Comment calmer l’angoisse en 1 temps record

Quand il s’agit de calmer l’angoisse, il faut être vigilant quant à la façon dont vous abordez ce problème. Dans le cas contraire, vous risquez d’échouer encore. Et toujours. Cela dépend des tentatives de solutions que vous tentez. C’est ce qu’il m’a été donné de supporter des années durant. Quand j’avais tant de mal à calmer l’angoisse. Ou à vaincre l’anxiété dont j’étais victime.

Victime d’angoisse, ou de crise d’angoisse, il est important de penser le changement. Il est donc vital de ne pas se tromper d’objectif pour calmer l’angoisse. Pour éliminer tout risque de perte d’énergie. Ou de temps et d’argent. Il est donc nécessaire d’agir en suivant des stratégies qui ont fait leurs preuves. Des stratégies éprouvées. Et vérifiées.

Cet article a pour vocation de vous expliquer pourquoi et comment vous êtes victime d’angoisse. Ce que vous allez découvrir, ce sont des stratégies comportementales. Utilisées correctement, elles vous garantissent un taux de réussite est supérieur à 94% pour calmer l’angoisse! Çà vous intéresse?

Alors, suivez le guide!

Calmer l’angoisse: un devoir d’inventaire

Puisque vous lisez cette page, sans doute souffrez-vous d’angoisse. Au sens général du terme. Plus particulièrement, de crise d’angoisse. Ou d’angoisse matinale. Et aussi d’angoisse nocturne. Voire d’angoisse de mort. Ou encore d’angoisse d’être malade (hypocondrie). En bref, d’angoisses diverses. Lesquelles s’expriment par des phobies.

Dans la mesure où vous lisez cette page, sans doute avez-vous dépensé beaucoup de temps. D’argent. D’énergie. Le tout, en vaines recherches et en visites chez le médecin généraliste. Ou le psychiatre. Voire un ou des psy généralistes. Mais, aucune des démarches entreprises ne vous aide vraiment à calmer l’angoisse.

Sans doute aussi, vous êtes-vous, parfois, résolu à prendre des médicaments. Ou à lire ou relire des pages entières d’internet. Ou des forums. Et malgré cela, pas une once de solution ne se fait jour pour calmer l’angoisse.

Et sans doute encore, désespérez-vous de trouver une solution. Effectivement, votre angoisse vous gâche la vie depuis quelque temps déjà. Mais vous ne savez plus quoi faire pour calmer l’angoisse.

Sans doute avez-vous essayé diverses techniques trouvées sur internet. La méditation. La respiration. Le yoga. S’il est vrai que cela peut calmer l’angoisse, rien n’est vraiment satisfaisant pour vous sur le long terme.

Vous n’avez pas réussi à calmer l’angoisse dont vous souffrez? Cette angoisse repose sur un stress post traumatique? Ou sur un sujet qui échappe à votre compréhension? Dans tous les cas, c’est qu’il  se passe un truc qui vous échappe! Alors, je vais me fais un devoir de vous expliquer ce qui bloque. Tout comme je me fais une joie de vous expliquer comment faire pour calmer l’angoisse. Ceci à l’aide de solutions comportementales. Elles sont simples. Rapides. Définitives.

Les solutions pour calmer l’angoisse que je vous présente nécessitent d’être utilisées individuellement. Ou ensemble. En effet, sur la foi d’éléments contextualisés, il se peut que vous ayez besoin d’utiliser une stratégie plutôt qu’une autre.

Le poids des symptômes, et la nécessité de calmer l’angoisse

Il y un problème avec l’angoisse. Celui d’avoir peur de perdre le contrôle. Dans le désordre, c’est une somme de symptômes divers. Lesquels relèvent de troubles somatiques:

  • Douleurs au plexus
  • Vertiges
  • Peur de mourir
  • Insomnie
  • Troubles du sommeil
  • Cauchemars
  • Nausées
  • Troubles de l’endormissement
  • Sensation d’étouffement
  • Hyperventilation
  • Palpitations
  • Obsessions
  • Nervosité
  • Peur intense
  • Peur de mourir
  • Douleur abdominale

Autant de troubles psychiques qui nécessitent l’intervention d’un thérapeute. Ou l’utilisation d’un programme de coaching dédié. A ce sujet, vous en saurez plus en bas du présent article. C’est d’autant plus important que votre santé mentale est en jeu. En effet, certaines personnes, face à des tels symptômes, ont parfois l’impression de devenir fou.

Bien sur, il existe un certain nombre de solutions à tous ces symptômes. Tellement de gens les utilisent que je finis par me demander si cela ne relève de rituels. D’un effet de mode. Je parle là de ces remèdes qui reposent sur une sorte d’hygiène de vie. Démarche intéressante qui ne fait qu’apaiser l’angoisse. Pas l’éliminer.

Je reconnais cependant que c’est toujours mieux que de prendre des médicaments. Un antidépresseur par exemple. Sot écrit en passant, tout apport médicamenteux, hors un anxiolytique, ne peut constituer une solution.

Dans toutes ces tentatives pour calmer l’angoisse et éliminer ces sensations désagréables, nous trouvons:

  • Diverses stratégies d’évitement
  • Le thé vert
  • La passiflore
  • La valériane
  • Les fleurs de Bach
  • La camomille
  • La respiration abdominale
  • L’huile essentielle

Toutes ces stratégies pour calmer l’angoisse ne sauraient être une solution à ce que vous vivez comme une angoisse permanente. En effet, pour calme l’angoisse, il faut comprendre. C’est le seul comportement qui favorise une action adaptée pour éliminer cette angoisse constante.

Calmer l’angoisse et principe de réalité

Il est important que je vous explique certaines réalités. Il y a fort à parier que vous fassiez une erreur quand vous êtes victime de votre angoisse. Vous cherchez à la contrôler. Sachez que c’est la pire des erreurs que vous puissiez commettre. Pourquoi est-ce une erreur? Je vais vous l’expliquer. Et pour que vous compreniez, je vais m’appuyer sur un principe de base. La construction de votre personnalité.

Nous avons tous une personnalité. Imaginez que nos personnalités respectives sont toutes construites dans le même moule. Je vais être plus parlant. Imaginez que votre personnalité est un chiffonnier.

Une sorte de meuble haut. Composé de plusieurs tiroirs. Nous avons tous les mêmes tiroirs. Avec les mêmes étiquettes sur chaque face de chaque tiroir. Par contre, des éléments changent pour chacun d’entre nous. Ces éléments sont ce que contient chaque tiroir. Mais qu’est-il donc écrit sur chaque tiroir?

En fait, il y a une dizaine de tiroirs. Avec chacun son étiquette. Sur chaque étiquette, sont écrites les choses suivantes:

  • Culture
  • Éducation
  • Modes de vie
  • Environnement (affectif, social, économique, géographique)
  • Religion
  • Expériences de vie
  • Image de soi
  • Image des autres
  • Peur du jugement

Tous ces éléments correspondent entre eux. Ils constituent ce qu’il est convenu d’appeler votre vision du monde. Tous ces éléments interagissent. Se confondent. S’entremêlent. Ils répondent donc à des stimuli. Lesquels génèrent de la sérotonine. Cette substance favorise le processus d’action. Ces facteurs cognitifs qui vous font réagir d’une façon ou d’une autre. Alors, votre façon de réagir va se résumer en deux axes:

  • Fuite
  • Combat

C’est donc en fonction de votre perception que vous saurez calmer l’angoisse. Ou pas.

Les symptômes de l’angoisse
Identifier les symptômes de l'angoisse aide à calmer l'angoisse, ou contrôler l'angoisse

Définition de l’angoisse

L’angoisse est la forme la plus élevée de la peur. Cela signifie qu’en fonction de ce que vous percevez, vous ressentez une peur plus ou moins forte. Cette peur, vous essayez de la dépasse. Ou de la fuir.

Dans un cas comme dans l’autre, votre cerveau vous commande de jouer un rôle. Et celui-ci vous est agréable. Ou désagréable. Vous adoptez un rôle en fonction de ce que vous pensez être capable de faire. Mais aussi en fonction de ce que vous souhaitez renvoyer de vous comme image aux autres.

Voulez-vous assumer votre angoisse? Votre peur? Préférez-vous jouer la comédie et feindre que tout va bien? Grande question! C’est en fonction de votre réponse que votre cerveau va vous générer des symptômes d’angoisses. L’ordre du cerveau est donc que vous ayez un comportement adapté. C’est à dire trouver une solution pour calmer l’angoisse? Mais, comment fait votre cerveau? Il se réfère à votre personnalité. Tout simplement.

Si votre cerveau considère que vous ne prenez pas la mesure du danger, il réagit. Il vous expose. Il augmente vos symptômes. Transpiration. Oppression de la cage thoracique. Tremblements. A ce stade, n’ayez aucune inquiétude. C’est pénible. Pas mortel!

Vous ignorez la réalité de vos émotions? Vous allez avoir du mal à calmer l’angoisse. Vous contrôlez vos émotions pour ne pas qu’elles vous débordent? Vous souffrirez plus encore.

Comment contrôler l'angoisse facilement

Quand l’éducation est un facteur d’angoisse

Force est de constater que notre éducation nous invite à adopter des comportements sociaux acceptables. Au sens du plus grand nombre. Je ne pense pas que vous vous sentiez en mesure de hurler votre peur à la face du monde? Puis de partir en courant! Vous allez donc essayer de contrôler votre problème. Vous ne souhaitez sans doute pas pour qu’il soit it que vous vous comportez de façon infantile.

Parce que c’est bien de ce dont il s’agit. Quand vous êtes dans cette peur, vous pouvez ressentir de telles angoisses. Et vous avez sans doute l’impression de régresser. D’être comme un petit garçon. Ou une petite fille. Cet enfant qui craint d’être moqué(e) ou puni(e). A la condition que vous ne vous comportiez pas bien! Vous essayez donc de vous protéger de votre peur. Celle de ne pas être à la hauteur. Votre cerveau comprend que vous ne comprenez pas ce qu’il vous dit. Il a l’impression que vous faites comme si de rien n’était. Alors, permettez moi cette familiarité. Il en rajoute une couche!

Le temps aidant, vous prenez des médicaments. Anxiolytiques. Anti dépresseurs. Votre objectif est de calmer l’angoisse. Mais rien n’y fait vraiment. Avez-vous remarqué ce qu’il se passe quand vous cessez de prendre vos médicaments? Les symptômes d’angoisse reviennent. Parfois, avec plus de violences qu’avant. Que se passe t’il donc pour que vous n’arriviez pas à calmer l’angoisse dont vous souffrez?

Je ne vais pas revenir sur le mécanisme qui régit votre cerveau et vos émotions. Sachez que vous êtes confronté à un blocage que vous enrichissez. Un blocage que vous nourrissez. Vous l’alimentez ) chaque fois que vous essayez d’échapper à votre réalité émotionnelle. A chaque fois que vous essayez de calmer l’angoisse.

Les causes de l’angoisse: De la difficulté à calmer l’angoisse

Pour être plus clair, appuyons nous sur la séduction. En effet, une situation de séduction peut être angoissante. Mais, si vous considérez l’objectif à atteindre, vous pouvez vous dépasser. C’est ce fameux “trac” que les comédiens connaissent bien. Souvent, c’est ce petit moment de doute qui les amène à se dépasser. C’est ce même moment où vous pouvez vous dépasser aussi. Sauf si vous avez peur d’aboutir à un résultat inversement proportionnel à celui désiré. Vous prendre une veste!

Si vous n’acceptez pas l’éventualité d’un échec, vous déployez une énergie folle pour séduire. Mais, comme vous souffrez, vous cherchez à vous protéger et, dès lors, risquez d’échouer. Ce qui vous marque pour la prochaine tentative de séduction. Et peut-être finirez vous par éviter toute tentative de séduction, Non par peur d’échouer, mais par peur de ne pas arriver à calmer l’angoisse qui vous prend en pareille situation.

Vous pouvez toujours utiliser la relaxation pour calmer l’angoisse. Ou la méditation de pleine conscience. Ou essayer de contrôler votre rythme cardiaque. Je sais que certaines personnes utilisent des benzodiazépines pour soigner leurs troubles anxieux. Certains vont jusqu’à se faire prescrire des antidépresseurs. Peut-être leur souci est-il d’éviter des symptômes physiques liés à des crises d’angoisse.

Alors, comment faire pour calmer l’angoisse? Que faut-il faire pour vaincre l’angoisse dont vous souffrez? Quelle stratégie faut-il utiliser pour mettre fin à votre crise d’angoisse matinale, vos crise d’angoisse nocturne, ou à je ne sais quel autre type d’angoisse?
Avant que je ne vous réponde, il est important de vous apporter une précision.

Sans doute vous êtes vous posé la question de savoir pourquoi vous souffrez d’angoisse nocturne, d’angoisse au réveil, ou d’un certain type d’angoisse et pas d’un autre. En fait, c’est tout simple, pour ne pas écrire tout bête!

L’angoisse est une façon d’anticiper par rapport à un évènement que vous redoutez. Ou que vous subissez. Dans tous les cas, vous avez peur de ne pas être à la hauteur.

Anticiper pour calmer l’angoisse: Une erreur fatale!

C’est en fonction de la valeur, de la force, de votre anticipation que vous allez ressentir de l’angoisse à un moment ou à un autre. A un sujet ou un autre. Dès lors, d’avoir du mal à calmer l’angoisse, ou pas.

Par exemple, vous pouvez souffrir de crises d’angoisses nocturnes parce que votre esprit est très pré occupé par ce qu’il pourrait se passer le lendemain. Vous êtes tellement occupé à essayer de trouver une solution pour calmer l’angoisse du moment que votre cerveau est comme hyper tendu. Vous êtes dans une forme d’hyper vigilance.

Votre cerveau ne peut pas faire son boulot dans ces conditions. Vous le sollicitez tellement, sur la foi de votre angoisse et de votre besoin, que vos questions et vos pensées finissent par avoir un caractère obsessionnel. Ce besoin irrépressible et incontrôlable de trouver une solution à votre angoisse participe à ce que vous ayez toutes les peines du monde à trouver le sommeil. De plus, si vous vous endormez, il y a de fortes présomptions pour que vous fassiez une crise d’angoisse nocturne – en vous réveillant brutalement – voire une attaque de panique nocturne.

Il en va de même en ce qui concerne les angoisses matinales. C’est le même processus. Simplement, c’est le matin au lieu d’être la veille au soir. Comme si, avant d’aller vous coucher, vous redoutez de ne pouvoir dormir. Du coup, vous n’arrivez pas à vous endormir. Comme un élastique. Vous êtes au bord de la rupture, tellement tendu à l’idée de ne pas dormir. C’est un cercle vicieux!

A tout cela, il existe non seulement des raisons mais aussi des mécanismes. Si vous n’identifiez ni les raisons, ni le mécanisme, vous risquez de chercher longtemps des solutions pour calmer l’angoisse, sans jamais vraiment les trouver.

A trop vouloir calmer l’angoisse, vous convoquez une attaque de panique

A propos d’attaque de panique, je vous invite à regarder la vidéo dont le lien (image) apparait en bas du présent article. Cette vidéo vous délivre un tas d’informations sur l’attaque panique, ou la crise de panique.

Plutôt que d’écrire un je ne sais quantième chapitre sur l’attaque panique, il me semble pédagogiquement parlant plus intéressant de regarder et écouter cette vidéo.

Par ailleurs, si vous êtes habitué à lire mon blog, peut-être avez vous lu qu’il y a 3 phases à respecter pour calmer l’angoisse. Ces phases sont le suivantes:

  1. Contextualisation
  2. Traitement
  3. Consolidation

Une phase de contextualisation est un processus particulier. Celui-ci vous permet de comprendre dans quels contextes, à quels moments, et de quelles façons vous ressentez de l’angoisse. Imaginez que c’est comme une photo que vous prenez de votre émotion jusqu’à en avoir une vision quasi chirurgical! Comment cela se passe t’il?

La contextualisation est une façon d’intervenir pour cerner votre problème. Par exemple, votre difficulté à calmer l’angoisse. Comprendre passe par un jeu de questions très précises. Une série de question qui ont à voir avec la vision que vous avez de votre problème.

Solution pour calmer l’angoisse

Chaque réponse à chaque question amène sont lot de nouvelles questions. Cette exploration contextuelle permet d’avoir une vision très précise de votre difficulté. Elle sert à calmer l’angoisse. C’est d’ailleurs au cours de cette contextualisation que les stratégies de résolutions commencent à se dessiner. J’y reviens plus tard.

Il existe ainsi une multitude de questions. Elles ont pour vocation à comprendre le mécanisme de votre angoisse. Ou de vos crises d’angoisses. Ces questions permettent surtout d’éviter toute erreur d’interprétation.

Toutes vos réponses sont recoupées. Elles sont appréciées sous différents angles. Cela évite les erreurs de compréhension. Cela évite de reproduire les mêmes erreurs. Cela vous protège de mettre en place de “vieilles solutions”. Celles déjà expérimentées pour calmer l’angoisse. Mais qui n’ont rien donné.

C’est au cours de cette phase de contextualisation que la vision du patient bouge. Et ce de façon fort intéressante. Ces questions ont pour objet de vous aider à considérer votre problème d’une façon plus objective.

Il est très fréquent que les personnes qui me font confiance “sortent” de cette phase de contextualisation avec plus qu’un espoir de changement.

Cette première phase dure parfois plus d’1 heure. Les personnes qui en bénéficient sont beaucoup plus soulagées. Comme si la lumière commence à poindre. Comme si une solution se fait jour. Que les résistances commencent à tomber.  Enfin, ils comment à calmer l’angoisse. Ce qui induit quelques changements. Lesquels sont favorisés par la thérapie comportementale sur laquelle est fondé ce que je vous invite à découvrir.

Calmer l’angoisse: évoluer c’est changer
  • Voulez-vous bénéficier de tous ces changements dont je viens de vous parler?
  •  Souhaitez-vous évoluer?
  •  Avez-vous envie de calmer l’angoisse dont vous êtes victime?
  • Souhaitez-vous reprendre confiance? En vous comme en la vie?
  • Voulez-vous reprendre le contrôle de votre vie?

Vous avez répondu “oui” ne serait-ce qu’à 1 seule de ces questions? Alors, je vous invite à cliquer sur l’image ci-dessous.

Contrôler l'angoisse: Une méthode simple et rapide

| Frédéric Arminot

Autres vidéos

“Trouble panique, attaque panique, peur panique. Symptômes et traitement”
– “Ruminations, et pensées obsessionnelles. La nourriture de l’angoisse”

Programme comportemental en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut