Contraception et crises d’angoisses: Effets secondaires des contraceptifs

Contraception et crises d'angoisses

Article un peu étonnant que celui-ci. Il s’agit du témoignage d’une femme qui utilise une contraception laquelle lui procure des crises d’angoisses terribles. Crises d’angoisses que bien des médecins ignorent jusqu’à ce qu’une amie éveille sa connaissance.

Ce témoignage est écrit par cette femme. Je n’y apporte aucune modification, ni à la forme, ni au fond. Alors, partagez!

Je souhaitais vous faire part de mon expérience. Après sept années de crises d’angoisses intenses, sans comprendre le pourquoi du comment, aujourd’hui tout ça est derrière moi.

J’aimerai aider des femmes et jeunes femmes qui, peut-être, sont dans l’ignorance totale comme j’ai pu l’être sans jamais soupçonner la raison de cette état catastrophique dans lequel je me suis retrouvé durant toutes ces années.

En 2009, j’ai commencé à faire de grosses crises d’angoisse. De nature timide et réservée, j’ai pensé que ces crises avaient un lien. Je ne me suis donc pas plus inquiétée que ça. Mais le quotidien est devenu un calvaire. Je n’osais plus sortir acheter une simple baguette de pain.

Comme beaucoup d’entre vous, je suis restée plusieurs années sous traitement. Anxiolytiques. Anti dépresseurs. Somnifères. Suivi par un psychiatre, bien évidemment. Les années passent et mon état se dégrade encore.

  • Palpitations
  • Sensations d’étranglement
  • Tachycardie
  • Compression du thorax
  • Symptômes analogues à une crise cardiaque ou un AVC
  • Peurs pendant le sommeil
  • Coups d’aiguilles dans le dos
  • Sentiment d’irréalité

Une première fois, je me retrouve aux Urgences. Lá, on m’annonce que je fais des crises de panique.

Contraception et crises d’angoisses. Une descente aux enfers

Je ne comprends vraiment pas, car au fond je sais qu’il n’y a aucune raison pour que je sois dans cet état. J’écoute mon médecin qui m’explique ce que sont les crises panique. Un traumatisme dans ma petite enfance. Mon inconscient veut sortir l’information. Mon conscient ne veut pas? Cela crée conflit entre les deux. Donc, cela génère une crise de panique.

Contraception et crises d'angoisses

Contraception et facteurs hormonaux – Des vecteurs d’angoisses

Je fais donc des séances d’hypnotérapie pour faire sortir l’information, mais rien y fait. Mon état se dégrade encore. Parfois je me tiens aux murs pour me déplacer.

Je ressens des coup de décharges électrique dans mon cerveau. Des fourmillements dans mes bras, mes mains, mes jambes. De grosses douleurs musculaires. Un sentiment de dépersonnalisation, de déréalisation, en continu.

Parfois, plus intense que d’autre, une absence de moi même. Un sentiment de ne plus être reliée à mon corps. Comme une observatrice extérieure à son propre fonctionnent mental ou corporel.

Comme si il y avait un voile entre moi et la réalité. Je n’en peux plus. Ce n’est évident ni pour moi ni pour l’entourage proche. Parfois, j’essaye d’apprendre à vivre comme ça. Mais ça m’est impossible.

Contraception et crises d’angoisses. Une solution inattendue

En février dernier, une amie, qui elle aussi fait des crises depuis très longtemps, a eu comme une révélation.

A partir de ce moment, tout s’éclaire. Il s’avère que tout ça est uniquement hormonal.

Un déséquilibre ou augmentation au niveau des taux d’œstrogènes, causé par la contraception.

En ce qui me concerne, je porte un implant contraceptif depuis sept (7) ans.

Quand mon amie me parle de cette information, je me suis vite mise á éplucher les articles et les forums. Et, en effet, nous sommes des milliers de femmes à en être affectées.

Il y a l’implant contraceptif, le stérilet Miréna®, et certaines pilules. J’ai donc vite procédé au retrait de l’implant.

Depuis le 10 février je revis. J’ai encore quelques symptômes pendant les cycles mais vraiment rien de comparable.

Effectivement, il faut une petite année pour que l’hormone diffusée dans nos tissus se dissolvent. J’ai également découvert des groupes Facebook de femmes qui ont mon expérience. Il y en a beaucoup. Vous trouverez les liens en bas du présent article.

Contraception et crises d’angoisses. Soyez vigilantes!

La plupart des gynécologues et médecins nient cette réalité pour on ne sait quelle raison. Aujourd’hui,  je peux dire que j’aime la vie, et que je profite de mes années perdues.

Mon but est d’éclairer d’autres personnes qui, comme moi, sont dans l’ignorance des effets de la contraception. Il y a beaucoup de symptômes qu’on imagine pas avoir, en lien avec les hormones.

Des problèmes oculaires. Un manque de concentration. Un gain de poids avec difficulté à perdre. Des ballonnements. Une fatigue constante. La perte de cheveux, ou de la pilosité. Des sautes d’humeur. La dépression. Une sensibilité accrue des seins. L’inflammation de l’abdomen. Une perte de confiance en soi. Des douleurs au dos. Etc..

Je partage donc cette information avec vous. J’espère que vous ferez ce qu’il faut pour que, vous aussi, vous puissiez revivre. Soyons vigilantes!

Liens à consulter (uniquement sur Facebook)

 

Comment traiter un problème d'angoisse lié à un contraceptif

 |  Frédéric Arminot

Comment reprendre le contrôle de votre vie facilement et rapidement

29 Commentaires: “Contraception et crises d’angoisses: Effets secondaires des contraceptifs”

  1. Bonjour Lisa,

    Merci de votre témoignage. Je vous souhaite que, désormais, tout aille pour le mieux. Prenez bien soin de vous.

  2. Lisa dit :

    L’article m’a plutôt rassurée, j’ai arrêté ma pilule il y a maintenant une semaine et je me sens beaucoup mieux ! Le motif ? Quand j’ai commencé à prendre Adepal il y a un an (j’avais une autre pilule avant celle ci) j’étais en pleine période de concours, ainsi dès que j’ai commencé les malaises et crises d’angoisse, pompiers ou médecins, tous s’accordaient à dire que c’était le stress alors même que j’avais la conviction que ma pilule était bien le problème ! La preuve, j’ai réussi mes concours il y a 3 mois et les crises so’t revenus plus intensément : l’impression de mourir si je ferme l’œil en me couchant, programmer des rendez vous sans savoir si on sera encore en vie, appeler les urgences pour décrire les symptômes d’un AVC et le pire c’est que l’on réduit ça à de lhypocondrie sans s’intéresser au mal être qui était le mien… J’ai donc pris la decision d’arrêter toute prise d’hormone même si toutes les pilules ne sont pas à bannir, car j’ai vécu cette contraception comme un traumatisme qui aurait pu me conduire vers la depression. J’ai décidé de passer au stérilet au cuivre, en revanche les témoignages en commentaire ne m’ont pas l’air réjouissants mais j’ai bon espoir de ne plus revivre cet enfer.
    J’espère aider par mon témoignage toutes celles qui, comme moi, tenteront de s’expliquer leurs nouveaux troubles en cherchant indéfiniment dans la liste des effets secondaires de la pilule…

  3. Bonjour,

    Je suis désolé et effaré qu’avec tous les médecins que vous avez consulté, pas un seul ne soit montré sensible à votre problème ni ne vous ait trouvé une solution. La seule que je puisse entrevoir pour vous est d’arrêter toute forme de contraception par stérilet ou comprimé. Malgré les désagréments et l’absence de confort que cela puisse générer, ce serait la seule solution pour que vous puissiez retrouver une vie (et des nuits) normales.

  4. Nausicaa dit :

    Bonjour, hélas il n’y a pas que le Mirena et l’implanon qui soit à l’origine de tels troubles. J’ai pris la pilule QLAIRA de novembre 2016 à janvier 2017 soit 3 mois. J’étais devenue hyper agressive, grosses crises d’angoisses, pleurs etc mais le pire c’est qu’elle m’a déclenché des crises de SPASMOPHILIE. Je me couchais le soir et mon coeur se mettait à battre comme si je faisais un sprint. Presque 2 ans après l’arrêt ces crises ne se sont jamais arrêtées. Elles se ce manifestent la nuit. Je me réveille brutalement en sueur avec fortes nausées, maux de tête et surtout de la tachycardie. ça arrive toujours à la même heure : entre 2h00 et 3h00 du matin. Souvent, je n’arrive plus à me rendormir avant l’aube. J’ai consulté une bonne vingtaine de médecin et ne trouve pas de solution. Je suis en colère et dégoûtée qu’on nous empoisonne de façon éhontée et surtout parfaitement légale. C’est monstrueux.

  5. Bonjour Gwen,

    Merci de votre commentaire. Pour échanger avec les personnes qui rencontrent les mêmes difficultés que vous, je vous invite à cliquer sur les liens en-dessous de cet article. Cela vous orientera vers les pages Facebook des personnes concernées.

  6. Gwen dit :

    Bonjour,
    Je suis soulager de trouver une personne qui me ressemble.
    A laa Sab, voila 3 semaines que j’ai arrêté la pilule mais j’ai tjs surtout cette semaine de l’angoisse. Je tremble la nausée. … du coup mes journées sont obnubilé par mon état. J’aurais voulu échangé avec vous .?
    Pendant combien de temps après l’arrêt vos symptômes on persisté ? Plus le moral en berne ni idée noire. Mais mon mental est obnubilé par le fait d’avoir tjs de l’angoisse. Ce qui m’empêche d’avoir des journées sereine avec mes enfants.
    Je prend beaucoup de magnésium depuis une semaine et de la vitB6. Et de l’huile donagre. Ainsi que foliculinum en homeo.
    Merci

  7. Bonjour Calty,

    Votre idée d’aller consulter la notice de ce “médicament” aura sans doute été judicieuse. Il ya de fortes présomptions pour qu’ainsi vous ayez trouvé la cause et la solution à vos maux. Vous nous tenez au courant? Prenez bien soin de vous.

  8. calty dit :

    Je suis sous Pilule daily gé ( trinordiole) depuis un ans et demie. Récemment je suis emprise de crise d’angoisse, de vertiges, d’une baisse significative de ma libido , de dépression, difficulté respiratoire, douleurs veineuse, oculaires, prise de poids…
    J’ai 23 ans et pas de soucie particuliers qui pourraient expliquer ses symptômes qui me font souffrir et interfèrent dans ma vie de couple. J’ai cherché en moi ce qui pouvait me mettre dans un tel état sans trouver de véritables réponses. J’ai eu une révélation qui m’a fait aller jeter un coup d’œil à la notice de ma contraception dont les effets indésirables me parlaient énormément. J’ai pris un rdv chez mon médecin en espérant que c’est cela qui est à l’origine de tous ces maux.

  9. Bonjour,

    Je vous souhaite de tout coeur que votre situation s’améliore à la faveur de l’arrêt de votre pilule. Tous mes voeux vous accompagnent.

  10. Claudel dit :

    Bonjour , moi j’ai 27 ans sous pilule pendant 12ans.
    J’ai eu minidril pendant 10ans , j’ai du changé car je fesais de l anémie. Il mon donnée daylli g et tout à basculé depuis 2 ans je croier devenir folle entre grise dangoise hyperglycemie palpitation cardiaque ect .. hospitalisée plusieurs fois pour burn out
    Je l’arrêt ce mois ci
    J’espère vraiment que tout va rentré dans l’odre car cela mépuise

  11. Laa sab dit :

    Bonjour lilou je vient de voir ton commentaire.. tard malheureusement.. c’est moi qui ai écrit cette article et si tu veut qu’ont en discute il n’y a pas de soucis.. mon nom de face book c’est laa sab. Bisous

  12. Sidjey dit :

    Bonjour, je souhaitais témoigner de mon expérience, dû au stérilet au cuivre. Etant sans hormones je ne pensait pas qu’il puisse avoir les même effets indésirables sur l’humeur, les crise d’angoisse, de panique, la dépression…
    Voila, premier stérilet posé en 2015 , puis infection au bout d’un an, je suis obligé d’en changer. La deuxième pose en avril 2016 est encore plus douloureuse, mais je supporte il nous faut bien une contraception n’est ce pas?
    Et me voilà début avril 2017, le cauchemar commence: peur nocturne, crise d’angoisse, violente crise de panique… Je me sent perdu, je pleure, je ne veut pas être dans cette état. Je suis une battante, mais là… je ne contrôle plus rien. J’ai même pensé au pire, je devenais folle et culpabilisait de ne plus pouvoir m’occuper de mon fils. Mon mari me ramassait à la petite cuillère tous les jours. Je suis parti consulter mon médecin qui me connait de puis des années, il m’a proposé l’hypnose, je n’y croyait pas. J’y suis aller parce que je voulait m’en sortir. Mon fils a un autisme léger, alors tout le monde remet mes problemes sur le stress engendré par ses difficultés, mais moi je savait que cela n’avait rien a voir avec, et je répetais “je ne comprend pas pourquoi je suis comme ça, je n’ai pas de raisons” .Mon doc qui me connait, me le dit, oui nous allons trouver la cause, vous avez eu d’autre difficultées dans votre vie et vous avez toujours foncé, on trouvera la cause, c’est votre inconscient qui la trouvera… Je pleurait et n’y croyait pas… Puis au bout de quelques séances, un matin au réveil une bonne crise de panique, et là une envie soudaine et incroyable, violente de retirer mon stérilet! Je met ça sur le coup de mes crises irrationnelles mais j’en parle à mon mari, qui me dit de le retirer pour voir, ma mère qui me le dit aussi et je tape cette recherche sur internet. C’est là que je suis tombée sur plusieurs témoignages, dont delui-ci qui décrit ligne pour ligne l’horreur dans laquelle je sombre. Rarement on parle du stérilet cuivre, mais il agit sur le flux nerveux et pertube l’organisme. Je dois essayer, j’appel le jour même mon gynéco, je prend rdv pour le retrait, je pense qu’il va me prendre pour une folle, et non pas du tout il me confirme que pour lui cela vient du sterilet. Retrait en fin mai 2016… les crise diminues, et reviennent 2 -3 jours avant les règles, puis deviennent moin fortes, et là depuis début septembre je ne sent que quelque symptomes , je commence a revivre, je me suis sortie de ce cauchemar. Courage a celle qui traverse cette galère, soyez forte.

  13. Lilou,

    Le problème c’est que je ne peux pas vous en dire plus. Je vous suggère de chercher des groupes privés sur Facebook en lien ave le sujet qui vous intéresse.

  14. Lilou dit :

    Bonjour, merci pour l’indication mais je suis seulement tomber sur le groupe pour le stérilet Minera ce qui n’est pas mon cas. Et cet article correspond vraiment à ce que je vie à l’heure actuelle avec l’anneau contraceptif Nuvaring (très forte crise d’angoisse, tachycardie ect) ce que aucun médecin n’associe au contraceptif… je me sens incomprise

  15. Bonjour Lilou,

    En passant par les liens en bas de l’article, vous devriez pouvoir contacter cette personne.

  16. Lilou dit :

    Bonjour, est il possible de rentrer en contact avec la personne qui a témoigné pour pouvoir échanger. Je vous remercie

  17. Abougard dit :

    Bonjour
    Merci pour votre témoignage.
    Moi j’ai fait des crise d’angoisse depuis 4 moi bientôt. Je suis parti voir le médecin elle m’a fait des examens Yavai rien. J’ai fait un effort rien non. Plis j’ai rdv dans une semaine pour une échographie du cœur.
    Vu que je ne voulais pas prendre de médoc fort je suis allé voir un homéopathe qui m’a prescrit des granulés qui fonctionne
    C’est juste ce matin que j’ai pensé à mon implant. Que j’ai depuis un ans et demi
    Donc du coup j’ai parcouru les forums et je suis tombé sur la vôtre.
    Du coup là jai pris rdv pour enlever
    Et je verrai bien

  18. Bonjour Flo,

    Vous m’écrivez être d’un naturel angoissé. Dès lors, bien que vous ayez fait enlevé voter stérilet, subsistent des angoisses que vous avez du mal à gérer et à contrôler. Je vous conseille de regarder cette vidéo pour résoudre votre problème: “Traitement des angoisses et des crises d’angoisse

  19. MOUTON dit :

    Bonjour,
    Voilà un an et demi que l’on m’a posé un stérilet Mirena. Et depuis c’est la chute au enfers.
    Et effet après avoir accouché de mon 2ème enfant, je décide avec ma gynéco de mettre un stérilet. Oh qu’elle bonne idée 🙁
    Depuis je suis toujours malade, j’avais mes règles tout les mois et pendant 15 jours et surtout depuis le début d’année des crises d’angoisse, sur tout et n’importe quoi. Sommeil, très très perturbé. Mon médecin et moi même pensions à un début de déprime, donc un petit cachet pour m’aider à dormir.
    Au début et même encore maintenant (car cela fait 15 jours que j’ai enlevé ce truc) je me demandé si ce n’était pas moi qui yoyotait. En effet de nature un peu angoissé, pas sur de moi, je me dis que je ne vais pas bien, on va finir par m’interner… Il y a eu même des moments ou je ne supportais plus mes enfants.
    Heureusement j’ai un super chéri qui d’ailleurs c’est lui qui a fait des recherches et qui m’a suggérer que mes problèmes venaient peut être de là. MERCI MON AMOUR
    J’ai encore eu une crise hier soir au coucher!!!! J’essaie d’accueillir le mieux possible ces crises, mais mon cerveau dès fois, décide autrement. D’ailleurs le cachet miracle pour dormir, ne marche pas forcément. J’ai toujours cette l’impression la nuit que mon cerveau tourne plein pot.
    Que-dois-je faire ? être patiente, ça j’en suis persuadé. Mais est-ce que quelqu’un peut me dire quoi faire pour essayer de contrôler mon cerveau.
    Est-ce que je dois aller consulter quelqu’un ? On me conseil d’aller voir un magnétiseur, un bioénergéticien…? Sachant que mon conjoint n’est pas pour tout ça.
    Bref je suis très paumée.
    Merci et bon courage à toute celle qui subissent ça.

  20. Christelle dit :

    Je n’y arrivais pas avec mon téléphone ?.
    Le voici : https://m.facebook.com/groups/212194785926400
    Merci

  21. Bonjour Christelle,

    Si vous souhaitez que ces femmes puissent consulter votre page Facebook, il serait judicieux de m’en communiquer l’adresse web que je puisse la publier.

  22. Christelle dit :

    Bonjour, j’ai créer un groupe sur Facebook concernant les effets secondaires du stérilet hormonal MIRENA, VICTIMES DU STÉRILET HORMONAL MIRENA, beaucoup de témoignages de femmes ayant subis des angoisses et attaques de panique entre autres… Je me bas désormais pour que ses effets soient reconnus, en informant les femmes et les encourageant à déclarer leurs effets à la Pharmacovigilance.
    Il y à de nombreux groupes dans le monde, et de femmes témoignant de ses effets.

  23. stef dit :

    Bonjour, j’ai moi même vécu un calvaire sous implant pendant 4 ans.. 4 longues années où pas un médecin n’a su voir que ma dépression, mes angoisses, mon anxiété, mes pleurs étaient du à cette m*** d’implant! je n’avais plus aucune libido non plus, j’étais au 36 ème dessous, je ne parle pas de mes histoires de couple, une catastrophe … Bref, je ne prend plus rien du tout aujourd’hui et je ne m’en porte que mieux ! il existe des femmes qui ne supportent pas du tout les hormones de synthèse! j’aurai gâché 4 ans de ma jeunesse de mes 22 à mes 26 ans et même davantage car j’ai été sous pilule suite à retrait implant et même chose.. courage et j’ai pas de doute Nathalie que votre état est du au Mirena !

  24. Bonjour Linda,

    Avez-vous consulté votre gynécologue à propos de votre stérilet Mirena?

  25. Linda dit :

    Bonjour,
    c’etais de la torture pour moi .. Ensuite j’en ai patie chaque moi de douleux n’importe quand … pendant 2 mois ensuite .. Depuis que je l’ai mis je fais des crise d’angoisse de l’anxiété jme reconnais limite plus sa affecte mon couple parce que je sais pas si c’est vrai que j’avais un toc de couple pi finalement j’avais l’impression que autre chose n’allais pas : mal de tête , depression , de la dépersonnalisation , de lacné alors que j’en ai jamais eu et mon alimentation est pas riche en viande ou autres .. j’ai mal a la poitrine , pousser de chaleur , je n’arrive pas a dormir correctement , fourmille dans lea bras et jambe enfin la total je pensais que je devenais folle .. jusqu’a que je lis les effect indesirable du sterilet mirena 🙁

  26. Bonsoir Amélie,

    Je crois que beaucoup d’entre vous, mesdames, pouvez remercier cette jeune femme qui m’avait demandé de publier son expérience à propos de ces implants contraceptifs. En ce qui me concerne, je suis désolé de tous ces problèmes dont vous êtes victimes, en tous cas, pour beaucoup d’entre vous. Tenez nous au courant de la suite.

  27. Amélie dit :

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et je vis actuellement un même souci, j’ai eu trois implants contraceptif, le premier a fait trois ans tout allait bien, le second n’a duré qu’un an et le dernier j’ai du l’enlever il y a dix jours.
    J’ai posé mon troisième implant en juillet, jusqu’en octobre tout allait bien puis j’ai eu des sensations comme si mon cœur faisait des “loupés”, à compter d’octobre j’ai commencé à ressentir des vertiges, pas au quotidien mais ça venait puis repartait, puis j’ai eu des tremblements aux mains sans raison, des sensations d’adrénaline au repos, dès le réveil, la sensation que mon cœur se serrait et par moment s’emballait.
    Mon médecin généraliste a mis cela sur le compte du stress (je suis de nature stressé), et disait que je faisais des crises d’angoisses.
    Je suis allée voir un cardiologue début décembre, il en est ressorti une tachycardie suite à la pause d’un holter sur 24 heures.
    J’ai donc été reçue un mois après par un cardiologue rythmologue à la clinique du cœur. Ce dernier qui m’a expliqué les trois sortes de tachycardie et me disait de faire, d’ici deux semaines, une exploration du cœur par un tuyau qui passerait de l’aine jusqu’au cœur avec possibilité d’ablation selon le cas de tachycardie repéré lors de l’intervention.
    J’ai préféré avoir un second avis car cela me paraissait rapide comme action, j’ai eu très peur et ne me sentait pas prête à subir ce genre d’intervention.
    Le second cardiologue a pris en compte le fait que j’avais posé un implant contraceptif et m’a conseillé de faire des recherches sur le plan hormonal avant de faire l’intervention.
    J’ai donc fait le bilan hormonal, il est ressorti hors normes, mon taux de cortisol était bas, une semaine après il était légèrement haut.
    J’ai donc enlevé l’implant et doit contrôler à nouveau les hormones pour voir si cela va mieux sinon je devrais faire un IRM de l’hypohise.
    J’espère vraiment que tout va rentrer dans l’ordre car ça m’empoisonne la vie et joue sur mon humeur.

  28. Bonjour Nathalie,

    Merci pour ce témoignage, et pour votre confiance quant à avoir partagé votre expérience avec nous.

    Tous mes voeux de mieux être vous accompagnent maintenant que vous avez décidé de ne plus porter ce stérilet qui semble être la cause de bien des tourments pour beaucoup de femmes .

    N’hésitez surtout pas à partager avec nous tous comment les choses se passent pour vous dans les semaines ou les mois à venir. Bien sur, si vous avez des questions, ou avez besoin de précisions, je me ferais un plaisir de vous répondre.

    Prenez bien soin de vous Nathalie.

  29. Nathalie dit :

    Mon calvaire de 5 ans se termine après midi
    Stérilet mirena que j’enlève

    Et j’en remet pas et non pas que je veux d’enfant je trouverai autre moyen

    Après la naissance de mon deuxième enfant moi qui oublie toujours ma pilule j’ai décidé de mettre un stérilet je n’étais pas au courant de tous les problèmes que pouvait apporter un stérilet surtout le Mirena angoisse panique dépression et idée noir après la deuxième année j’ai vu que le stérilet menais à des complications comme celle-ci mais j’ai décidé de poursuivre le cinq ans je me suis dit peut-être que ce n’est pas à cause du stérilet.

    Aujourd’hui j’étais supposé de m’en remettre un nouveau mais j’ai faites le bilan de mes cinq dernières années et j’ai décidé de ne pas le remettre :

    1er année : sa va bien quelque angoisse mais je me dit que bon Cest normal nouveau né et un enfant de 3 ans Cest du sport.

    2e année déménagement, criss de panique empire je cris après mes enfants je me reconnais plus… je consulte ont me prescrit des anti dépresseurs … je vais mieux mais pas tant Problème au travail je me fais congédié injustement après 4 ans de service. Je décide d’ouvrir une garderie ouf je vais mieux j’arrête les anti dépresseurs durant 2 ans 1/2
    – je recommence à avoir trouble de sommeil , angoisse , crise de panique forte que mon conjoint m’amène a l’hôpital, je deviens surprotectrice de mes enfants, idée noir ( exemple je m’imagine que mon chum va tous nous tuer) crise de panique excessive Je me chicane avec mon conjoint je crie , aucune patience…..
    je reconsulte mon médecin
    Diagnostic anti dépresseurs et que je dois aller voir un psy
    De 1 je vais pas voir le psy pas d’argent pour ca
    Durant 1 ans changement de dose , changement de sorte … ont voit des changement mais pas temps

    -au courant de cette dernière Année je suis à bout je veux laisser mon conjoint partir Avec mes enfants dans ma ville Natale
    Je vois gris , tout le monde veut me contrôler je cris après tout le monde
    Mon conjoint me resonne et ont décide d’aller voir le medecin ensemble lui pour son apnée du sommeil cetait une condition pour que je reste qui prenne soin de lui. Moi finalement elle me diagnostique un TDAH + impulsivité
    je me dit enfin ont à trouver mon problème
    On me médicamente
    Matin 150mg anti dépresseurs + 50mg Concerta

    2 -3 mois passe hey c’est le fun j’allais bien les 2-3 derniers mois mais non une autre descente panique reviens , dépression ect….
    Il y a 6 mois jai fermer ma garderie donc je suis travailleur autonome et je suis seule et Ca me faisait du bien à travailler chez moi , mon plus jeune a commencer la maternelle plus d’enfant à la maison

    Je reconsulte car je ne fonctionne plus
    Maintenant je dois rencontrer un psychiatre elle me croit BI POLAIRE

    On m’ajoute des médicaments
    Matin – 150mg anti dépresseurs
    50 mg concerta
    Soir 150mg seroquel. Anti pshycotique qui m’endors à 22h et jai de la misère le matin à me lever raison du médicament me faire arrêter de penser

    Aujourd’hui j’enlève mon stérilet car son temps et fini
    Et je m’en remet pas je suis sûre a 90% que cest du a ce médicament qui ma fAit vivre un calvaire pendant 5 ans

    J’espère que c’est vrai mais j’ai vu beaucoup de témoignages sur le net à propos de ce diable de Mirena

    jai écrit tout ca juste pour vous livrer mon expérience et de vous faire penser AvAnt de vouloir le mirena

    Je l’enlève aujourd’hui et j’ai hâte de voir comment sera ma semaine de ma nouvelle vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut