ce qui concerne une intervention thérapeutique, il ne s’agisse pas d’un objet ou d’une relation commerciale, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence. Si vous ne vous sentez pas à votre aise avec le premier praticien consulté, ou que vous trouvez la relation non harmonieuse, changez d’interlocuteur. Vous n’êtes pas marié(e) au psy.

Faites attention aux praticiens qui vous font miroiter des témoignages qui vous semblent rédigés par une autre personne que le patient lui même. Soyez vigilant(e) à propos de certains psychologues qui vous parlent de chakras, d’astrologie, d’ésotérisme, de chamanisme, ou d’équilibre énergétique pour vous traiter. Idem en ce qui concerne les tarifs des psychologues en question. Et oui, certains psychologues ont aussi le droit d’aller mal. Au point de parfois s’égarer en profitant de leur statut pour vous proposer des interventions non réglementées, voire… douteuses.

Attention… Danger!

Pour finir, un praticien au fait de ses compétences ne dénigre jamais le travail de ses consœurs ou de ses confrères. Tout au plus exprime t’il une incompréhension, ou une interrogation.

Pour conclure, faites attention à ceux qui vous promettent des résultats certains. Et ceci quel que soit votre problème. Soyez vigilant à propos des psychologues qui se montrent paternalistes. Qui vous rabrouent comme un enfant de 5 ans. Ou vous incitent à ne pas vous informer en dehors de leurs propres cercles. Pire encore, si l’un de ces psychologues vous pousse à couper toute relation sociale, familiale, affective, sentimentale, etc.

Comme à l’accoutumée, si vous avez des commentaires à formuler, ou avez besoin de précisions, je vous invite à utiliser le formulaire en dessous du présent article.

Choisissez bien, choisissez mieux

Oui. Je sais. Je n’aurais pas du écrire un tel titre. Mais, avouez que c’est tentant. Vous êtes échaudé(e) par les tarifs de psychologues? Vous souhaitez redevenir autonome rapidement et facilement? Alors, je vous invite à utiliser le programme thérapeutique en ligne que j’ai conçu.

A l’aide de ce programme, point de surprises quant aux tarifs des psychologues. Tout est clair. Je vous explique tout dans la page de présentation du programme. Pour y accéder, je vous invite à cliquer sur l’image. Juste en dessous.


Programme comportemental en ligne.

“LA + EFFICACE DES SOLUTIONS COMMENCE ICI

Regardez la vidéo de présentation de la méthode comportementale

16 CAS RÉSOLUS SUR 17

Cette méthode offre un véritable espoir à celles et ceux qui pensaient ne jamais s’en sortir


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.

Pour regarder la vidéo de présentation de ce programme, vous êtes invité(e) à cliquer sur le lien ci-dessous:

« Je Souhaite Regarder La Vidéo De Présentation Du Programme ARtUS »



Frédéric Arminot

Commentaires (14)
  1. Bonjour Lulu,

    J’apprécie votre envolée quasi lyrique digne de Kierkegaard sur le mensonge et la vérité. Dans un cas comme dans l’autre, aucun de nous deux n’est parole d’évangile.

    Je crains cependant que vous ne mélangiez les genres quand vous vous employez à « démonter » les questions qui me sont posées en « commentaires », mes réponses et, chemin faisant, le contenu de l’article que j’ai rédigé. Cela relève du fatras.

    Quoiqu’il en soit, qui êtes-vous, et quelles sont vos compétences, pour vous autoriser de tels propos? A tout le moins, ayez l’honnêteté de décliner votre identité, partant, de gloser à visage découvert. Vous n’en serez que plus courageuse et respectée.

    Dans votre commentaire, je lis beaucoup de colère et de ressentiment. C’est regrettable. Faites votre travail comme vous le souhaitez. Ce sera déjà beaucoup. Et essayez de vous épargner ces vaines luttes de chapelle.

    Si vous avez du mal à vous affirmer dans l’exercice de vos compétences, essayez de faire l’effort, ou d’avoir l’honnêteté, de vous poser les bonnes questions.

    En conséquence, vos invectives n’ont que peu – voire pas – d’intérêt. Les gens sont assez intelligents et informés pour se faire leur idée. Cela s’appelle le libre arbitre.

    Enfin, soit écrit en passant, je préfère être, je vous cite: « …un (votre?) ancien anxieux narcissique qui a besoin de démolir les autres pour se sentir vivant… » plutôt que personne ou, pire, rien.

    Si penser me faire du mal vous fait du bien, qu’il en soit ainsi. Mais je doute que vous conveniez que m’insulter pour vous vous faire entendre relève du pathos.

    Par extension, vous n’avez pas besoin de moi pour vous démolir. Vous le faites trés bien toute seule.

    Prenez bien soin de vous. Il semble que vous en ayez besoin.

  2. lulu dit :

    Tout est vérité mensongère dans cet article. On oublie que les séances de 2 mns, non seulement n’existent plus, mais peuvent aussi coûter … 2 euros (oui vous avez bien entendu, deux euros). Tarif LIBRE veut bien dire tarif LIBRE. Ms séances durent parfois 20 mns, mais peuvent être, malgré ou grâce à cette courte dure, d’une efficacité redoutable? Ou tout à fait nulle en 45 mns. Vous voulez tout mesurer. Et oui, « inviter » un parent à venir parler de son enfant, c’est payant, « inviter » dans ce cs ne signifiant pas boire le thé, mais bien faire l’effort d’obliger un parent qui se désiste à se remobiliser. C’est du travail ! Là je réponds à l’éducateur/trice. Et oui, on peut rester 22 ans chez quelqu’un qui « juste » vous écoute, sans prendre de note, mais qui travaille, vous respecte et vous prend au sérieux. Il suffit qu’une personne soit psychotique ou ne serait-ce que fragile narcissiquement, pour justifier un accompagnement long. La « plaque professionnelle » n’a rien, mais alors rien voir dans tout ça. Et non, on ne fait pas de « compte-rendu » de séance gratos aux parents. Ca demande du travail, de recevoir des parents pendant une heure…un sacré boulot même ! et qui aura des répercussions positives sur l’enfant, l’entretien parent est donc, lui aussi thérapeutique et…payant si on le souhaite (tarifs libres, encore une fois). Enfin, un bon psy ne fait pas payer sa « renommée » mais sa « compétence », ce qui est nettement moins narcissique comme point de vue. Bref cet article est un ramassis de lieu-communs écrit par un « ancien » anxieux narcissique, qui a besoin de démolir les autres pour se sentir vivant.

  3. Bonjour Arnaud,

    Je comprends bien que Bordeaux soit le centre de votre monde.

  4. Arnaud dit :

    Temps des consultations erroné, pour ma part les séances durent 45 min auprès d’enfants. et le tarif est de 47€.
    Je doute que la grande partie des psychologues fassent des séances de 20 à 30 minutes! (tous les psychologues que je connais sur Bordeaux proposent des séances de 45 minutes à 1h).
    Peut être avez vous confondu avec les pédopsychiatres. Pour avoir travaillé 10 ans en CMP auprès d’eux j’ai pu constaté que les consultations pouvaient en effet durer 20 à 60 minutes (mais ces consultations avaient lieu en CMP, consultations gratuites pour le patient).

  5. Bonjour, merci de votre message. Je ne suis pas vraiment en mesure de commenter sur les tarifs de confrères. L’important je pense est la qualité du compte rendu et la qualité des progrès de votre fils. 100 euros pour bien mettre le doigt sur un problème d’ordre psychologique, afin de pouvoir le traiter, ce n’est au final pas bien cher payé.

    J’espère que votre fils ira mieux rapidement. Car c’est bien cela le plus important.

    Et bravo à vous pour l’accompagner de la sorte, c’est une belle preuve de courage et d’amour.

  6. Cindy dit :

    Bonjour, j’ai envoyé mon fils voir une psychologue, j’ai donc payé cette 1ère séance 50,00€, et pour me faire son compte rendu de la séance, elle avait besoin que la maîtresse de mon fils et moi même remplissions un questionnaire, elle m’a donc redonner un second rdv le mois d’après (pour me faire son compte rendu de la 1ère séance de mon fils) que je dois agilement régler (50,00€). Est ce normal de repayer une consultation pour le communiquer le compte rendu de la 1ère séance ???

  7. Bonjour,

    Je ne vous cache pas être… ennuyé. Je ne sais pas ce qui est normal ou non. Avec le temps je me pose bien des questions quant au concept de normalité.

    En ce qui concerne cette personne que vous consultez depuis 22 ans, je comprends que vous ayez des doutes. 22 ans de thérapie avec la même personne, c’est l’expression d’une sacrée constance. A plus forte raison quand il s’agit de 3 consultations par semaine. Vous aurez été une vraie rente pour la personne que vous avez consulté.

    Quand à sa façon de consulter (cf. prise de notes), chacun travaille comme il le souhaite. Mais, il est est vrai que l’on peut se poser des questions quant à sa mémoire. Pleine ou vide?

    Pour être bref, je ne saurais vous dire si tout cela est normal. Cela pose question, il est vrai. Dans le même temps, je m’étonne que vous ne vous inquiétiez qu’au bout de 22 ans.

  8. Hiltzer dit :

    Bonsoir,
    Je suis en thérapie depuis … 22 ans avec une psychologue parisienne. Mon entourage s’interroge, car cette personne n’a aucune plaque sur sa façade, ni sur sa porte d’entrée personnelle. Par ailleurs, je n’ai aucune preuve de paiement et cette personne refuse de me faire un bilan de ma thérapie auprès d’elle, sachant que j’y allais 3 fois par semaine en moyenne depuis 22 ans. Elle me déclare ne jamais prendre de note et travailler uniquement sur sa mémoire …
    Est-ce normal ?

    Cordialement.
    Ingrid

  9. Bonjour,

    La déontologie… Quel grand mot. Presque un gros mot? Ou un marché de dupes? D’expérience, la déontologie est une excellente chose mais son application comme son respect sont fort élastique. On l’invoque quand on a plus rien pour revendiquer un point de vue. Moral le plus souvent. Ou pour obtenir réparation. Ou pour faire passer une sorte de gêne qui ramène à soi. Qui nous confronte à nous même.

    Ma consœur a estimé nécessaire de parler avec le père de son entretien thérapeutique avec son fils. C’est donc du temps consacré à ce monsieur pour mieux aider l’enfant. En effet, ce dernier, au sens de sa maman, a besoin de consulter. Que cette dernière n’ait pas informé le père d’une telle démarche n’est pas un problème en soi.

    Ma consœur n’a pu contacter le papa qu’avec l’accord de la maman. Ma consœur est psy. Pas policier. Ni gendarme. Ni magistrate. Trois fonctions publiques à propos desquels la déontologie est discutable (du moins par les temps qui courent…). Ou alors, c’est une déontologie dédiée au seul entre soi…

    Le temps que ma consœur consacre au papa est du temps de travail. Cela appelle rétribution, rémunération. Si la psy a choisi de facturer cette consultation au papa, c’est qu’elle est surement établie en profession libérale. Donc non salariée. Tout temps de travail qu’elle consacre à ses patients, directs ou indirects, est du temps de travail. Éducatrice spécialisée, il y a de fortes chances que vous soyez salariée. Le temps de travail que vous vendez à votre employeur induit rémunération. Enfin, cet enfant ne mérite t’il pas que son papa dépense 40€ pour son bien-être?

    Je ne vois donc pas en quoi il y aurait quelque chose de douteux. Par contre, je « vois », ou entends, autre chose dans vos propos comme dans votre positionnement.

  10. Quintard dit :

    Bonjour
    J’ai une question concernant le fait de faire payer une séance à laquelle le praticien vous invite. Je m’explique. Le fils de mon compagnon a été emmené par sa maman chez une psychologue libérale sans l’avis du père. Cette praticienne invite le papa pour parler de son fils moyennant 40 euros cette rencontre. Je suis éducatrice spécialisée et il me semble que ce genre de pratique est d’une anti déontologique et interdit ou bien je me trompe?? Je trouve le principe de cette psychogue très douteux d’inviter à rencontrer les gens mais en exigeant d’être rémunérée…
    J’espère avoir une réponse à cette question et vous remercie d’avance. Cordialement

  11. Bonjour Paul,

    Ce que vous écrivez, et le ton employé, sont bien la preuve que l’on n’est jamais gêné que par ce qui nous renvoie à nous même. Cette sorte d’aveu d’impuissance qui explique – mais n’excuse pas – la violence de vos propos.

    Vous vitupérez puis menacez. Vous allez jusqu’à injurier. Vous faites quoi? Du Mélenchon? Du Wauquiez? Du Le Pen? Vous tenez le verbe haut et populaire comme ces bonimenteurs dans leurs heures les plus pathétiques? Celles où ils perdent pied et se raccrochent à l’invective constatant que leurs paroles se perdent? Dans ce type de circonstances, même Georges Marchais était meilleur (je vous laisse le soin d’apprécier et comprendre cette dernière allusion)…

    Aveu d’impuissance et d’incompétence, vous confondez thérapie comportementale et thérapie cognitive et comportementale. Qui êtes-vous? D’où parlez-vous?

    Pour couronner le tout, vous vous tirez une balle dans le pied. Vous soulignez ce temps écoulé depuis que la thérapie comportementale existe, et celui que les universités auront mis – et mettent encore – pour – commencer – à intégrer l’approche comportementale dans leur cursus. Quelle besogne!

    Dernière précision. Un titre n’a jamais fait la compétence. A preuve, dans un registre trés représentatif (ce à quoi vous semblez fort attaché), ces présidents de la république française et membres du gouvernement qui se succèdent (pour ne pas écrire qu’ils s’adoubent). D’ailleurs, dans ce monde là, n’y parle t’on pas « d’étiquettes »?

    Enfin. Moi, j’écris çà, j’écris rien. Portez vous bien.

  12. Paul dit :

    « Je vous rappelle que le métier de psychologue n’a rien à voir avec le métier de thérapeute comportemental ou de comportementaliste. En effet, les psychologues travaillent sur la durée ( 3 à 5 ans minimum à raison d’une consultation par semaine), et axent leur intervention sur le lien à identifier entre votre problème et votre histoire familiale. Le résultat de ce type de travail est de l’ordre de 5 cas résolus sur 17.

    La thérapie comportementale (approche systémique de Palo Alto est une thérapie brève – 5 à 10 consultations maximum) Cette approche travaille sur le “comment” et non sur le “pourquoi”. Cate approche thérapeutique résout 16 cas sur 17 en moins de 6 mois. »

    Votre postulat de depart est entièrement faux. Un psychologue peut être d’orientation psychodynamique , correspondant de fait à votre définition du psychologue. Mais il peut aussi, et c’est maintenant de plus en plus le cas, fonder sa pratique sur les preuves et l’approche cognitivo comportementale. Dans ce cas, les résultats sont bien plus évidents et plus rapides.
    Le métier de « comportementaliste » n’existe pas, ce n’est pas un diplôme reconnu, les psychologues exercent déjà dans le cadre du « comportementalisme », y compris celui de Palo Alto. Arrivera un jour où, tout comme le titre de psychothérapeute, tous les titres en lien avec la santé physique et psychologique seront protégés afin d’éviter aux charlatans et pseudo thérapeutes de manier des concepts et appliquer des méthodes qu’ils ne comprennent pas.

  13. Bonjour Patrick,

    Qu’est-ce qui vous pose problème Patrick? Que je ne sois pas dans le politiquement correct? J’ai rencontré des psychologues fort intéressants et professionnels. D’autres qui étaient, professionnellement, des dangers publics. Comme dans tous les métiers.

  14. patrick ducler dit :

    Bonjour,
    Je ne doute pas de l’efficacité de votre démarche, mais je suis outré des propos tenus à propos des psychologues. Faut-il à ce point dire du mal des autres pour pouvoir de valoriser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut