Contraception: Quand stérilet au cuivre et pilule provoquent dépression et crises d’angoisses

contraception-angoisses-crises-angoisses.jpg

Contraception et crises d'angoisses

Article un peu étonnant que celui-ci qui change de ce que j’ai l’habitude de vous proposer sur ce blog mais qui n’en reste pas moins important. Il s’agit du témoignage d’une femme qui utilise une contraception qui lui occasionne des crises d’angoisses chroniques. Crises d’angoisses que bien des médecins ignorent. Jusqu’à ce qu’une amie éveille sa connaissance. Le sujet traité : les contraceptifs avec ou sans hormones, tels que les implants, la pilule ou le stérilet peuvent être facteurs d’angoisses et de dépression.

Ce témoignage est écrit par cette femme. Je n’y apporte aucune modification, ni à la forme, ni au fond. Alors, partagez !

Témoignage d’une femme sur les conséquences de sa contraception

 » Je souhaitais vous faire part de mon expérience. Après sept années de crises d’angoisses intenses, sans comprendre le pourquoi du comment, aujourd’hui tout ça est derrière moi.

J’aimerai aider des femmes et jeunes femmes qui, peut-être, sont dans l’ignorance totale comme j’ai pu l’être sans jamais soupçonner la raison de cette état catastrophique dans lequel je me suis retrouvé durant toutes ces années.

En 2009, j’ai commencé à faire de grosses crises d’angoisse. De nature timide et réservée, j’ai pensé que ces crises avaient un lien. Je ne me suis donc pas plus inquiétée que ça. Mais le quotidien est devenu un calvaire. Je n’osais plus sortir acheter une simple baguette de pain.

Comme beaucoup d’entre vous, je suis restée plusieurs années sous traitement. Anxiolytiques. Anti dépresseurs. Somnifères. Suivi par un psychiatre, bien évidemment. Les années passent et mon état se dégrade encore.

  • Palpitations
  • Sensations d’étranglement
  • Tachycardie
  • Compression du thorax
  • Symptômes analogues à une crise cardiaque ou un AVC
  • Angoisses nocturnes
  • Coups d’aiguilles dans le dos
  • Sentiment d’irréalité

Une première fois, je me retrouve aux Urgences. Là, on m’annonce que je fais des crises de panique.

Contraception et crises d’angoisses: Une descente aux enfers

Je ne comprends vraiment pas, car au fond je sais qu’il n’y a aucune raison pour que je sois dans cet état. J’écoute mon médecin qui m’explique ce que sont les crises panique. Un traumatisme dans ma petite enfance. Mon inconscient veut sortir l’information. Mon conscient ne veut pas ? Cela crée conflit entre les deux. Donc, cela génère une crise de panique.

Contraception et crises d'angoisses

Je fais donc des séances d’hypnotérapie pour faire sortir l’information, mais rien y fait. Mon état se dégrade encore. Parfois je me tiens aux murs pour me déplacer.

Je ressens des coup de décharges électrique dans mon cerveau. Des fourmillements dans mes bras, mes mains, mes jambes. De grosses douleurs musculaires. Un sentiment de dépersonnalisation, de déréalisation, en continu.

Parfois, plus intense que d’autre, une absence de moi même. Un sentiment de ne plus être reliée à mon corps. Comme une observatrice extérieure à son propre fonctionnent mental ou corporel.

Comme si il y avait un voile entre moi et la réalité. Je n’en peux plus. Ce n’est évident ni pour moi ni pour l’entourage proche. Parfois, j’essaye d’apprendre à vivre comme ça. Mais ça m’est impossible.

Contraception et crises d’angoisses: Une solution inattendue

En février dernier, une amie, qui elle aussi fait des crises depuis très longtemps, a eu comme une révélation.

A partir de ce moment, tout s’éclaire. Il s’avère que tout ça est uniquement hormonal. Un déséquilibre ou augmentation au niveau des taux d’œstrogènes, causé par la contraception.

En ce qui me concerne, je porte un implant contraceptif depuis sept (7) ans.

Quand mon amie me parle de cette information, je me suis vite mise á éplucher les articles et les forums. Et, en effet, nous sommes des milliers de femmes à en être affectées. Il y a l’implant contraceptif, le stérilet Miréna®, et certaines pilules. J’ai donc vite procédé au retrait de l’implant.

Depuis le 10 février je revis. J’ai encore quelques symptômes pendant les cycles mais vraiment rien de comparable.

Effectivement, il faut une petite année pour que l’hormone diffusée dans nos tissus se dissolve. J’ai également découvert des groupes Facebook de femmes qui ont vécu une expérience similaire. Il y en a beaucoup. Vous trouverez les liens en bas du présent article.

angoisse et contraception

Contraception et crises d’angoisses: Soyez vigilantes!

La plupart des gynécologues et médecins nient cette réalité pour on ne sait quelle raison. Aujourd’hui,  je peux dire que j’aime la vie, et que je profite de mes années perdues.

Mon but est d’éclairer d’autres personnes qui, comme moi, sont dans l’ignorance des effets de la contraception comme l’angoisse ou la dépression. Il y a beaucoup de symptômes qu’on n’imagine pas avoir, en lien avec les hormones.

Des problèmes oculaires. Un manque de concentration. Un gain de poids avec difficulté à perdre. Des ballonnements. Une fatigue constante. La perte de cheveux, ou de la pilosité. Des sautes d’humeur. La dépression. Une sensibilité accrue des seins. L’inflammation de l’abdomen. Une perte de confiance en soi. Des douleurs au dos…  »

Je partage donc cette information avec vous. J’espère que vous ferez ce qu’il faut pour que, vous aussi, vous puissiez revivre. Soyons vigilantes!

Liens à consulter (uniquement sur Facebook):


Article rédigé par Frédéric Arminot, coach comportemental

Qui est Frédéric Arminot, coach comportemental?Spécialisé dans le traitement des problèmes d‘angoisse, d’anxiété, de dépression, de phobie, et de toc, il exerce depuis plus de 25 ans en qualité de comportementaliste.

Ancien grand anxieux, et victime d’angoisses aux multiples conséquences des années durant, il a créé un programme de thérapie comportementale en ligne:

Le Programme ARtUS

Cette méthode thérapeutique résout 16 cas sur 17, soit + 95 % de résultats.



Frédéric Arminot

Chargement des commentaires...
Défiler vers le haut